Comment se débarrasser d’un ex déprimé(e) et harcelant(e)

Vous êtes en couple, et un(e) ex déprimé(e) et harcelant(e) s’immisce dans votre quotidien. Gérer une personne déprimée n’est pas chose facile. Mais, voilà, c’est un EX! Vous n’êtes ni superman ni mère Thérèsa, ce n’est plus à vous de sécher ses larmes. Aujourd’hui, voyez comment vous libérer émotionnellement d’un(e) ex fragile et harcelant(e).

Vous ne savez plus quelle attitude adopter vis-à-vis de votre ex qui ne s’est pas remis(e) de la séparation. D’un côté, vous vous sentez coupable et redevable face à votre ex déprimé(e). D’un autre côté, l’ambiance amoureuse se détériore. Votre conjoint(e) accepte difficilement votre présence exagérée envers votre ex.

Vous savez, vous avez tort de culpabiliser et d’accourir au moindre signe de détresse de votre ex. Lâcher prise est la meilleure solution à adopter pour deux raisons.

En laissant à votre ex la responsabilité de son bonheur, vous êtes favorable à son développement personnel. Quand vous vous occupez de vos besoins plutôt que des siens, vous construisez votre bonheur personnel et conjugal.

Aujourd’hui, vous voulez mettre un terme à votre sentiment de culpabilité envers votre ex. Vous voulez cesser de vous sentir obligé(e) à l’assister à la moindre crise d’angoisse.

D’abord, pour vous motiver comme une bête à oublier votre ex, un petit rappel des répercussions négatives de votre relation peut aider! Découvrez pourquoi vous vous sentez aussi responsable et coupable. En fait, c’est la faute à une croyance absurde que vous traînez depuis l’enfance. Finalement, ouvrez les yeux. Posez-vous 4 questions et rendez-vous compte que cette relation est toxique autant pour vous que pour votre ex.

S’éloigner d’un(e) ex déprimé(e) pour s’assurer énergie, santé, et bonheur conjugal

Vous avez tout à gagner en vous éloigner de votre ex harcelant(e). D’ailleurs, vous en faites certainement l’expérience, s’occuper d’un(e) ex qui ne se remet pas de la rupture est énergivore et risqué.

Accourir à chaque SMS de détresse est énergivore pour deux raisons. D’abord, voler à la rescousse de l’ex en détresse, c’est tout un sport! Ensuite, parce que le stresse épuise. Au lieu d’employer votre énergie à bâtir votre bonheur présent et futur, vous l’utilisez pour ce qui appartient au passé. On rappelle que le stresse (mal géré) est responsable de somatisation. Hé oui, il se peut qu’à la longue, votre relation avec votre ex soit responsable de vos maux au dos, par exemple!

En plus, à ne pas savoir gérer le stress à supporter un ex demandant, on devient quelqu’un de frustré. Et quand on est frustré… rien n’est plus facile que de réagir sur la défensive envers notre conjoint(e) qui nous assène de reproches et de questions.

Vous occupez de votre ex est risqué parce que votre conjoint(e) ne comprend pas forcément votre dévotion envers cette relation passée. L’incompréhension et la suspicion peuvent engendrer des crises dans votre relation.

Bref, à vous occuper du bien-être de votre ex, à la fin de la journée, vous vous épuisez autant physiquement qu’émotionnellement. Sans compter que votre conjoint(e) vous tourne le dos, frustré(e) par votre attitude jugée déplacée. C’est sûr, ce n’est pas notre conjoint(e) qui va nous masser le dos!

Mais, on est d’accord : faire définitivement le deuil d’un(e) ex qui nous exprime son anxiété persistante n’est pas évident. Dur de faire la sourde oreille quand il ou elle nous parle de sa vie dorénavant vide de sens. Parce qu’on se sent coupable, impossible de bloquer son numéro. Impossible de ne pas lui demander de ses nouvelles. On veut que notre ex s’en sorte et aille mieux. Je vous propose de comprendre pourquoi nous avons du mal à lâcher prise envers notre ex.

Le secret pour lâcher prise vis-à-vis de votre ex : Cessez de vous prendre pour Superman ou Mère Thérèsa.

Votre ex se sent mal, vous êtes déchiré(e) de culpabilité. Votre conjoint(e) est blessé(e), vous éprouvez des remords envers votre partenaire. La situation est sur le point de vous rendre dingue! Vous êtes dans la confusion la plus totale. Le stresse fait partie de votre quotidien. Vous redoutez les prises de têtes avec chéri(e). Vous vous imaginez votre ex, malade de déprime.

