Ma femme veut me quitter, comment lui faire changer d’avis

Votre femme ou votre mari veut divorcer, votre copine ou votre copain veut vous quitter? Vous angoissez à l’idée que votre relation de couple prenne fin. Quoi dire, quoi faire pour que l’autre reste. Comment faire en sorte qu’elle/il change d’avis? Si nous ne devons ni ne pouvons FORCER quelqu’un à agir contre son gré, nous pouvons lui donner des raisons de rester.

NOTE: le féminin est employé pour soulager le texte ( mais les filles aussi se font quitter 😉

Ma femme veut me quitter, que faire?

Hier encore, vous filiez le parfait amour. Et si ce n’était pas parfait, c’était quand même bien. Assez bien, pour ne pas comprendre que votre partenaire veuille vous quitter. En y réfléchissant, peut- être que vous vous êtes conscient que vous auriez pu être un meilleur amant, un meilleur compagnon. Malheureusement, vous ne pouvez pas DÉFAIRE ou REFAIRE le passé.

Aujourd’hui, vous êtes genoux tremblants face à ce qui trotte dans la tête de votre partenaire , vous quitter. Comment faire en sorte que cette personne que vous aimez veuille bien donner une autre chance à votre relation amoureuse?

Allez, GO! Ne laissons pas notre partenaire nous filer entre les doigts !

Ma femme veut me quitter, je dois comprendre pourquoi

Les raisons de son envie d’abandonner le navire sont nombreuses:

  • Ses sentiments qui ne sont plus ce qu’ils étaient
  • Votre partenaire ne vous supporte plus
  • Votre partenaire aime encore son ex
  • etc.

Si votre partenaire à l’idée d’abandonner la relation amoureuse, il est important de découvrir son pourquoi à elle. Grâce aux réponses de ce pourquoi, vous aurez les réponses au comment la situation peut être redressée. Parfois, obtenir le pourquoi est PRIMORDIAL et peut ne pas être évident:

  • L’autre vous laisse dans le néant, sans vouloir expliquer
  • Votre partenaire ne sait même pas comment vous expliquez
  • Parfois vous réagissez sous le coup de l’émotion et ne laissez pas l’autre s’expliquer, bref vous n’écoutez pas l’autre

Ma femme veut me quitter, je dois communiquer respectueusement

Si elle ne veut pas vous expliquer pourquoi elle veut vous quitter, c’est souvent parce qu’elle appréhende votre réaction. Peut-être que votre partenaire se dit que vous n’êtes pas capable de gérer ce qu’elle s’apprête à vous dire ? Il faut ce POURQUOI … alors, tirons-lui le vers du nez RESPECTUEUSEMENT !

Oui, restez calme (facile à dire) quand vous discutez de ce sujet sensible. Vous lui montrez ainsi que non, vous ne vous transformez pas en Hulk à chaque foi que quelque chose vous frustre. Montrez-lui que vous êtes une personne respectueuse de sa personne.

Pour l’inciter à vous révéler le pourquoi, adressez-vous de façon respectueuse envers SON choix. Ne l’agressez pas, ne pleurez pas non plus, et ne criez pas (un article intitulé comment avoir la face toujours zen du Dalaï- lama s’impose ). Si vous vous laissez aller à vos émotions vous n’obtiendrez pas un pourquoi véritable pour plusieurs raisons :

  • Si vous l’agressez verbalement, vous envenimez la situation en provoquant une dispute. Votre partenaire peut alors exagérer ses propos, vous blesser davantage et surtout avoir encore plus envie de vous rendre les clefs de votre appartement.
  • Si vous fondez en larmes, vous serez vu trop faible émotionnellement pour encaisser la vérité. Votre partenaire ne veut parler à une madeleine et encore moins briser votre coeur davantage.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, agissez comme un gentleman en saisissant le véritable BESOIN de votre partenaire.

Si votre partenaire émet des reproches, écoutez-les, ne répliquez pas (ne froncez pas non plus des sourcilles). Écoutez. Invitez-la à s’exprimer et à poursuivre ses idées.  Reformulez (si elle vous laisse en placer une) ce que votre amoureuse a dit pour vérifier que vous avez bien compris, mais surtout pour qu’elle réalise que vous voulez vraiment comprendre.

Vous lui montrerez que ce qu’elle ressent compte. Vous aurez le pourquoi elle veut vous quitter.

Ma femme veut me quitter, je dois remédier à ses manques légitimes

Une foi que vous avez obtenu le pourquoi, félicitez-vous.  Nous sommes nombreux se faire abandonner  sans vraiment comprendre!

  • Elle dit que ses sentiments ne sont plus ce qu’ils étaient? Chercher a comprendre si elle s’ennuie avec vous
  • Si votre partenaire a émit mille et un reproches, certains sont justifiés et d’autres abusifs. Je sais que vous voulez à tout prix que votre partenaire reste, mais prenez garde a préserver votre amour-propre. Il n’est pas dans votre intérêt de vous sacrifier pour garder l’autre.
  • Elle vous avoue avoir encore son ex dans la tête? Elle le voit dans ses rêves depuis que vous laissez vos chaussettes sales ici et là ? Bref, cherchez à comprendre ce qui manque à votre femme dans votre relation pour qu’elle ait le temps de penser à son ex.

Si vous êtes d’accord avec votre femme sur certains aspects à améliorer, agissez en ce sens sans attendre. Bien sûr , obtenez d’abord un délai avant qu’elle ne sorte les valises de la maison. Ranger tout de suite vos chaussettes éparpillées ici et là. Dites-lui concrètement ce que vous allez faire.

Supposons qu’elle vous avoue penser à son ex maniaque depuis que vous avez laissé tomber les corvées de ménage. Que pensez-vous de lui dire:

Observation : Nathalie, je comprends que quand tu es la seule à ranger la maison, tu es exténuée.

Sentiment: Je me sens mal d’avoir négligé ma part du travail tout ce temps. Tu n’en peux plus et tu penses à me quitter. Je comprends.

Proposition: Es-tu d’accord pour que je dresse tout de suite un plan d’organisation de corvée de ménage?

Bon, vous comprenez le principe. Faites des propositions pour modifier ce qui ne correspond pas à votre femme.

Question pour vous: votre femme ou votre mari parle de vous quitter? Exprimez-vous!

111 commentaires sur “Ma femme veut me quitter, comment lui faire changer d’avis

  1. ma copine veut me quitter pcq sa grande soeur ne veut plus qu’on soit ensemble subitement elle a changé son comportement apparemment je vois comme si elle a l’intention de me plaquer que dois je faire pour la convaincre ?

    1. Bonjour,
      Personne n’ aime se faire dicter sa vie. Fais réaliser à ta copine que la décision de te quitter, ce n’est pas son choix à elle, mais celui de sa soeur. Mais fait attention, il faut que ta copine en vienne à ce constat sans que tu lui forces la main, sans que tu la critiques. N’hésite pas à donner plus de précision.

      1. bonsoir,

        je viens de recevoir les liens concernant reconstruire son couple mais aucun des deux ne marche !!!

        pouvez-vous faire quelque chose ??

      2. bonsoir je me présente je suis une jeune femme de 33 ans et je suis en couple avec une femme depuis 5 ans , au début de notre relation y avait de la passion et bcp d’amour mais au fur et à mesure du temps ça s’est estompé à cause de bcp de choses qui se sont passer , elle me faisait bcp de reproches ( que je ne travaillait plus que j’avais du mal à retrouver un emploi etc) mais ce n’était pas la vrai raison elle faisait des reproches tous le temps et ce n’était pas coherent , y’a eu bcp de disputes entre nous et c’était toujours moi qui revenait pour que ça s’arrange , je pense qu’elle ne m’aime plus comme avant , mais elle ne me l’a jamais dis, au fil des années elle a commencer à me manquer de respect , elle m’a tromper avec un homme et ensuite me l’a avouer en pleurant , je lui ai pardonner mais j’ai garder une rancoeur, elle ne sait pas ce qu’elle veux elle me fait toujours des reproches alors que c’est elle qui fait des erreurs avec moi je ne la comprend pas , on s’est quitter plusieurs fois et on s’est remit ensemble par manque et par amour du moins de mon côté, bref mais depuis hier plus rien ne vas , elle me fait constamment des reproches ( selon elle , elle n’est pas épanoui elle aurait aimer que je gagne le même salaire qu’elle ) pleins de reproches non fonder , je prend bcp sur moi pour ne pas me disputer avec elle , mais aujourd’hui c’est la goutte d’eau de trop , je lui ai fais la remarque qu’on ne faisait plus l’amour , elle ma dit c’est pck je n’ai plus envie de toi , ce n’est plus comme avant entre nous , et tu ne gagne pas ta vie comme moi , sa réponse m’a déçue énormément et je ne vois vraiment pas le rapport bref rien ne vas plus , je traverse en ce moment une période difficile et elle ne me soutien pas , au contraire elle m’enfonce encore plus, elle n’est jamais contente quoi que je fasse , je précise que pendant 4 ans nous avons vécu ensemble et suite au nombreuses disputes j’ai préféré prendre mon appartement elle l’a mal vécu et me le fait payer tous les jours en me faisant des reproches et en me manquant de respect bon dsl de ne pas aller dans les détails mais j’essaie de faire court car mon histoire est trop longue et trop compliqué, j’ai besoin de ton opinion agnies stp , aujourd’hui j’ai décider de couper court avec elle suite à ce qu’elle m’a dit ( qu’elle ne voulait plus faire l’amour etc) j’ai décider de faire silence radio car je me rends compte que discuter avec elle et essayer de trouver un terrain d’entente ne sert plus a rien car elle est égoïste et n’a aucune empathie, je pense même qu’elle ne m’aime plus mais qu’elle reste par habitude. aide moi stp dis moi ce que je dois faire pour lui faire comprendre que le problème vient d’elle ! que j’ai tout fais pour elle et pour nous , que aujourd’hui j’en peux plus de son comportent je suis déçue et fatiguer . je veux qu’elle comprenne tout cela mais dans le silence radio ou alors si ta des conseils à me donner je suis preneuse car malgré tout je l’aime mais on arrive vraiment plus à communiquer je sais pas ce qu’elle pense elle dit m’aimer mais le fait tous le tps des reproches elle me dit je veux que tu me vende du rêve !! je comprend pas sa phrase et même temps je suis fatiguée de me battre car elle ne fait rien pour moi ni pour que ça aille mieux entre nous . help me pléase je ne sais pas quoi faire .

    2. Bonjour ma copine veut me quitter elle a l’air vraiment décidé et cela fait plusieurs fois qu’elle me quitte ( car je sors trop) aujourd’hui j’ai réalisé que je la perdait mais c’est trop tard elle est très décidé j’ai décidé d’aller la demander en fiançailles ce soir pensez vous qu’elle va accepter ?

  2. Coucou

    ma femme est parti vivre dans un appart pas trop loin (questions logistique) on en a beaucoup parlé et effectivement elle ne ressent plus cette passion cette fougue du début, pourtant on s’entend bien et tout. on est maries depuis 7 ans et on se connait depuis plus de 10 ans… je veux lui laisser du temps, elle vient de partir il y a quelques jours, mais comment dois-je agir après? des fois j’ai l’impression qu’elle sait ce qu’elle veut (me quitter) et d’autre fois je ressents ces doutes… alors comment agir pour ne pas gâcher toutes mes chances?
    merci Agnès

    1. Salut Seb!
      Ton couple a une chance énorme de vivre cela. C’est vrai, d’un côté tu redoutes que délocaliser soit l’occasion pour elle de te quitter. Mais c’est aussi l’occasion pour toi te relancer la flamme. Tu sais ta femme attachée. Mais, la fougue, elle nous manque à tous et à toutes. Il y a un risque que ta femme soit tentée de rechercher ce sentiment ailleurs. Au bout de 7 ans, c’est normal que la fougue s’amenuise. De quoi était fait votre quotidien à deux??
      Là, c’est l’occasion de retomber amoureux ( c’est quand la dernière fois où tu lui as envoyé un texto passionné?). C’est l’occasion de la séduire à nouveau ( grâce à des petits textos où elle se sent sexy?) C’est l’occasion de susciter le manque chez l’autre. C’est l’occasion de lui faire se sentir femme (offre lui l’occasion de se faire belle en l’invitant au restaurant, par exemple). C’est l’occasion de lui démontrer tous les aspects positifs d’être en couple avec toi. Démontre-lui quel gentleman tu es… Démontre lui à quel point elle est une femme libre dans une relation riche…(sois disponible, sans trop en demander). Bref…son départ est pour vous l’occasion de pimenter votre vie à deux!
      Je vous souhaite que du plaisir!
      Agnès

  3. en effet ce sentiment elle l’a retrouvé ailleurs, pas grand chose comme histoire mais assez pour réveiller ma jalousie qui je croyais nulle!
    notre quotidien, je suis sur tu connais la réponse…. la routine! hé oui cette P***** de routine!!! boulot, enfants, maison, etc…

    les textos je vais attendre même si je brûle d’envie mais je n’ai pas envie de l’étouffer… après je me demande bien comment susciter ce manque a nouveau?

    en tout cas ta réponse ma remonté le moral a fond! le conseil d’une femme je le trouve dix fois plus pertinent car faut dire ce qui est, vous êtes vraiment de mars… ou de venus… je sais plus! lol…

    je vais lire ton blog en large et en travers, j’en ai un aussi mais ce n’est pas le sujet, continue stp tu fais du super boulot!

    un grand MERCI

    Seb

    1. Ho oui… cette routine qui s’installe malgré nous … elle est dangereuse. Pourtant, nous avons un jour voulu des enfants. On aime nos enfants. Mais…un jour, on finit par penser qu’ils sont la cause de l’éloignement des conjoints.

      Mais au fond, c’est le couple qui se néglige dans cette nouvelle situation. Écrivons des articles pour combattre la routine alors . Justement, lancer un texto et ne plus rien lancer ensuite.. peut susciter le manque. Merci pour tes encouragements. Je vais persévérer pour aider les amoureux ;). Ça fait du bien d’avoir des retours positifs.. A bientôt!

      Ps : Ce serait un plaisir de découvrir ton blog Seb.
      Agnès

      1. et oui on a voulu des enfants et je ne le regrette pas un seul instant, mais non ce n’est pas lui la cause de l’éloignement, ce serait trop facile!

        les coupables nous sommes tout les deux, moi aussi, chacun ayant sa part de responsabilité. dans un couple les torts sont partagés, après faut il que les deux soient conscients de cela. dans mon cas je pense qu’elle est consciente de ses tort mais elle ne me l’a jamais avoué (ou peut être avec des sous entendus, cause de notre incompréhension, car elle a l’habitude de me parler avec beaucoup de sous entendus chose que je déteste!)

        aujourd’hui on s’est croisé comme ça vite fait et je lui ai proposé de venir manger a la maison la semaine prochaine comme ça on sera tous les trois avec notre fils. un déjeuner tout en simplicité. elle a accepté, mais elle a dit « sans arrière pensé, ok? » alors même si il n’y a pas d’arrière pensé immédiate (j’ai juste envie de passer un moment avec elle a discuter de tout et n’importe quoi), sur le long terme je commence a mettre des bases, est tu d’accord avec ma démarche Agnès?

        je veux surtout pas lui montrer a quel point elle me manque, faudrait pas la faire fuir! alors oui un texto puis pas de réponse, OK! mais combien de temps? est ce que je vais tenir?? lol…

        Encore merci Agnès pour ton soutien et ton aide ça me fait énormément de bien et a chaque fois j’attends Ta réponse avec impatience! petit a petit je lis tout tes articles et j’adore! dommage que je ne sois pas tombé dessus avant…haaa si seulement on pouvait remonter le temps!

        a bientôt

        Seb

        1. par contre elle a été froide et distante, je me suis intéressé a son nouveau « chez elle » et a ce quelle faisait, mais elle, n’a pas vraiment engagé la conversation. j’étais souriant mais elle ne l’était pas, visage neutre…
          je sais pas comment interpréter son attitude?

          1. Elle a clairement besoin de se retrouver… Pas de panique. Ce n’est pas mauvais signe. Quand une femme veut être seule, ce n’est pas forcément l’homme qu’elle rejette. Ne crois pas que tu sois forcément le problème. A un moment donné, on a tous besoin d’isolement pour méditer et souffler. Avec sa délocalisation, elle en profite pour s’isoler. C’est normal. Elle a enfin un espace à elle.

            C’est l’occasion pour elle de prendre soin d’ELLE. C’est l’occasion pour elle de méditer sur ses besoins, de se recentrer. Bref, ce besoin d’espace est pour elle, et non contre toi. En tout cas, son besoin de solitude est compréhensible après toutes ses années de vie commune.

            Qu’en penses-tu? Rappelle-toi votre vie sous le même toit. Aviez-vous chacun des moments bien à vous? Aviez-vous chacun l’occasion de vous retrouver seul?? Aviez-vous chacun cette chance de vous entretenir avec la plus importante personne qui soi, c’est-à-dire vous-même?

            Il y a surement des choses qui vous éloignent. Mais, le fait de se retrouver intimement est favorable à la communication.
            A très vite Seb 😉

        2. Salut Seb,
          C’est intéressant. Démystifier le sous-entendu… belle idée d’article. La femme est intuitive. Elle s’attend à ce que l’homme comprenne intuitivement. Mais, l’homme n’a pas la sensibilité de la femme. Ce sont nos différences génétiques. Tu devrais l’expliquer habilement à ta femme. 😉

          « sans arrière-pensée, ok? ». Elle semble vouloir faire le point. Elle a besoin de se retrouver. Tu voudrais la voir. Mais, tu as raison de te retenir. Il y a danger à la brusquer. Crois-moi, tu vas finir par lui manquer si tu es un gentleman discret. Tu vas tenir… tu m’écris pour soulager la pression! 😉 (Si la situation est urgente, je te répondrai illico ;). D’ailleurs, tu me donnes encore une idée d’article ;). Décidemment, j’aime te lire 😉
          Tu commences à mettre les bases sur le long terme. Que veux-tu dire?

          On ne peut pas remonter le temps, c’est vrai. Mais malgré tout, notre relation peut devenir plus belle. Peut-être que ta femme doute de ses sentiments. Peut-être qu’elle rêve d’un ailleurs plus épanouissant. Je suis sûre que votre relation à toutes ses chances. A condition de mettre véritablement le doigt sur les besoins de chacun…

          A bientôt!

  4. Coucou Agnès, content de te lire comme toujours…!

    effectivement je pense quelle ne trouvait peut être pas de temps vraiment a elle, car avec mon boulot, je suis très présent (chose que je croyais être un atout) et par contre je m’absente 1 ou 2 soirs par semaine mais pendant ce temps elle est seule a s’occuper de notre fils du coup, même si le soir elle est toute seule, pendant que je suis pas la elle doit en faire plus!

    j’espère de tout cœur qu’elle met a profit tout ce temps pur se retrouver elle même, je veux vraiment quelle pèse le pour et le contre de notre relation. les bases pour le long terme, je pensais au fait de garder le contact puis de lui prouver par l’action les efforts que je suis prêt a faire…

    t’as visé juste en disant « Peut-être que ta femme doute de ses sentiments. Peut-être qu’elle rêve d’un ailleurs plus épanouissant. Je suis sûre que votre relation à toutes ses chances. A condition de mettre véritablement le doigt sur les besoins de chacun… »

    ça me donne beaucoup de peps de penser au fait qu’on a toutes nos chances, faut que je réussisse a connaitre ses besoins sans la brusquer et sans que ça ressemble a un interrogatoire, le plus dur sera de la remettre en confiance pour quelle me parle d’elle même, que je redevienne son confident. j’ai vraiment envie de mettre toutes les chances de notre cote, mais pour l’instant je ne la sens pas prête… (alors patiente seb soit patient! c’est dur…)

    Je t’écris pour soulager la pression! c’est vrai mais aussi pour avoir un autre point de vue que celui de ma famille ou amis, ton avis est totalement dépourvu de sentiment envers moi car on ne se connait pas et c’est exactement ça que je recherche! a force tu vas me connaitre! lol mais je te remercie encore du temps que tu passes a me répondre, a nous répondre a tous dans ton blog!

    a bientôt

    Seb

    1. Salut Seb 😉

      D’accord… c’est clair qu’elle mérite donc de se retrouver en tête à tête avec elle. C’est compréhensible de penser que notre présence est une bonne chose. On est un couple. On veut passer du temps ensemble. On suppose que l’autre veuille de notre présence également. On veut être présent pour l’autre. Je te le dis pour le vivre, on apprécie grandement un verre de vin toute seule!

      Par exemple, si tu es présent pour aider aux tâches ménagères, c’est bien. C’est même super! Mais sache qu’on peut s’éclater lors d’un tête à tête avec notre balai. La solitude est délicieuse et ça fait du bien!

      Avec elle sous le même toit, que ressens-tu quand tu es seul? Penses-tu toujours à être en présence de l’autre? Apprécies- tu les moments avec toi-même?

      Tu souhaites qu’elle mette à profit ce temps pour penser à votre relation. Tu sais, peut-être qu’elle fait des choses que tu n’apprécierais pas. Peut-être qu’elle voit quelqu’un ( sans forcément coucher avec). Tu ne peux pas savoir. Mais, même si elle le fait, elle a besoin de le faire. Elle le fait pour se réapproprier sa liberté. Tu sais, faire les choses en toutes liberté, c’est épanouissant. On est épanoui quand on se sent libre…

      Je ne veux pas t’affoler. Mais il faut être conscient. Il est normal d’agir de la sorte quand on a été dans une relation opprimante. Ce n’est pas la fin de votre relation pour autant. C’est juste un moyen de se rappeler qu’au fond, nous avons le contrôle sur notre vie. Nous décidons. Quand elle saura qu’elle a toujours le pouvoir de faire les choses selon elle, et non selon toi ou selon le couple, elle sera plus favorable à renouer.

      Pour les bases sur le long terme, tu as raison. Garde contact et aux moments opportun , parle-lui des actions que tu es prêt à poser pour améliorer votre quotidien.

      « le plus dur sera de la remettre en confiance pour quelle me parle d’elle-même ». Seb, je ne sais pas si tu as lu cet article. Peut-être qu’il pourrait t’inspirer.

