7 conséquences malheureuses à refouler ses frustrations

En couple, nous avons tendance à « laisser passer » ce qui ne va pas. Rien d’étonnant ensuite d’être un couple en crise. Votre conjoint(e) vous énerve? Ne gardez pas votre frustration pour vous. Soyez généreux, partagez-la avec l’élu(e)! Plus sérieusement, ne pas exprimer nos frustrations nuit à la qualité de la relation en plus de nuire à notre santé.

Les 7 conséquences d’une frustration non exprimée

1. L’explosion ou la perte de contrôle

Ne pas exprimer sa frustration, c’est prendre le risque d’exploser ultérieurement

Chaud devant! A trop encaisser sans jamais exprimer ce que nous ressentons, un jour ou l’autre nous perdons le contrôle. En tant qu’humains, nous sommes des durs à cuir, mais il ne faut pas abuser. L’homme et la femme sont capables d’encaisser une certaine dose de frustration. D’ailleurs qui ne dit jamais « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase »? Habituellement calme, qui n’a jamais pété les plombs?

Un mot, un geste, un reproche de trop. La pression est trop forte. Le bouchon ne résiste pas. C’est la dispute. On finit par dire des bêtises et par en faire. La violence verbale est au rendez-vous et malheureusement parfois la violence physique. Thomas d’Asembourg illustre cette explosion par le phénomène de la cocotte minute. La pression dans la marmite augmente jusqu’à ce que le couvercle ne tienne plus. Mais, quand on découvre la marmite, de la pression s’échappe et on retrouve une stabilité…

Souvenons-nous que nous sommes pareils à une marmite, nous ne devons pas emmagasiner trop de pression sous peine d’exploser. Donc, ne gardons pas nos frustrations!

2. L’implosion ou la somatisation

Et si notre dernière crampe à la nuque était due à notre silence…

A l’inverse de l’explosion, quand il y a implosion, c’est à l’intérieur de nous que le mal se fait. Oui, à réprimer notre colère ou notre tristesse, on se crée des maladies ou d’autres maux. Se rendre malade par amour est à prendre au sens propre. On pense souvent que c’est une métaphore… mais non!

En fait, le fait de ne pas laissez s’exprimer nos émotions engendre du stresse. Le stresse est responsable d’innombrables maux, de la crampe au cancer. La somatisation mérite un article rien qu’à lui, j’y reviendrais!

Mais franchement, en sachant que ne pas exprimer nos frustrations rend malade, pourquoi persévérer dans le silence?

3. Une vie de couple loin d’être authentique

Exprimer ses frustrations pour faire de la relation un lieu d’échange

Nous sommes dans une relation authentique quand nous vivons le moment présent en toute honnêteté. Etre dans une relation authentique signifie assumer et communiquer ses besoins à tous les instants. Notre partenaire ne sait pas ce que nous ressentons. Pourtant, nous sommes deux à vouloir une relation « vraie ». Nous sommes deux à souhaiter la pleine confiance de l’autre. Quand nous disons à notre conjoint ce qui ne va pas, nous prouvons que nous avons confiance en sa volonté de nous aider.

4. Le manque d’estime de soi entretenu.

Exprimer ses frustrations pour se donner le droit d’exister

Refuser de s’exprimer sur ses frustrations, c’est ne pas les accorder de la valeur. Mais Bon Dieu, pourquoi considérons-nous que nos besoins n’ont pas d’importance! Pourquoi considérons-nous que nous sommes sans importance? En quoi notre conjoint est-il plus important que nous? Non, personne n’a besoin d’être gentil pour être aimé!

Et puis, on ne peut pas donner ce qu’on a pas. Si nous manquer d’argent pour nous, nous ne pouvons pas en donner à un autre. Si nous n’avons pas de l’amour pour nous, nous ne pouvons pas en offrir à notre conjoint(e). Nous aimer, c’est prendre soin de nos frustrations, de les exprimer. Nous aimer, c’est se respecter et se faire respecter selon ce que nous ressentons. Comment être pleinement épanouie en couple quand on entretient un sentiment de dévalorisation envers soi-même?

