5 principes du respect pour une vie conjugale épanouie et durable

« Pour être heureux en couple, respecte ton conjoint ou ta conjointe. » Oui, le respect est une valeur essentielle dans le couple. Sauf que notre notion du respect est souvent une forme de terrorisme. Oui, parce que faire preuve de respect nous invite à ne rien faire qui puisse nuire à l’autre, même si cela signifie taire nos besoins. Au final, est-ce qu’il y a respect de mes besoins ? Aujourd’hui, je vous propose de redéfinir la notion de respect dans le couple pour un partenariat gagnant-gagnant.

Et si le respect absolu menait à la mort du couple?

Petite mise au point pour commencer. Quand je parle du respect absolu, je parle de la notion du respect que vous avez et que la plupart d’entre nous avons. Oui, nous sommes nombreux à dire:

Il y a respect dans le couple quand chaque partenaire respecte les limites de l’autre.

À première vue, cette définition du respect est honorable. Mais, agir en respectant les mille et un principes de l’autre, n’est-ce pas se manquer de respect à ce que nous sommes? Oui parce que, nos attentes sont différentes de ceux de notre partenaire. Alors, on respecte les besoins de notre conjoint(e) et on oublie les nôtres?  Est-ce la notion de respect que vous avez? Est-ce qu’en me demandant de respecter ses besoins, mon conjoint respecte les miens?

En fait, aussi longtemps que chaque partenaire respecte les limites de l’autre, la relation n’est pas aussi respectueuse qu’on le croit. Au contraire, on ne respecte pas les différences des partenaires. Persuadé que cette forme de respect est une vertu, on se rend compte des répercutions négatives surtout sur le long terme.

Sur le long terme, le respect absolu nourrit le sentiment d’oppression

Quand le partenaire respecte les limites de l’autre, il n’y a souvent qu’un heureux. Le malheureux qui se dévoue pour l’autre, lui, étouffe petit à petit.

Récemment, un ami me parlait de ce qui était ,selon lui, responsable de la dissolution de son couple. Après 20 ans de vie commune et un enfant de bas âge, le couple se sépare après des années d’oppression. Je lui demande d’un air empathique: « tu es triste de la séparation? », il me répond: « non ». Au contraire, il semble soulagé d’être libéré. En fait, tout au long de leurs 20 années ensemble, tous deux se retenaient de faire les choses par respect pour l’autre.

Mon ami n’est sans doute pas le seul, qui, à un moment donné, dresse un bilan de ce que la vie lui apporte. Pour mon ami, le bilan s’est fait à 40 ans, après 20 ans de vie commune. Ce bilan, votre conjoint(e) le fera, vous le ferez un jour où l’autre.

Nous évaluons notre niveau de bonheur. Nous nous posons des questions telles que : à quel point sommes-nous épanouis? Est-ce que mon couple contribue à mon épanouissement? Soit, nous remercions la vie pour notre bonheur, soit nous nous avouons à quel point nous ne sommes pas épanouis.

La vérité est que nous ne jouissons pas de la vie comme nous le pourrions… la faute, selon nous, à notre relation de couple qui se révèle oppressante.

Pourquoi avons-nous le sentiment d’être opprimés? En fait, on se rend compte que pour plaire aux attentes de chéri(e), par respect, nous nous oublions. Nous donnons alors que nous avons des besoins opposés. Trop de conjoints mettent de côté leurs besoins pour plaire ou pour éviter les crises dans le couple.

Sur le court terme, le respect absolu est gratifiant. Sur le court terme, notre conjoint(e) apprécie notre dévotion illimitée. Et puis, personnellement, nous sommes fières d’être des amoureux sur qui l’autre peut compter. On se sent à la hauteur. On se sent utile.

Mais, finalement, parce que nos besoins sont ignorés année après année, on accumule de la frustration. Finalement, on remet à notre conjoint(e) le bilan, accompagné de notre lettre de démission. Donc, ma question est, êtes-vous sûrs de poursuivre votre relation avec une notion du respect aussi limitative? Ne désirez-vous pas plutôt vivre une relation épanouissante, où les besoins de chacun sont considérés?

La définition du respect que je vous propose pourrait être la suivante: vivre et laisser vivre.

Redéfinir la notion du respect: 4 principes gagnant-gagnant

1. Je respecte l’autre quand je lui communique mes besoins

Respecter notre partenaire, c’est surtout être honnête envers nos besoins. Pourquoi? Tout simplement parce que notre conjoint(e) veut savoir avec qui il ou elle vit. L’autre veut être en mesure de faire des choix en connaissant nos tendances, nos orientations. L’autre partage notre vie en toute connaissance de cause. Savoir, c’est pouvoir agir en toute liberté. C’est pouvoir faire des choix qui nous correspondent.