      Je t’invite à le faire quand tu veux. D’ailleurs, ça me fait toujours plaisir quand je lis « un nouveau commentaire de seb » ;). Il faut dire aussi que parfois l’entourage est pessimiste en ce qui concerne l’amour. Quand notre ambition est de sauver notre couple, il faut faire attention à qui on demande un conseil… C’est sûr que plus tu vas laisser des commentaires, plus je vais te connaitre. Plus je te connais, mieux je peux t’aider à comprendre 😉

      « je te remercie encore du temps que tu passes à me répondre, à nous répondre à tous dans ton blog! ». Seb, puis-je te prendre ta phrase en guise de témoignage? 😉

      Il parait qu’on a tous une mission sur cette terre. J’ai trouvé la mienne. 😉 Sérieusement, merci à toi et aux autres de me confier votre quotidien conjugal. C’est vrai que je tiens à répondre à tous les commentaires de façon personnalisée. Chaque situation est unique. Même si les problèmes sont fondamentalement les mêmes.
      A bientôt
      Agnès

      1. Bonjour Agnès.

        oui tu peux utiliser mon témoignage, celui la et tous ce que j’écris ici! pas de pb 🙂

        je pense pas que notre relation ait été si opprimante pour elle que ça, elle avait beaucoup de liberté tout de même, elle passait beaucoup de temps avec ces copines et ça ne me dérangeait pas, j’ai appris a lui laisser du temps pour elle et ça passion (le cheval) et l’autre jour en parlant on a un peu parlé de cette liberté et a priori c’est pas quelque chose dont elle n’a pas manqué

        j’arrive pas encore a lui parler de ce que je suis prêt a faire, je lui prouve par des petites attentions que je suis la, attentif a comment elle va, etc… mais de la a lui parler de ça je ne le sens pas encore, elle me parle encore de sa prise de distance, de comment l’hiver va se passer dans son nouvel appart, des choses comme ça qui me laissent comprendre que pour l’instant , revenir, ce n’est pas a l’ordre du jour… je ne doit pas lui parler de nous, de couple, elle va se sentir étouffée…

        c’est clair que ça fait du bien de pouvoir me vider de tout ce que j’ai dans la tête. des fois le faire auprès de son entourage ne nous apporte rien, on a juste besoin de se faire entendre (ou lire) alors que la famille les amis vont se soucier de nous et forcement pas comprendre, bref je sais qu’ils veulent que je sois heureux et je suis d’accord avec eux, je sais que mon bonheur ne passe pas forcement par elle, d’ailleurs avant quelle parte j’étais heureux et aujourd’hui je me sens bien, même si je suis triste quelle soit parti mais étant donné que j’y crois en notre histoire, mon objectif est clair et je fais de mon mieux pour garder le cap!
        par contre elle je comprend bien qu’elle n’était pas heureuse, ou plutôt ne l’était plus, la flamme s’est éteinte et je n’ai pas vu quelle était entrain de s’éloigner, elle n’a pas su exprimer ses besoins clairement (tu sais les sous-entendus, les messages indirect, etc… comme tu l’as dit les hommes on est pas intuitifs…)
        aujourd’hui je veux quelle me parle de ses besoins mais j’ai l’impression quelle le fait au compte goutte pour pas que je ne l’étouffe a vouloir a tout prix pouvoir y répondre… je sais pas si je ressens biens les choses aussi, beaucoup de doute en moi…

        a bientôt

        Seb

        1. Bonjour Seb!

          D’accord, donc selon toi, la dévitalisation des sentiments de ta femme n’a rien à voir avec un sentiment d’oppression. Tu me parlais de routine. Donc, tu penses que la flamme est moins intense parce que vous ne l’avez pas assez entretenue? Tu me trouves peut-être harcelante avec mes questions. Je te les pose parce que je veux comprendre pour aider 😉

          Elle te parle de « comment l’hiver va se passer dans son nouvel appart ». Oui, c’est une manière de dire qu’elle apprécie son intimité. Tu as raison de ne pas te presser de lui parler de ce que tu es prêts à faire. Mais, tu fais bien de lui démontrer ton attachement subtilement.

          Je relis ton premier commentaire, tu dis « elle vient de partir il y a quelques jours » (Tu l’as dit le 16 août! Il n’y a pas un mois) . « Aujourd’hui je veux qu’elle me parle de ses besoins ». Tu as hâte, mais, tu as clairement toutes les raisons d’attendre un peu… L’attente n’a rien d’évident mais, ne t’affole pas plus que ça.

          En un mois, on n’est pas forcément prête à parler. Laisse lui le temps de se retrouver. Elle te connait depuis 10 ans,. Vous êtes mariés depuis 7 ans. Elle a peut-être oublié ce qu’elle a à perdre. Laisse-lui l’occasion de s’en rappeler par elle-même.

          Un lecteur disait que pour renouer, quitter son environnement est favorable. Dans votre situation, il y a deux avantages. Loin de la maison, Quitter son environnement peut aider à se rappeler les richesses et les bienfaits de votre relation ( on se rend compte de ce qu’on a de bien quand on les perd, c’est à peu près ce qui se dit!). D’un autre côté, ta femme n’a pas sous les yeux tous ses manques et ses frustrations.

          D’ailleurs, j’ai une question pour toi. Ta femme et toi, preniez-vous des vacances depuis ces 7 ou 10 ans? Aviez-vous des week-end rien qu’à vous, hors de la maison? Ta femme veut de la passion. Elle ne veut pas d’un meilleur ami.

          Malheureusement, la routine fait souvent de nous des meilleurs amis! Que faisiez-vous pour préserver la flamme?
          La famille prend souvent part « au conflit ». Difficile d’être objectif quand on a des sentiments. Dur d’être objectif quand on a nos propres blessures sentimentales.

          A bientôt Seb!
          Agnès

  5. Bonjour Agnès,
    Très particulier pour moi cette démarche de venir m’exprimer à une inconnue mais je suis dans une situation tellement particulière que je me dis pourquoi pas… En effet cela va faire 5 ans que je suis avec mon amie et il y a peu elle a lâché tout ce qu’elle avait sur le cœur au point de n’être plus certaine qu’elle m’aime encore. Tout est de ma faute j’en suis conscient car l’ayant rencontré beaucoup trop tôt après une déception amoureuse, je me suis mis des barrières dès le début. Je l’ai fait souffrir pendant une bonne année car je ne savais pas où j’en étais. Elle a pris la décision de tout me pardonner à cette époque car elle était « folle de moi ». J’ai mis enormement de temps à faire tomber ces barrières très solides. Elles ne sont d’ailleurs pas toutes tombées et c’est le cœur du problème car j’ai toujours eu beaucoup de mal à extérioriser mes sentiments ces dernières années et les « je t’aime » étaient très rares de mon côté. Elle m’a aussi souvent repproché de l’appeler par son prénom et pas par des petits noms d’amour. Aujourd’hui elle est à bout. Oui mais le problème c’est que moi je l’aime vraiment… Je n’ai juste jamais su enlever ces barrières, un peu comme si je sentais que mon couple était acquis. J’ai été bien bête de penser cela car je suis vraiment sur le point de la perdre et je me sens totalement impuissant. Elle est parti en me disant qu’elle avait besoin de se retrouver elle même dans un premier temps avant de songer éventuellement à recoller les morceaux de notre couple. Elle ne me donne quasiment aucune nouvelles (à peine un sms par jour) et avant de partir elle m’a bien dit qu’elle n’était même plus sur de m’aimer. J’ai radicalement changé de comportement dès qu’elle m’en a parlé et je n’ai même pas eu à me forcer. La simple claque que j’ai pris après notre discution m’a boosté et donné l’envie de lui prouver mon amoure. Là encore il y a un problème car le changement est tellement radical qu’elle a du mal à trouver ça sincère. J’espère que je ne me réveille pas trop tard j’ai bien peur qu’elle soit usée par cette attente.

    1. Bonjour Max,
      Merci d’avoir tenté l’expérience de commenter 😉 N’hésite pas à me faire part de la qualité de ma réponse. Juge-moi ! 😉 Ton retour me dira si oui ou non je suis utile sur ce blog.

      Éclaire-moi si je me trompe. Le but est de t’inspirer tes propres solutions.
      Je lis ta situation attentivement. Ton amie ne sait plus si elle a toujours des sentiments. Elle était folle de toi… Elle était donc passionnée. Après ta déception amoureuse, elle t’a attendu. Aujourd’hui, malgré ses doutes, elle t’attend toujours. Pourquoi? Parce que ce n’est pas qu’une amourette.

      Parce que s’il y a eu de la passion, quelque part, tu es gravé dans son cœur. Bien sûr, même si tu l’as un jour profondément bouleversée, elle peut partir, frustrée et persuadée que tu ne changeras jamais.
      Récemment, une lectrice a très bien résumé les choses. Souvent, l’amour est dissimulé sous une tonne de frustrations… Clairement, et tu n’en doutes pas d’ailleurs, ton amie est frustrée. Elle t’a tout lâché.

      Tu as sans doute ta part de responsabilité. Tu avoues tes erreurs. Mais, maintenant, tu sais où tu en es. Tu sais que tu l’aimes et que tu l’a veux, elle. Tes barrières ne sont pas toutes tombées. Pourquoi as-tu du mal à lui attribuer des surnoms?
      Tu dis avoir deux problèmes : ton passé et ta difficulté à communiquer tes sentiments. Ce sont deux problèmes surmontables au quotidien… à toi de jouer et de prouver tes intentions à ton amie.

      As-tu pardonné à ton passé? Tu dois te pencher sur la question. Mais, il n’est pas indispensable de pardonner à ton passé pour attribuer à l’autre un surnom. Parfois, on est simplement trop orgueilleux pour appeler l’autre « chérie », ou « mon petit cœur »… Mais toi, pourquoi as-tu du mal à le faire?

      Essais de l’appeler part tel ou tel surnom. Par le sourire et le bien-être que le surnom provoque chez l’autre, tu finiras par adorer. Ose simplement une première foi. Pour une semaine, ne sois pas orgueilleux… Tu verras que les surnoms te viendront facilement.

      Pourquoi as-tu peur de dire tes sentiments? As-tu peur de paraitre fragile? Tu peux communiquer des choses que l’autre a besoin d’entendre sans te mettre à nu… Mais, sais-tu ce que ton amie veut entendre? Ça ne demande pas de nous mettre en danger… Si tu ne peux pas dire « je t’aime » facilement, est-ce que tu l’écris? Est-ce que tu laisses des étiquettes avec la mention « je t’aime » dans ses céréales favorites?? Il est clair que si elle n’a pas conscience de ses sentiments, les siens ne peuvent pas s’autoalimenter indéfiniment…

      Être seule va l’aider à apaiser ses frustrations… Si elle refuse de recoller les morceaux, c’ est sans doute qu’elle admet ne plus t’aimer mais surtout qu’elle n’a pas confiance en votre capacité à recoller les morceaux. Qui aime s’épuiser à tourner en rond? J’ignore votre âge. Mais à un moment donné, on aspire à être heureux et à s’épanouir en couple…

      Elle veut du temps pour elle. Ok. Une foi calmée, elle a besoin d’être persuadée de ta motivation à arranger les choses.
      Si tu as compris certains de ses manques, tu dois lui en parler. Elle se désarmera et voudra t’écouter. Si tu n’es pas sûr, elle doit savoir que tu veux profondément comprendre ses besoins. Elle doit savoir que tu prends les choses en main. Tout ce temps, tu as fait honneur à ton passé. Tu as donné de l’importance à tes blessures du passé au lieu de donner de l’importance à ton amie, à votre relation. Elle doit savoir que tu comptes travailler quotidiennement à renouer. Elle doit savoir que tu comptes quotidiennement travailler sur toi.

      Elle doute vraiment de votre capacité à renouer? Tu ne veux ni l’épuiser émotionnellement, ni lui faire perdre son temps. Dans ce cas-ci, propose lui un délai…

      C’est normal qu’elle soit perplexe suite à ton comportement radical. Elle ne comprend pas ce changement. Il faut que tu lui dises. Di lui que tu es radical parce que votre relation de couple mérite que tu le sois. Oui, tu prends les choses en main dès maintenant. Pourquoi? Parce que tu as trop longtemps laissé le passé nuire à votre relation, et que maintenant c’est fini.

      Alors… ton verdict?
      Éclaire-moi si je m’égards trop!
      Agnès

  6. Hello,
    Merci pour ta réponse tu as parfaitement compris la situation ^^
    A l’heure actuelle elle laisse entre voir une possibilité de suite à notre relation je suis donc un peu soulagé même si rien n’est encore fait.
    Cet espèce de « break » a vraiment été un électrochoc pour moi.
    Pour répondre à ta question, ces dernières années, si je n’arrivais pas à enlever certaines barrières et à lui dire réellement ce que je ressent, ce n’etait pas par peur de paraître faible ou sensible. C’était vraiment plus fort que moi. J’ai enchainé 2 déceptions amoureuses pour lesquelles j’ai tout donné. J’étais vraiment le mec romantique et tout se qui va avec . C’est comme si par la suite mon cerveau s’était bloqué et m’empêchais d’être moi même en faisant de moi quelqu’un de froid incapable de dévoiler ses sentiments (peut être de peur de souffrir à nouveau). Aujourd’hui le fait d’avoir failli la perdre, je suis vraiment prêt à faire énormément d’efforts. J’espère juste qu’il n’est pas trop tard car si elle a bien un tort dans tout ça c’est d’avoir attendu d’arriver à bout de force pour tout mettre sur la table. Elle me dit que ça fait un an qu’elle se demande si elle m’aime encore c’est assez violent d’entendre ça.
    Bref merci pour ta réponse éclairée en tout cas et je m’aperçois que juste le fait d’en parler avec une personne totalement neutre fait du bien.

    1. Salut Max, merci pour ton retour 
      Sans doute qu’inconsciemment, tu avais peur de souffrir… Je vais lire sur l’inconscient. Tu me donnes des idées d’articles, merci Max.
      Si tu es honnêtes avec elle, et si elle comprend ton comportement, votre relation a toutes ses chances 😉 C’est sûr, elle avait la responsabilité de te parler de son inconfort. Peut-être qu’elle l’a fait, sans que tu l’aies compris?
      Reviens-moi au besoin!
      Agnès

  7. Bonjour,
    Après presque 5 ans de relation on s’est séparé et 5 mois après on s’est remis ensemble en se laissant une autre chance.
    Aujourd’hui après seulement un mois et demi après s’être remis ensemble elle me quitte pour être heureuse mais n’a absolument rien fait pour évoluer notre couple on a re habité ensemble et c’est pour moi la cause de cette échec aujourd’hui elle ne veut plus me laisser aucune chance et me bloquer/rayer de sa vie.

    Lui proposant de vivre séparément et en ayant chacun sa vie perso.
    Le problème c’est que ses deux meilleures ami ( un mec et une fille ) ne m’aiment pas et lui rappellent chaque jour qu’elle peut trouver mieux ( sachant que pendant notre rupture elle a couché avec plusieurs hommes différents )

    Je voudrais arranger la situation mais ne sait plus comment faire elle ne veut plus arranger notre couple et se rappelle seulement des mauvais souvenir que des bons.

    Help me.
    Et merci pour votre lecture et votre réponse d’avance.

    1. Bonjour Fahed,
      Désolée pour la réponse tardive. Mon retard s’explique ici.
      Pour être en mesure de t’éclairer, dis-moi deux choses. D’abord, pourquoi ne veut -elle plus te donner la moindre chance? Pourquoi veut-elle te bloquer? Quelles « excuses » ou motivations te donne t-elle pour justifier la séparation?
      Tu dis que ses amis l’encouragent à la séparation. Malgré tout, comment justifie t-elle la séparation?

      Ensuite, parle-moi de votre relation de couple. Quelles étaient vos difficultés? Quels étaient vos plaintes, vos reproches etc… ?

      Je te réponds désormais sous 48h.

      A très vite Fahel.

      Agnès

  8. Bonjour,
    Alors j’étais en dépendance affective avec elle j’ai était possessif et très intrusif a l’issu de notre première rupture il y a 3 ans pendant laquelle elle a couche avec un autre et j’ai pardonné et on a accepte de reprendre notre couple.
    Comme elle le dis 5 ans avec un homme dépendant c’est pas sexy 5 ans avec un homme impulsif qui peut péter les plombs a tout moments ça fait fuir, pendant tout ce temps je me suis laisse allé perdu mes amis accumule les échecs scolaires ma famille nous pourrissais la vie avc des appels quotidien en me critiquant l’insultant etc.
    Elle ne retrouver plus l’amour qu’elle avais connu en moi je ne la faisais plus rêver mes promesse transgresse ses amis me détesté parce que je suis d’origine marocaine ils lui disaient que je n’étais le genre de Mek qui lui fallait que j’allais l’emprisonne alors que c’est faux des amis l’ont abondonne et maintenant que je ne suis plus la ils se sont empressé de revenir pour lui dire qu’elle a fait le bon choix en l’endoctrinant auparavant ses amis ne voulais pas la voir aujourd’hui ils sont 24/24 avec elle.
    Elle ne m’aime plus couche a droite a gauche et est indifférente de ma personne ne veut plus que je vois mon chien seulement quand elle elle en a envie ou seulement pour que je soit une garderie.
    Les psy la caractérise de pervers narcissique mais je sens qu’au fond c’est un cœur perdu et brisé.
    J’ai accumulé que des mauvaises choses avec elle.
    Je comprend qu’aujourd’hui elle ne veuille plus de moi et se cache deriere les coucherie et une vie superficiel pour ne pas pensée.
    Quand je lui  » remet les pendules a l’heure  » elle ne se prive pas pour m’insulter dénigrer humilie devant tout le monde.
    J’ai fait plusieur sceance d’hypnose pour enlever cette dépendance mais j’aimerais au grand dieu qu’elle se stabilise et me revienne j’évolue pas a pas et me remet de tout ça.
    Cette situation me fait tellement de mal que je n’arrive plus a être heureux et a voir du positif surtout que j’ai plus personne autour de moi apart ma famille qui elle ne me comprend absolument pas et ne m’aide pas.

    Voilà j’espère avoir répondu a vos questions et que ça permettra d’établir une réponse.

    Ps:
    Et aussi elle ma trompe pendant 6 mois dans notre lit pendant que je travaillais

    1. Bonjour Fahed,
      Désolée du retard de réponse.
      Comment vas-tu depuis?
      Tu dis qu’avec elle tu souffrais de dépendance affective. Tu étais intrusif, possessif et impulsif durant 5 ans. C’est tellement lourd à vivre que ça « pousse » malheureusement à aller voir ailleurs.

      Mais tu dis que tu ne l’emprisonnais pas. Comment se manifestaientt ta dépendance, ton intrusion et sa possessivité?

      Cette relation a tout de même été toxique pour toi. Tu as perdu beaucoup. Tu sais, il faut que tu prennes soin de toi avant de prendre soin d’elle. Sinon, tu es dans la dépendance… Mais, tu fais en sorte de surmonter tout ça. Par exemple tu fais de l’hypnose. Tu as raison. Difficile d’être bien à deux quand on a certaines blessures.

      Est-ce que les séances d’hypnose sont bénéfiques?

      1. bonjour agnes,
        merci pour tes reponses dans un premier temps 🙂
        Durant tout ce temps je ne l’emprisonné pas je m’emprisonnais moi meme je n’avais d’yeux que pour elle j’étais acquis si on doit le définir.
        Je me suis totalement éteint j’ai perdu ma personne ma dignité ma religion mon entourage… Je ne vivais que pour elle mes projets était les siens et je m’en rend compte (réellement) aujourd’hui car avant je le savais mais des lors que j’etais avec elle je m’oubliais. certes je ne me donnais pas les moyens car étant donné qu’elle a eu des rancœurs envers notre couple tout ce que je faisais bien ou mal n’étais jamais suffisant pour elle . c’était perdu d’avance. la seule chose que je faisais était le matériel pendant que je me tuais a la tache et m’étais ma vie entre parenthèse pendant tout ce temps.
        Quand j’ai commencé a comprendre la gravité de la situation je ne pouvais rien faire apart lui demander d’attendre deux semaines le temps que mon contrat se finisse pour lui prouver qu’il y avais une chance de reconstruire toute cela, je travaillais toute la journée 12H par jour pendant qu’elle allais a la plage avec ses amis qui lui rabaché de me quitter en lui milles et une raisons partant de la religion a « ma vie merdique » a mon serieux alors que aujourdhui elle risque de se mettre avec un pratiquant serieux dans sa religion alors qu’elle est hatée et qu’elle me disais toujours jamais je ne pourrais etre avec quelqu’un de trop pratiquant trop religieux.
        ceci dit aujourdhuii j’ai perdu ma vie je lui ai trouver une ecole qu’elle voulais l’ai amener sur bordeaux installée préparer ses papiers de bourses chomage etc maintenant elle peut se la couler douce car elle n’a plus besoin de moi alors que moi je n’ai plus rien et je suis désorienté seul et endette alors qu’elle passe des vacances avec ses amis au bord de l’eau et va rentrer dans son ecole dont elle a toujours réver.
        depuis notre rupture on a eu que des echanges négatif avec insultes menaces denigrement mechanceté.
        a chaque fois que je vais chez la psy ou lis certains bouquin et mes nuits blanches a réfléchir je regrette tout et je suis décu d’avoir perdu a tout jamais la femme de mes reves.
        toute personnes qui lira mon histoire m’accablera car je n’ai pas etait a la hauteur de mes esperances et des siennes.
        merci d’avance pour votre reponse.

        1. Bonjour Fahed,
          non bien sûr, on accable personne, surtout pas toi!
          tu sais, tu es victime aussi de votre relation! Tu en souffres certainement plus qu’elle. Ne dis pas que tu n’as pas été à la hauteur de ses espérances. Tu as fait des choses que personne ne fera pour elle. Et, justement, tu t’ai trop sacrifié pour elle.

          Regarde tout ce que tu as perdu. Regarde tout ce que tu as donné sans avoir un minimum de considération.
          Tu t’es endetté pour elle. Que te dit ton psy?

          Tu souffres et tu l’aimes. Mais, promets-moi de prendre soin de toi avant tout.
          Parle-moi un peu d’elle. Qu’a t-elle fait pour toi? Quelle marque d’affection retiens-tu?

          1. bonjour agnes,
            Je te remercie de ton honnêteté,
            disons que ma psy, ma fait comprendre qu’elle avais sa part de responsabilité dans mon endettement car elle ma laissé faire sans m’avertir de quoi que ce soit. D’un côté c’est moi qui l’ai cherché. « L’amour rend aveugle » je comprend beaucoup mieux le sens de la phrase aujourd’hui.
            Comme tu la dis je me suis trop sacrifié et je prend conscience de plus en plus avec les jours qui passent. C’est ce qui me fait du mal car pendant 5 ans j’ai été inexistant sur Terre, qui sait combien de temps cela aurait pu durer. D’un côté je la remercie de m’avoir ouvert les yeux, me permettant aujourd’hui enfin me construire réellement.
            Le paradoxe est qu’avec les yeux en face des trous je me rend compte de ses erreurs et des miennes et je souffre de ne plus l’avoir a mes côtés et de ne plus jamais lui parler.
            Durant tout ce temps j’avais eu des problèmes et elle ma soutenue moralement, elle a toujours était la quand il y avais besoin, mais les 3/4 de sa présence en y repensant était matérielle…
            Par fierté je ne pourrais plus me présenter face a elle ou s’est amis car elle ma bien descendu ( je dis ça gentille-ment ) devant sa famille ses amis ses conquêtes…
            ceci dit j’aurais un amour pour elle qui ne s’estompera jamais car MOI je m’en veux de mettre effacé et laissé place a une relation a sens unique et non a une relation de partage.
            pour finir, je dirais que c’est une fille merveilleuse avec le cœur sur la main généreuse a l’écoute très ambitieuse avec un fort caractère elle adore le matériel car elle a baigné dedans étant très jeune. comme toute bonne personne il y a pas que des qualités, a la différence c’est qu’aujourd’hui elle commence a les effacé des qu’elle ma largué en me faisant porter le chapeau de l’origine de son mauvais côté.

