Trahison amoureuse, comment la surmonter?

« L’erreur est humaine, le pardon est divin » nous dit le poète anglais Alexander Pope. Autrement dit, nous acceptons que l’autre ne soit pas parfait sans pour autant accepter ses imperfections. Ici, quand on parle de trahison amoureuse, il peut s’agir de toute situation ou l’un des partenaires s’est senti blessé. Il peut s’agir d’infidélité ou de toute autre chose.

Sans savoir pardonner, on ne va pas très loin en couple. On ne va pas très loin parce qu’on est tous susceptibles de faire des erreurs. Nous n’avons pas tous le même seuil de tolérance. Après une trahison amoureuse, soit le couple se sépare, soit les partenaires décident tout de même de rester ensemble.

Faut-il pardonner l'infidélité?


21 explications de thérapeutes pour t'aider dans ta décision

Si nous restons avec celui ou celle qui nous a blessé sans savoir pardonner, la relation risque d’être cynique. Bref, rester sans pouvoir pardonner ne permet pas de filer le parfait amour.

Vous avez décidé de pardonner parce que vous pensez à votre avenir. Malgré l’erreur que l’autre à commise, vous ne voyez pas votre vie sans lui/elle. Vous voulez persévérer et parvenir à surmonter cette épreuve. Peut-être parce que vous avez conscience que l’erreur est humaine, peut-être parce que vous aimez votre partenaire et que son erreur n’y change rien. Bref, vous êtes décidé(e) à pardonner.

Comment surmonter la trahison amoureuse?

Faites votre choix.

Que voulez-vous ? Quelle place souhaitez-vous que l’autre occupe dans votre vie? Voulez-vous qu’il reste votre époux? Imaginez-vous toujours l’avenir avec cette femme ? La voulez-vous toujours mère de vos futurs enfants?

Bien que nous avons la réponse à cette question à un moment donné, la douleur est tellement présente que nous nous mettons à douter de ce que nous voulons vraiment. En fait, pour savoir vraiment ce que nous voulons, nous devons nous fier à notre RAISON et non à nos SENTIMENTS. Pourquoi?

Vous vous souvenez du jour où, quand vous étiez petit, votre hamster, votre chien ou votre oiseau est mort?( Oula mes exemples sont de plus en plus pertinents … 🙂 ) Vous étiez triste, vous avez pleuré ce jour-là .

Mais aujourd’hui, vous ne ressentez plus ce que vous avez ressenti à ce moment-là. Tout ça pour dire que même si une trahison nous fait souffrir, un jour prochain, la douleur ne sera qu’un souvenir. Certes, un souvenir amer, mais un souvenir quand même!

Acceptez donc de ne pas vous fier à vos sentiments et ne vous permettez pas de retomber dans la déprime. Déprimer ce n’est pas ce que vous voulez, ce que vous voulez c’est le/la retrouver. À chaque fois que vous êtes sur le point de déprimer, rappelez-vous à l’ordre : je l’aime, j’ai décidé en toute connaissance de cause de surmonter la trahison amoureuse. Je veux poursuivre ma vie avec elle, donc j’accepte que cela me touche encore, mais j’avance.

Après la trahison amoureuse, écoutez les excuses

Après une trahison amoureuse, il arrive que notre ego soit tellement affecté que nous n’ acceptons pas les excuses de l’autre. Il nous arrive de répliquer « pas la peine de t’expliquer » sans lui laisser la chance de dire un mot.

Parfois nous voulons au contraire qu’il/elle s’explique sur la trahison amoureuse, mais une fois que l’autre se lance, nous nous fermons et faisons la sourde oreille.

Il arrive aussi que pendant son explication, nous lançons des phrases sarcastiques. Nous coupons la parole pour insister sur notre déception. Dans tout cela au fond, nous n’écoutons pas ce qui a mené à la trahison amoureuse.  On écoute à peine, on focalise sur notre ressenti.

Rappelons nous, notre objectif est d’améliorer notre relation avec l’autre. Nous devons comprendre et entendre les besoins les manques qui ont mené à la trahison amoureuse. Mais si nous laissons notre orgueil prendre toute la place, il n’y a pas d’écoute possible.