Vous n’avez même plus de sentiments amoureux envers votre ex. (D’ailleurs, si vous en doutez, sachez que le manque n’est pas de l’amour). Pourquoi agissez-vous ainsi alors? Non, vous n’êtes pas mauvais(e). Si vous êtes tiraillés, il y a bien une raison! Vous avez sans doute entendu parler de nos schémas de pensée. En fait, nos comportements en tant qu’adulte ont été forgés depuis l’enfance. Avoir conscience de ses schémas de pensée, c’est prendre le temps de s’observer et d’agir autrement.

Il est compréhensible de vouloir accourir à chaque coup de déprime de notre ex. Pourquoi? Parce que grandissons en pensant que pour être aimé, l’important est de faire attention aux autres. Vous trouvez cette explication farfelue? Je vous mets au défi de retourner en enfance! Souvenez-vous de maman qui dit « sois aimable, fais un bisou à Mamie», « fais un câlin à ton frère qui pleure ».

Quand on fait une bêtise, on a le droit à un « c’est vilain, ou encore « vilain garçon ». L’enfant qui est vilain n’est pas aimable. L’enfant le comprend après la punition ou quand il voit l’expression déçue et frustrée de son père! Bref, petits, nous apprenons que nous sommes aimés quand nous sommes gentils.

Loin d’en être véritablement conscients, nous grandissons selon ce schéma de pensées. Adultes, nous pensons que nous sommes aimés ou que nous avons de la valeur, seulement quand nous sommes gentils! Voilà pourquoi nous avons du mal à lâcher prise envers notre ex! Inconsciemment, nous avons de la valeur quand nous faisons le bien. Je suis une bonne personne quand j’aide mon ex…

Nous agissons selon ce schéma de pensées. Mais, nous pouvons nous en libérer. Avoir conscience de cette croyance, c’est le début de la libération! Dorénavant, quand la culpabilité envers votre ex surgira, pensez-y… et libérez-vous de cette croyance! Renoncez à ce que nos parents ont bien voulu nous faire croire!

Pour vous émanciper de cette croyance, je vous suggère d’opter pour une communication intra personnelle. En d’autres mots, pour comprendre la pertinence de vos comportements, parlez-vous à vous-même! Vous ne devez pas vous sentir forcés de vous éloigner de votre ex. Vous devez le faire volontairement. Sinon, vous vous sentirez soumis et frustrés de ne pas agir selon vous…

4 questions à se poser

Dire non à son ex pour dire oui à soi

1) Suis-je vraiment heureux à accourir pour mon ex?

Posez-vous deux minutes. Oubliez votre ex harcelant(e). Oubliez même votre conjoint(e) qui vous reproche votre relation avec votre ex. Malgré la pression environnante, permettez-vous un instant de vous recentrer sur vous-même. L’objectif est de découvrir si oui ou non, votre attitude est pertinente pour vous!

À qui faites-vous du bien à accourir auprès de votre ex? Est-ce que vous vous faites du bien? Vous soutenez votre ex. Est-ce véritablement un choix, ou une obligation? Nous agissons souvent selon l’urgence relative de la situation. D’ailleurs, aux prises avec un(e) ex déprimé(e), qui n’entend jamais dire « je n’ai pas le choix, que veux-tu que je fasse d’autre? ».

Oui, votre ex va mal. Mais vous avez des émotions, des besoins qui vous sont propres. Prendre soin de ses propres besoins, c’est dire oui au bonheur et à la santé. Et puis, nous ‘accumulons de la frustration et du stresse à subir l’état émotionnel des autres. Comment quelqu’un qui se noie peut sauver les autres?

2) Est-ce que je construis mon bonheur?

Votre relation avec votre ex, c’est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui, il y a chéri(e). Vous avez cette chance d’être amoureux. Vous voulez construire, ensemble, un bel avenir. Bref, vous voulez faire mieux que par le passé, qu’avec votre ex. La difficulté à lâcher prise avec un(e) ex fragile et harcelant(e) est compréhensible. Mais, réconforter son ex alors que chéri(e) nous attend est une entreprise dangereuse.