            NB : merci pour votre lecture et vos réponses, ça fait du bien d’être écouté par une personne qui s’intéresse a nos soucis.

  9. Bonjour,

    Hier, ma copine a décidé de rompre après près de 3 ans de vie de couple. Je ne m’y attendais pas du tout, même si je la sentais tendue depuis quelques temps et ayant reçu un sms amoureux habituel (se terminant par les mots « amour de ma vie ») . Nous ne vivons pas encore en ménage (chez nos parents, bien que de mon côté, j’aurai voulu plus).

    Cette année, nous nous sommes disputés quelques fois (notamment à cause de ma jalousie, de reproches qui tournaient aux règlements de compte…), et particulièrement, il y a deux mois, lorsque nous avons eu une dispute assez douloureuse (où pour la première fois, elle avait envisagé de me quitter : je lui demandais si elle voulait que je parte, et elle me répondit que si je le faisais, je ne devais plus revenir).

    Comme c’était la première fois que cette situation tombait dans une dispute, alors qu’elle avait dit par le passé qu’elle ne me quitterait jamais, je me suis un peu effondré. Suite à cela, elle s’est excusé et a demandé de repartir à zéro. J’ai par la suite essayé de réalisé une liste des choses qu’on devait éviter de faire pour améliorer notre couple et je lui ai demandé d’en faire de même.

    J’ai donc respecté au mieux sa liste comme je le pouvais, mais j’avais l’impression de devoir faire attention à tout ce que je disais ou faisais, de peur de se disputer ou de me faire repousser. Pour en revenir à la rupture, étant de nature assez sensible dans ce genre de situations, je n’ai pas pu m’empêcher de fondre et de chercher le pourquoi. Elle restait sur ses positions et me disait qu’elle ne voulait plus venir chez moi, ni me voir chez elle, qu’elle avait besoin de se retrouver.

    J’ai tenté de lui faire changer d’avis en discutant mais rien n’y a fait. En me voyant effondrer et presque la supplier de réfléchir, elle trouvait que ce n’était pas normal de l’aimer autant, que c’était un amour toxique pour moi. Avant qu’elle ne parte, je lui ai dit que j’aurai tant voulu la rendre heureuse pour éviter d’en arriver là. Je lui ai demandé de prendre son temps, qu’on fasse une pause et de continuer de réfléchir pour me redonner une chance.

    J’imagine qu’elle a sans doute accepté pour me faire plaisir et/ou me laisser le temps d’accepter mais je continue d’espérer. J’essaie de lire plusieurs articles et j’ai apprécié les éléments de réponse que vous avez fournis aux autres personnes. Pour un peu détailler les principaux problèmes qui ont jalonnés notre relation, il y avait ma jalousie possessive, que j’ai essayé de contrôler au mieux, j’ai fait beaucoup de progrès (malgré des rechutes) car j’ai confiance en elle, je sais que c’est une femme honnête et fidèle, je n’allais jamais dans son gsm, je ne l’appelais jamais pour savoir où elle était, on se le disait toujours (même si à mon avis, c’était plus pour moi qu’elle le faisait), c’était plus une jalousie par rapport aux vêtements, à des choses de son passé et au fait qu’elle était trop détaché de moi et trop proche de sa mère.

    On se voyait tous les jours (surtout le soir après 18h et une fois toutes les deux semaines, elle venait dormir chez moi), elle m’a plusieurs fois fait comprendre durant notre relation que de son côté elle en avait pas forcément envie). Mais apparemment, j’ai mal réagi quelques fois, surtout au début de notre relation. Elle s’est sans doute forcé par la suite, pour ne plus que je lui reproche (ou que je lui dise qu’elle m’aime moins, qu’elle préfère voir d’autres proches…)Je reconnais mes erreurs, je sais que j’aurais du maîtriser mes sentiments (mais cela n’a pas été évident, car même si j’aurai voulu montrer que je pouvais être détaché aussi, je n’y suis pas toujours parvenu dans la réalité, du fait qu’elle est distante de nature).

    Il y avait aussi son manque d’affection (elle n’est pas très tactile et l’est devenu de moins en moins avec le temps au contraire de moi). Des fois, on pouvait se râler dessus plusieurs jours si elle avait fait quelque chose qui m’avait déçu, ça finissait souvent en dispute puis en réconciliation (je me doute que ça l’a rongé beaucoup de me décevoir et de me voir râler pour des choses qui lui semblait anodines).

    Souvent, lorsque que je lui faisais un reproche, elle revenait à la charge avec des choses qu’elle avait gardé longtemps pour elle et me les balançait. J’essayais de trouver des solutions mais elle disait toujours qu’on était trop différents et qu’on ne change jamais, c’était très douloureux pour moi de constater qu’elle ne savait pas me dire directement lorsqu’elle n’appréciait pas un de mes faits ou gestes. J’aimerais pouvoir réparer les choses et la rendre heureuse, car malgré toutes les méchancetés qui ont pu être dites et la manière sèche pour me quitter, je n’ai d’yeux que pour elle.

    Dans ce texte, je ne cherche pas du tout à la mettre en faute, j’aimerais juste pouvoir retrouver l’amour qu’elle me portait. Je ne sais pas si je dois attendre et la laisser revenir vers moi, ou lui montrer par des attentions que je voudrais bien qu’elle veuille continuer notre chemin. J’espère ne pas avoir été trop long. Merci d’avance pour la lecture et pour votre réponse. Au plaisir de vous lire.

    1. Bonjour Vince,

      A te lire, vos sentiments à tous les deux sont très forts. Il y a beaucoup d’émotions dans ce que tu écris. Vous semblez tous les deux passionnés. Malgré vos difficultés, elle comme toi avez tendance à vouloir améliorer les choses. Si elle te menace d’une séparation définitive quand toi tu proposes la séparation… c’est sans doute parce que la situation est difficile émotionnellement pour elle. Elle ne veut pas vivre cela indéfiniment.

      Dis-moi si je ne me trompe. Mais, ton « problème » est le fait que tu as du mal à gérer tes émotions. Tu le dis et on le ressent à travers ton écrit, tu es émotif. Son problème à elle, est qu’elle à du mal à exprimer ses sentiments efficacement. Ou du moins, son mode d’expression ne satisfait pas à tes besoins.

      Ton idée de liste est très bonne…
      C’est normal d’avoir eu cette peur de la frustrer… comme tu as pu le lire à travers les articles, il y a de nombreuses astuces de communication pour éviter de faire en sorte que l’autre se vexe ou se mette sur la défensive. Sur la liste, est-ce que les demandes de ta copine étaient exigeantes? Quelles étaient tes demandent à toi?? Pour qu’une liste fonctionne, les demandes ne doivent pas être « terroristes » (ou nuire à l’expression de l’autre).

      Si tu es effondré lors de séparation… la réaction de ta copine est compréhensible… as- tu lu l’article sur la dépendance affective?? Penses-tu être concerné? Etre la raison de vivre de quelqu’un… c’est invivable… tu devrais lire l’article ( si tu ne l’as pas encore fait) et me revenir la-dessus!

      Peux- tu me parler de ta jalousie à propos de ses vêtements?

      Votre relation est intense mais conflictuelle. Ton émotivité et ta jalousie sont sûrement très dur à vivre pour ta copine. Lui donner du temps pour se retrouver est indispensable… Si elle a le sentiment qu’elle te « subit », elle te quittera malgré ses sentiments.

      Si tu réponds, peux-tu le faire ici? Tu obtiendras une réponse plus rapide.
      Merci Vince et à très vite!

  10. Ma copine m’a quitté ce jeudi car elle dis m’aimer mais par habitude après une relation de 2ans et quelques mois
    Nous avons fait un break car elle avait besoin de réfléchir en août durant 3 semaines avant de nous retrouver en vacances là où nous nous étions rencontrés
    La bas tous c’est passée merveilleusement bien
    Je t’aime bisous câlin on a meme reparler de projet et nous avions rallumé notre flamme
    De retour à Paris elle a repris ses habitudes cours sport iPhone et Pc… De plus elle est mal entourée ces amies sont de mauvais conseil elles le juge comme un gars pas correcte
    Elle m’a dis s’apercevoir que ces copines étaient jalouses et qu’elle me dénigrais comme quoi je ne faisait rien pour elle et qu’au final elle s’aperçoit que je fais énormément
    Au départ elle m’a demandé m’installe avec elle a mon retour du club med ou j’était animateur
    Je ne suis pas gêner de dire que je faisait la cuisine les course la lessive accrochais le linge
    Tout en m’occupant d’elle attention fleurs ,massage, câlin
    Je suis danseur et je lui ai meme appris a danser
    Avec tout ce que nous partagions je n’arrive pas à comprendre

    Je suis complètement perdu car elle dis m’aimer et avoir retrouver cette flamme et quelques jours âpres elle recommence en me disant qu’elle cogite et redoute que je suis un mec bien mais que je mérite mieux car je ne mérite pas de souffrir
    Mais moi je l’Aime et je ne veux pas la perdre
    Alors ici je quitte mon travaille et Paris pour retourne en Belgique
    J’entame un silence radio et la prise de distances avec la reconstruction derrière
    Je me rend compte que de vivre l’un prêt de l’autre tous les jours l’étouffe alors je préfère prendre la distance pour souffler
    Mais je ne suis pas prêt à abandonner celle que j’aime

    Pensez vous qu’il soit possible de la récupère?

    Pourriez vous m’éclairer juste un peu?

    Merci

    1. Bonjour Mic,

      Oui, tu peux récupérer ta copine.

      En fait, ta copine est sous influence, c’est le gros problème.
      Avec toi, loin de son entourage, tout va bien. Tu fais parti de ses projets.
      Près de commères, elle doute de ses sentiments.

      Elle a besoin de se rendre compte de ce qu’elle perd. Tu as raison de procéder à un silence radio. Ca peut lui faire l’effet d’un électrochoc. Tiens bon! Ca peut ne pas être facile de demeurer silencieux. Tu peux écrire ici pour persévérer!

      Sais-tu ce qu’elle te reproche? A t-elle des frustrations en particulier?
      Pour une réponse plus rapide de ma part, tu peux répondre ici !

      A bientôt!

  11. Bonjour Agnès
    Merci pour ta réponse

    Voilà j’ai reçus un sms de sa part concernant dès amendes pour la voiture voir si il lui en restait hors ç son appartement et elle sais ou elles sont habituellement!
    De plus elle me contact pour Ça a 1h30 du matin!!

    Suite à mon texto sa réponse fut rapide un échange de quelque sms jai mis fin à la conversation

    Et la elle me reproche une chose insensé ( voiture laisse allume sans frein à main et pas au point mort)
    Et elle rajoute que sa ne fais que lui confirmer qu’elle a fait le bon choix!!!

    Dois je comprendre quelque chose ?

    Méchanceté facile, provoc, contact ?

    Merci

  12. bonjour,
    j’ai 32 ans, je suis en couple avec la même femme depuis 10 ans. nous sommes mariés depuis 7 ans et nous avons 2 jeunes filles(4 et 6 ans). ma conjointe a beaucoup changé ses habitudes depuis plusieurs mois. elle a des nouveaux amis de travail, nouveau linge, etc.

    Il y a 2 semaines, elle m’annonce qu’elle ne ressent plus d’amour pour moi. j’ai également appris qu’elle échange des textos avec un collègue de travail depuis quelques mois mais qu’il ne s’est rien passé avec lui. elle me dit qu’elle a besoin de temps pour elle et qu’elle veut que nous prenions nos distances(vivre séparément).

    elle m’avoue qu’elle n’était pas capable de m’en parler et qu’elle pensait que ca passerait. nous avons décidé de prendre une pause et de nous séparer les enfants dans la même maison(chacun nos journées). qu’elle démarche je dois prendre pour la retrouver?

    je ne veux pas attendre six mois non plus en espérant qu’elle revienne et retomber si ce n’est pas le cas…Elle ne veut pas me faire de faux espoirs mais elle me garantit que ca décision n’est pas finale. Elle semble vraiment avoir besoin de se séparer de moi pour quelques temps.
    au secours!

    1. Bonjour Jean,
      10 ans ensemble, on peut saturer. Lui laisser un peu d’espace peut lui faire du bien.
      Et cela, même si elle échange des textos avec un collègue. Ca ne veut pas dire que c’est la fin.

      Manquait-il quelque chose à votre couple? Entreteniez-vous la flamme ou étiez vous tous les deux trop occupés par la vie?
      Accepter sa décision de se retrouver seule est la meilleure chose que tu puisse faire. La liberté d’action est la plus belle preuve d’amour et de respect… Propose-lui de prendre du temps pour se retrouver. Mais, à un moment donné, il serait bien que vous faisiez le bilan comme expliqué dans cet article.
      Par respect pour tes émotions, votre couple et votre famille, ce bilan doit avoir lieu. Il vous permettra de cerner vos frustrations et les éventuelles solutions.

      Merci pour ta confiance !

      1. Je suis prêt a lui laisser le temps. Cependant, comment peut-elle être seule et prendre du temps pour elle si elle entretient sa relation avec cet homme? Ne devrait elle pas le mettre sur pause comme elle le fait avec moi et tout le reste?

        1. Est-ce qu’elle se sentait femme quand elle chez vous? Rappelle-toi. Est-ce qu’elle se faisait belle régulièrement? Sortiez-vous en amoureux? ( ce sont des occasions pour se sentir femme et se faire belle). Il faut comprendre en quoi fréquenter un autre fait du bien à ta femme.

          Le fait qu’elle entretienne une relation ne va pas forcément l’éloigner de toi. Elle peut comprendre les choses tout en le fréquentant. Mais, tes doutes sont compréhensibles. Tu peux le lui dire…. Il y a un risque que tu passes pour un harceleur/oppresseur si tu ne fais pas attention.

          Mais, tu peux lui dire que tu es favorable à ce qu’elle reconstruise sa vie, APRES avoir fait le bilan de votre vie de couple. Tu peux lui dire tes peurs et la logique que tu y trouve. Sans la brusquer. Tu verras bien ce qu’elle te dira. Qu’en penses-tu?

          1. premièrement merci pour l’aide! c’est vraiment apprécié. effectivement avec le recul je constate que n’avions pas assez de moments de couple mais plus de parents. je lui ai fait part de mes craintes et de ma vision de la situation. nous avons amorcés notre séparation pour justement faire le bilan chacun de notre côté. je dois maintenant essayer de penser à moi et non de faire des démarches en fonction de ce qu’elle fait ou ne fait pas… je ne peux pas contrôler si sa démarche sera dans le but de m’oublier ou bien de vouloir identifier et régler ce qui nous a amener dans cette situation. pour ma part, j’ai besoin d’outil pour gérer plusieurs choses qui m’arrive en même temps. c’est-à-dire accepter de moins voir mes enfants(séparation), une peine d’amour d’elle, d’organiser ma vie comme père monoparentale. je veux relever ces défis même si c’est beaucoup en même temps. par ou commencer et comment m’y prendre?
            merci beaucoup!

  13. Bonjour,
    Je viens de tomber sur ce site, lisant les témoignages (touchant et que je vis aussi) et les réponses emplies d’optimisme et de bienveillance. Aussi, j’aimerais en recevoir car j’en ai besoin .
    J’ai 31 ans, un enfant qui va avoir 6 ans. Une maison en commun (qui est en vente avant la séparation, mais que non voulions vendre pour bâtir … ensemble). Un boulot de dessinateur de maisons …
    Mon amie vient de décider avec force et détermination de me quitter, disant qu’il est trop tard…qu’ elle souhaitait une nouvelle vie … tout ça …
    Oui, on s’est disputé et oui je me suis emporté envers elle. Elle n’as pas reçu de coups, ni n’a eu aucun bleu… mais il est vrai que je n’aurai pas du… vraiment pas !! Je comprends qu’elle est eu peur, qu’elle m’en veuille terriblement.

    Je ne pense pas être quelqu’un de violent ( ayant fait plus de 10 ans de rugby, je n’ai pas mis un seul coup de poing, me suis jamais battu à l’école ou autre ) et elle le sait aussi.
    On était heureux (je pense), on s’engueulait bien sûr, pas tout le tps à l’entendre … mais on avait tout .

    Je ne cesse de lui rappeler que je l’aime, que c’est quand nos yeux pleurent que l’on voit ce qui nous est important.
    Je souhaite lui prouver que je veux changer, pas la perdre … tout faire pour qu’elle est de nouveau confiance en nous. Mais je veux bien faire …

    Je ne cesse aussi de lui faire réaliser tout ce qu’elle est en train de fracasser. Le cercle familial, cette famille qui as passé de belles vacances…3 mois auparavant
    Ce bout de chou qui est triste et souhaiterait que l’on fasse la paix.

    Je ne veux pas me résoudre à écouter certaines voix, certains amis qui nous rabâchent (pour notre bien) que » on est jeune » que » vous serez heureux comme ça » , « faut avancer » … » le gamin le vivra bien »

    Non, non et non !!
    Je pense qu’une famille recomposé, sera forcément décomposé. Qu’il sera marqué, que son comportement sera altérer…
    Mais elle souhaite ça … disant que c’est comme ça, qu’elle est dure, dure avec son entourage mais que c’est sa vie, son histoire, ses manques affectifs …
    Je suis conscient de mes manquements, tous ce que j’ai pu rater… Me libérer de ma timidité, de mes sentiments…
    Je la connais parfaitement, elle aussi… peur du présent. Ce présent que je ne peux modifier , que je ne veux pas vivre…
    On s’engueule jamais seul comme dit mon doc… Les torts sont partagés non ?
    Enfin étant arrivé à écrire sur ce blog en inscrivant » comment récupérer ma copine « , j’aurai eu besoin de votre avis.
    Je suis parti de notre maison car mes parents sont proches et qu’elle n’as pas de solution (son frère garde sa mère (loin de son travail ), victime d’un avc le jour où l’on est rentré de la maternité. Elle a accompagné son père en fin de vie, les jambes amputés par le diabète, l’alcool (son père l’a eu à la 50aine) mais que je n’ai jamais connu ( notre fils porte son prénom)).
    Certains me dise de la laisser , d’autres de rentrer chez moi auprès de mon fils…
    Je sais que je dois laisser du tps . Comme lu, pour se retrouver besoin d’être seul… ressentir tous ce que l’on perd…
    Mais j’ai peur de la perdre définitivement, elle est dure déterminer limite bornée et elle le sait … me dit que c’est sa vie, que ça a toujours été ainsi …
    Merci de m’avoir lu et je remercie d’avance tous ceux qui s’attarderont sur mon cas, sur notre cas …

    1. Bonjour Aymeric,
      Merci de nous confier ton histoire.

      Vous aviez donc des projets ensemble (bâtir). Tu dis que vous vous étiez déjà disputé auparavant. Mais, cette fois, tu précises qu’elle n’a pas eu d’ecchymoses. Tu dis que tu comprends qu’elle t’en veuille et qu’elle ait eu peur. Est-ce que cette dispute était tout de même plus « intense » que les autres?

      En fait, il faut comprendre pourquoi elle est aussi déterminée à te quitter. Est-ce que cette dispute était trop violente à son goût? Est-ce qu’elle prend cette « violente dispute » comme excuse de séparation? Que penses-tu qu’elle te reproche vraiment? En quoi n’est-elle pas heureuse avec toi?

      Selon elle, en quoi elle serait heureuse dans une nouvelle vie? Toutes ces questions, ce n’est pas à elle de les répondre. Pour le moment, ta compagne a besoin de recul, non pas d’un interrogatoire. C’est à toi de me dire en quoi sa vie avec toi ne la satisfait pas, selon toi. En gros, en quoi est-il « horrible » de vivre avec toi?

      La vie n’a pas été très clémente avec ton amoureuse. Dans son cas, le besoin d’être seul est très compréhensible… Elle a toujours pris soin de tout le monde. Et si on lui permettait d’être seule avec elle-même? Et si on lui permettait d’être « égoïste » un peu ? Ça peut lui faire le plus grand bien.

      Elle seule peut savoir ce qui peut l’apaiser dans la vie. Tu ne peux pas décider pour elle… Essais et elle te fuira.
      Tu dis que tu es timide, que tu ne livres pas tes sentiments. Penses-tu qu’elle aurait souhaité que tu sois différent?
      « Je souhaite lui prouver que je veux changer », que penses-tu devoir changer pour convenir à cette femme?

      Tu veux sauver votre couple.. tu veux bien faire. Tu lui rappelles tout ce qu’elle fracasse. Le cercle familial, et le développement de votre enfant. Permets-moi de te dire que tu fais une énorme erreur en la culpabilisant. Tu ne l’écoutes pas. Pour elle tu es avant tout égoïste. Elle ne se sent pas libre avec toi. En fait, selon elle, tu lui fais du chantage affectif. Tu l’a manipule. Si tu persévère à la culpabiliser… les choses ne s’arrangeront pas… Utilises-tu des verbes aussi intenses que « fracasser » quand tu lui parles des conséquence de la séparation?

      Oui, tes craintes sur le développement de ton fils est compréhensible. Sauf que ce dont elle a besoin, c’est du temps pour elle. Elle a besoin que l’on considère ses besoins. Elle n’a pas besoin qu’on la traite de mère indigne.
      Je sais que tu as peur. Mais de son côté, elle pense mériter du répit et de la liberté. Elle a beaucoup donné. C’est sûr, tu ne comprends pas pourquoi ton couple en subit les conséquences… Mais, je comprends son besoin…

      Même si c’est difficile, tu dois écouter et respecter ses choix. Autrement, on comprend qu’elle veuille fuir votre relation.
      Agnès

  14. Bonjour,
    Emma,
    Voila, ma femme est partie de la maison depuis dimanche matin. Pour le moment elle vit dans notre appartement que nous avons dans une station de ski.
    Au début j’ai cru que cela allait être très dure pour moi a vivre.
    Et bien non cela me fait du bien et je pense que pour elle cela doit être pareil.
    Nous allons essayer de vivre comme ça au moins un mois pour voire j’ espère que cela lui fera le plus grand bien et qu’elle ve se retrouver. Après cette mise au vert j’espère qu’elle reviendra reposée et que l’on pourra repartir tous les deux à zéro et éprouver de nouveaux de l’amour l’un pour l’autre.
    merci pour ton écoute et tes commentaires qui me font le plus grand bien.
    Franck.

    1. Bonjour Franck,

      Finalement, tu peux comprendre qu’elle a besoin d’espace. C’est super que de ton côté, tu apprécies également la prise de recul.

      Vous allez faire le point dans un mois. Établir une échéance est une très bonne idée. Cela réduit l’angoisse… En confiance, vous allez pouvoir profiter de la prise de recul pour vous retrouver individuellement. Vraiment, proposer une échéance à plein d’avantages. Merci pour ce bon point. Je vais le partager aux lecteurs du blog!