Il y a toujours une raison qui pousse quelqu’un à agir.  Écoutons vraiment chéri(e) pour comprendre. Après avoir écouté l’autre, la tension diminue (plus ou moins). Parce que nous comprenons mieux ses agissements. Nous réalisons que l’erreur aurait pu être évitée si nous avions communiqué. Après avoir écouté, nous savons comment avancer ensemble. Nous savons quoi changer pour que la trahison ne surgisse pas à nouveau.

Après la trahison amoureuse, ne pas se demander POURQUOI, mais COMMENT

Ne parlez plus du passé, surtout si le sujet de la trahison amoureuse vous fait encore mal. N’entretenez plus les souvenirs de la trahison. Vous voulez passer à autre chose ? Laissez le passé là où il est. En parler revient à rouvrir des blessures, à quoi bon. Vous avez décidé d ‘aller de l’avant. Ne faites pas ce pas en arrière.

Pourquoi est une question qui réfère à la trahison amoureuse, donc au passé. Au lieu de se demander et de demander à l’autre « pourquoi tu as fait ça? Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça? », posons nous la question « COMMENT faire pour que la trahison ne se renouvelle pas? »

Certains vont dire, mais pour savoir comment faire en sorte qu’il ne me trompe plus, il faut savoir pourquoi il l’a fait ? Mais si l’autre vous répond, à quoi cela va vous servir de l’entendre dire que c’est parce que vous étiez trop maigre ou trop grosse? À quoi cela va vous servir de savoir qu’il vous a trompé parce que son amante est plus aimante, plus attentionnée que vous ? La liste de vos « défauts »  ou les comparaisons peuvent vous faire du mal.

Nous voulons AMÉLIORER notre relation alors ne nous faisons plus de mal. Après la trahison amoureuse, voyons COMMENT nous pouvons faire en sorte qu’il nous désire toujours. Comment faire en sorte qu’il retrouve le réconfort dans nos bras.

Lui demander comment nous pouvons continuer à le faire sentir bien apporte des réponses précieuses. Elles sont précieuses parce qu’elles permettent d’aller de l’avant. AUX questions qui commencent par POURQUOI, les réponses font beaucoup plus de mal au couple…

Vous êtes capable de surmonter la trahison amoureuse. Vous y parviendrez si vous respectez une certaine discipline.

Et vous,

Avez-vous toujours de la rancœur par rapport à une trahison amoureuse?

24 commentaires sur “Trahison amoureuse, comment la surmonter?

  1. Bonjour Agnès,
    Je suis en couple depuis 1997 et nous sommes fidèles l’un envers l’autre. Du coup, le pardon est plus facile, car s’il y a pardon, c’est pour des petites choses de la vie. Pour moi, TOUT est pardonnable dans une relation de couple. Comment pardonner? En pardonnant tout simplement, et en ayant confiance en l’autre. Pardonner, c’est libérer l’autre de ses mauvaises actions et lui permettre de recommencer à zéro avec vous!

    1. Bonjour Marie Eve! La pensée positive permet d’aller de l’avant dans un couple. Si un jour tu as de l’intérêt pour le domaine de la relation amoureuse, fais-moi signe!

      1. Salut Emma,
        Dans mon cas le pardon n’est pas une solution je déprime je n’ai plus envie de vivre, je l’ai perdu à jamais malgré qu’il a demandé pardon.
        je suis homo, lui hétéro il aimait les femmes je suis tombé amoureux de lui la 1ere fois ou je l’ai vu je lui ai avoué mes sentiments très vite, il était compréhensif il m’a expliqué que c’était impossible pour lui de lier une relation de ce genre, et on ai resté comme ça pendant 4 ans on se voyait souvent on sortait ensemble on passait des nuits ensemble sans rien qu’il se passe et un jour on a abusé dans la boisson (whisky) et lui a fumait des joints on a fait l’amour et c’était parfait depuis ce jour on consommait notre relation à merveille parce que pour moi j’été le seul dans sa vie après sa femme.
        une nuit j’ai invité un ami lui aussi homo on a beaucoup bu et j’été fatigué j’ai dormi et lorsque je me suis réveillé je les ai vu collé et depuis j’ai mal je ne dors plus je ne mange pas bien alors j’ai envie de sortir de ce calvaire

    2. commentaire bidon et sans intérêt venant d’une personne qui n’a jamais connu la trahison adultère… abstenez vous de vos niaiseries svp.