Votre conjoint(e) risque de douter de votre sincérité et de votre engagement. La confiance est mise à rude épreuve dans ce genre de situation. Pourquoi? Parce qu’avec un(e) ex, le risque de faire des bêtises augmente, vu le passé intime et émotionnel partagé. Après tout, avec un(e) ex, un dernier bisou, une dernière nuit ensemble, pourquoi pas. En tout cas, ce sont des choses qui arrivent. Votre conjoint(e) en est conscient(e). On comprend alors que votre conjoint(e) vit très mal votre relation avec votre ex.

Tout cela pour dire qu’entretenir votre ex, c’est malmener votre couple au quotidien. Vous n’appréciez pas le moment présent avec votre conjoint(e). Pourquoi? Parce que vous anticipez les appels au secours de votre ex. Vous êtes harcelés par un sentiment de culpabilité. Votre partenaire est sur la défensive, dévoré(e) par le doute, la jalousie et l’inquiétude. La plus belle chose que vous pouvez faire pour vous comme pour le monde, c’est de vous occuper de votre propre bonheur.

Le fait que chacun s’occupe de son propre bonheur, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est de la responsabilisation.

3) Suis-je vraiment le seul à pouvoir aider mon ex?

Votre ex n’hésite pas à vous dire sa douleur. Il ou elle fait appel à vous à la moindre difficulté émotionnelle. Vous êtes dérangés à tout moment, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Même alors que votre conjoint(e) dort à vos côtés, vous recevez des texto dramatiques (ha, ils osent ces ex!). On croit alors être la raison du mal-être de notre ex. Alors, on l’aide parce que c’est la moindre des choses, parce que nous nous croyons responsables de son état émotionnel.

Malgré votre difficulté à le réaliser, vous n’êtes pas responsable de ce que ressent votre ex. Votre ex doit prendre soin de ses émotions et de ses besoins. Plus vous aidez votre ex, moins il ou elle se prendra en main. Être assisté, c’est agréable! Plus vous répondez présent à ses difficultés, plus votre ex fait appel à vous. Normal, vous donnez de vous-même si gentiment, l’ex prend volontiers. Vous serez son remède à sa douleur. Votre ex ne se créera pas ses propres défenses. A continuer de l’assister, vous soulagez votre ex sur le court terme. Mais vous ne l’aidez pas sur le long terme : vous le rendez dépendant de vous…pour aller mieux.

Assister votre ex ne l’aide pas à faire le deuil de votre relation. Plus vous aidez votre ex, plus votre ex garde l’espoir de vous reconquérir. Votre ex se dit que si vous êtes présents, c’est que votre passé émotionnel à compter à vos yeux. Bref, vous entretenez son espoir. Et puis, même si vous êtes clair en établissant les limites de la relation, rien ne dit que votre ex veuille entendre vos limites. Parfois, nous ne voulons pas écouter ce qui fait mal. Nous n’écoutons pas ce qui n’est pas confortable.

Si vous voulez vous libérer d’un(e) ex déprimé(e) et harcelant(e), faite confiance en sa capacité à s’en sortir seul(e). Laissez votre ex être son propre héros.

4) Est-ce vraiment moi la cause du malheur de mon ex?

Votre ex s’accroche à vous….maladivement? Là où il y dépendance, il n’y a pas toujours de l’amour. Votre ex vous utilise pour combler ses carences affectives. On peut croire que notre ex nous aime follement, alors qu’au fond, il ne s’agit que de la peur de la solitude. Posez-vous des questions sur le niveau de développement de votre ex. Est-ce une personne équilibrée?

A-t-elle besoin des autres pour vivre heureuse? La séparation peut être l’occasion pour votre ex d’entamer une révolution dans son développement personnel. La séparation peut être l’occasion pour votre ex de réaliser ses carences. S’il est absurde d’assister notre ex, on est souvent le mieux placé pour l’amener à réaliser sa dépendance.

Attention, on entend tous les jours des actes regrettables à la suite de peine d’amour. On ne recommande pas de couper les ponts sans prévenir. Quand on sait communiquer avec son ex, on évite les crises émotionnelles et les actes regrettables qui en découlent. Toutefois, la plupart du temps, l’ex est un habile manipulateur et a la capacité de vous oublier!

Mais attention!

Votre ex souffre de dépression? Ne le/la quittez pas brutalement. Ne vous exprimez pas de façon violente. Éloignez-vous progressivement. Si vous pensez qu’il/elle pourrait faire une bêtise, parlez -en à sa famille et à ses amis. Informé, son entourage est en mesure de soutenir votre ex. Vraiment, même si notre ex ne passera pas forcément à l’acte, assurez-vous que ses proches soient conscients de sa détresse émotionnelle.