      Grand merci Franck!
      Tiens-nous au courant

  15. Bonjour,
    Agnès,
    la coupure a été de courte durée ma femme est rentrée mercredi matin, en me disant qu’elle était fatiguée de faire la route qu’elle ne pouvait pas travailler sans internet et que les enfants lui manquaient.
    J’ ai bien compris mais j’étais un peu surpris de son retour aussi rapidement, je lui est indiqué que j’avais décidé de partir vendredi soir pour la laisser seul avec les enfants pour le week end. Hors quelle fut ma surprise elle me dit qu’il etait pas question que je parte le week end que c’était pas ce qu’elle voulait et que je ne devais pas la laisser avec les enfants et la maison à gérer alors qu’elle avait plein de travail.
    j’ai quand même décidé de partir samedi matin pour ne revenir que dimanche midi.
    cela m’a fait du bien et je pense que cela n’a pas été néfaste pour elle non plus.
    voila où j’en suis par contre j’ai peur de lui poser la question de savoir si elle veut toujours ma quitter ou pas. Pour le moment tout se passe pas trop mal sauf que je ne peux pas la toucher et je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir vivre cette situation ou je suis plus un major d’homme qu’un mari!!!!
    merci pour ta lecture et ta réponse.
    franck

  16. Bonjour Agnès

    Petite présentation rapide de ma, notre situation.

    Avec ma femme, nous sommes mariés depuis 11 ans maintenant et cela fait 15 ans que nous sommes en couple. Nous avons 3 enfants de 10, 7 et 4 ans. Notre couple est en crise depuis le mois de mars. La crise s’est déclenchée lorsque ma femme a commencé à me reprocher bcp de choses dont mon aspect physique, de ne pas assez aider dans les tâches ménagères et l’éducation des enfants. Après un moment d’incompréhension, j’ai ensuite fortement réagis. Je me suis concentré sur ses reproches et je me suis bcp investit dans les tâches ménagères, l’éducation des enfants, dans le sport et mon alimentation. Et j’ai voulu devenir un super mari. J’ai perdu 16 kilos et je me suis transformé physiquement en l’espace de 3 mois. Concernant les tâches ménagères et mon implication dans l’éducation des enfants ma femme m’a en quelques sortes félicitées pour les changements effectués après quelques mois.
    Cette crise qu’elle a déclenchée ne me concernait pas uniquement, elle remettait tout en cause. Sa vie professionnelle, sa vie de famille mais aussi son couple et sa vie personnelle. Nous sommes passés par des moments très difficiles. Elle ne voulait pas que je l’aide, elle ne voulait plus que je la touche (même juste la serrer dans mes bras) et même plus me parler et me dire ce qu’elle ressentait. J’étais désemparé, j’ai essayé d’être patient. Mais de temps en temps lorsque je faisais des tentatives pour discuter elle se bloquait ou nous ne nous comprenions pas et nous nous mettions en colère, je ne comprenais pas son comportement. Elle a commencé à voir une psy à partir du mois de mai. Je lui ai alors proposé de voir une conseillère conjugale ce que nous avons commencé à faire à partir du mois de juin. Elle ne voulait pas y aller et à finit par venir pour moi mais à reculons. Car elle restait fermée, elle ne parlait pas de ce qu’elle ressentait et elle était également fermée à toutes mes propositions. Pendant l’été nos enfants sont partis plusieurs semaines en vacances chez leurs grands-parents. Pendant cette période je pensais pouvoir me rapprocher d’elle mais c’est l’inverse qu’elle a voulu. Et elle est parti pdt une semaine seule pour se retrouver. Ça lui a fait bcp de bien. Mais pas à notre couple. Nous sommes alors partis en vacances avec les enfants en club pour 2 semaines car c’était prévu depuis longtemps. Je lui ai alors demandé d’essayer de faire en sorte que nous soyons un couple. Ça a été dur pour elle (pour moi aussi évidemment) les premiers jours mais ensuite j’ai senti qu’elle se détendait. Nous avons alors passé de très bon moment, nous nous sommes fait de nouveaux amis et nous en avons vraiment profité. J’appréhendais un peu le retour à la maison mais le retour s’est bien passé. Nous avons revu nos amis commun et ils nous disaient heureux de voir que ça allait mieux que la communication entre nous était revenu etc …
    Malheureusement 2 semaines après la rentrée, une fois la routine des enfants, du boulot et des tâches quotidiennes reprises, j’ai senti qu’elle s’éloignait à nouveau. Et lors d’une réunion avec la conseillère elle m’annonce alors qu’elle avait fait semblant pendant les vacances … Cela m’a fait beaucoup de mal. Moi qui croyais mon couple reparti voilà qu’il replonge. J’étais très en colère.
    Chaque jour depuis j’ai l’impression que c’est de pire en pire. Il y a un peu plus d’un mois elle m’annonce avoir pris la décision de me quitter et de vouloir divorcer. J’étais abasourdi. Je me suis rendu compte alors que les réunions avec la conseillère conjugale n’avait servi à rien car elle n’exprimait pas ce qu’elle ressentait et pourquoi nous en étions là. Je pensais à tort que conseiller conj. et psy de couple était équivalent, mais je me suis trompé.
    J’ai voulu changer l’orientation de nos réunions en lui demandant que l’on rencontre un psy de couple qui creuserait d’avantage les problèmes de fond. Nous avons été à une première séance très intéressante qui a permis au psy de nous cerner tous les 2 et de mettre le doute dans l’esprit de ma femme sur sa décision. Malheureusement elle s’est complètement fermée lors de la seconde séance 2 semaines plus tard. Elle ne voulait plus parler que de séparation et toujours sans dire ce qu’elle ressentait. De mon côté la période entre les séances m’a permis de faire le point sur mes sentiments et de commencer à comprendre les besoins de ma femme. Un déclic s’est produit en moi, et j’ai commencé à élaborer une sorte de plan d’action avec une liste de choses que je pouvais faire pour répondre à ses besoins.
    C’est donc ce que j’ai présenté à la seconde séance avec le psy de couple.
    Malheureusement la réaction de ma femme n’était pas celle que j’espérais. Elle a répondu que je me sentais acculer, dos au mur et que j’étais prêt à tout lâcher maintenant. Mais ce n’est pas du tout ce que je ressens. En réalité j’ai commencé à voir et comprendre ses besoins et c’est grâce à cela que j’ai pu enfin penser aux actions que je pouvais entreprendre. Mon état d’esprit à changer. Alors que j’étais plus sur la défensive jusqu’à maintenant. C’est-à-dire de faire en sorte que la séparation n’arrive pas, à penser à l’impact pour les enfants, à l’impact pour notre vie quotidienne. là je me suis dit si je réponds à ses besoins c’est elle qui devrait changer d’avis d’elle-même.
    Le problème est que la réaction de ma femme montrait qu’elle ne pensait qu’à en finir au plus vite pour que l’on se sépare.
    Le psy. a essayé autant que faire ce peu de la faire s’exprimer sur ses sentiments. Mais elle n’y arrivait pas, elle restait bloquée sur sa position.
    Cela m’a mis en colère. Et nous sommes partis de la séance chacun de notre côté. Je considérais à ce moment-là avoir tout tenté et j’étais prêt à tourner la page mais je savais que ça allait mal se passer même dans la séparation. Car ma femme ne voulant pas dévoiler ses sentiments, je ne pouvais pas en comprendre les raisons. Et je sais que j’en ai besoin.
    Finalement après plusieurs jours difficiles où en quelques sortes je me suis retrouvé. C’est-à-dire j’ai arrêté de vouloir absolument être le mari idéal, celui qui dit oui à tout et j’ai commencé à penser à nouveau à moi.
    Une sorte de guerre froide était déclarée ou chacun défendait ses besoins.
    Finalement et tout récemment, nous avons réussi à discuter, après que je l’ai un peu brusquée (pas physiquement bien entendu). Elle a alors avoué 2 choses importantes, la première qu’elle avait peur de moi et la seconde que je la dominais et que j’avais une emprise sur elle. Du coup elle ne se sent pas libre.
    Suite à ses révélations, d’un commun accord nous avons décidé de reprendre rendez-vous chez le psy de couple pour creuser les raisons de son ressenti et pour comprendre. Mais cette fois nous y allons sans à priori, elle sans se dire que de toute façon notre histoire est terminée et qu’il n’y a aucune chance que cela reparte et moi sans me dire que l’issue doit être forcément que nous allons nous remettre ensemble même si c’est ce que je souhaite(ce qui était déjà le cas me concernant).
    Que pensez-vous de mon, notre histoire ? Y a-t-il encore un espoir après 8 mois de cohabitation compliquée ?

    1. Bonjour JP,

      Il fallait voir ma tête en lisant ton texte… au début, je ressentais toute la difficulté de ta relation. Et sur la fin de ton histoire, mon visage s’est illuminé d’optimisme ;).

      Le fait que ta femme ne voulait pas communiquer était le gros problème de votre relation. Tu dis qu’elle ne se livrait jamais ni à toi, ni lors des séances avec la conseillère conjugale. Mais, elle veut communiquer désormais, alors, l’espoir est d’actualité.

      Elle a fini par te dire que ses plus grandes difficultés étaient sa peur de toi et son sentiment d’oppression. Pourtant, tu ne sembles pas opprimant à travers ta plume. Peux-tu me dire en quoi cela serait justifié?

      Elle t’a d’abord reproché ton aspect physiques et fait d’autres reproches. Tu perds du poids, tu nettoies, tu t’occupes des enfants, ce n’est pas suffisant. Le problème n’est pas réglé.

      Finalement, un jour elle se plaint de sa vie professionnelle, de sa vie de famille, de son couple et de sa vie personnelle.

      Hum. Cette histoire de physique ingrat… ce n’était qu’une façon d’exprimer son propre mal-être. Elle a simplement tiré ses nerfs sur toi. Elle a simplement tenté d’exprimer son sentiment d’injustice envers la vie.

      Peut-être que tu l’opprimes. Peut-être aussi qu’elle tire ses nerfs sur toi en t’accusant de son malheur. Alors que son « malheur» est dû à son manque de confiance en elle pour réaliser ses rêves et pour affirmer ses besoins.

      Elle ne se sent pas épanouie. Je comprends que tu veuilles tout faire pour la garder. Mais, attention. Tu n’es pas responsable de tout… Vous avez raison de voir un psy de couple… On tire trop souvent nos nerfs sur l’autre alors que l’autre n’est pas le problème. Nos frustrations sont souvent déclenchés à cause blessures passées non guéries. Nos frustrations, même si on accuse l’autre, sont personnelles ( même si on ne s’en rend pas compte (sentiment d’échec etc…). Parfois, il s’agit d’améliorer son estime de soi…

      J’espère t’avoir aidé!

      Merci pour ta participation,
      Tu m’apprends quelque chose. J’ignorais la distinction entre conseiller conjugal et psy de couple!

      A bientôt Jp!

      Agnès

      1. Bonjour Agnés,

        Merci pour ta réponse, je t’assure qu’elle m’a aidé. Notamment quand tu dis en quelque sorte que je ne suis pas responsable de tout et que tu as l’impression qu’elle tire ses nerfs sur moi. C’est effectivement le ressentie que j’ai. Tout est souvent prétexte à me faire des reproches alors que je n’y suis pour rien la plupart du temps.
        Je pense effectivement qu’elle n’est pas épanouie et qu’elle ne sait pas défendre ses besoins. Et que c’est plus facile de trouver un bouc émissaire que de résoudre ses véritables problèmes, car pour le faire il faut commencer par les accepter avant de les affronter.
        Maintenant je sens qu’elle souhaite faire des efforts, mais elle est incohérente dans ses actions comme si elle était à nouveau perdue. Par exemple elle m’avoue vouloir y aller doucement, à tâtons en commençant par communiquer un peu. Elle m’a par exemple dit ce qu’elle allait faire lors d’une sortie sans moi (elle ne voulait plus que je sache ce qu’elle faisait, avec qui elle était, où elle allait), me parle de ses journées de façon détendue, de ce qui arrive à ses amis collègues, à nos amis communs, nos familles respectives. Elle a voulu également revenir coucher dans notre lit. Par contre elle refuse de sortir avec moi pour aller à un concert, ou pour un moment de détente alors que nous avions acheté ensemble les places pour ces 2 événements.
        Je n’y comprends rien, car pour moi revenir dormir dans le lit conjugal me semble être un signe beaucoup plus fort que de venir à un concert …
        Concernant l’oppression et la privation de liberté, c’est son ressenti. Car quand la crise a commencé je lui ai fait des scènes parce qu’elle privilégiait les sorties avec ses collègues au détriment de notre vie de famille avec les enfants et à des sorties en tête à tête avec moi.
        Je ne trouve pas que ce soit une raison valable et factuelle de privation de liberté ou d’oppression. Donc je n’ai pas la réponse et j’attends beaucoup du psy pour comprendre. A mon sens c’était uniquement une réaction normale d’un mari qui voit sa femme en train de changer et qui donne son point de vue. Je ne l’ai jamais empêché de sortir, la porte est toujours ouverte, elle a ses propres clés de maison et de voiture, ses propres moyens de paiements sur son compte, son propre téléphone portable, compte facebook etc … bref factuellement c’est faux. Je pense qu’elle n’assume plus son choix de vie effectué il y a 11 ans maintenant quand elle voulait des enfants et une maison en banlieue. Elle s’est énormément investie dans les enfants et la famille jusqu’aux 3 ans de la dernière et la fin de son congés parental. Elle s’est oubliée elle-même et s’en est rendu compte quand elle a repris le boulot. Dans son équipe elle est dans un environnement jeune, moins de 30 ans ou tout juste, sans enfant ou célibataire. Et j’ai l’impression qu’elle envie leurs libertés. Je pense qu’elle a également accumulé les frustrations sans m’en parler, ou peut-être pas suffisamment.
        La donne a changé, les enfants ne sont plus des bébés mais demandent énormément d’investissement et nous en avons 3. Elle a beaucoup apprécié ses grossesses et s’occuper des enfants quand ils étaient petits. Mais s’occuper d’eux maintenant qu’ils sont plus grands lui posent beaucoup de problème car elle n’arrive pas à affirmer son autorité et parce qu’elle n’arrive pas à se poser avec eux. Elle est toujours en train de s’occuper d’autres choses en même temps. Donc forcément ils ne l’écoutent pas. Elle est débordée, en tout cas se laisse déborder et ne connait pas ses limites ou en tout cas n’y fait pas attention.
        Actuellement nous ne faisons plus de sorties à 2. Elle refuse systématiquement. Donc je sors seul de mon côté et elle aussi. Elle ne me pose jamais de questions sur ce que j’ai fait où je suis allé ou avec qui. Même si j’apprécie cette liberté, car cela me permet de m’occuper de moi. J’aimerais également qu’elle accepte des sorties tous les 2. Mais elle n’est pas encore prête, et j’ai peur de ne plus avoir la patience. La seconde séance chez le psy où elle s’est fermée alors que je me suis livré et lui est montré que j’étais prêt à faire beaucoup de choses, m’a fait beaucoup de mal.

        Voilà, qu’en penses tu Agnés ? Tes conseils et analyses sont toujours très justes.
        Je les attend avec impatience 🙂

        1. Salut Jp,

          Merci pour ton retour 😉
          Tu sembles avoir compris beaucoup de chose par toi-même. En tout cas,
          Tout ce que tu dis a du sens. Pour le moment, ne t’inquiète pas trop
          Du fait qu’elle refuse les sorties à deux. Elle reste frustrée… donc elle refuse.
          Mais, de ton côté, tu en as besoin. Tu pourrais essayer quelque chose…

          Si elle est dans un environnement jeune au travail, tu as probablement
          raison de dire qu’elle regrette le temps d’avant. Elle jalouse probablement
          la liberté et la vie de ses collègues. Le psy pourrait lui faire ouvrir les yeux là-dessus,
          notamment en lui parlant de la crise de la quarantaine. En tout cas, tu ne m’as pas dit votre âge,

          Mais, rendu à un certain âge (la mie trentaine aussi), notre vie peut être source d’angoisse.
          Ou plutôt… le fait que le temps passe et la vie avec nous angoisse et du coup… on se frustre.
          Tout comme il faut accepter que la passion baisse d’intensité, il faut accepter que la vie passe.
          Il faut accepte certaine chose pour être heureux!
          Il faut accepter qu’il faut vivre la et apprécier ce que l’on a au lieu de se morfondre dans la nostalgie.
          Ta femme a peut-être simplement peur… du temps qui passe.

          Dis-moi, est-ce que ta femme est féminine?
          Peut-être que faire en sorte qu’elle se sente femme à tes yeux va favoriser son envie de sortir en amoureux.
          Ce sera un plaisir pour elle de se faire belle pour un restaurant avec toi par exemple.
          C’est important pour une femme de se sentir femme, crois-moi!

          Aussi, l’aide-tu à lâcher prise sur les tâches à la maison?
          Si elle en fait trop, elle s’épuise. Si elle s’épuise, elle est frustrée de l’être (envers toi, même inconsciemment).
          Si elle lâche prise, elle est moins frustrée (envers toi).
          Elle sera moins frustrée parce qu’elle aura le temps d’être une femme, notamment.
          Fais en sorte que ta femme soit moins débordée. Ça peut clairement aider pour les sorties à deux JP.

          Agnès

  17. Ma première femme m’a quitter car elle m’avait tromper à plusieurs reprises. La deuxième m’a volée emporter tous les objets de valeurs sans aucun recours, et elle elle m’avait tromper à plusieurs reprises. La troisième me fait mille reproches, et veut me quitter. La goutte va que la coupe va déborder, car cela suffit !

  18. Bonjour Agnès.

    Je viens de parcourir les échanges présents sur la page et je dois dire que je trouve déjà bien des réponses à mon cas. J’ai rencontré ma femme il y a 10 ans et depuis nous ne nous sommes plus quittés. Nous avons concrétisés des projets ensembles, mariage, enfants (9 et 7 ans), construction de maison et en sommes satisfait. Après la naissance de ma fille, nous avons déménagés de la ville au bord de mer près de la famille de ma femme pour dans notre maison à la campagne non loin de là. A cette occasion, je suis passé d’un travail au grand air à horaire irrégulier à un travail en 2×8 à l’usine à 5 minutes de la maison. Nous sommes donc en tout point conformes aux standards.
    Seulement voilà, depuis la semaine dernière, tout cet édifice est sur le point de s’écrouler. Un soir alors que j’étais dans la chambre et ma femme dans la pièce voisine, elle est venue, angoissée, me dire que n’arrivant pas à me parler, elle m’avait écrit un mail que je devais lire. J’ai tout de suite compris à sa tête ce que renfermait ce mail. Je l’ai lu et là, j’ai pris une grande claque, j’étais sonné. Elle m’a écrit que depuis presque un an, en fait depuis que je suis arrêté pour dépression ne supportant plus mon travail, elle se pose des questions. Elle a été très surprise par ma dépression qu’elle n’avait pas vu venir.Elle a pensé que mon travail n’était pas seul en cause et qu’elle avait sa part de responsabilité dans mon état. Donc elle s’est analysé pour se corriger. Elle a reconnu qu’elle était distante depuis bien avant ma dépression, qu’elle n’était pas très calins-bisous et que si cette situation peut arriver dans un couple, pour elle ce n’était pas passager et qu’elle en souffrait. Elle a pensé que son corps qu’elle n’aimait plus depuis la naissance de nos enfants en était la cause. Elle s’est donc remise à courir et cela lui a fait beaucoup de bien jusqu’à remettre des jeans qu’elle ne portait plus. Mais au final, elle s’est aperçu que ce n’était pas ça et que ses sentiments l’éloignait chaque jour un peu plus de moi. Dans son mail, elle me disait donc qu’elle préférait être honnête avec moi pour que le climat de la maison reste serein et que personne n’en souffre puisque comme elle me dit, elle n’a rien à me reprocher et qu’actuellement, elle ne sait pas d’où vient son propre état, si c’est de son passé, de son présent… Elle n’en pouvait plus de garder ça pour elle, ne dormait plus et avait déjà craqué, en pleurs, en racontant ça à sa sœur qui justement lui a conseillé de me le dire. Depuis plusieurs jours, elle angoisse pour me le dire et la nuit d’avant, elle n’avait pas eu le courage de me réveiller pour me le dire.
    Après avoir lu son mail, nous avons discuté calmement. Nous avons très vite été d’accord sur son constat sauf que je lui ait dit que je ne partageais pas ces conclusions pour jeter à l’eau comme ça une histoire de 10 ans. Nous avons quand même, bêtement je pense, pris la décision de nous séparer en évoquant bien entendu tout ce qui pouvait en découlé ( enfants, maison, finance, entourage). Depuis cette soirée là, elle est revenu en arrière, à ma grande satisfaction, sur l’urgence d’une séparation et souhaite que l’on cohabite en bonne intelligence pendant qu’elle essaie de faire le point avec une psychologue. Une semaine s’est écoulé et je ne sais plus quoi penser. Sa froideur à mon égard, ni bonjour, ni merci me fait peur. Sa maîtrise extérieure m’angoisse. J’ai beau faire un gros travail sur moi-même, je suis très pessimiste sur l’avenir de notre couple. Je souhaite vieillir à ces côtés mais je suis aussi bien obligé d’admettre qu’elle ne m’appartiens pas et que si je l’aime vraiment, je dois la laisser vivre et avancer toute seule pour éventuellement la retrouver dans une relation qui quoiqu’il arrive ne sera pas celle d’avant. Qu’en pense-tu Agnès? Dois-je y croire? J’en suis bouleversé.

    1. Bonjour Agnès.

      Voilà maintenant 3 semaines que ma femme m’a confié son analyse sur la crise de notre couple et qu’elle m’a dit en souffrir et vouloir la séparation. Depuis, nous avons a plusieurs reprises discuté, fait le tour de la question sans que je décèle chez elle la moindre volonté de résoudre notre crise à deux. Nous nous sommes parlé comme jamais nous ne l’avions fait depuis que nous nous connaissons et bien sur cela a été très dur pour elle et pour moi. On a ensemble mis des mots sur nos besoins, nos déceptions, nos responsabilités, notre culpabilité respective sans se mentir mais si moi je lui disais souhaité résoudre cette crise pour essayer au moins de pouvoir envisagé un avenir à notre famille unie, elle non, elle a toujours été sur l’idée de la séparation et ne parlais qu’en terme de « si on se sépare, au cas où on se sépare » jamais une de ces phrases ne commençait par si on reste ensemble. Depuis qu’elle m’avait fait part de son envie de séparation, nous avions convenus qu’elle et moi consultions un psy pour faire un point sur nous-même et sur notre couple. Donc les 3 semaines passées nous ont permis de beaucoup avancer dans nos réflexions avant de consulter. De mon côté, après avoir vu mon psy, même si je doutais de mes chances de faire changer ma femme d’avis, j’y croyais encore un peu. Ma femme est elle allée voir une psy hier et m’a demandé si j’étais intéressé par ce qu’il en ressortait alors je lui est dit que j’étais tout disposé à l’écouté. La psy lui a dit qu’elle détenait déjà toutes les réponses aux questions qu’elle se posait donc ma femme m’a dit que c’était définitivement fini entre nous et que nous étions dès à présent en situation de cohabitation et qu’il ne nous restait plus qu’a consulté un avocat pour organiser notre divorce. Nous ferons semblant d’être un couple pendant les fêtes et dès janvier nous apparaitrons comme un couple en instance de divorce. Pour moi, c’est horrible comme situation car à la séparation que m’impose ma femme, même si on en a beaucoup discuté, se rajoute le fait que je vais être licencié et que je suis actuellement en arrêt de travail. J’ai quand même fini par lui faire dire les reproches qu’elle me faisait car elle est complètement soulagée de savoir que la séparation est actée. Pas de surprise de ce côté, je l’ai trop délaissé, je n’ai pas su entretenir la flamme de notre amour, je n’ai pas su rester séduisant car je n’ai vécu que pour elle et mes enfants et comme elle dit je m’oublie trop. C’est un triste constat qui est vrai et qu’elle a fait progressivement depuis un an. Donc sa décision est mûrement réfléchie depuis des mois et le jour où elle m’a fait son annonce de ne plus vouloir continuer avec moi, il était déjà trop tard, elle avait fait son deuil de notre relation et je me rends bien compte malheureusement que c’est fini. Aujourd’hui, j’ai un sentiment partagé de colère, de culpabilité, d’amertume car je ne concevais pas de mettre un terme de façon unilatérale à notre histoire. Il ne reste plus qu’a gérer au mieux notre divorce pour nos enfants, pour elle, pour moi et garder espoir pour un avenir à écrire. Voilà, j’espère que mon témoignage pourra au moins servir a quelque chose. Merci Agnès pour m’avoir permis d’écrire sur ton site un bout de ma vie.