  2. Bonjour Agnès,
    Je remercie le destin d’avoir porté mes clics à vous lire : que de bon sens et de bienveillance dans les articles que vous écrivez !
    Je suis en souci, et votre avis me serait précieux.
    Je suis en couple depuis 3 ans. Lui a 28 ans et moi 26. Je n’ai jamais eu de relation vraiment durable avant lui. Quant à lui, il a eu une relation pendant 2 ans avec une femme et habitait chez elle. Il faut savoir que c’était son 1er amour, une femme beaucoup plus agée que lui, qui vivait à l’autre bout de la planète. Je pense qu’elle l’a beaucoup fasciné, il s’était en quelque sorte « greffé » sur sa vie palpitante à l’autre bout du monde. Il était rentré en France depuis 6 mois quand nous nous sommes rencontrés, et n’avait pas tourné la page par rapport à cette précédente relation.
    Il m’a beaucoup parlé d’elle pendant au moins la 1ere année de notre relation, et la fascination l’amour et la nostalgie que je pouvais lire dans son regard et ses paroles ont profondément blessé mon amour propre. Je sais qu’il était encore très fréquemment en contact avec elle et lui parlait de nous. Je lui ai très rapidement demandé d’arrêter de me parler d’elle et de couper tout contact avec elle, chose qu’il n’a pas faite. Je sais que cette réaction était immature de ma part mais je ne pouvais faire autrement, je le vivais comme un affront de le voir m’étaler ses sentiments pour une autre femme alors que moi je n’aimais que lui.
    Il a fini par réduire ses allusions à leur histoire passée et j’ai réussi à plus ou moins fermer les yeux sur la blessure narcissique que je ressentais, tout en conservant un sentiment d’insécurité sous-jacent concernant notre relation.
    Jusqu’à ce jour où, 6 mois après avoir emménagé ensemble, j’ai découvert qu’ils continuaient à se tenir des propos tendres. Tout le sentiment de manque de respect à mon égard, jusque la sous-jacent, s’est réveillé. Je l’ai vécu comme une trahison. Lui me dit que ce n’en était pas une, qu’il s’est toujours considéré en couple avec moi et uniquement avec moi, et que ces propos déplacés étaient de l’ordre de la maladresse et non de la trahison. J’ai déménagé de notre appartement commun mais nous avons poursuivi notre relation. Lui a mis les choses au point avec elle sur la façon ambigüe dont ils communiquaient mais a continué à rester en contact avec elle. J’ai voulu que cette situation me convienne mais j’ai développé un ressentiment à son égard que je n’arrive pas à occulter.
    Aujourd’hui (c’était il y a quasiment 1 an) je lui rappelle sans cesse ce qu’il m’ « a fait », la façn dont il m’a imposé de parler d’elle sans cesse au début de notre relation alors que je lui avais clairement dit que ça me faisait du mal, et les propos déplacés qu’il lui a tenus. Je lui demande de ne plus avoir de contact avec elle mis à part un mail de temps en temps pour prendre de ses nouvelles, que c’est la seule façon dont j’arriverai à me sentir en confiance et passer à autre chose. Et puis j’ai l’impression qu’il salit notre relation en faisant encore une place à cet ex qui me blesse tant. Mais lui refuse. Il me dit que ça lui a pris du temps mais qu’aujourd’hui il a totalement tourné la page, que lorsque je ne lui rappelle pas ces évenements passés il ne pense plus à elle et n’a pas envie de la recontacter, mais lorsque je lui fais une enième crise concernant cette situation il l’appelle pour lui raconter combien je le « saoule » et qu’il a parfois effectivement l’impression qu’il était mieux avec elle car, à ma différence, elle le comprenait ne le jugeait pas et ne cherchait pas à contrôler ses actes. Je le comprends et j’en souffre d’autant plus. J’ai souvent envie de me venger, de lui faire autant de mal que ce que son comportement m’en a fait et m’en fait encore. Je n’en fais rien bien sur, j’ai conscience que ma réaction est démesurée mais malgré moi je lui en veux profondément tout en l’aimant encore. J’attends de lui qu’il s’excuse et me rassure mais il n’en fait rien. J’aimerais tant avoir une réaction plus mature et détachée par rapport à tout ça mais je me rends compte que j’en suis incapable, et cela aussi blesse encore un peu plus mon égo. Aujourd’hui notre couple se délite à cause de cette histoire et ce n’est pas ce que nous voulons, ni lui ni moi, mais nous avons conscience que dans ces conditions cette relation n’est épanouissante pour aucun de nous et que nous ne pourrons continuer longtemps. J’aimerais vraiment arriver à lui faire pleinement confiance mais c’est plus fort que moi, dès que tout va bien et que je me projette avec lui mon angoisse refait surface et je remets le sujet sur le tapis, et c’est reparti pour une crise. Cette nuit j’ai rêvé qu’il me disait avec un air narquois qu’il m’avait trompé avec chacune de ses amies filles (alors que je sais pertinemment qu’il ne m’a jamais trompée…) que m’arrive t’il ??? J’aimerais beaucoup avoir votre point de vue sur cette situation, et peut être des conseils pour arriver à guérir de ce ressentiment, pardonner, retrouver confiance en moi et en notre amour mutuel et pouvoir aller de l’avant ?

