Un reproche à faire? Formulez-le en dehors de ces 4 occasions

Selon Jacques Salomé, il y a des moments ou nous devons particulièrement soigner la communication dans le couple. Il est question ici d’ occasions de rencontres banales que nous négligeons souvent!  J’ ai bien hâte de savoir ce que vous pensez.

Quand éviter les sujets conflictuelles

Tout couple traverse des moments difficiles. Mais au fond, notre désir est de s’ entendre. Notre désir est d’ atteindre l’ épanouissement dans notre vie de couple. Pour que l’ autre ait envie de surmonter une crise dans le couple, il faut qu’il/elle ait le cœur à rester à nos côtés. Empoisonner à tout bout de champ notre conjoint de reproche ne lui donne pas envie de s’ éterniser.

Le souci, c’est que dans une situation de couple en crise, nous prenons l’ habitude de ronchonner, de nous plaindre voir de se disputer a n’ importe quel moment du jour et de la nuit. Selon Jacque Salomé, faisons part de nos insatisfactions quand cela nous chante SAUF lors du coucher, du lever, de l’ arrivée ou du retour. On ne fait pas non plus de reproche lors des repas!

En fait, ces occasions de rencontres sont celles de retrouvailles et d’ intimité. Nos reproches disent tout sauf ne nous sommes contents d’ être en sa compagnie. Préserver ces 4 moments, c’ est raviver son couple, c’ est rappeler que c’ est l’ amour qui unit malgré les difficultés. Prendre soin de ses moments, c’est affirmer qu’au fond, nous voulons profondément que ça s’ arrange.

1. Le coucher

Le coucher, c’ est l’ occasion par excellence de l’ intimité. Quel souvenir avons-nous de nos premiers couchers ensemble? Ouaw… Pour ma part, je ne suis pas sure de m’ en rappeler. Après 7 ans de vie commune, la mémoire me joue des tours. Pourtant, on imagine bien que les premières nuits à coucher l’ un à côté de l’ autre sont faites de complicité et de tendresse. Avec le temps, surtout en situation de couple en crise, la qualité des moments dans la chambre se dégrade.

Alors quoi, nous avons des conflits, et nous ronchonnons sous la couette? Mauvaise idée. Même si nous nommes dans une situation de couple en crise, notre souhait profond reste l’ épanouissement du couple. Qui dit épanouissement conjugal dit intimité de qualité. Comme c’ est bon de se blottir l’ un contre l’ autre après une longue journée. Au fond, notre conjoint et nous même en avons envie. Sauf que se coller a quelqu’un de frustrer, c’ est une aventure risquée. Alors intérieurement, nous reprochons à l’ autre son manque de tendresse, l’autre en fait de même. Au final, chacun dort de son côté.

Et puis rejoindre le lit sur un reproche revient à dire que nous ne sommes pas heureux de terminer la journée avec l’ autre. Soignons la communication dans le lit conjugal pour éviter de faire chambre à part! Les conflits n’ont pas leur place dans le lit.

2. Le lever

Une nouvelle journée, c’ est l’ occasion d’un renouveau conjugal pour un couple en crise. Alors… comment accueillons-nous notre conjoint(e) le matin? Est-ce que nous présentons à l’ autre un sourire ou alors une mine sombre? Le lever est en quelque sorte le symbole du renouveau… sur quelle note voulons-nous débuter cette journée à deux? Est-ce que le matin notre communication verbale et non verbale signifie que nous sommes heureux de commencer la journée aux côtés de notre conjoint(e)?

Parfois, un couple n’ a plus le temps pour partager un petit déjeuner à deux. C’est le cas par exemple, quand un nouveau-né rejoint la famille. Peu importe, partager une tartine au Nutella ce n’ est pas le plus important. Le plus important est de transmettre à notre partenaire le message suivant. C’est auprès de toi que je veux me lever tous les matins, et cela, malgré nos conflits .

Alors le matin, on met nos conflits de côté pour accueillir notre partenaire avec amour.

3. L’arrivée, le retour au foyer de l’un et de l’autre

Arriver sur un conjoint qui se plaint de telle ou telle chose suffit pour nous extirper notre énergie. Surtout quand on revient du travail! Nous voulons retrouver notre confortable chez nous. Nous voulons reprendre des forces après avoir quitté un environnement plus ou moins stressant. Nous avons espoir que chez nous, c’est bien mieux! Hélas, il semble que non.