5. La dégradation de la qualité des moments partagés

Exprimer ses frustrations dès le départ pour apprécier les moments ultérieurs

Si nous n’avouons pas notre frustration, celle-ci réside en nous pour faire partie de notre quotidien. Et puis, quand les frustrations s’accumulent, misère! Les moments ensemble sont teintés de rancoeurs et de ressentiment.

Parfois, quand on est frustré, ça s’entend. On critique par-ci par-là. On répond mollement. Parfois, ça se voit. On se venge en étant moins prévenant. Parfois par contre, le malaise est discret. Nous entretenons des dialogues intérieurs. Si nous nous écoutons, nos moments à deux sont pollués de ruminations silencieuses.

Et si notre conjoint(e) fait référence à notre comportement étrangement insupportable, au moins, il/elle remarque que nous sommes frustrés. Mais en quoi être désagréable est profitable au couple et à nous même? D’ailleurs, agacé, l’autre ne manque pas de nous lancer des « si quelque chose ne va pas, dis-le! ».

Bref, à camper sur des frustrations non exprimées, nous ne sommes plus dans le moment présent. Quel est l’intérêt de ruminer le passé? Nous perdons simplement des minutes précieuses à vivre pleinement.

6. Nous ne réglons pas les conflits de façons optimales

Avouer une  frustration des jours après, c’est prendre le risque de mal nommer son besoin

A réprimer la frustration, on l’a vu, un jour ou l’autre, ça va sortir. Que ça soit par notre plein gré, (parce qu’on décide enfin de s’exprimer), ou parce qu’on pète notre fusible. Le hic quand ça sort 3 jours voir 1 mois plus tard, c’est que nous ne sommes plus en mesure de résoudre le problème de façon optimale. Pourquoi?

  • Parce que c’est pendant que se déroule l’action qui nous frustre que nous sommes en mesure de véritablement saisir ce qui ne nous convient pas. C’est à ce moment-là que nous sommes au plus proche de notre émotion. C’est à ce moment qu’on peut saisir ce dont on a besoin.
  • Parce qu’en 3 jours ou 1 mois, nous accumulons d’autres frustrations. Alors, quand ça sort, sous l’impulsivité, on dresse grossièrement l’inventaire de tout ce qui ne va pas. On insiste davantage sur la masse de choses qui clochent. L’heure est à la critique et non pas à la résolution de conflits.
  • Notre partenaire n’est plus en mesure de comprendre l’action qu’on lui reproche. Normal qu’1 mois plus tard, notre conjoint(e) ne se souviennent plus de ce qu’il/elle a dit(e). Bref, l’autre nous adresse un hochement de sourcil parce qu’il/elle n’a aucun souvenir du passé. Si notre conjoint(e) nous écoute, il/elle est moins bien outillée pour nous aider.

Supposons que notre conjoint(e) allume à fond la radio pendant que nous sommes à lire notre roman. C’est à ce moment qu’il faut exprimer notre ressenti et notre besoin que le son soit modéré.

 7. Entretenir les quiproquos

Exprimer notre frustration c’est aussi éviter les interprétations

Notre partenaire nous dit une chose qui nous frustre, mais finalement, nous comprenons de travers. Il est très courant de mal interpréter notre conjoint(e). Il se peut qu’il/elle veuille dire toute autre chose que ce que nous croyons entendre. Nous ne sommes pas en couple pour nous faire du mal. Bon, c’est vrai, parfois nous évoquons des sujets difficiles, mais en dehors de ça, l’intention n’est pas de blesser l’autre.

Soyons au moins surs d’avoir bien compris, avant de nous causer un tortis colis. Reformulons. Parfois, on s’énerve ou on s’attriste en silence alors qu’on est complètement à côté de la plaque. A quoi ça sert d’entretenir une frustration et donc du stresse pour … rien au final?!

Finalement, ne pas s’exprimer sur ses frustrations c’est, entre autres, entretenir du ressentiment, prendre le risque de péter un câble et se coltiner des crampes musculaires. Bref, ça n’a rien de bon ni pour soi-même, ni pour la relation de couple.

A vous de participer à la conversation!

Avouez-vous toujours vos frustrations au fur et à mesure? Au contraire, êtes-vous du genre à ruminer jusqu’à ce que le couvercle de la marmite ne tienne plus?

2 commentaires sur “7 conséquences malheureuses à refouler ses frustrations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image