  19. bonsoir,

    mon problème est assez peu commun… ma copine veut me quitter car elle a eu une opportunité de travail à l’étranger…

    ces derniers ça n’allait pas fort entre nous. Une dispute à éclaté peu avant son départ m’accusant de la tromper ou tout au moins de faire des avances à une autre. chose qui n’est pas vrai c’était une amie à qui j’ai fait comprendre que je préférais prendre un peu mes distances pour mon couple. Elle est partit passer les fêtes chez sa famille à l’étranger (île Maurice) et soudain un jour elle m’envoie un message me disant qu’elle voudrait me parler… et là au soir c’est le drame… elle veut rester la bas, pour diverses raisons en fait, sa famille, le travail, reprendre des études (nous avons 24 et 25 ans) . j’ai essayé de la convaincre de revenir mais rien y fait j’ai même eu la faiblesse de pleurer (ce qu’il ne faut pas faire j’en suis conscient mais c’est arrivé tout seul…) elle me dit qu’elle est toujours hésitante et que son choix n’est pas fait, malgré son penchant pour le fait de rester… mais comment puis-je rivaliser à des milliers de km d’elle ? j’ai eu envie de prendre un billet et la rejoindre pour la convaincre mais j’ai peur que ça ne serve à rien ou bien qu’elle ai l’impression que je l’étouffe … je suis complètement perdu après 5 ans de relation avec elle on habite ensemble « actuellement ».

    1. Bonsoir Tom,

      Je t’avoue que je n’ai pas d’expérience dans les relations longues distances. Mais, cela fait 6 ans que je suis à l’étranger (Québec) et que ma famille réside à la Réunion ( Proche de l’Ile Maurice ;). Sache que son envie de rentrer est très compréhensible. Le temps passe. Elle a surement envie de profiter de sa famille. D’être parmi eux. Elle ne se sent pas forcément épanouie loin de son île. Elle a 24/25 ans, elle veut tenter sa chance à l’île Maurice, c’est son droit, et personnellement, je l’a comprend.

      Elle veut te quitter parce qu’elle a une opportunité à l’étranger. Peut-être qu’il est temps pour elle de rentrer chez elle… et ça, il faut l’accepter, si cela est important pour son épanouissement. En fait, il n’y a pas que ses doutes envers toi qui fait qu’elle envisage la séparation. Il y a le fait qu’une part d’elle veut vivre à Maurice.

      Peut-être bien qu’elle doute de toi. Peut-être aussi qu’elle exagère. Elle cherche juste un moyen de mettre un terme à la relation… parce qu’elle a le mal du pays, parce qu’elle en a marre, parce qu’elle veut rentrer? C’est possible.
      Elle se rend surement compte combien la famille est précieuse. Elle se dit que sa famille a besoin d’elle.

      Elle pourrait te proposer d’essayer la relation à distance. Mais y croit-elle. Et toi, est-ce que tu crois en la relation à distance?

      Agnès

      1. Salut Agnès,

        Déjà merci de ta réponse 😉

        J’ai eu un peu de temps pour y réfléchir et tout ce que je veux au final c’est qu’elle soit heureuse. Donc si elle préfère rester je me ferai à l’idée. Ensuite relation longue distance oui pourquoi si je reste pas 2 ans sans elle. Elle finira peut être par revenir je sais pas sinon on se souhaitera bonne chance mutuellement c’est la vie. Elle paraît aussi pour la longue distance mais bon… ça reste à voir. En tout cas merci d’avoir pris le temps de me répondre

  20. Ma copine veut me quitter ça fait 6 ans qu’on est ensemble on a une petite fille de 20 mois, elle me reproche de vouloir tout gérer, la routine, le manque de passion…je n’ai rien remarqué elle m’a annoncé ça il y a un mois environ, mais elle ne part pas car évidemment elle ne travaille pas pour l’instant et n’a donc pas d’argent, ses parents sont au courant mais ne veut pas y aller pour autant, ça m’arrange en même temps, je veux qu’elle reste, je fais des efforts dans le bon sens, elle l’a remarqué mais elle dit que c’est pas naturel…quoique je fasse ça l’agace, je lui propose de sortir elle ne veut pas…elle m’a dit qu’elle ne m’aimait plus, je suis dévasté. Là je suis parti pour le week-end chez un amis à 2h de chez nous. J’appréhende de rentrer et de voir comment elle va m’accueillir. Moi je veux la prendre dans mes bras lui dire que je l’aime que je regrette de n’avoir rien vu… Mais elle s’en fou.

  21. Bonjour,

    Ma femme vient de me dire qu’elle voulait divorcer il y a 2 semaines environ au bout de 15 ans de mariage et plusieurs enfants. Elle me dit qu’elle n’a pas grand chose à me reprocher, que je suis un excellent père mais que j’ai été un mauvais mari ( avec le temps manque d’attention, de petits gestes, de communication, de sorties , la routine s’est installé …etc., je ne l’ai pas soutenu sur des points où elle l’attendait en avait besoin, je l’ai considéré comme définitivement acquise et par conséquent je l’ai oublié, je me suis oublié, je nous ai oublié …. ) et que je ne suis pas assez sociable (peu d’amis, de sortie, je ne sourie pas trop etc.).
    Je précise qu’en plus nous avons eu le 1er enfant dès le début de notre relation et nous n’avons finalement jamais « profité » d’une vie à 2.
    Bref elle m’a dit qu’elle n’avait plus de sentiments pour moi et cette annonce m’a bien sur bouleversé mais ne m’a pas étonné plus que ça car tout de suite, les disputes, les cris d’alarmes, etc. qu’elle me faisait depuis un long moment m’ont explosé au visage mais j’étais trop préoccupé par des choses secondaires pour m’apercevoir de la réelle gravité de la situation.
    Il est vrai (je ne me réfugie pas derrière cela mais je pense que çà a son importance) que nous avons toujours plus moins été confrontés aux difficultés financières jusqu’à aujourd’hui ce qui m’interdisais de vouloir partir en WE ou faire des sorties etc., privilégiant d’abord le remboursement des dettes et le soin des enfants à notre vie de couple.
    J’ai donc été réceptif à sa demande et il n’y a eu aucune dispute, nous avons discuté de beaucoup de choses comme il y avait bien longtemps que l’on ne l’avait pas fait (si tant est qu’on l’ai déjà fait, je ne sais même plus …) et nous nous parlons presque normalement comme avant, même en tête à tête sauf qu’elle ne traine pas dans les procédures et c’est déjà renseignée auprès d’un avocat pour la marche à suivre pour un divorce consentement mutuel, elle fait également d’autres recherches et veut attendre après les fêtes pour lancer tout cela (annonce aux enfants, procédure, etc.). Moi de mon côté même si je suis triste j’essaie de pas le montrer et je tente de me reprendre en main avec beaucoup de nouvelles perspectives car cette annonce a été pour moi un électrochoc et je ne veux plus vivre ainsi pour moi et pour elle; je suis prêt à changer beaucoup de choses mais je ne sais pas comment me comporter tout de suite car nous vivons encore sous le même toit (au moins jusqu’au prononcement du divorce) ce qui peut-être à double tranchant: je ne veux pas trop en faire et l’étouffer car elle est dans son état de « raz le bol de moi » mais à l’opposé si je ne fais rien ça n’ira pas mieux !
    Je pensais aussi à une séparation temporaire histoire de la faire souffler mais la présence des enfants et la situation financière est bloquante vis à vis de cela.

    Voilà je souhaitais avoir un avis de la situation, qu’en pensez-vous compte tenu des explications et quel comportement devrais-je adopter pour qu’elle me revoie différemment, pour ranimer la flamme, la reséduire, lui prouver les changements que je vais apporter etc. ?

    Merci beaucoup.

  22. Bonjour,
    Agnès,
    je reviens vers toi pour te parler de ma situation et faire un point par rapport aux commentaires que j’ai pu lire sur ton blog.
    ma femme est toujours à la maison moi j’ai été suivi par un psychiatre ce qui je dois dire ma fait du bien et il m’a permis d’ouvrir les yeux sur certains faits que je ne voyais pas et je dois dire a tous ceux qui écrivent sur ton blog qu’il n’y a pas de honte à consulter au contraire cela fait du bien les antidépresseurs sont eux aussi très bénéfique mais a court terme. Parler de sa situation à ses amis à sa famille cela aussi je pense que c’est important pour avoir des points de vues différents et variés.
    Pour ce qui est de ma relation avec ma femme c’est le standbye, mais je crois que plus cela va est plus elle est perdue mais je ne sais toujours pas ou l’on va ensemble pour le moment aucun rapport entre nous est possible elle ne veut pas, pour le moment je suis patient et je peux comprendre mais je ne sais pas combien de temps je serai patient et si je trouvai mon âme sœur ailleurs.
    voila pour ce soir.
    je te laisse à bientot.

  23. Bonjour à tous, c’est incroyable comme toutes les histoires se ressemblent. Madame part toujours et veut divorcer car monsieur s’enlise dans la routine et pense que tout est gagné Les sentiments sont toujours là mais la flamme est éteinte. Bref moi c’est Geoffrey et je vis la même situation, 12 ans de relation. 7 ans de mariage et aujourd’hui le doute s’installe. Ma femme veut quitter le domicile conjugal pour se retrouver en tant que femme et redécouvrir sa liberté et bien sûr elle veut divorcer. Elle ne m’aime plus mais elle me tourne toujours autour d’une certaine manière. Nous n’avons jamais autant fait l’amour depuis cette crise mais cela nous rend mal à l’aise. Je ne sais pas comment l’expliquer mais elle semble complètement perdue dans ses émotions ses réponses sont évasives son regard est hésitant alors que je relève la tête et lui prouve que je suis confiant malgré sa décision de divorcer. Je suis parti une semaine loin de la maison afin de m’isoler un peu. J’espère que ce temps lui aura fait du bien. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de la situation.

    1. Bonjour Geoffrey,

      merci pour ta participation et ta confidence.
      Ta femme veut divorcer mais elle semble perdue. En même temps, vous faites souvent l’amour depuis cette crise.
      Tu as raison de vouloir lui donner un peu de temps…
      L’important est qu’elle se sente écoutée et comprise. Tu lui laisses du recul, c’est très important.

      Raviver la flamme est possible…
      Et, ta femme ne semble pas être totalement contre selon sa façon d’agir…
      Se sentir femme doit lui manquer.

      Tu sais, quand une femme parle de séparation, elle retrouve peu à peu de sa féminité. Elle se sent libre, plus femme. Parce qu’au final, elle est seule.
      Elle n’est plus une mère, mais une femme.
      Elle se sent presque célibataire dans sa tête. En tout cas, elle aime cette éventualité.
      En ce moment, elle a envie de séduire. Et séduire, c’est gratifiant pour une femme.
      Je comprends qu’à ce moment-là, elle a envie de sexe avec toi…
      Quelque part, elle te séduit à nouveau. Elle est consciente de son pouvoir de séduction et elle aime ça.
      Fais-lui se sentir femme.
      Elle en a besoin.

      Reviens-nous Geoffrey!

      Agnès

      1. nous sommes séparés depuis le 26 decembre, elle est partie dans son appartement avec ses affaires. il n’y a plus rien entre nous, le seul lien qui nous unit est notre petit garcon.
        mon dieu qu’elle me manque, elle semble toujours aussi perdue, certains jours elle semble receptive et joyeuse, certains elle semble fade.
        elle s’est isolée et ne parle plus à ses soeurs, sauf sa mère dont elle s’est rapprochée (ma belle mère d’ailleurs ne m’a jamais aimé, elle a toujours été jalouse du bonheur de ses filles) et je pense que le problème vient de là. avec le temps je pense qu’elle avait des doutes sur notre relation et que sa mère est intervenue au moment propice.
        au fond de moi je sens qu’il y a toujours quelque chose mais cette eventualité semble disparaitre au fil du temps.
        je prends du recul, je pense à moi, je la laisse vivre sa vie et se retrouver, de temps en temps je lui fais un petit compliment qu’elle semble apprécié.
        malheureusement la femme que j’ai aimé à l’air de disparaitre et de laisser la place à quelqu’un d’autre.

        1. j’ai eu la confirmation aujourd’hui que mon ex n’arrête pas de me surveiller sur facebook, d’ailleurs elle ne fait que ça quand elle se connecte, mon profil, mes amis, mes publications, pensez vous que ce soit un signe de manque? ou cherche t’elle a retrouver une certaine confiance en voyant mes amies récentes??
          elle est constamment en relation avec des pages de médiums aussi sur justement notre avenir amoureux….

  24. Bonsoir ,
    J’aime énormément une fille mais elle m’aime comme son frère et elle veut me quitter parce que je l’ aime de cette façon .. elle me dit qu’il faut l’oublier .. que faire ? Merci.

  25. Merci pour votre réponse , elle m’aime et me considère comme son frère .. elle veut me quitter pour que je puisse l’oublier parce que mon amour est différent du sien .. que faire ?

  26. Bonjour

    Cela fait 13 ans que je suis avec ma femme, 5 ans que nous sommes mariés et parents d’une petite fille de 3 ans et demi,nous sommes en construction d’une maison que nous allons bientôt terminer( Mars) ma femme n’étais pas bien dans sa peau, elle faisait beaucoup la tête ne me parler pas bref pas la grande forme.Fin décembre j’essaye de creuser pour savoir qu’est ce qui n’allait pas, et la elle me dit qu’elle ne sait plus où elle en est qu’elle ne veut pas aller habiter dans la futur maison que je signale au passage que j’ai fait maître d œuvre et que je me suis beaucoup investi donc éloigner d’elle ,qu’elle a perdu ses sentiment envers moi.on a essayé de faire un deuxième enfant ces derniers mois que cela n’a pas marcher,pour moi le drame un électrochoc tous mes sentiments on ressurgi et mon montré à telle point je l’aimais. Depuis j’ai essayé d’être attentionné lui faire des cadeaux, elle m’a remercier mais me dit que ça lui fait rien … En ce moment j’essaye d être distant de ne pas parler donc elle râle car je lui parle Pas, depuis hier elle est camper sur ses positions ne dort plus avec moi et souhaite qu’on arrête . j’en voit pas le bout que faire? car je ne peux pas arrêter cette relation je suis trop mal

    merci de votre réponse

    1. Bonjour Xavier,
      À mon avis, avant de te quitter, il est important que ta femme réalise et communique ses frustrations. Elle dit ne plus être amoureuse de toi. Sauf que souvent, notre amour se cache derrière une masse de frustrations. Peut-être que ta femme n’a plus espoir de s’épanouir avec toi. À cause de cela, elle veut quitter la relation. Mais, pour être en mesure d’être au petit soin avec elle, tu dois entendre ses besoins. Aussi, il y a des besoins qu’elle est la seule à pouvoir combler. Mais, en est-elle consciente? N’hésite pas à lire cet article pour faire un bilan avec elle.
      Agnès

  27. Merci de votre réponse

    J’en peux plus de cette situation, je suis en larmes tous les soirs, elle sort le soir avec ses copines, ne m’écrit plus de messages plus rien nous faisons chambre à part, je lui écris une lettre pour lui monter tout l’amour que j’ai envers elle, j’attends une réaction, cette situation est très compliquée, je n’ai pas de solution, il n’y qu’elle qui peut avoir clé, je pense que c’est une crise de la trentaine ou bien un ras le bol total, une remise en question

  28. Bonjour Agnès,
    J’ai 33 ans. Je suis avec ma copine depuis plus de 16 ans. Nous ne sommes pas mariés, pas pacsés. Pas d’enfant non plus, car elle n’en veut pas. (Elle préfèrerait adopter pour ne pas ‘subir’ les premières années avec un bébé)
    De mon coté je n’en veux pas non plus car : 1-C’est son souhait. 2-j’ai pas envie de quitter mon rythme de vie. Nous en avons déjà parlé ensemble.
    Je precise que je n’ai connu qu’elle et elle n’a connu que moi. (16/17ans lors de notre rencontre)
    On habite ensemble depuis plus de huit ans. On a acheté il y a 4 ans. Avant c’etait nos etudes qui nous éloignaient.
    Depuis quelques semaines/mois je sentais que quelque chose n’allait pas; elle etait toujours sur son telephone. Impossible pour moi d’approcher cette foutue machine sous peine de belles remontrances.
    J’ai plusieurs fois demandé si tout etait ok? Si il y avait quelqu’un d’autre? Mais elle me disait que tout etait ok. Nous avions une activité sexuelle ‘normale’ pour un couple de 16ans. On se fait des restos en tete a tete souvent , des vacances avec les amis. Les amis nous considèrent comme le couple parfait…
    En novembre on s’est fait un w-end a 2 a brussels. Se faire des vacances a deux n’a jamais été notre fort. On part souvent entre amis. Pour nouvel an on est allé avec un ami feter au ski pendant 1 semaine.
    Bref, son comportement avec son téléphone m’a exaspéré. J’ai fini par regardé la facture detaillée de son mobile il y a 3jours et là j’ai pris une claque. Depuis septembre, Elle envoyait des centaines de textos a son chef!!! c’est monté crescendo. En decembre elle en a envoyé presque 800!!
    Mercredi, la veille ou j’ai découvert la situation, 150 sur l’ap midi!!!
    Ma copine est infirmière de bloc opératoire. Son chef est un chirurgien divorcé -2 enfants- d’une quarantaine d’année je suppose. Elle travaille depuis presque 4 ans avec lui. Elle a deux autres chirurgiens (situation stable) qu’elle aide egalement sur la semaine.
    Voila la situation: je pense qu’elle s’est faite draguer par ce mec depuis quelques mois. Il l’a surement faite rêver à force de compliments. ils travaillent a 10cm l’un de l’autre.
    Je ne suis pas avare de compliment envers ma femme non plus. C’est la plus belle et je le lui dis frequemment.
    Au bout de 16ans, c’est flateur et rassurant de recevoir des compliments de quelqu’un d’autre. Je crois qu’elle s’est prise au jeu avec ce type et après 2 mois d’intenses échanges de textos, elle me dit ne pas savoir si elle a des sentiments pour lui. Elle me dit ne pas avoir couché avec: syndrome de casanova? Est elle souffrante d’une obsession amoureuse? Le probleme est que ses textos recoivent des reponses. Donc les deux sont ‘complices’ de la situation.
    Je suis mal barré pour la recupérer vu qu’elle le voit quotidiennement et lui est ‘motivé’.
    Aujourd’hui elle est parti chez un couple d’amis pour se retrouver et réfléchir. Je ne sais pas pour combien de temps.
    J’ai peur qu’étant distant d’elle et lui tout proche, ma lutte soit perdue d’avance…
    Il me faut encore cerner exactement le ‘pourquoi?’.
    Pourquoi en est elle (en sommes nous) arrivés la?

  29. Salut Agnès,
    Je t’ai écrit mon premier post dans la nuit de samedi à dimanche, alors que je venais d’apprendre la ‘mauvaise’ nouvelle. Je réagissais encore ‘à chaud’ au moment de ce post.
    Depuis j’ai traîné sur le net, je me suis documenté, j’ai appris ce qu’est une crise dans un couple. D’où elle provient (Routine/frustrations) et si on veut la résoudre, comment faire et surtout ce qu’il ne faut pas faire.
    Dimanche dans la journée, par texto, j’ai alors présenté mes excuses à ma femme car j’ai tapé des poings dans une porte (j’ai du lui faire peur) et je me suis effondré en sanglot. C’était la réaction à l’électrochoc mais cet état était fini. Plus de colère, plus de larmes. Je lui ai dit que j’acceptais qu’elle parte, le temps pour elle de faire le bilan comme tu le précises dans ton post ‘9 solutions pour récupérer madame’. J’ai essayé de lui donner des objectifs pendant cette étape de recueillement; identifier ses frustrations, les solutions qu’il faudrait qu’ELLE mette en place pour qu’elle se sente libre et heureuse. Je lui ai dit de prendre son temps, que je faisais ce même travail de mon côté et quand elle serait prête, je serai là pour l’écouter.
    Depuis je cogite, j’analyse, j’écris… Mes frustrations, Mes solutions pour Mon bonheur. Je ne suis pas malheureux mais en y pensant, la routine m’a aussi fait enfouir des besoins en moi. Imaginons qu’une nana m’aurait fait de la drague et m’aurait fait ressortir ces besoins enfoui en moi, oubliés. J’imagine que j’aurai pu comme ma femme être aveuglé du désir de ce nouveau paradis, avoir la tête qui tourne, ne plus savoir où j’en suis.
    Dorénavant je n’ai plus de rancœur envers ses centaine de textos, je me félicite de m’en être aperçu (j’espère à temps) et j’imagine que nous réussirons à faire le bilan.
    De ce bilan, soit nous serons capables de rebondir, soit nous devrons nous séparer. Mais au moins, nous n’aurons pas pris de décisions basée sur l’émotion.
    Hier soir je l’ai eu au téléphone pour clarifier une phrase de son texto de dimanche matin. J’en ai profité pour lui dire que c’était une chance qu’on soit confronté à cela. Combien de couples frustrés finissent par se haïr sans se quitter et combien se quitte sans avoir pu discuter? Je lui ai dit qu’il est probable que je remercie son chef un jour. Je sais pas si j’ai bien fait. Maintenant je tente le silence radio, qu’elle finisse par ouvrir son coeur. J’ai tellement hâte de l’écouter.