Se plaindre de choses et d’ autre, c’ est lui dire que non, décidément, on n’est pas là pour apprécier dans la vie. Pas le temps de relaxer. La vie n’a rien d’ un conte de fées. Oui, ça on le sait, mais peut-on juste soufflez deux minutes?

L’ autre quitte un endroit pour revenir vers son environnement de vie. L’ accueillir par des reproches c’ est dire que l’ autre n’ est pas le/la bienvenue chez lui. Critiquer son/sa partenaire à peine arrivé(e), c’ est lui rappeler à quel point il/elle est une source de frustration dans notre vie.

Au contraire, l’ accueillir chaleureusement, c’ est dire à l’ autre à quel point nous attendions son retour. Gardons les critiques ou nos petits malheurs pour après. L’ important quand l’autre arrive, c’ est lui faire sentir combien c’ est bon d’ être chez soi, d’ être auprès de vous.

4. Les repas

Les repas sont l’ occasion d’ un tête-à-tête intime pour le couple. Avec les enfants, c’ est aussi l’ occasion d’échanger un agréable moment avec les personnes qui comptent le plus à nos yeux. Ce n’ est vraiment pas le moment de laisser la place à nos frustrations. Et puis d’ ailleurs, les frustrations engendrent du stresse, et ce n’ est pas bon pour la digestion.

Plus sérieusement, que faisons-nous pendant les repas ? Mangeons-nous ensemble? Dans une situation de crise en couple, on a tendance à éviter l’ autre. Par exemple, on s’ assoit devant la télévision. Je sais que parfois, manger seul est la solution pour apprécier son repas. Mais, minute, c’ est un moment important le repas. On s’ alimente pour se nourrir 3 fois par jour, alors oui, c’ est important. C’est essentiel à notre survie, mais surtout, le repas est une occasion d’intimité ou de complicité. Manger avec l’ autre, c’ est aussi lui dire qu’ il y des moments importants comme ça que nous vivrons toujours ensemble malgré les conflits. Ça parait bête de dire que le repas c’ est méga important, mais ça l’ est. D’ ailleurs, que ressentons-nous quand notre conjoint(e) se fait un sandwich et mange dans son coin après une dispute?

Au final, oui , nous pouvons être un couple en crise. Mais nous devons protéger le coucher, le lever, l’ arrivée et le repas qui sont des moments de partage et d’ intimité. S’il n’y a plus le moindre partage ni le moindre moment d’ intimité, qu’est-ce qui distingue un couple d’ amoureux d’ un couple d’ amis?

À vous!

Vous arrive-t-il de tirer vos nerfs lors du coucher, du lever, de l’ arrivée ou des repas?

4 commentaires sur “Un reproche à faire? Formulez-le en dehors de ces 4 occasions

  1. Perso, je me couche très très très rarement avant d’avoir réglé les conflits avec mon conjoint. Comme ça, on ne se lève pas furax, quand on part travailler, généralement, on est plus contents de se voir (ou, en tout cas, c’est plus chaleureux) et… pour les repas, ça reste à travailler parce qu’il vient d’une famille pour qui la communication et la vie de couple, connait pas! Alors c’est pas mal chiant quand tout ce que tu veux, c’est jaser autour d’un bon repas et que tu te trouves à faire la conversation tout seul alors qu’il n’a même pas l’air le moindrement intéressé ou à manger devant la télé 7 fois par semaine… Décidément, je vais vraiment essayer d’appliquer certains des trucs! J’ai pas envie que ça devienne comme avec les beaux-parents :S

    1. Salut Rafa!
      Ton partenaire n’est pas intéressé à parler, tous sujets confondus?
      Tu as raison! C’ est avantageux de régler ses conflits avant l’heure du dodo. D’ailleurs, te lire m’inspire, j’ en ferai un article 😉 merci!

      Ha la télé… une ennemie de la communication. On peut tellement approfondir la relation devant un bon repas. On peut en faire un moment de partage serein ( on favorise la digestion en évitant les sujets stressants 😉 ). En plus, un repas en tête à tête est l’occasion de se regarder dans les yeux. Avec le temps, le couple néglige le contact visuel… Tu as raison de te rebeller contre la télévision 😉 .

  2. C est vraiment ce vers quoi mon couple doit aller éviter les prises de tête inutiles à tout bout de champs

    1. Bonjour Cynthia,
      merci pour ton commentaire!
      Hé oui, en évitant certains mots ou certaines expressions, on évite les prises de tête. Finalement, ce n’est pas si compliqué d’être un couple zen. 😉

Les commentaires sont fermés.