Retomber amoureux après l’infidélité

=

En apprenant l’infidélité de mon conjoint en 2011, des sentiments sombres tels la colère, la honte, le mépris ont rapidement fait qu’une bouchée de moi.

Finalement, par la suite, j’ai été longtemps envahi par le ressentiment, des années durant.

Faut-il pardonner l'infidélité?


21 explications de thérapeutes pour t'aider dans ta décision

Qu’est-ce que ça a fait, le ressentiment?

Le ressentiment à noyé mon amour. Pendant très longtemps, je n’étais plus sure d’aimer mon conjoint. Je n’étais plus sure de vouloir continuer avec lui.

Et même lorsque je suis tombée enceinte de notre petite fille, j’ai douté de la direction que je prenais. J’ai douté de vouloir avoir une famille avec lui.

Avant de me souvenir que j’aimais toujours mon conjoint, je suis même tombée amoureuse d’un autre homme.

Le ressentiment était là. Il masquait mes sentiments positifs à l’égard de mon conjoint.

Des années après cependant, je me suis surprise à être libérée du ressentiment. Et là, contre toute attente, j’ai constaté combien je l’aimais toujours, malgré les tas de bas que nous avions traversé.

Je suis parvenue à ressentir à nouveau mon amour pour lui, malgré toute la colère que j’avais exprimée durant toutes ces années.

Des années après, je me suis donc rendu compte que cet amour était toujours profond, toujours précieux, et l’événement, soit l’infidélité, n’y changeait rien.

Je témoigne aujourd’hui pour vous dire que je comprends que vous soyez perdu, à ne plus savoir ce que vous ressentez ni ce que vous devez faire.
Je suis restée des années à être perdue.

Dites-moi, est-ce que vous vous reconnaissez? Avez-vous envie de rester des années durant perdu et en souffrance?

Ne faites pas comme moi. Osez demander de l’aide à des personnes qui ont surmonté l’infidélité.

Osez consulter un thérapeute, un coach ou un psy qui sauront vous guider dans la gestion de votre douleur, de votre incompréhension et de vos émotions.

Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image