    1. Bonjour Julie,

      Merci pour ta participation. Merci pour le soin apporté à ton témoignage. Ton texte est très agréable à lire, en plus d’être plein d’émotions.
      Vous vous êtes mis en couple alors qu’il n’avait pas encore fait le deuil de son ex. C’était son premier amour. C’est une perte pour lui, une blessure. On comprend donc qu’il ait eu besoin d’en parler.
      Son ex, c’est une femme fascinante, dont la vie est palpitante. Voilà qui n’aide pas. Revenu en France, sa vie est plus « banale ». Il est encore plus difficile d’oublier les moments originaux, hors du commun.
      Quelque part, on aspire tous à la grandeur. Clairement, la vie de son ex le séduit. Peut-être était-il aussi « amoureux » de la vie palpitante de son ex, que de son ex elle-même.

      Il admire cette femme… parce qu’elle a réussi. Cette femme l’inspire. Peut-être qu’elle est pour lui comme un mentor dans la vie. Cela peut justifier qu’il ne veuille pas s’en défaire. Ne dit-on pas qu’il faut s’entourer de personnes positives qui réussissent?
      Je pense que tu n’as pas à t’inquiéter. Si entre eux, c’était encore possible, s’ils s’aimaient réciproquement, ils seraient ensemble.

      Il est attiré par la réussite de son ex… par l’assurance de cette femme. Je comprends que le fait qu’il te parle d’elle blesse ton amour-propre. Mais, quand il te parle d’elle, il te parle de son envie de réussir… il te parle de sa fascination face à quelqu’un qui a une vie hors du commun.

      Il admire ce qu’elle est, parce qu’il aimerait être pareil… il admire sa confiance en elle.

      Une manière de faire en sorte qu’il lâche réellement prise est de l’inviter à devenir lui aussi, quelqu’un dont la vie est palpitante. Stimule son ambition. Il peut réussir. Il peut lui aussi atteigne des sommets. Il ne doit pas fantasmer sur la grandeur de son ex. Ce n’est pas contempler le bonheur d’autrui qui fait notre bonheur. Il doit créer sa propre grandeur. Dis-lui qu’il en est capable. Dis-lui que tu crois en lui. Dis-lui qu’il peut tout réaliser s’il est déterminer à réussir. Là, il te sera reconnaissant de croire en lui. Il lâchera prise envers son ex pour se concentrer à sa propre réussite.

      Concentré à réaliser ses projets, il n’aura plus de temps de penser à son ex. Bien sûr, il a le droit de l’avoir toujours dans ses relations. Mais, tu dois comprendre qu’il veut simplement s’inspirer d’elle. Il n’est plus question d’amour avec elle, puisqu’il t’aime toi.

      Chercher à lui faire oublier son ex est impossible. Elle incarne le modèle de réussite auquel il aspire. Pour avancer, il doit se faire confiance. Il doit arrêter de fantasmer sur la réussite des autres. Il doit créer la sienne. Et, tu peux stimuler son envie de croire en lui… il appréciera fortement… Il te démontrera beaucoup plus de respect au sujet de son ex.