Quand l’autre ignore mes besoins, il est dans l’illusion. Il ou elle reste dans la relation en pensant nous connaître, en pensant nous choisir pour qui nous sommes. La vérité, c’est qu’il ou elle ne nous connait pas. Quand je ne dis pas à l’autre mes besoins, je ne fais pas preuve de respect. Je ne lui offre pas la possibilité de choisir pour de vrai. Je ne lui montre que ce que je veux qu’il ou elle voit parce que je veux orienter son choix…. à mon avantage.

Vous voulez respecter votre conjoint(e)? Dites-lui vos besoins pour lui permettre de faire un choix qui convient à sa personne. Doit-on tout dire à l’autre? Non. Inutile de dire tous vos faits et gestes L’essentiel est de dire vos besoins. Si nos besoins nous définissent, nos actes sont des moyens parfois maladroits d’y répondre.

2. La relation de couple est respectueuse quand mes besoins sont acceptés

Vous savez, nous nous définissions par nos émotions. Nos émotions génèrent des besoins. Donc, nous sommes ce dont nous avons besoin. Quand les besoins de l’autre sont critiqués, peut-on parler de respect dans le couple? Supposons que chéri commence à se plaindre parce qu’il ne reçoit aucune aide en cuisine ce soir. Je ne fais pas preuve de respect, selon lui. Je le laisse tout faire. En fait, je suis fan de foot. Je suis devant la télévision.

Quand mon partenaire me dit que regarder le foot est une perte de temps et que ce n’est pas productif, il me critique en tant que spectatrice de football. Il ne  respecte pas ma relation avec le foot. Il ne respecte pas mon besoin de regarder le jeu. Donc, face à chéri qui me reproche de perdre mon temps devant la télé plutôt que de l’aider avec le repas, je me lève pour participer.

Mais, je reste une partenaire frustrée malgré ma volonté de le respecter (je ne veux pas faire de lui ma servante). Pour vous respecter, votre partenaire doit accepter votre besoin de distraction. Le foot vous fait vibrer? L’accepter, c’est vous respecter! On ne lui demande pas de regarder la télé avec nous, on lui demande de respecter ce besoin, cette part de nous !

En quoi le besoin de l’autre est-il plus important que le nôtre? Oui, souhaiter obtenir une participation en cuisine est légitime. Mais on ne choisit pas l’horaire de la coupe du monde de football! Par contre, le couple peut choisir de s’organiser pour que chacun trouve satisfaction. Si on commandait du chinois? Si on mangeait plus tard? Si préparait le dîné plus tôt la prochaine fois?

Supposons que vous avez un problème avec les tendances de votre conjoint(e). Vous avez le droit de penser ce que vous voulez. Mais est-il juste de critiquer ses besoins? Trouveriez-vous respectueux qu’il critique votre nourriture végétarienne ou votre passion superficielle pour les belles voitures?

3. Je respecte mon partenaire quand je ne lui force pas la main

Laisser libre est la preuve ultime de respect. Supposons que mon conjoint ne s’offre pas pour satisfaire mon besoin. Respecter son choix, c’est faire preuve de respect. Par exemple, j’ai envie de libérer plus souvent mon énergie sexuelle. Mon conjoint n’a pas le même intérêt pour la chose. Je le respecte en acceptant le fait qu’il ne peut pas donner davantage. Je ne le critique pas, je ne lui fais pas de reproche, j’accepte.

Mon partenaire ne doit pas se sentir contraint de faire quoi que ce soit. On accumule de la frustration en se sentant forcé. Ici, je dois donc respecter la limite de l’autre. Mais je ne dois pas pour autant taire mon besoin d’ordre sexuel, par exemple.

La seule chose à faire pour que notre conjointe s’implique, c’est de comprendre son besoin et ses limites. Il ou elle ne veut pas plus de sexe, pourquoi? Par exemple, notre partenaire peut être fatigué(e) après s’être occupé(e) des enfants toute la soirée. On décide alors, au grand bonheur de l’autre, de participer davantage aux tâches ménagères pour réduire la fatigue de notre conjoint(e).

4. Je respecte l’autre quand je lui fais des demandes

Ne pas faire de demandes, c’est ne pas consulter notre partenaire en tant que conjoint(e). Il est normal de ne pas se sentir respecter quand on se s’en exclue et non consulté en tant que partenaire de vie. Pour consulter nos conjoint(e), il ne suffit pas de parler de nos besoins, mais de faire des demandes claires.

Quand on parle de nos besoins en général, on ne propose pas de répondre à nos besoins. L’autre pense que nous nous dévoilons, pas que nous faisons une demande d’assistance. Vous me direz « mais je lui ai dit mes besoins, à lui ou à elle de réagir, sinon qu’il ou elle ne se vexe pas. » Le fait est que notre conjoint(e) ne lit pas dans nos pensées et que les sous-entendus ne sont pas une expression claire de nos besoins. Au lieu de dire « j’ai besoin de romance », optez pour la demande : « je veux des soirées romantiques avec toi, qu’en penses-tu d’en planifier? ».