Et vous, avez-vous du mal à oublier votre ex? Parlez-nous de votre expérience!

9 commentaires sur “Comment se débarrasser d’un ex déprimé(e) et harcelant(e)

  1. Bonsoir,

    C’est l’histoire que je suis en train de vivre. L’ex de mon conjoint ressemble trait pour trait à celle décrite ici. Lui, je ne sais pas si il correspond à ce que vous décrivez puisqu’il refuse d’en parler. Je pense que tout cela sonne tout à fait juste : culpabilité, il a été élevé dans l’idée qu’il faut toujours aider son prochain, etc…De plus, il ne se rend pas compte à quel point cette situation me fait souffrir. Et elle, belle manipulatrice, évidemment ( message à 1h du mat pour lui dire qu’elle va mal, appel le week-end parce qu’elle à un gros rhume et ensuite lui dire : » Mais je te dérange, tu as une vie »…sans blague?? ).Comme j’aimerais qu’il puisse lire ce genre d’article mais jamais, je n’oserais lui faire parvenir. Dommage.

    Merci pour vos articles, j’y puise énormément d’informations utiles pour mon couple.

    Lucie

    1. Contente de te lire Lucie!

      Mais pourquoi refuse-t-il d’en parler…. Ça m’intrigue. Il faudrait trouver pourquoi… j’irai chercher dans les livres de psychologie, ça pourrait t’aider. Ouaw, son ex le contact quand elle a un rhume… Hé bien! Merci pour ton témoignage et ta participation. Plus vous participez, plus je m’inspire de vos problématiques pour les articles! C’est super de lire des retours positifs. C’est motivant 😉
      Il faudrait effectivement que nos partenaires se rendent compte et lisent les articles . Si tu penses que l’article peut inspirer ton conjoint, il y a surement une solution pour qu’il le lise. Pensons-y 😉

  2. Oui et récemment, j’ai appris qu’un de mes amis avait eu une relation avec elle. Par le plus grand des hasards, l’année dernière ils se sont trouvés sur un site de rencontre. De temps en temps il a encore des contacts avec elle et m’a dit de m’en méfier parce que cette femme était un peu fêlée. Quand elle a su que mon compagnon était avec moi, elle a envoyé des lettres d’insultes à ses amis…Là, elle fait pareil avec mon ami…si quelque chose ne lui plaît pas, elle se met à l’insulter. Chose intéressante, elle lui a dit que son ex ( mon compagnon ) était un mari génial, qu’il faisait tout à la maison ( ménage, repassage, lessive,cuisine ). C’est effectivement ce qu’il m’avait dit au début de notre relation. En entendant ce genre de réflexion, je me dis qu’elle n’a peut-être jamais aimé mon compagnon mais plutôt le confort qu’il lui apportait et que, maintenant elle doit se débrouiller seule et ça lui manque.En fait, je pense qu’elle est incapable d’être vraiment autonome et qu’elle a encore besoin de toutes ces petites attentions qu’il a pour elle. J’espère qu’un jour il finira par se lasser. En attendant, je patiente en essayant de garder mon sang froid et les pieds sur terre. La situation a quand même évolué en 1 an….au début, c’était sms, appels, mails et skype, tout ça en un week-end. Maintenant, on en est à un sms le samedi matin et un sms le dimanche matin sauf quand elle décide d’appeler pour lui dire qu’elle ne va pas bien en espérant que je craque…elle peut toujours espérer parce que je la sais beaucoup plus fragile moralement que moi. Je suis sensible mais forte moralement et je me dis que je gagnerai pas elle…cela me motive mais c’est dur et c’est un combat de chaque jour.

    1. Ouaw Lucie!
      D’un côté, on a l’ex de ton compagnon qui apprécie le confort d’être avec lui. De l’autre, on a ton compagnon qui semble ressentir de la culpabilité et à le syndrome du Superman. Son ex est une belle manipulatrice, tu as raison! En plus, elle pète les plombs et envoie ses foudres sur les autres…

      Quelque chose ne doit vraiment pas bien aller chez elle! En plus d’apprécier le confort, elle est peut-être une dépendante affective?? Ton compagnon s’aperçoit surement qu’elle est instable. Vivement qu’il comprenne qu’elle doit commencer SEULE un bon développement personnel 😉

      Skype, appel et SMS et mail en 1 week- end ! Ouaw. Franchement, elle fait fort. Mais tu as raison, c’ est toi qui arrives gagnante. Tu es courageuse! Meci pour tes anecdotes! C’est fou. Je ne sais pas exactement comment tu as vécu ça émotionnellement, mais c’est devait être dingue au début!