      Vous avez tous les deux fait des erreurs. Tu sais, refaire confiance est un choix. Pour retrouver la paix de l’esprit, n’oublie pas que tu es quelqu’un sans lui. Tu dois te sentir en sécurité, avec ou sans lui… tous les deux, vous devriez travailler votre estime personnel.

      Voilà ce que ton témoignage m’inspire… Peut-être que je me trompe?
      Qu’en penses-tu Julie?

    2. Bonjour Agnès,
      Merci pour ta réponse, tu as parfaitement cerné la situation ! Je crois que tu as tout bon pour la nostalgie d’un moment de sa vie hors du commun et sa difficulté au retour à une vie plus banale…je crois que ça c’est à peu près passé, enfin que c’est maintenant rangé dans le tiroir des souvenirs. Tu as aussi raison sur le fait que son ex est une sorte de mentor pour lui, et ça par contre ce n’est pas passé…et moi j’ai du mal à accepter que son ex soit son mentor 😉 je voudrais l’être moi ! je sais que la solution c’est de progresser dans mon estime personnelle (il m’a d’ailleurs souvent demandé d’avoir + confiance en moi), pour d’une part être mieux et d’autre part pouvoir l’aider à s’accomplir…mais c’est difficile de gagner la confiance en soi !
      Ta réponse m’a vraiment aidé car je crois que j’avais besoin d’entendre, de la part de quelqu’un d’objectif et bienveillant (toi 🙂 ), qu’il avait une légitimité à vouloir rester en contact avec son ex. Maintenant je le comprends mieux. Jusque la mes proches et moi même nous disions que si il se souciait de mon bonheur il ne devrait pas continuer à avoir un comportement qu’il sait me faire souffrir. J’ai eu des réactions de mes proches du style « protège toi ! » ou « si il veut continuer à vivre dans le passé il va te perdre », et j’avais comme une résistance à accepter cette situation car dans un coin de ma tête je me disais qu’il ne fallait pas lui pardonner car quelque part il se fichait pas mal de moi et de mon bonheur et que c’était peut être dangereux de m’engager plus…je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ?
      enfin maintenant je vois que j’ai réfléchi un peu à l’envers ! car le fait est que je veux continuer à être avec lui. Donc aucune autre solution que de pardonner, être positive, arrêter moi même de ressasser mes blessures passées et aller de l’avant ! Le processus est déjà en marche…Merci 🙂

  3. Salut Agnès,
    Penses tu qu’il soit possible de pardonner et de refaire confiance à mon amie qui m’a trompé avec son chef avec qui elle travaille tous les jours et tard le soir?
    Faut il connaitre les détails des infidélités pour mieux les pardonner? Circonstance? (mon absence lors de mes déplacements professionnels) le lieux? (Chez lui, chez nous, au travail, lors de leurs séminaires) la fréquence? (Ça a commencé quand, combien de fois,ça a fini quand?)
    Je viens d’apprendre l’infidélité de ma femme il y a moins de 6h…
    Ça pique….

    1. Salut Hubert,

      Par expérience,
      Oui, on peut pardonner et refaire confiance à sa femme qui a eu une relation avec un collègue…
      Ta question est : doit-on savoir TOUT ce qui s’est passé dans les moindres détails. Certains d’entre nous avons besoin de savoir les détails. C’est compréhensible. Mais, le problème, c’est qu’une fois au courant de tout, on ne parvient pas à gérer ce qu’on sait. Ce qu’on sait fini par nous torturer. Quand on veut tout savoir… il faut savoir l’assumer tout ce qu’on entend. Pourquoi? Parce qu’il ne faut pas blâmer indéfiniment ta femme d’avoir osé te faire TOUT ça.
      Le plus important est de cibler les manques de ta femmes.
      Si tu veux tout savoir… tu es libre de demander… mais veux-tu vraiment tout entendre? Saura-tu gérer les détails?
      Parce que si tu veux renouer avec ta femme, elle ne doit pas se sentir coupable indéfiniment. D’ailleurs, j’écris encore un article là déçu en ce moment.