    1. Salut Hubert,
      Ton message est rempli d’émotions!
      Ho oui, ton angoisse quand tu as découvert sa « relation » avec son chef est compréhensible.
      800 messages en décembre, ça fait quand même 26 par jours!
      Mais, si après ça, elle dit ignorer si c’est de l’amour ou pas, c’est que ça n’en est pas.
      Souvent, on finit par aller voir ailleurs quand un autre nous fait nous sentir femme.
      Toi, tu dis régulièrement à la tienne qu’elle est belle. C’est bon.
      Mais, peut-être qu’elle se sent aussi comme ton ami? Je dis ça en lisant que vous n’allez jamais en vacances ensemble. Vous êtes toujours avec des amis…. Ça… je ne pense pas que ça soit très bon. Vous êtes un couple… il faut agir comme tel. Comment se passe vos soirées au restaurant? Est-ce qu’elles sont davantage friendly qu’intimes?
      C’est compréhensible d’avoir tapé des poings sur la table. C’est compréhensible d’avoir pleuré. Et tu as bien fait d’avoir été démonstratif. Tu as raison. La routine fait surement que ta femme ne sait plus où vous en êtes. Elle a besoin de savoir que ça te touche (avec modération bien sûr. Tu fais bien de poursuivre sur un petit silence radio) Clairement, si elle va voir ailleurs, c’est qu’elle n’est pas épanouie. Il manque du piment dans sa vie. Il faut trouver comment elle peut s’épanouir. Il faut savoir définir, affirmer et assumer ses besoins. Sinon, notre vie nous parait ennuyante. Dès qu’une distraction apparait (un chef), on se laisse séduire.
      Alors oui, tu mets toutes les chances de ton côté en lui laissant l’espace et la liberté.
      Tu mets toutes les chances de votre côté en l’invitant à faire le bilan.

      Agnès

      1. Salut Agnès,
        Merci pour ton retour.
        Je ne sais pas si elle me considère comme son pote, mais plutôt autrement. (Voir plus bas)
        Au resto, chacun se choisi son p’tit plat. On prépare la meilleure fourchette que l’on aurait fait pour soit et on se fait goûter notre plat l’un à l’autre en partageant notre couvert. Je choisi le vin, je le lui décrit et elle confirme si elle aussi l’aimera ou non. Des fois on ne connait pas le vin, alors on tente, on verra. Lorsqu’elle est persuadée que je vais prendre LE dessert au chocolat, je m’oriente vers un autre, fruité, pour la surprendre, et me surprendre au passage.
        Aujourd’hui je sais qu’elle se sent moins oppressée par son entourage. Les textos des copains que tu n’as pas vu depuis longtemps du genre ‘Alors, comment ça va?’ diminuent. Il était temps car elle n’a pas forcément envie de se justifier en ce moment et surtout pas auprès de ces gens là. Elle ne le peut même pas je pense. Elle gagne en sérénité jour après jour, quoi de mieux pour réfléchir?
        J’ai aussi décroché le téléphone pour expliquer à sa mère ce que ma femme vivait et surtout expliquer à son père que s’il ne savait pas prendre de recul pour la soutenir alors il devait cesser de la harceler en remplissant ça boite vocal de messages insultants et menaçants.
        Pour en revenir sur le sentiment de copain plus que d’amant, en faisant le bilan de mes frustrations et de mes besoins/envies pour être heureux, je pense avoir identifié le fait que je me comportait comme un ado, comme lorsque nous nous sommes rencontrés, et que je n’avais toujours pas grandi. Les décisions du quotidien lui reviennent toujours, (je ne me prononce pas ou peu) les taches quotidiennes lui reviennent aussi, et toujours comme une évidence. Je pense que c’est ce côté ‘homme mature’ qui lui manque au quotidien pour se sentir libre. Qui a envie d’avoir un gosse de 30 ans dans les pattes, lorsque tu es persuadée de ne pas vouloir d’enfant?
        En tout cas, tout ça m’a permis de me redéfinir, pour moi, et ça me fait tellement du bien!! J’ai toute une liste d’exemples de la vie quotidienne où dorénavant je me respecterai. Et j’ai déjà commencé, la (nouvelle) machine est en marche!! Attention!!
        Mais ce changement je ne peux pas lui en parler pour le moment car ce qui importe pour l’instant c’est entre elle et elle.
        J’attends qu’elle revienne vers moi et qu’elle me présente son topo pour son bonheur. Je lui ai dit être dispo pour une question, un avis, sans rien lui demander en retour.
        Je me sens fier d’avoir accompli tout ce travail sur moi. Je suis serein. Sincèrement Agnès, sans le post « 9 conseils » et « ma femme veut me quitter », je n’aurai rien compris à la situation. Je serais surement encore en train de pleurnicher et elle, dans une direction contraire à la mienne. J’ai confiance, je dois ‘juste’ être patient…ça, c’est dur. Mais le jeu en vaut la chandelle. Et quelle chandelle!!! Ma Femme!!
        Merci pour ton travail!
        Merci pour ta générosité!
        Merci pour ton temps!
        à ceux qui vivent ma situation et doutent, ne perdez pas espoir, profitez en pour vous redéfinir!! Respectez votre femme/homme qui demande à s’éloigner, c’est primordial dans le processus. Et surtout, relevez la tête et agissez, pas pour l’autre, POUR VOUS!!

        (En ce moment j’aime bien la chanson de Sam Smith – Writing’s on the wall, C’est pas mon style, mais elle me parle)

        1. Salut Agnès,
          Je réagis à mon post envoyé dans la nuit de vendredi à samedi (je rentrais du cinéma ou je suis allé voir, seul, les huits salopards – pas terrible ce film)
          On est dimanche soir, 18h30 Je viens de passer 3 heures à discuter dans le salon avec ma copine.
          Hier, samedi, je suis parti voir des amis hier pour le w-end. J’avais dit à ma femme samedi midi que ce w-end j’étais pas à la maison avant dimanche soir. En espérant qu’elle passe un peu de temps seule ici et pas chez sa copine et elle l’a fait. Ce midi elle m’a demandé de repasser à la maison pour parler. Quand je suis arrivé, le poele à granulés était allumée. Elle devant un film dans le canap sous un plaid. (J’augmente le poele car il faisait pas assez chaud pour être à l’aise, je prends un plaid et m’approche d’elle)
          J’étais sur mon 31 pour ce rencard improvisé: Coiffeur mardi, nouveau jeans slim, mon premier jeans acheté moi même depuis deeeeessss années. Elle apprécie le résultat de l’association jeans/mes fesses. Tant mieux!
          Je lui ai demandé ce qu’elle avait vécu depuis l’annonce du w-end dernier. A qui elle avait confié la situation, si elle recevait du soutien. Auprès de 2 de ses collègues de boulot elle n’a pas tout dit: Elle n’a pas dit qu’elle voyait son chef, mais juste qu’elle avait quelqu’un d’autre. Un moyen pour récolter des avis sans trop divulguer la situation au boulot. Mais elle se doute bien que ses collègues ne sont pas si bête et doivent surement avoir, si ce n’est pas des certitudes, des gros soupçons sur l’identité de la personne qu’elle voit, son chef.
          à moi elle n’avait pas tout dit non plus, mais on verra ça plus bas.
          On parle d’autres aspects du problème. On boit une bière.
          Je lui dit que si c’était de l’amour, en 4 ans qu’elle le connait, il s’en serait passé des chose avec son chef. Elle me répond qu’avant de sortir avec moi, je flirtais avec sa copine. Je dis ‘flirtais’ car je n’ai pas couché avec, on était super jeune à l’époque. 15-16 ans, encore vierge. Mouai, bon, admettons… Je suis pas convaincu du parallèle mais je n’ai rien répondu à ça. J’ai dit qu’on était dans cette situation faute de dialogue, peut être parce qu’on était trop jeune lors de notre rencontre et qu’on a pas eu les expériences de la vie qui permettent de dialoguer entre adulte. Maintenant qu’on savait, on devait le faire; parler, s’écouter et qu’on devait profiter de ces instants de partage au moins jusqu’à l’issue de cette affaire.
          L’autre chose dont on a parlé c’est de l’électrochoc qu’elle ma fait et de ma remise en question. Ma volonté d’être un homme pour l’avenir. Je lui ai présenté des situations du quotidien qui ne lui plaisait pas et qui ne me plaisait pas non plus. Que par notre faute nous n’étions pas heureux. Elle était d’accord avec l’exemple choisi. Je lui ai dit que ça pour moi c’était fini. Je ne voulais plus être cette personne. Je n’étais plus cette personne.
          Ensuite j’ai du lui tirer les vers du nez car je sentais en elle que quelque chose n’allait pas; que tout n’était pas dit, et elle m’a avoué avoir eu une/des (je sais pas et peu importe) relations sexuels avec son chef.
          Bon allez, on ne refait pas les mêmes erreurs que la dernière fois; je ne pars pas en sanglot, je contiens ma réaction. Je lui réponds sur le vif que je ne sais pas quoi penser et qu’il faudra que j’y réfléchisse.
          Après plusieurs minutes, (on avait repris la lecture de son film) j’ai coupé le film et je lui ai dit ce que je pensais de sa relation sexuelle; je l’ai pas blamé, je lui ai dit que si elle l’avait fait c’est qu’elle en avait besoin pour être heureuse. Et j’ai rebondi là dessus en lui disant qu’au travers de ces raisons, elle saura ce qu’elle veut pour son avenir. Pour l’instant elle n’arrive pas encore à faire le point sur ses frustrations/désirs/besoins.

          Ensuite elle a récupéré des affaires. J’ai du poser une mauvaise question pendant ce temps là; je lui ai demandé si elle voyait notre relation comme étant en break ou finie. Elle savait pas trop, plutot fini et j’ai dit que je le voyais comme ça aussi. Mais pour ma part, parce que le Hubert d’avant et ma femme d’avant n’existent plus, et donc si jamais on se réconciliait, nous ne serions de toute façon plus les mêmes et la relation ne sera plus la même, et en mieux!

          Ensuite j’ai chargé sa valide dans le coffre de sa voiture. Au carreau abaissé de sa portière, je lui ai dit que je la connaissais bien, mieux que quiconque, et que si elle avait besoin de moi pour répondre à certaines questions je serai là.
          Je lui ai demandé si je pouvais l’embrasser avant qu’elle parte. Elle savait pas. Moi j’avais envie mais je ne l’ai pas fait. Je regrette, mais je voulais pas la forcer.
          On s’est mis à pleurer tous les deux. Je lui ai dit en pleurant que s’il n’y avait vraiment plus rien entre nous on ne serait pas dans cet état.

          Alors SVP, Est-ce que je mène correctement le combat?
          J’ai l’impression d’être comme Ian Nielsen et le poeme dans le « territoire des loups » lorsqu’il se retrouve face aux loups, il sait qu’il va y passer mais il donne tout, pour savourer ses derniers instants.
          Si cette crise était le dernière combat de notre relation de couple, alors j’ai envie de donner tout ce que j’ai pour le vivre, sans en perdre une seconde!
          « Une dernière fois dans l’arène…
          Le dernier combat de ma vie…
          Vivre et mourir en ce jour…
          Vivre… Et mourir… En ce jour.. »
          (pas d’inquiétude! Je ne vais pas me faire de mal si on romps car j’aurai vécu et non subis ces derniers instants avec elle!)

          1. Salut Agnès,
            Je suis sous le choc, j’essaie d’obtenir son pourquoi mais elle meme ne le sait pas. (Ce qu’elle me dit)
            Elle est tellement sous le coup de la passion. C’est dingue je ne la reconnais pas. Elle me dit ne pas savoir pourquoi, douter, mais que si elle ne le fait pas maintenant elle le regrettera de pas l’avoir fait. Elle me dit savoir faire une connerie.
            Je suis extenué je ne sais pas quoi faire pour lui faire prendre du recul.
            Please, help.

          2. Salut à tous,
            Hier j’ai pris la décision de laisser partir ma femme. On a rompu notre relation. Pour une fois depuis longtemps j’écoutais et je répondais a ses besoins.
            Elle m’a pas dit pourquoi elle partait. Je ferais sans.
            Des fois il faut arrêter de se faire souffrir et reconnaître que c’est trop tard, pour prendre la bonne décision.
            Allez, maintenant je sais quoi faire pour sauver un couple au moins. Reste a appliquer en temps et en heure.
            À plus la compagnie.

          3. Bonjour Hubert,

            les choses se sont vite passées pour toi.
            Je n’ai pas eu le temps de répondre à tes messages.
            Voilà, pourquoi mon ambition est de travailler sur ce blog à temps pleins prochainement.
            Pour être en mesure d’être à l’écoute au moment opportun.

            La passion est souvent illusoire.
            Si ta femme a des regrets, n’hésite pas à revenir.
            Je te souhaite une bonne continuation.

            Agnès

  30. Salut Agnès.
    Comme d’autres internautes, ce n’est pas une habitude pour moi que de demander avis sur internet a quelqu’un mais tu sembles de très bon conseil.
    Ça fait 2 ans que je suis avec mon petit ami. 2 ans sans savoir si je l’ai vraiment aimé, mais 2 ans à avoir pu trouver le bien etre avec lui. 2 ans a avoir partagé des choses heureuses, des choses folles, et des choses dures.
    Cet été, je ne comprends pas très bien pourquoi, je l’ai trompé. Oui je sais c’est vraiment pas bien. Au début je voulais surtout tester si j’etais capable de le faire, de le tromper, ou si j’étais suffisamment amoureuse de lui pour ne pas le faire. Et finalement je suis allée trop loin. Je l’ai trompé, beaucoup. Avec une autre personne.
    Je regrette ce que j’ai fais, ou plutôt surtout ce que je lui ai fait. Je lui ai dit que j’avais rencontré quelqu’un d’autre et je lui ai proposé une relation libre, qu’il a refusé en se refermant sur lui-même. C’est normal et c’était surement très con de ma part de lui proposer ça. Depuis ça a cassé quelque chose, pour sur. La seule chose que je ne regrette pas est mon honnêteté, je ne voulais pas lui mentir.
    5 mois ont passés. Durant ces 5 mois, j’ai coupé tout lien avec l’autre type. 5 mois où je me suis concentrée sur lui, et je crois bien , aimé comme jamais. Même avec son départ dans une autre ville.
    Mais la roue tourne comme on dit, et maintenant c’est lui qui s’apprête a me quitter ce week end. Et moi qui suis trop attachée a lui (pour lui et par mon habitude a m’attacher à ce que je ne peux pas avoir, me concentrer sur ce que je n’ai pas).
    Je suis en pleins partiels et je m’en vais bientôt en erasmus a budapest.
    C’est le gros stress pour les révisions et preparer mon séjour que je n’ai pas trop eu le temps de préparer. Et là je suis dans une nouvelle optique: est ce que je fais bien de partir? Je le perds en partant. En plus, je pars dans moins d’une semaine et j’ai peur d’être détruite la bas et ne pas avoir de personne a qui me confier.
    Deja qu’a l’heure actuelle je me sens très seule, j’ai l’impression que je vais manquer à personne, et cherche mes amis…
    Mais la ce sera carrement un autre pays, une autre langue. Et puis je vais pas fondre en larmes devant des inconnus… La bas je pars seule, personne pour m’accueillir, m’expliquer, me montrer.
    Là, il est dans une autre ville que moi et il descend dans ma ville ce week end. Vu son attitude, il est clair qu’il descend pour me parler en face à face et me quitter, et m’expliquer pourquoi il me quitte.
    Je suis incapable a l’heure actuelle de me concentrer sur mes partiels et mon voyage, aurais tu quelques astuces?
    Ton article est très interessant, non pas pour le reconquérir parce que je pense pas le reconquérir. Parce que je veux rester digne et indépendante. Du moins je veux me montrer ainsi. Et je trouve que quand il te quitte, tout de suite lui faire des propositions, c’est quand même un peu précipité. Mais il est intéressant parce qu’il explique comme garder la face, rester toujours dans l’optique du couple sans le couple, c’est a dire a l’écoute de l’autre.
    D’ailleurs c’est une des choses qu’il me reproche.
    On a déjà parlé rupture, ou plutôt break budapest. Mais là, ça s’est vachement envenimé. Et je pense pas qu’il puisse y avoir encore un espoir.
    Etant petits amis et meilleurs amis, à la rentrée de cette année on s’était mis d’accord sur le fait qu’on resterait amis, on garderait le même lien en étant séparés. Mais c’était sur une entente qui a maintenant fait place à la tension. Et je ne sais pas s’il y a un espoir a le garder comme ami. Avec cette semaine pour l’instant je ne suis pas sure de le vouloir mais peut être sur le long terme. Je ne sais pas si Ca peut être possible.
    A côté de tout ca, il y a le type avec qui j’ai trompé mon copain qui m’harcèle depuis cet été pour qu’on se revoie . En dépit du chantage affectif, je ne lui donne aucune réponse. Je ne l’aime pas, mais j’aime sa situation qui change totalement de tous les petits amis que j’ai l’habitude d’avoir (il est père, âgé de 48 ans, rockeur dans l’âme et très drôle). J’aime sa fille, j’adore sa fille. Quand j’etais avec lui, pour moi elle était comme une petit sœur.
    Enfin bon ma situation est loin d’être simple. Bien sur je peux relativiser, parce que je suis jeune, parce que je l’ai cherché (culpabilité et cie), parce que ça ne faisait que 2 ans (mais pour moi, ça me semble deja beaucoup, c’est ma plus longue relation.)
    Alors, sans avoir la prétention de le récupérer, penses-tu que je devrai partir à l’étranger malgré tout? comment favoriser au mieux mon sejour la bas avec tout ca?
    Comment rester concentrée sur tout le reste?
    Comment ne pas pleurer tous les jours, mais travailler?
    Comment rester amis?
    Comment preparer au mieux ce week end? Ne pas trop l’appréhender?

    Je dois passer pour une idiote. Pour une fille qui l’a bien mérité. Mais j’ai besoin comme tout le monde de quelques conseils…

    Merci beaucoup agnès en tout cas. C’est vraiment super ce que tu fais.

    1. Bonjour June,

      Finalement, le week-end où il devait (selon toi) te quitter face à face est passé…
      Que s’est-il passé finalement?
      Tu sais, en te lisant… tu sembles perdue. Non pas par rapport à ton petit ami, mais par rapport à toi-même.
      Dis-moi. Quel estime as-tu de toi-même? Dis-moi si je me trompe… mais tu n’as pas l’air de savoir qui tu es vraiment,
      Tu n’as pas l’air de savoir ce que tu vaux. Si je te demandais de te noter de 1 à 10, quel nombre me donnerais-tu?

      Tu es resté avec lui deux ans… sans savoir si tu l’aimais. Pourquoi? N’as-tu pas le droit d’être avec quelqu’un par amour?
      Ne penses-tu pas le mériter? Il est possible que tu l’aimais pendant ces deux années, sans t’en rendre compte.
      Mais, il est fort possible aussi que quelque chose d’autre n’aide pas à ton épanouissement. Pour cela, j’aimerais que tu me parles de toi. Parle-moi de ta vie. L’aimes-tu? Voudrais-u changer certaines choses?
      Tu sais, peut-être que je me trompe complètement. Mais, j’ai lu ton texte deux fois.

      Tu dis que tu as voulu le tromper pour voir si tu en étais capable. Tu as voulu voir si tu pourrais le faire, si tu étais vraiment amoureuse de lui. Ok. Tu l’a trompé. Mais, tu l’a fait souvent. Et, clairement, avec ton amant, ce n’était pas l’amour fou non plus. Alors, ma question est :pourquoi as-tu remis ça avec ton amant? Je ne fais pas de jugement ici. Ce que je veux, c’est que tu découvres tes motivations personnels. Est-ce que tu entretenais une relation avec ton amant parce qu’il te faisait te sentir femme? Est-ce qu’Il te donnait de l’affection et que tu en avais besoin?
      Tu dis que tromper, ce n’est pas bien. Moi, je dis que tromper, c’est bien, si tu en profites pour mieux te comprendre TOI. Tromper c’est bien si tu en profites pour mieux cerner tes manques…
      Tu dis que la fille de ton amant était comme ta sœur… Es-tu sûre de ne pas manquer d’affection?

      Tu me demandes si tu fais bien de partir en voyage d’étude. Tu crains qu’en partant, tu le perde…
      Si vous vous aimez réellement, aucun voyage scolaire ne vous séparera.
      Est-ce que ce voyage d’étude est très important pour toi et pour ton avenir?
      Si oui, fonce. Parce que ton épanouissement personnel est le plus important.
      Ne renonce pas au voyage parce que tu as peur de le perdre…

      Ne renonce pas au voyage parce que tu crains de déprimer. Tu es plus forte que cela.
      Le problème, c’est que tu ignores que tu es forte. Parce que tu sembles avoir un faible estime de toi.
      Réalise ta valeur… crois en toi. Vis les aspects positifs de ce voyage à fond. Profite-en pour découvrir qui tu es…
      Pour t’aimer toi. Prends-soin de toi et tu verras que le temps te semblera moins long.

      Avant de donner de l’importance à quelqu’un….
      Tu dois d’abord t’en donner à toi June.

      J’ignore si ma réponse te plait…
      Mais je tenais à te répondre.

      Agnès

  31. Bonjour,

    Alors voilà. Ma copine est sur le point de me quitter après 4 ans et demi de relation. Car elle sent que c’est plus comme avant. Et elle est arrivé a un ras le bol de moi a cause du fait que je n’étais pas assez ouvert d’esprit et que je me suis pris la tête avec beaucoup de personnes et surtout sa mère. Mais ayant perdu mes parents au début de notre relation j’en voulais a la terre entiere et je m’étais renfermé sur moi. Alors quand elle m’a annoncé qu’elle voulait me quitter. Je lui ai dis que je voulais changer initalement. Que ces derniers temps je m’étais remis en question vraiment intensement et que je ne voulais plus refaire les memes erreurs. Mais malgrès tout elle me dis que meme si je change elle n’est pas sur d’avoir des sentiments pour moi. Mais elle me dis aussi être en manque de tendresse. Car depuis quelle ma fais cette annonce il y a 2 semaines. J’ai préféré resté distant pour ne pas l’étouffer car on vit ensemble. Je pense qu’il faut vraiment que ca change. Mais je ne sais pas rééllement ce que je pourrais faire pour la reconquérir car pour moi elle représente tout. Il ne reste quasiment qu’elle dans ma vie. Et je ne voudrais la perdre pour rien au monde. Alors si vous pouviez m’aider par des conseils.

    Merci d’avance.

    1. Bonjour Pierre,
      merci pour ton commentaire,
      petite question d’abord pour mieux vous cerner,
      depuis que tu as perdu tes parents ( ou même avant cela)… est-ce que tu parles surtout de TOI, de ce qui t’énerve TOI, de ce que tu penses TOI, de ce que tu ressens TOI?

      A bientôt pour la suite

      Agnès

          1. Bonjour Agnès,

            Désolé du retard, mais en fait oui je pense l’avoir négligé ces derniers temps. Et j’ai beaucoup réfléchi à votre commentaire et j’ai essayé justement d’inverser la tendance mais on dirait que ça ne marche pas beaucoup. Je me demande si ce n’est pas trop tard et s’il est possible de re-aimer une personne qui nous à lasser moralement par ces attitudes des fois extrême et sa non-écoute des autres. Car elle m’a stipulé que ça faisait longtemps qu’elle avait des doutes et que pour elle, elle voulait vraiment me quitter et que comme je veuille changer elle se demande si elle ferait pas une erreur en me laissant partir alors je ne sais pas comment je dois la jouer pour la récupérer si je dois être distant ou un peu proche mais pas trop. Je ne sais plus.