  3. Bonjour
    Je vis cette expérience depuis 6 mois et c’est de pire en pire. elle me dit qu’elle n’éprouve plus rien pour son ex mais elle continue ses projets avec elle, elle travaille toujours avec lui. Et son ex fait tous pour la récupérer. j’ai beaucoup encaissé mais là je suis à bout je la vois pensive et ailleurs. elle me rassure mais je reste toujours sur mes garde car tous nos projet son en standby, même partir un week-end la dérange. J’ aimerais avoir des solutions et me poser les bonnes questions pour avancer merci votre article me fait réaliser que mon ressenti est normal.

  4. Bonjour,
    il continue à m’appeler et je me sens idiote après l’avoir vu. Parce que jai la sensation qu’il joue avec mes sentiments.. et que je sais plus ou j’en suis. c’était une passion très très forte un coup de foudre, j’ai tout tenté en 3 ans tout donné pour vivre avec lui, et lui il a « géré » la relation, controlant les rendez vous et en se protégeant et s’anesthésiant dans ses jeux sur le net et l’alcool et les joints.. là il est revenu en étant amoureux me disant des mots qui m’ont fait du bien et dès le lendemain il se referme sur lui meme et devient distant.. je suis seule et n’ai personne en vue. Je suis dégoutée parce que c »est un rêve un désir un souhait qui s’est arrêté. Je lui en veux de sa lacheté, de ne pas avoir lié son destin au mien, de ne pas avoir fait de projet pour du long terme, et je m’en veux car je me suis fait du mal dans cette relation, j’ai perdu mon appart, mon boulot, etc et jai fait une dépression suite à cette relation qui m’a rendu folle avec ses yoyo et ses incompréhensions. Je me sens « con » et honteuse d’avoir tant donné (et mis tant d’espoirs) alors qu’il donne à minima et ne veux pas faire de « commun ».. pourquoi l’ai-je tant aimé?? je me sens stupide.. merci de vos commentaires et vos soutiens parce que jen ai gros sur la patate..

  5. Je vis la meme situation jai des projets avec ma cherie mes elle a une ex récalcitrant qui ne cesse de lui envoyer les messages qui ne cesse de l’appeler a tous moment c’est arrivé a un point ou ma chérie vien me voir et me dit ouvertement qu’elle a encore des sentiment pour son ex mais qu’elle ne veu pa rompre avec moi parce qu’elle n’a jamais eu homme comme moi en faite la je suis a bout et je ne c’est plus ce que je dois faire pourtant j’aime ma cherie svp aidez moi je souffre de cette situation

  6. Bonjour à toutes et tous !
    Mon nouveau compagnon semble souffrir du complexe de Superman !
    C’est lui qui a quitté son ex mais en lui disant que si elle avait besoin d’un service ou d’aide, il serait toujours là pour elle. Ils avaient un…chien en commun et, du coup, le voilà à faire son emploi du temps en fonction des moments où son ex peut ou ne peut pas être dispo pour balader le dit-toutou !
    Sachant qu’au début de la séparation, il a mis beaucoup de temps à se montrer ferme sur le fait que la rupture était définitive, j’avoue que, même si aujourd’hui il m’a déjà prouvé à plusieurs reprises que je comptais vraiment énormément pour lui, son ex reste notre unique sujet de discorde.
    J’ai, de plus conscience que chaque nouvelle friction à ce sujet, ne fait que le pousser à taire tout ce qui la concerne et que, du coup, il en vient à me mentir, notamment sur le fait qu’elle compte encore sur une aide régulière de sa part.
    Je précise qu’à côté de ça, elle ne lève pas le petit doigt pour favoriser la vente de la maison qu’ils ont en commun et qu’il se débrouille seul avec toutes les démarches que cela suppose.

    1. Emily,
      tiens bon… respire, même si cela n’est pas évident.
      plus tu lui démontreras ta confiance, plus il sera honnête… plus il te parlera, et il est important que tu sois rassurée dans une telle situation.
      évidemment qu’elle n’aide pas à la vente de la maison… surtout si elle ne veut pas de séparation.
      en parle-tu as ton compagnon? dis-tu ce que tu penses du fait que son ex n’aide en rien à la vente?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image