      Courage Hubert,
      Écris si tu veux te confier et te soulager.

      Agnès

      1. Salut Agnès,
        Merci pour ton retour très rapide. En effet, tout savoir ne nous aidera pas à avancer. Ce qui est fait est fait. Je comprends qu’elle l’ait fait car elle en avait besoin. Et puis, les femmes ne voient pas l’acte sexuel comme une fin en soi comme les hommes, du moins je présume. J’imagine qu’elle l’a fait car elle était passionnée, séduite. J’aimerais qu’elle réussisse à considérer cet acte comme une chance de mettre au grand jour ses besoins. Le soucis c’est qu’elle ne sait pas si elle l’aime ou non, si elle m’aime ou non. je ne sais pas comment faire pour qu’elle réfléchisse sur ce point, d’ailleurs, est-ce le premier point sur lequel elle doit réfléchir? Doit elle se déculpabiliser d’abord? Je ne sais pas par ou commencer et comment la soutenir, bien que je reste distant (premier conseil et de ne pas la retenir). Elle a toujours eu du mal à exprimer ses émotions, à moi aux amis à la famille. J’imagine que là elle doit se sentir très seule et ça me rends extrêmement triste car je l’a comprends.
        Merci pour ton aide Agnès,
        Hubert

  4. Bonjour à tous,
    Tout d’abord, je pense que c’est la première fois que je lis quelqu’un qui n’est pas enfermé dans des croyances et qui ne conseille pas : fuyez ! comme la majorité des gens, et du coup Agnès, cela me donne envie de lire ton avis ainsi que celui de tous ceux qui voudront bien me le donner. Je vais essayer de faire le moins long possible et explicite pour me faire comprendre au mieux, car peut-être que je dramatise la situation.
    Je vis avec mon conjoint depuis 4 ans. Au bout de quelques mois, je me suis rendue compte un jour qu’il m’avait menti : il me dit que son père lui a téléphoné et qu’il doit aller le voir (il habite à 50 km de chez nous). Quelquefois je suis dotée d’une intuition qui fait que je remarque instantanément un mensonge. Ayant donc cette voix qui me dit « mensonge », à son retour je lui demande de me montrer son historique d’appels car je ne crois pas qu’il soit allé voir son père (je ne fais pas en cachette, je suis du style à dire les choses comme elles sont). Evidemment, le numéro de son père n’y était pas. Il est allé voir un ami d’enfance à lui (je le crois et en suis sûre, pas de femme). Je lui ai fait un scandale en lui disant que c’était le première fois et dernière qu’il me ment car je n’ai pas envie de vivre avec un mytho en plus qui ment pour des bêtises. A l’époque, je travaillais le soir souvent, et m’ayant fait d’autres « petits » mensonges, je suis devenue méfiante et ai décidé de le pister avec les factures détaillées du portable. Un jour, je vois des textos envoyés pendant 2 bonnes heures, et finissant le travail à 23 h, je vois le dernier texto envoyé à 23 h pile. Je lui demande donc de quoi il s’agit, il me répond qu’il a discuté de tout et de rien avec sa banquière avec qui il a sympathisé. Je lui demande donc puisqu’il s’agit de tout et de rien de me montrer les textos. Effacés bien sûr. Bon, je veux bien lui accorder le bénéfice du doute, mais là, ça commence à faire beaucoup de mensonges pour pas grand chose. Dernièrement, je vois un texto envoyé à 3 h du matin. Je lui demande c’est quoi, il me dit qu’il a envoyé un texto à une cliente à lui (qui a 60 ans j’ai vérifié) mais que comme il avait bu, il a fait n’importe quoi et ne s’en est même pas rendu compte (il ne supporte pas l’alcool quelquefois c’est vrai). Je lui demande donc de me montrer le texto : effacé. Là je pique une colère monstrueuse, lui dit que j’en ai marre de ses mensonges et le prévient que je vais télécharger une application et même l’acheter s’il faut, mais son texto effacé je vais le retrouver. Et bingo, je le retrouve « coucou coquine ». Inutile de dire que je me suis mise en transe et que j’étais disposée à le quitter. A sa décharge, la nuit quelquefois il