          2. Bonjour Pierre,

            Tu as raison, il faut être à l’écoute et présent mais ne pas l’étouffer. Il faut trouver un équilibre. Je vais sans doute écrire un article à ce sujet.
            Ne l’étouffe pas, mais fais lui sentir combien tu la respecte et l’admire. Fais lui sentir combien elle a été créée pour faire de belles choses dans la vie. Motive-la à déployer son plein potentiel, à faire ce qui l’épanouie.

            Elle ne voudra pas partir si avec toi sa personne est considérée.
            Son épanouissement doit être très important pour toi.
            Par exemple, tu ne veux pas sauver votre couple à tout prix.
            Tu veux sauver son couple SI cela fait son bonheur, car tu veux SON bonheur avant tout.
            Si tu reconnais la belle personne qu’elle est, si tu la regardes avec des yeux qui pétillent grâce à toute la belle énergie qu’elle renvoie… sans vouloir l’enfermer pour ton simple bonheur… elle se plaira à tes côtés.

            Agnès

  32. Bonjour enfin bonsoir (oui il est 3h25), je viens vous voir car cela fait bientôt 4 ans qu’avec ma copine nous sommes ensemble. J’ai 20ans et elle 18ans on s’est rencontré à l’âge de 15 et 16 ans, nous filions le parfait amour avec quelque petites embrouilles mais rien de méchant… On était amoureux (enfin je le suis toujours) Nous sommes le premier amour l’un de l’autre. Je crois que j’ai posé les bases.
    Aujourd’hui ma copine a vue un autre garçon, elle a passé son après midi avec, ça lui a fait du bien c’est ce qu’elle m’a dit.. Et comme je suis un poil jaloux je lui ai dit « T’es pas tomber amoureuse ça va ? » et la le drame.. Elle dit que je suis lourd.. Que je suis un gamin.. Elle tient à moi et m’aime mais elle supporte plus ces réflexions.. Je lui ai dit que j’étais désolé et que j’étais prêt à changer.. Elle me dit qu’elle souhaite rester seule Du coup je m’endors.. Quelque heures après je lui renvoi un message car je sais/je sens qu’elle ne va pas bien.. Et elle me dit qu’elle est perdu.. Qu’elle ne se voit pas faire ma vie avec moi car il n’y a plus cette étincelle, elle n’est plus heureuse… En 4 ans c’est la première fois qu’elle me dit ça.. J’ai toujours tout fait pour la rendre heureuse et au fond elle le sait.. Et ensuite elle m’a dit que ça n’allait est qu’il lui fallait du temps.. Du coup silence radio depuis 2h. Je me pose beaucoup de questions pourquoi ce changement radical alors que hier et encore ce midi elle me disait Je t’aime.. Elle voulait que je sois auprès d’elle dans son lit (oui chacun vie chez soi).. Est-elle vraiment tombée amoureuse de ce garçon qu’elle connaît que depuis 1 semaine ? Dois-je aller la voir demain pour qu’on discute comme des adultes qu’elle me laisse l’écouter et qu’on arrange les choses… Je suis perdu elle est vraiment la personne avec qui je veux vivre… (au passage nous nous voyons tous les jours car nous sommes dans la même classe cette année en Bts)

  33. Bonjour, cela fait bientôt trois ans que je suis avec ma copine. On a eu des hauts et des bas comme tout le monde mais cette fois elle doute sur nous(elle l’avait déjà fait en décembre et tout c’était recollé). Elle me dis qu’elle se lasse, qu’elle veut bouger plus. Aujourd’hui elle veut qu’on s’arrête et voir si avec le temps je lui manque ou pas. Je suis prêt à changer pour elle, mais elle me dis qu’elle veut quand même attendre. J’aimerais quelques conseils pour la retrouver et ensuite pour maintenir une relation stable et la rendre vraiment heureuse.
    Merci d’avance.

  34. Bonjour Agnès, cela fait six ans que ma femme et moi sommes mariés, il y a deux ans j’ai une difficulté professionnelle ayant comme incidence une perte de salaire et une mise au placard….Peu de temps après l’attitude de ma femme à changé (39 ans a ce moment la et moi 51) elle devenue plus distante, énervé voir agressive. J’ai eu l’impression de ne plus exister. Quelques mois après ca s’arrange juste avant notre anniversaire de mariage. A nouveau ce malaise l’a repris début d’année (elle vient d’avoir 41 ans avec ménopause.. et moi 53) Dans les moments de crise il y a beaucoup de disputes et cela me fait très mal car je n’aime pas ça. Elle a 2 enfants que j’ai accepté comme les miens. Après beaucoup de conversations que j’ai eu avec elle pour comprendre ce qui se passait, elle vient de me dire quelle pense ne plus m’aimer et vouloir partir pour savoir si c’est une sensation ou une réalité. Elle veut consulter un psychiatre afin de l’aider à faire le point car nous sommes d’accord qu’elle est très perturbée par un malaise profond qui ressort par moment qui l’a fait quitter les autres hommes de sa vie…Que dois je faire car je suis effondré et je l’aime tellement. (elle est aussi hypocondriaque)

  35. Bonjour,

    mon ex m’a quitté cela fait un an et un mois quasiment jour pour jour après 12 ans de vie commune
    cela à été brutal en 24h c’était plié, elle dit qu’elle y pensait déjà depuis 1 an , on commençait à emménager ensemble, depuis néant total elle m’a annoncé ne plus vouloir rester amis et ne plus me parler il y a 2 jours, j’étais très affaiblit au moment où elle m’a quittée (burn-out), je ne sais plus quoi faire pour remédier à cette situation désespérée, et je ne comprends pas son attitude, je n’ai rien vu venir…Merci de votre aide.

  36. Bonjour,

    Hier soir, après 5 ans de vie commune, moins d’un an de mariage, et 2 enfants, ma femme m’annonce qu’elle veut qu’on se sépare, principalement parce que je la mets en insécurité financière, qu’elle trouve que je ne prends pas suffisamment soin de moi, et qu’elle me trouve trop « dur » avec notre plus grande fille de 7 ans (qui est en fait la fille de ma femme). Elle pense que cela vient du fait que j’ai été moi-même blessé étant enfant que je reproduis un schéma de « violence » envers notre grande pour me défouler.
    Ma femme et mes filles sont tout ce que j’ai, je tiens à elles comme à la prunelle de mes yeux, et je n’arrive pas à accepter la séparation car je ne vois pas ma vie avec quelqu’un d’autre qu’elles…

    On a toujours été très proches, très fusionnels, on s’aime très très fort (même si elle me dit ne plus ressentir cet amour car tout le reste m’a fait la perdre…), on a toujours eu de très très bons moments en famille, mais il arrive qu’il y ait des coups de moins… et là, elle décide de se protéger et de protéger nos filles, car elle dit m’avoir laissé de nombreuses chances de m’améliorer, ce que j’ai fait, mais pas suffisamment vite à son goût…

    S’il vous plait, aidez-moi, je suis perdu !!! Je ne veux pas la perdre !!!

    Merci d’avance

  37. Elle me dit également que j’ai toujours été adorable avec elle, plein de petites attentions romantiques et même pratiques, j’ai toujours participé au quotidien familial, aux tâches ménagères, je me suis toujours occupé de nos filles…

  38. Bonjour, voilà je suis un homme qui va avoir 40 ans cette année.

    Toute ma vie j’ai eu des histoires d’amour qui n’ont pas excédés 2 ans, j’ai toujours été quitté ! et j’ai toujours mis beaucoup de temps pour me reconstruire par la suite sans pour autant ne jamais cesser de les aimer (je dis souvent que je ne sais pas désaimer, quand on aime une personne on est condamné à l’aimer pour toujours en tout cas c’est comme ça que j’analyse mes sentiments).
    Pendant des années vers 25 ans je n’ai plus jamais eu d’histoire d’amour avec des femmes de mon âge. En général la différence était de 15 à 25 ans plus âgés que moi.

    Je me suis aperçu qu’en aillant des relations sérieuse avec des femmes plus âgées m’exonérait de me projeter dans un futur lointain ce qui a considérablement amélioré le présent avec ces femmes que j’aime encore. Je crois que le fait de vivre que le moment présent de manière amoureuse et passionnel m’enlevait l’angoisse de perdre cet amour car la différence d’âge faisait qu’au départ la projection n’était pas possible, ce qui m’enlevait une pression énorme qui ai la peur de perdre l’autre. La différence d’âge entrainait fatalement une rupture au bout de 1 à 2 ans sans pour autant que je sois affecté au point de vouloir en finir. Car avec elles je pouvais conserver des rapports d’amitiés et de complicité qui était rassurant car les sentiments étaient et sont toujours là et ceux réciproquement même si nos chemins se sont éloignés.

    A un peu plus de 30 ans j’ai rencontré Aline qui à 9 ans de plus que moi. Elle était introvertie et très timide malgré l’amour secret qu’elle me portait. Puis un jour quelqu’un me dit (un membre de sa famille car je suis très ami avec son frère) tu vois qu’Aline en a que pour toi ? J’ai répondu je sens quelque chose mais qu’elle est tellement distante et discrète que cela doit être une simple idée ou fantasme que je me faisais. Aline avait une fille de 14 ans, ce qui ne me cause pas de problème (j’ai eu beaucoup de compagne avec des enfants et jamais cela n’a été un frein.
    Un jour je prends mon courage à deux mains et j’ai invité Aline à manger à la maison.
    Nous avons passé une très bonnes soirée ou elle m’a avoué ses sentiments à mon égard et moi je lui ai avoué qu’ils étaient réciproques…La soirée était longue ! Habituellement à ce stade on est blottit l’un contre l’autre mais Aline malgré ses aveux est resté distante. J’ai alors décidé de l’embrasser malgré que je sois assez timide aussi. Aline avait 40 ans et moi 31 ans. Très rapidement elle m’a avoué vouloir un enfant de moi. J’étais très content mais son enthousiasme m’a fait tout de même peur car nous étions ensemble que depuis 1 semaine, je lui ai donc dit que nous allons d’abord apprendre à nous connaître et s’apprivoiser et que nous avions du temps devant nous (avant cela de mon côté je connaissais Aline sa fille ses parents, sa famille et je me projetais avec elle depuis plusieurs mois).
    Au bout de 15 jours nous étions chez elle (sa maman est un peu intrusive, elle l’avait au téléphone et elle se sont engueuler car Aline lui a dit qu’elle avait quelqu’un, sa mère à deviner que c’était moi. Elle lui a rétorqué qu’elle n’avait pas le droit de refaire sa vie, qu’elle avait une fille déjà et que le papa d’Estelle (sa fille) allait faire des histoires; Après ces discussions avec sa mère nous en avons parlé. Cela a été très difficile, Aline était dans la culpabilité dans le doute, et ne parlait pas. J’étais extrêmement frustré et en colère. Je lui avais dit que personne n’avait le droit de lui imposer de ne pas vivre sa vie comme elle le souhaitait (Mais elle ne répondait pas). J’ai essayé de chasser cet épisode en me disant que le temps règlera les choses.

    Une semaine après nous étions chez elle, Estelle sa fille rentrait de l’école. Je l’a connaissait étant donné que j’avais passé plusieurs repas de famille avec eux.

    Et la j’ai pris une « claque », Estelle ne s’attendait à me voir. Quand elle a franchit la porte, elle nous a fusillé du regard et c’est enfermé dans sa chambre après avoir jeté son cartable et bien sur sans un bonjour ni à moi et à sa mère. je suis resté bouche bée ! Aline ne disait rien et ne réagissait pas, je ne comprenais pas ce qui venait de sa passé et l’absence de réaction d’Aline.

    Ce jour là je n’ai pas voulu mettre Aline mal à l’aise, je n’ai pas pipé mot. Et je suis parti en lui disant que je pensais qu’elle devait parler avec sa fille. (Ce qu’elle n’a pas fait).

    J’ai laissé la situation s’installer tel quel, en me disant que le temps ferai son travail.
    Nous avons continué de nous aimer mais avec beaucoup d’embuche…son entourage familial n’avait pas l’air d’apprécier notre relation. Le père d’Estelle menaçait Aline par l’intermédiaire de la grand mère d’Estelle (la grand mère d’Aline) en disant je vais lui pourrir la vie, lui enlevé la garde d’Estelle etc. Et la mère d’Aline transmettait chaque mots à Aline et l’a dissuadait de me quitter. Cette situation a durée des mois mais Aline ne m’en parlait pas et je ne voulais pas influencer son libre arbitre au départ puis à force je lui ai dit que je ne comprenais pas qu’elle ne réagisse pas et qu’elle défende sa position.

    J’ai compris qu’elle ne vivait pas sa vie, mais que sa vie était guidée par son entourage.
    Après neuf mois de relation, nous avons décidé de nous mettre en ménage. J’ai fais une chambre pour sa fille, et tout ce qui était en mon pouvoir pour qu’elle se sente bien quand elle viendrait malgré le fait qu’elle me détestait et que Aline faisait comme si cela était faux.
    Nous étions fous de l’un et de l’autre mais que de difficulté dans l’entourage.
    Je parlais très souvent avec Aline pour comprendre et essayer de faire progresser notre couple et aussi la vie d’Estelle. Estelle redoublais pour une 3ème ou 4ème fois la 5ème au collège classique.

    Puis un jour son Ex lui envoie un texto en lui disant tu prends la garde d’Estelle à partir de la rentrée scolaire.
    Nous étions ravis mais pas Estelle. Pourtant avec Aline nous avons recherché des solutions pour trouver un cursus scolaire qui fera en sorte qu’Estelle puisse enfin s’épanouir dans un système éducatif correspondant à ses besoins. Étant moi même formateur pour Adultes je connaissant différent dispositif scolaire autre que le système classique.
    J’ai donc parlé à Aline d’une MFR pas loin de chez nous et avons inscrit Estelle dans cet établissement. Bien sur Estelle a très mal réagi et Aline ne communiquait pas avec sa fille malgré toutes mes tentatives de discussions de médiations etc.
    Rien n’y fit et la famille dans tout sa un véritable océan de culpabilité pour Aline.

    Qu’aurais je du faire encore aujourd’hui je ne sais pas : quitter Aline parce que sa fille ne même pas, ou parce que l’entourage d’Aline prenait parti pour Estelle en disant à Aline tu te rends compte elle déménage change d’établissement scolaire, vit a 30 km de son père ….. Quitter Aline parce que je l’aime sa n’a pas de sens !!!! Mais elle était mal et moi aussi.
    En 2009 nous avons décidé d’avoir un enfant, j’avais demandé à Aline qu’elle en parle avec sa fille ce que je croyais être fait. Après plusieurs mois Aline ne tombait enceinte et j’en parlais à table; Aline m’avoua qu’elle n’en avait pas parlé avec Estelle.
    Un soir à table j’ai entrepris d’aborder le sujet et j’ai dit à Estelle que nous avions l’intention d’avoir un enfant qu’elle aurait ou un petit frère ou une petite sœur. Elle parti s’enfermer dans sa chambre en Colère, Aline se mis à pleurer comme souvent car le conflit entre nos envies de construire une famille et les différents avis et réaction de l’entourage était déchirant pour Aline.
    Toujours à vouloir faire confiance au temps, je ne voulais pas abandonner et mon amour était plus fort que ce que les autres peuvent penser ou dire (Pour moi à chacun sa vie personne n’est mieux placés que soi même pour savoir ceux que l’on veut).
    Nous désirions plus que tout un enfant, mais sa ne marchait pas. En début 2010 nous avons fait appel à la procréation par assistance Aline allait sur ses 43 ans en Août donc nous tentions l’ultime solution. Nous avons eu une chance inouïe que la première insémination artificielle est fonctionnée, puisque Aline est tombée enceinte suite à la première intervention le 21 juin 2010.

    La grossesse malgré les difficultés habituelles, familles, Estelle, les jugements externes en général … et les tracas de la vie ! Le moment de la grossesse d’Aline était les plus beaux moments de nos vies et de notre couple. En plus j’étais en reconversions pro pour enseigner, tout roulait j’ai été diplômé, eu un premier poste de 7 mois et Aline accoucha d’un petit garçon (Jonas) le 8 mars 2011.
    Nous étions aux anges, la famille s’agrandissait, Estelle avait l’air contente d’avoir un frère, son attitude vis à vis de moi s’améliorait: Comme si le bonheur était rentré dans notre maison.

    Et pourtant, un cauchemar bien pire arrivait sans qu’on ne l’attende.

    j’ai été appelé sur un poste de formateur en septembre 2011 pour 3 mois. Une mission en maison d’arrêt pour réinsérer des détenus en fin d’incarcération.
    Au cours de la mission un drame d’une extrême violence m’a plongé dans profondes dépression ou je n’ai pas réussi à surmonter l’épreuve, et en quelques temps notre couple à subis tout une série de difficulté auxquels je n’arrivais plus à faire face, tout s’enchainait, plus ma dépression était de plus en plus profonde et je ne trouvais pas la force de remonter.
    J’avais besoin d’Aline pour m’aider mais sa discrétion et sa difficulté à communiqué n’a fait que de continuer à me perdre. Estelle prenait le pouvoir à la maison et m’ignorait, Aline s’accaparait Jonas comme pour ne pas affronter la réalité et ne pas s’impliquer dans mon désir de vouloir guérir.
    Petit à petit les écarts se sont creusés. Je consultais une Psychologue et un psychiatre sans parler d’autres soucis de santé d’ordre physique qui étaient très mineurs pour moi à côté de ma détresse.

    Je commençais à sentir de l’indifférence de la part d’Aline elle avait l’air de s’être enfermé dans une bulle avec Jonas. Nous n’avions que très peu de rapport et ils étaient bien moins intenses qu’auparavant.

    Je racontais régulièrement mes séances de Psy avec Aline j’avais besoins de lui exprimer mes peurs surtout celle de la perdre;
    Ma Psy à plusieurs reprises me disait qu’une thérapie de couple nous aiderait beaucoup et que tout les couples rencontrait des difficultés et qu’il ne fallait pas laisser les choses s’installer.

    A plusieurs reprise je disais à Aline que j’avais peur de la perdre elle et Jonas que je me sentais coupable de la situation. Mais elle niait les faits elle me disais que tout allait bien mais tout se dégradait; Elle était totalement réfractaire à l’idée de faire un thérapie ensemble ou juste une consultation pour essayer.
    Je n’ai rien pu faire si ce n’est que de m’enfoncer encore plus dans ma dépression, je ne me sentais pas à ma place je voulais mourir.

    Jusqu’au 19 mai 2013 au cours d’un repas de famille nous nous sommes querellé en rentrant Aline ne ma parlais plus. Arrivé à la maison elle a avalé plusieurs de mes somnifères. A son réveil 3 jours après elle m’a annoncé qu’elle me quittait. Elle m’a avoué qu’elle ne m’aimait plus et qu’elle en avait mare que je décide de tout, qu’elle n’avait plus envie de poursuivre. Que notre vie était uniquement autour de moi enfin qu’elle n’a jamais été bien avec moi….qu’elle ne me supportait plus de me voir pleurer etc.

    Je me suis effondré, Jonas avait à peine 2 ans. Je ne voyais plus rien, j’ai décidé sur le moment de me suicider. Je suis parti avec un sac dos des médocs etc.
    Un voisins m’a croisé et a compris, les pompiers mon emmené aux urgences ou j’y ai passé 3 jours et 2 nuits, une hospitalisation en maison de repos « clinique psychiatrique » m’a été prescrite. Aline m’en a voulu…

    Nous avons cohabité pendant un mois et demi avant mon hospitalisation le temps de trouver un appartement pour Aline sa fille et Jonas. Pour moi ce n’était pas ma préoccupation. Les copains sont venus m’aider pour faire le déménagement d’Aline et je suis rentré à la clinique le 12 juillet 2013. Cette période était un véritable calvaire pour tout le monde, j’ai commencé à me sentir effacé, indifférence régnait autour de moi et je ne gérais pas mes émotions, en passant de coup de colère en pleure et de pleure en suicide.

    La clinique m’a soulagé au départ, j’ai eu un lâché prise pendant un mois. Aline venait me voir régulièrement avec Jonas nous discutions, ou plutôt je discutais car Aline ne parle presque jamais (c’était tabou dans son enfance de dire ce qu’on pense).
    Vers 16 août 2013 le jour de son anniversaire, j’étais toujours en maison de repos mais nous nous sommes à nouveau rapprocher pour repartir sur de nouvelle base.
    Malgré tout à ma sorti je rejoignis Aline mais je ne m’attendais pas à cet accueil ! Elle étais froide distante et agressive après m’avoir proposé un café elle m’a demandé de bien vouloir signé la rupture amiable du pacs!

    J’ai bien sur réagis en passant de la tristesse à la colère à l’incompréhension, je n’avais pas d’autre choix de partir de chez elle surtout qu’elle m’a intimé la sortie.

    Un ami m’a hébergé le monde ne s’écroulait plus il venait d’imploser comme le « big bang ». Mon ami en question était allé voir Aline pour comprendre. La seule chose que j’en ai su à ce moment c’était qu’elle m’aimait mais qu’elle ne voulait plus vivre avec moi.

    Tout cela n’avait pas de sens et n’en à toujours pas à mes yeux;
    quand à mon cœur et mon esprit ils sont anéantis.

    j’ai pris un appartement en novembre 2013 pas trop loin de chez Aline pour simplifier les rapports avec mon fils. J’essaie de me raccrocher à Jonas mais ma douleur prend le dessus.
    Sa fait maintenant 3 ans qu’Aline m’a quitté, que nous sommes passés par des difficultés d’ordres relationnelles très importantes. Surtout que pour elle je ne suis plus rien.
    Pour moi elle est tout avec Jonas. Bien que j’aime mon fils comme n’importe quel parents je n’ai que l’envie de cesser de vivre, j e n’ai pas le courage de me suicider mais je ne veux pas être en perpétuel souffrance. Je n’ai plus d’envie de me lever de faire des quoi que ce soi j’ai perdu tout goût de vivre.

    Il y a quelques temps j’ai cru que tout s’apaiserait mais rien y fait.
    Jonas est scolarisé dans mon village nous avons avec Aline été pragmatique et cohérent pour organiser une garde alternée équitable le plus possible.

    Elle travail dans une petite surface, ses heures font qu’il est difficile pour elle de s’organiser pour prendre Jonas en semaine. Moi je travail pas à cause de la maladie. Du coup pour notre fils les choses se passe plutôt équitablement.

    Aline veux scolarisé mon fils dans son village et pendre une nourrisse pour les moments ou elle travail comme les matins ou elle commence à 7 heure, puis sa famille est dans le coin sa maman peu garder Jonas aussi.

