3 mots magiques pour l’ accompagner dans la réalisation de ses rêves

Qui n’apprécie pas un jour d’entendre « c’ est grâce à toi que je suis devenu(e) ceci ou cela? Le fait que notre partenaire reconnaisse que nous sommes une source inestimable de motivation est doublement appréciable. D’ abord, notre conjoint(e) reconnait la perle rare que nous sommes. Ensuite, cela signifie quelque part que nous semons la joie dans ce monde. Alors comme propulser l’autre vers la réussite?

Quoi dire pour aider l’autre à atteindre ses objectifs

Comment encourager son partenaire vers la réalisation de ses objectifs personnels, voir de ses rêves? Faut-il de l’argent ou même s’impliquer dans une activité que nous ne maitrisons pas, qui ne nous intéresse pas?

Bien sûr que non. Nous n’avons pas à nous impliquer à ce point. Il n’est pas question de s’enquiquiner avec une chose qui ne nous épanouie pas. Une communication appropriée est suffisante pour propulser l’autre vers des sommets.

Notre partenaire compte sur nous (même implicitement) pour le soutenir moralement dans ses objectifs personnels.Quelle pression… Mais!

Bonne nouvelle, nous avons le pouvoir de l’ accompagner vers accomplissement personnel.

La femme, si elle sait comment agir, est un puissant levier pour l’homme, nous dit Dale Carnegie dans son livre audio Comment se faire des amis et influencer les autres. Bien sûr, l’homme peut lui aussi être un levier pour sa femme. Hé oui, la femme aussi a le potentiel pour réaliser de grandes choses!

Tout partenaire doit être se levier. Sinon, qui le sera?

1) Je crois en toi

Selon Roger Lannoy, l’assistant de Anthony Robbins, toute personne qui veut réussir doit s’entourer de personnes motivantes. En d’autres mots, nous lui disons qu’il/elle a le pouvoir de réaliser ce qu’il elle désire. Nous sommes positifs. Certains répondront « mais je ne vais pas lui faire croire que son projet est possible alors que franchement c’est loin d’être gagné! Il/elle rêve ». Pourquoi c’est loin d’être gagné? « La différence entre un rêve et un projet, c’est une date ». C’est Walt Disney qui le dit. Un rêve peut devenir un projet à condition d’être planifié.

Et puis, il faut que je vous raconte! Si votre conjoint(e) a un projet personnel, faites attention à votre pessimisme. J’ ai lu récemment un témoignage bouleversant. Cette femme y raconte que son mari l’ a quitté à cause de sa négativité. A ce moment là, il montait son entreprise. Certains trouveront peut-être la décision du mari abusé et immature. Mais, d’ autres comprendront l’ homme. Quand on a un projet auquel on tient profondément, rien n’ est plus dérangeant que de subir la négativité au quotidien.

2) Je te mets au défi

Ici, c’est Yves Gautier, coach en communication qui nous inspire. Plus que d’encourager notre partenaire, nous devons le mettre au défi. Nous devons le relancer avec des phrases bienveillantes: « ou en es-tu dans ton projet », « veux- tu qu’on s’organise pour que tu aie le temps de faire tes choses? » Proposer une réorganisation du planning commun est une manière subtile de mettre l’autre au défi.

L’ objectif est de le stimuler dans son ambition.

3) En cas de déprime,  je t’écoute et je t’ accompagne dans ta recherche de solutions

Dans tout projet, avant même parfois de s’ y mettre, le sentiment de confusion ou de remise en question peut pointer le bout de son nez. Alors, on répond quoi à notre conjoint(e) qui avoue être a deux doigts de lâcher son rêve? On la vue ici, surtout on ne conseille jamais! Elle veut lâcher son projet de devenir pâtissière ?

On ne se met pas à parler pâtisserie parce qu’on n’y connait rien. Et faire le connaisseur de la passion de l’ autre quand on n’ y connait rien, c’ est exaspérant. On ne lui dit pas ce qu’ elle devrait faire de sa vie, parce que justement, il s’agit de sa vie et pas de la nôtre. Non, mais de quoi je me mêle.

Quand l’ heure est à la déprime, notre partenaire nous parle surtout de ses peurs. Il/elle nous fait part de ses sentiments face à son rêve. Si notre conjoint(e) ressent de la peur, c’ est que quelque chose lui fait peur. La question est, quelle solution existe t-il pour surmonter sa peur? Par exemple, si notre conjoint a peur de ne pas être en mesure de réaliser son projet, peut-être que la confusion règne dans sa tête. Il/elle ne sait pas par quoi commencer. Pour se libérer de sa peur, la solution peut-être que notre partenaire planifie et organise les étapes menant au succès. Vous voulez apprendre à écouter et à accompagner l’ autre dans sa recherche de solution, c’ est par ici!

A vous!

Comment soutenez-vous votre conjoint(e) dans ses projets?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image