5. L’autre me respecte quand il ou elle me laisse gérer mes besoins

Hum, mais qu’est-ce qu’on fait quand l’autre ne veut pas répondre à notre demande? Nous sommes honnêtes envers nos besoins, mais, notre partenaire décline notre demande. Vous savez, nous sommes responsables de nos émotions, comme de nos besoins. Notre partenaire n’est pas responsable de notre bonheur. L’autre n’est pas responsable de nos besoins. Je suis responsable.

D’ailleurs, le premier comportement responsable que j’ai, c’est de faire des demandes. Je propose à mon conjoint d’y répondre, mais au cas échéant, je dois trouver une alternative pour satisfaire ce besoin. Les alternatives sont nombreuses. Quoi qu’il en soit, mon partenaire me respecte quand il me laisse la liberté de satisfaire mes besoins avec ou sans lui.

Nous avons besoin de perdre un surplus de poids. Supposons que malgré nos aveux et nos demandes, notre partenaire ne s’offre pas de venir courir avec nous tous les soirs. Chéri(e)  doit alors respecter que ce soir, nous ne concoctons pas le diner ensemble. Ce soir, baskets au pied, nous sortons, malgré sa frustration.

Bien sûr, nous pouvons être peinés et blessés par le comportement de l’autre. Mais, au préalable, l’autre nous parle de son besoin et nous fait une demande. Notre conjoint est donc honnête et fait appel à nous. Pour cela, l’autre ne nous manque pas de respect. À notre tour, nous faisons preuve de respect quand nous savons écouter son besoin. Si nous ne voulons pas répondre au besoin de notre partenaire, nous faisons preuve de respect en lui laissant la responsabilité de son besoin.

 Et vous?

Quelle est votre définition du respect dans le couple?

12 commentaires sur “5 principes du respect pour une vie conjugale épanouie et durable

  1. En tout cas, ce n’est pas le respect dont vous parler dans l’article. Le respect était plutot dans le fait de tout faire pour que l’autre aille bien, sans se blesser biensure… Mais j’adore le fait que respecter ses besoins personnel aide à respecter son ou sa conjointe. C’est vrai que si on se sent bien, on transmettera plus de bonheur et de joie de vivre…

    1. Salut Angelito ;)!
      En fait, c’est la notion du respect que je considère comme la plus efficace. Pour une relation durable, je ne crois pas qu’on doit agir pour satisfaire aux principes de notre conjoint(e). Pour moi, le respect c’est de parvenir à l’authenticité de chacun dans la relation, même si nos valeurs et notre vision des choses sont différentes. Reste à apprendre à communiquer pour blesser le moins possible.
      Mais chacun a sa définition du respect 😉

  2. Merci beaucoup pour ce bel article. Il m’a grandement aidé à me situer dans ma relation amoureuse. Je le garde dans mes favoris pour y revenir plus tard

  3. Tout à fait d’accord avec vous, le respect est ce qui permet de fonder toute relation dans les meilleures conditions et cela s’applique tout particulièrement au couple.

  4. Voici une vision bien égoiste de la vie.. J’y vois un hymne à la recherche exclusive de la satisfaction personnelle. À quoi bon se mettre en couple alors, puisque l’autre n’est pas notre idéal?
    Ce texte est un encouragement à avoir un ou plusieurs partenaires, pour chaque besoin précis. Ce qui tout compte faits objectivement, n’est pas si mal que ca.

    1. Bonjour Marcelin,
      merci pour ton passage,
      je suis très ouverte à la critique constructive,
      si tu veux bien nous offrir la définition du respect qui te parait la plus juste, cela pourrait contribuer au développement du blog, tu es le bienvenue.

      Amicalement,
      Agnès

  5. Quand l’autre ne tient pas compte de nos besoins, qu’il nous explique comment penser comme se comporter…. cela est il bien une marque d’irrespect …
    Quand dans les disputes il se vous dit des choses blessantes, puis s’excuse mais recommence en vous disant il « ne faut pas se disputer » pour éviter d’en arriver à dire des choses qui blesse…
    Que faire, il ne veut pas trouver les moyens de changer d’attitude car il me dit de prendre juste le meilleur de lui.
    Nous ne sommes plus très jeune, lui 59 moi 56 ans nos vies derrière nous avec des enfants l’un et l’autre.
    Mais quoi faire ?
    Il me dit juste « certes je suis quelqu’un de superficiel »
    Quoi penser de tout ça.
    J’ai dit tout ce que j’attends déjà et comment trouver ensemble une façon de mieux nous disputer, de mieux me faire comprendre, mais difficile pour lui tout ça.

  6. Chère Agnès,
    Merci pour ce super article qui me permet d’avancer dans la construction de mon nouveau couple en évitant de reproduire des erreurs passées. Je trouvais cela compliqué de concilier les besoins de l’un et de l’autre sans que l’un des deux ne soit frustré, cet article va vraiment m’aider. Je viens de découvrir votre blog et je le trouve hyper sympa !

    1. Bonjour Emily!
      merci pour ton commentaire et bienvenue à toi!
      tu as raison et c’est super si tes erreurs passées t’aident à réussir ta relation actuelle.
      n’hésite pas si tu as des questions 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image