    Je me sens encore plus mis à l’écart, je ne sais pas comment sortir de ce tourbillon qui m’aspire vers le fond. Je ne vois pas mon avenir, je ne suis plus maître de rien du tout, j’espère chaque matin ne pas me réveillé. Quand je vois mon fils je pleure, Quand je vois Aline je pleure, Quand je suis seul je pleur, quand je pense à demain je pleure, je ne sais plus que faire cela, je ne veux plus allez dans des cliniques ou on me donne des médocs pour que j’évite de passer au suicide.

    Je n’ai pas envie de me suicider mais j’y pense sans arrêt car je veux mourir pour cesser d’être dans cette souffrance interminable et surtout que je sais que je n’irai jamais bien
    Je ne crois pas être fou, pour moi c’est la raison qui me pousse à se raisonnement.
    Mes journées sont fades, j’ai perdu le goût même de mes passions, mes rêves , mes envies…je regrette d’avoir osé rêvé que je pouvais être heureux avec Aline.
    Je me sent coupable de lui avoir gâché sa vie et en même temps je lui en veut.

    Je ne sais même pas pourquoi je raconte mon histoire ici, tu va me dire que t’es pas thérapeutes, je le sais… J’en ai marre des thérapeutes, je poste mon histoire parce que sa fait du bien de partager. au moins ici on ne me dira pas que je fais du chantage affectif.

    Merci tout de même de m’avoir lu.
    Geoff

  39. Bonjour,
    Agnes,

    Je suis déjà rentré en contact avec vous. Ma femme a quitté notre maison il y a un mois maintenant.
    lors que je lui pose la question de savoir est ce que c’est définitif ou pas je n’ai pas de réponse.
    elle devait voir un psychiatre il y a 10 jours elle n’y a pas été des que je l’ai au téléphone ou quand nous nous voyons, elle est très agressive envers moi me fait toujours des reproches.
    pour moi ce n’est plus viable psychologiquement, j’ai donc décidé de ne plus lui parler et de ne plus la voire, pour ma santé mais je ne sais pas si elle comprend elle revient toujours a la charge.
    Pourtant je lui répète que pour le moment je ne veux communiquer que par sms et pas plus.
    dans 3 semaines c’est son anniversaire et je ne sais pas quoi faire est ce que je lui souhaite en lui envoyant des fleurs ou alors je l’ignore totalement. Je ne sais pas comment réagir face à cet événement et j’ai peur de sa réaction si je lui fête pas.
    merci.

  40. bonjour agnes,
    voila depuis debut juillet le comportement de ma femme a changée et j’ai eu des doutes sur sa fidelité.le 11 octobre 2016 aurai ete la date de nos 10 de vie commune,4ans de mariage et un enfant de 8 ans.nous sommes donc partis en vacances et me doute se sont concretisé.elle garder toujours sont portables sur elle pour que je ne puisse voir,elle se cachait lorsqu’elle recevais des messages.j’ai pris sur moi et j’ai laisser faire.mais c’ete tres dur alors le 15 aout 2016 je l’ai surveiller toute le journee.jusqu’au moment ou elle est parti faire couler son bain,je l’ai suivi discretement et la j’ai decouvert son infidelite en direct.je suis rester assez calme et j’ai surtout voulu avoir des reponses.c’est reponses on ete que depuis 3 ans je ne la regarde plus,je ne fait plus attention a elle,je suis distant et que je ne l’ecoute pas.elle me dis que tout est de ma faute et qu’elle n’as plus de sentiment pour moi depuis ses 3 ans.j’ai du mal a croire qu’elle est reussi a mentir sur ces sentiments pendant tout se temps simplement pour le bien de notre fils.elle m’as menti a moi,mon fils,sa famille,ses amis,mes amis et elle n’as rien laisser paraitre tout se temps.elle m’as souvent fait des reproches sur mon comportement et j’ai toujours reagis mais elle n’as jamais reagis a mes demandes donc j’arretais mes efforts pour elle.aujourd’hui elle souhaite la separation mais moi je suis pret a tout lui pardonner car mon amour pour elle est immense.elle a voulu prendre de la distance mais j’ai demander a se qu’elle revienne,nous faisons chambre a part et on se dispute souvent car il n’y a pas de communication.je lui ai proposé un therapie de couple pour avancer pas seulement pour essayer de recollé les morceaux mais elle ne veux pas non plus.je n’arrive pas a voir les reponses a toutes mes questions sur le pourquoi du comment.je ne sait tout simplement plus ou j’en suis.je sais que j’ai besoin de ces reponses pour avancer et me reconstruire mais je n’ai plus de solution.

  41. Bonjour Agnès,
    Mon conjoint vient de perdre sa maman il y a 4 mois, avec qui il était très fusionnel, elle était très dépendante de lui. Il est orphelin à présent. Après 7 ans et demi d’un amour fusionnel (aussi) et passionné, il m’annonce il y a un mois qu’il ne sait plus où il en est, plus qui il est, qu’il se sent incapable de m’aimer puisqu’il se sent vide et qu’il me quitte même si cette décision est difficile pour lui et qu’il m’aime encore. Quel choc ! Il est encore à la maison, mais comme c’était initialement prévu, il va chercher du travail à 1h du domicile et donc partir concrètement (il était prévu que je le rejoigne). Il est conscient qu’il fait peut-être une erreur et souhaite prendre le risque.Je ne sais pas quoi faire, je peux comprendre qu’il veuille vivre cette douleur seule, mais je pensais que notre amour était assez fort pour qu’on le vive à deux. Il aura du temps pour lui entre le moment où il va déménager et le moment potentiel où je pourrais le rejoindre (juillet), mais il refuse. Sans disputes et avec beaucoup de discussions. J’aimerais trouver d’autres mots pour qu’il y réfléchisse encore et qu’il change d’avis pourquoi pas…merci

  42. Bonjour, ma femme vient de demander à ce qu’on se sépare (18 ans dont 15 de mariage, deux enfants) je sentais bien nos liens de distendre et je n’ai pas su réagir comme il faut sans aucun doute. Mais je pensais qu’elle nous laisserait une dernière chance de discuter.
    Bref j’ai obtenu une « discussion » avec quelques mots d’explications qui confirme qu’elle étouffait, liens et points communs qui s’éloignent, etc.
    Comme j’ai réagi en ne remettant pas en cause sa décision, juste en affirmant contrairement à elle, que passez à autre chose pouvait ou pas être ensemble, nul ne peut prédire l’avenir…
    Elle a du coup cessé son attitude froide et distante, et se montre gentille et agréable comme autrefois, la proximité physique en moins.
    Un peu obligé de toute façon économiquement nous devrons cohabiter le temps de solder maison commune et autres dettes en commun.
    j’ai lu le présent site en long et en large et j’ai bien décidé de me concentrer sur me redonner confiance en moi-même pour voir si cela pourrait la séduire à nouveau, écrire une nouvelle histoire, etc.
    mais je suis assez perdu sur l’attitude à avoir de mon côté, dois-je aussi me montrer aimable et gentil ? Malgré qu’a, priori il n’y ai personne d’autres cette attitude m’a mis le doute, serait-elle déjà passé à autre chose ?
    Vous mesdames quand vous avez décidé de dire stop, est-ce qu’il y a un signe de « ou encore » quand vous ne prenez pas de distances franches, nettes et sans ambiguïté ?
    Ah les hommes de mars et les femmes de vénus que c’est compliqué de construire sur la durée avec tous les aléas de soi et de la vie…

  43. Bonjour Agnès,
    J’ai lu beaucoup de commentaires sur le sujet : « ma femme veut me quitter ». Je suis actuellement dans cette situation douloureuse et je me demandais si il y avait des retours positifs dans toutes ces histoires ou si malheureusement, c’est déjà trop tard pour espérer.
    Merci d’avance pour ta réponse.

  44. Merci de ne plus m’envoyer les nouveaux post….
    je n’ai jamais eu d’ailleurs de réponse après plusieurs moi.
    merci tout c’est arrangé…
    cordialement

    1. Bonjour Henri et bonjour à tous ceux qui ne veulent plus recevoir de notifications du blog.
      si vous ne voulez plus recevoir de témoignages ou de réponses aux témoignages:
      1) ouvrez l’email reçu,
      2) et cliquez sur le lien pour vous désabonner (en bas du contenu de l’email)

      je ne peux pas désabonner tout le monde tout simplement parce que le temps me manque,
      donc, à tous ceux qui le souhaitent, merci de le faire par vous-mêmes.

      merci aussi à ceux qui comprennent que je ne peux pas répondre à tous, surtout en ce moment.

      bien à vous et à bientôt pour ceux qui sont dans la compréhension.
      Agnès

  45. Bonjour Agnès,

    Je croyais jamais faire cela mais je viens a demander de l’aide…
    Voila je suis avec ma femme depuis presque 5 ans et nous avons eu une merveilleuse fille ensemble il y a un an et demi. Depuis deux jours je la trouvait bizarre, j’ai réussi à la faire parler de ce qui ne va pas et la elle m’a tout balancé d’un coup en pleure! j’avoue que j’étais surpris. Pour elle une routine s’est installé depuis que nous avons eu notre fille, elle dit aussi que je pense qu’a moi et qu’elle a deux gosses à la maison, qu’on était devenu des colocataires… Le plus qui m’a touché c’est quand elle m’a dit que elle n’était pas qu’une mère mais aussi une femme. On s’était déjà séparé (2mois) il y a plus de trois ans mais finalement tout était rentré dans l’ordre en faisant des efforts les deux… je crois que ces efforts se sont finalement dissipés peu à peu. Elle me dit qu’elle n’est plus heureuse et que apparemment moi non plus.. pourtant je le suis. Donc voila comment raviver cette flamme que moi je possède toujours? je ne veux vraiment pas la perdre et j’avoue que je suis perdu…

    1. Bonjour Joeffrey…
      parfois, on place dans notre conjoint la responsabilité de notre bonheur… mais tu n’es pas 100% responsable de son épanouissement…
      demande-lui les raisons qui font qu’elle n’est pas heureuse… qu’est-ce qui manque à sa vie?
      souvent, le couple n’est pas le problème, le problème, c’est SA vie.

  46. Moi je suis la femme qui veut quitter!
    Mais je me pose des questions et me demande si c est moi qui ne supporte rien ou si c’est pas supportable?
    Voila on se connaît depuis 13 ans, ensemble depuis 9, mariés depuis 5, 1 fille de 4 ans, 2 enfants à lui, 3 à moi.
    J’ai quitté mon ex pour lui mais continuais à travailler avec lui et vivre avec lui (trop complique à expliquer)
    Lui a voulu caché notre relation pdt 1 an jusqu’à ce que j’en ai marre (pas dispo, à se voir que quand il trouvait du temps etc…), la ses enfants l’on très mal pris quand ils l’ont appris.
    La 1ère année il est parti rejoindre ses enfants et son ex en Espagne, j’ai rien dis.
    La 2eme annee il recommence et la j’ai dis que je n’étais pas d’accord, ca n’a rien changé!
    Juste avant le depart, mon ex m’a tabassé et je me suis réfugiée chez lui avec mes enfants.
    Il m’a affirmé qu’il allait dire à ses momes pdt les vacances que dorénavant on vivait ensemble, il est parti, est resté plus longtemps que prévu et ne leur a rien dit du tout (mais toujours le discours t’inquiète pas…!), il a decide de leur dire à leur retour.
    Sauf qu ils (enfants + ex) ont pété un cable en l’apprenant et ont refusé, il a fallu que je reparte chez mon ex avec mes gosses (plus de boulot et pas d’appart)
    La il s’est engagé à ce que je vienne vivre avec eux seule dans un 1er temps le temps qu’on fasse de la place pour mes enfants.
    J’ai accepté mais ca c est pas passé comme ça, je venais par petites touches pendant plus d’un an et mes enfants ne sont venus qu’au bout de 2 ans!!!!!
    Pendant ce temps, l’ex de monsieur venait 2 jours et nuit par semaine « pour etre avec les enfants » gérait la maison le repas et moi rien a dire.
    Elle devait les prendre un week end sur deux mais ne les prenait qu’au maximum un w-e par mois et des fois nous les laissaient 11 semaines d’affilée, elle ne les prenait pas non plus pdt les vacances (ce qui devait être le cas) et le tout avec l’accord de monsieur sans jamais me demande mon avis, surtout que pendant ce temps là mes enfants n’avaient pas le droit de cité !!!!
    On ne sortait pas non plus pcq on allait pas les laissé seuls pour aller au cinéma ( 14/15 ans et 21/22 ans quand même)
    On n’avait pas non plus de vie sexuelle pcq ca les dérangeaient, on n’avait pas de vie sociale pcq ils ne supportent pas les autres etc…
    On avait pas non plus de projet, on vivait dans la maison de l’ex avec les affaires de l’ex les meubles de l’ex les avis de l’ex les réflexions de ex …..
    Et monsieur n’y trouvait rien à redire et quand je signifiais mon désaccord « c’est comme ça c’est pas autrement c est à prendre ou a laisser..,
    Un jour il a accepté que l’on se marie (quand moi j’ai proposé c était non), la l’ex à trouvé un logement pas loin et ne venait plus ou que dans la journee quand j’étais au travail mais je me suis occupée de la préparation seule!
    Après il a accepté de faire la petite (pareil j’avais proposé et non) et à nouveau j’ai été seule pdt toute ma grossesse, pour refaire la chambre acheter et monter les meubles la poussette, faire le ménage dans toute la maison (les enfants n’avaient pas à aider ca ne se fait pas!!!) et il a rien trouvé de mieux que de dire à sa fille et son ex que la petite était un accident et devant moi bien sûr!
    Je ne parle même pas du comportement odieux des momes sans réactions du père !
    Jamais un week end en 9 ans meme pas quand on s’est marié pcq « on a des problèmes de fric » mais quand c est pour mettre 800€ dans les vacances du fiston c est pas un problème !!!!
    Et puis il y a aussi les comparaisons entre l’ex et moi qui sont toujours en ma défaveur, elle est tellement bien elle !!!!!
    Et la j’ai commencé à craquer on est allé voir une conseillère conjugale qui lui a demandé de changer pleins de choses et il ne les a pas faite.
    Ses enfants sont partis vivre chez leur mere et ca ne s’est pas arrangé, toujours pas de vie de couple, a toujours decide seul sans me demande mon avis, jamais aucun compromis, des mensonges, des cachoteries, des coups en douce

    Alors oui je lui fais pleins de reproches et je veux partir mais selon lui c’est moi qui ne supporte pas grand chose…….

    1. Nana,
      dans ton histoire, tu ne sembles pas avoir été apprécié à ta juste valeur,
      tu ne sembles pas avoir la place que tu mérites…
      et… après tout ce que tu as enduré, après le peu d’affection et de reconnaissance qu’il a pu t’offrir,
      il ose te dire que tu n’endures pas grand chose… il n’est pas dans l’écoute.
      tu es à un âge ou le reste de ta vie à son importance. Comment veux-tu vivre le reste de ta vie?
      il ne semble pas vouloir faire de réels efforts, même après avoir vu votre conseillère conjugale.
      tu mérites quelqu’un qui te donne l’importance que tu mérites… et tu le sais… ?

      c’est normal de ne pas savoir si tu as tord ou raison… il est sans doute manipulateur… il abuse de ta gentillesse.il te fait douter.
      et… si tu te poses la question, c’est que quelque part… cela démontre une faiblesse chez toi, celle de ne pas avoir confiance en toi,
      tu n’as pas assez confiance en ce que TU ressens… écoute ce que TU ressens. Ne l’écoute pas lui… c’est ta vie. surmonte cette faiblesse… sois forte.
      tu n’as pas besoin de savoir ce qu’il pense de TOI. tu le sais mieux que lui. tu sais si tu es heureuse. Tu sais si tu veux continuer comme ça.

      tu as été TRÈS patiente Nana.

      1. Merci Agnès ça me rassure et encore je n’ai pas dis le quart de ce que je vis !
        Il y a trois mois je lui ai envoyé le lien de cette page en pensant qu’il allait se rendre compte et réagir !
        Que je suis naïve……
        Il ne cesse de me dire tu vis dans le passé tu remets ça sur mentais sans arret et tu demande réparation mais que veux tu que je fasse c est fait c est fait !
        Super ca va mieux après avoir entendu cela …..
        Et quelque part il a pas tort, comment réparer cela? Je n’ai pas la Reponse

  47. Bonjour Agnés,

    J’an rencontré ma femme en 2001 juste avant de réaliser mon rêve de partir vivre en Italie avec un bon travail.
    Elle m’a rejoint est restée 6 mois puis a souhaiter revenir en France, ce n’était pas son rêve.
    J’ai cru que c’était la femme dema vie (j’avais 37 ans) et j’ai tout plaqué pour revenir en France, nous nous sommes mariès en 2002.
    Un enfant en 2002, un autre e 2004, un boulot qui ne me plaisait pas j’ai tout misé sur ma famille.
    Le soir je rentrais le plus tôt possible (à sa demande) pour l’aider et être présent auprès d’eux malgré plus de 3h de transport et un boulot inintéressant.
    Elle s’est arrêtée de travailer pendant 5 ans , j’ai assuré sur tous les fronts (trvaux, courses etc…)
    En 2006 elle a repris le travail et jel’ai aider et encouragé (ce n’est pas une femme au foye) et elle a dit en avoir marre de sa vie de couple.
    Je suis tombé de haut parce que je me suis toujours défoncé pour elle et touours été la pour elle quand elle a eu de s problemes de santé.
    Le temps est passé, nous menions une vie de famille tranquille mais j’étais très en manque de tendresse det d’amour de sa part.
    J’ai pris sur moi.
    En 2014 elle a rencontré un nouveau chef à son travail et en est tombé amoureuse (elle ne sait pas que je sais, mais je l’ai deviné de suite même si soit disant les hommes n’ont pas d’intuition…)
    Depuis elle n’a pas réussit à « conclure » avec lui ‘malgré quelques RDVs qu’elle a considéré comme des rdvs amoureux) et je pense qu’elle en a déprimé fortement.
    Je ne lui ai rien dit mais j’ai tout essayé pour qu’elle se sente bien mêm si c’est difficile (et encore le mot est faible) de vivre avec quelqu’un qui pense à quelqu’un d’autre systèmatiquement et continue à le relancer par mail avec beaucoup de sous entendus.
    J’ai essayé les voyages, les cadeaux les attentions de tous les jours…(je le faisais déjà avant) mais bof pour elle tout était « normal » et dû.
    Seul son ex patron était (et est toujours) quelqu’un « d’extraordinaire », (bien qu’il vive avec une femme qu’il n’aime pas et ne divorce pas….quel courage…mais « il sera toujours là pour elle »….)
    lle lui disait s’éloigner de moi, faire chambre à part pour se séparer physiquement, qu’elle était prête à tout, qu’elle ne s’ennuyais jamais avec lui etc.. etc…
    Elle me dit qu’elle ne m’aime pas, que j’étais trop présent à la maison (tou le contraire de ce qu’elle m’avait demandé par le passé) …
    En septembre 2015 je ne lui adresse quasiment plus la parole, début 2016 je n’en pouvais plus, j’ai demandé le divorce, pour me libérer un peu de toute cette pression quotidienne, je pleurais en voiture , des fois au boulot…Je me suis dis que cela la mettrait au pied du mur, provoquerait un électrochoc…
    Nous nous sommes pas mal querellé, puis un jour d’aril elle tombe dans mes bras, pleure ½ h sur mon épaule et me dis que je lui ai manqué…je stoppe la procédure de divorce, nous voyons une médatrice, puis une psychologue de couple qui a met assez souvent devant ses contradictions et éclaire notre vision l’un de l’autre cela dure jusqu’en juin, juillet vacances ensemble il ne se passe plus rien, aôut nada, je découvre qu’elle prépare un mail avec une copine pour reconquérir son ex patron…là je retombe , septembre j’essaie encore une fois de la sortir etc… rien, même pas un merci pour les (beaux) cadeaux que je lui fait.

    En janvier 2017 nous en sommes revenus au point de départ…on s’engueule je ne lui parle plus vu qu’elle ne s’adresse à moi que lorsqu’elle a besoin.
    Elle me dit qu’elle va demander une séparation, je lui dit que je n’en veux pas que nous n’avons qu’à divorcer.
    Elle lance une procédure de divorce, samedi dernier invitée chez une « copine » qui lui présente son frére , elle couche avec lui le soir même, rentre à 4h du matin…(je pense qu’elle avait un besoin de se sentir désirable à quasiment 50 ans…ça doit la rassurer et surtout la faire sentir plus forte contre moi)
    Pourtant sexuellement nous nous entendions parfaitement, elle prenait toujours plus que son plaisir même si elle ne m’a jamais tellement sollicité durant des mois (et pendant des années à certaines périodes , j’ai pris sur moi). C’est une des rares choses qu’elle m’ai avouer, mais elle ne m’aime plus.

    Tu me croiras ou pas si tu veux, je l’ai toujours désirée comme au 1er jour malgré les années qui passent.
    Je ne l’ai jamais trompé malgré quelques occasions

    Dimanche matin nous avons eu un dispute assez violente, j’avais compris qu’elle m’avait trompé, oui comme tu l’écrit je me suis transformé en Hulk parce qu’après tout ce que je lui « accord é » sans rien dire, j’ai été blessé profondément , même si nous sommes en procédure de divorce (au tout début). Elle a demandé un logement ailleurs via son entreprise.
    Depuis je ne lui parle plus, nous nous évitons dans la maison. Je lui laisse beaucoup de choses que je faisais avant et elle prends ça comme si je lui faisait payer le fait qu’elle soit rentrée à 4h du matin.
    Elle a dit a son amant que je lui « avait fait payé très cher toute la semaine le fait qu’elle soit rentrée à 4h…), ce n’est pas ça qui m’a blessé c’est qu’elle m’ait trompé car je l’ai toujours laissé sortir en pleine confiance par le passé.
    Elle m’accuse de vouloir toujours tout contrôler, de l’espionner… après quasiment 4 ans de mensonges de sa part il y a de quoi non ?

    Je ne sais pas comment faire, si je suis gentil elle va penser que je joue la comédie, si je ne lui parle plus « je suis méchant ». Je n’aiplus laforce de faire des efforts pour elle, j’ai un peu la nausée…
    Je devrais vivre ma vie mais franchement m’être battu pendant aussi longtemps pour sauver notre couple et notre famille pour un tel résultat, ça fait mal.
    En fait insconsciement j’ai encore l’espoir qu’elle reste…et je l’aime toujours malgré toutes les non vérités qu’elle colporte à mon sujet à ses maies pour qu’elles l’encouragent dans son choix de « vivre sa vie » d’être « libre »…je dois vraiment pas être « normal » ou me prendre pour un super héros comme tu l’écris (mais mon éducation y est certainement pour beaucoup)….après tout le mal qu’elle m’a fait par son indifférence, et que nous nous sommes faits dernièrement. Le dialogue est rompu depuis assez longtemps et quoique je puisse lui dire elle ne veut pas entendre.

    Voilà j’ai été un peu long même si j’ai résumé au maximum, en gros je ne sais plus quoi faire, et j’appréhende de laisser notre avenir familial dans les mains des avocats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image