fait des choses bizarres, il fait du somnambulisme (je l’ai retrouvé sur la fenêtre une nuit, une autre dans le lit de mon fils, une autre fois couché par terre.. c’est rare mais bon, encore une fois j’accepte ses circonstances atténuantes. Il me jure qu’il m’aime, que jamais il ne me tromperait car il ne veut surtout pas me faire de mal etc.. etc.. il en dit tellement que je n’écoute même plus et surtout ne le crois pas. Bref, un mois après, (prévenu que je le pisterai et je trouverai ce qu’il y a à trouver) je tombe sur des textos encore une fois. Ces textos disent qu’il la kiffe, qu’il l’apprécie énormément sans aucune arrière pensée enfin.. un peu quand même.. etc.. Je n’ai peut être pas eu la réaction adéquate encore une fois, je l’appelle, je lui envois la photo des textos pour au moins qu’il arrête de nier et dans la foulée, je l’appelle à elle et lui demande ce qui se passe avec lui. Elle me répond qu’ils sont amis sans plus et que si je veux elle peut me montrer tous les textos qu’elle a gardé. Lui s’évertue à me dire que c’est uniquement amical, qu’il l’a prise en estime et qu’ils ont discuté de leur vie et sympathisé qu’il n’a rien fait de mal et il en est persuadé. Donc, de fil en aiguille, j’ai découvert qu’il a fait un cadeau à son fils pour Noël, et en faisant les comptes, je me suis rendu compte que le montant du parfum qu’il a acheté pour mon fils est exorbitant (le même jour où il a acheté le cadeau pour son fils à elle (j’ai vite fait ma déduction). Je lui envoie un texto (il est en déplacement) et lui demande des explications. Il me rappelle un bon quart d’heure après et me répond qu’il a acheté aussi une bougie parfumée qu’il a perdu d’ailleurs. 40 € la bougie ?? Bref.. En faisant toujours les décomptes des déplacements je tape le nom d’un établissement et tombe sur une boite de nuit. Je lui demande donc c’est quoi cette cb ? Il ne sait pas mais en aucun cas il est allé dans une boite quelconque, il doit s’agir d’un restaurant, sauf que non, le seul établissement qui sort dans cette ville, c’est une boite de nuit. Et sans parler du casino quand il est parti en déplacement avec ses potes etc.. etc.. Donc vous l’aurez bien compris, je vis dans un contexte où le mensonge est présent en permanence, pour tout et pour rien. Je n’ai pas de preuve d’adultère, mais je ne lui fais plus du tout confiance. Je me dis que s’il me ment c’est bien qu’il a quelque chose à se reprocher ou alors que c’est un menteur compulsif. Pourtant, il n’a aucune raison de le faire, j’ai toujours été là pour l’écouter, le conseiller, l’aider, le rassurer etc.. car il a une très faible estime de lui due à l’abandon de sa mère et il en souffre. Je lui ai donc expliqué que s’il a besoin de raconter sa vie à d’autres ce n’est pas justifié car j’ai toujours été là et l’ai toujours écouté, il se trouve des excuses. Je lui explique bien aussi que j’ai 2 enfants et que si j’en avais voulu un 3ème je l’aurais fait et que c’est un conjoint mature et responsable qui ne passe pas son temps à mentir dont j’ai besoin et pas d’un autre enfant. Il l’admet et m’a promis d’aller consulter un psy pour essayer de comprendre pourquoi il agit comme ça. Sauf qu’il ne l’a pas fait. Lorsque j’essaie de discuter avec lui, il se ferme et me dit que je le harcèle, qu’il ne supporte plus. En fait, moi je pense que tout ce que je lui dis est censé et qu’il ne peut pas trouver d’explication logique et rationnelle à part « j’ai rien fait de mal, je t’aime, je te jure que je t’ai jamais trompé et que je n’en ai jamais eu envie etc.. etc.. ». Ce qui évidemment m’énerve car je ne lui demande pas s’il m’aime ou s’il m’a trompé, je lui demande de me donner une explication qui tient la route tout simplement et il n’en est pas capable. Il fuit les discussions il n’y a rien a en tirer.
    Désolée d’avoir fait un peu long, mais j’ai essayé de faire ressortir le contexte au mieux.
    Je vous remercie à tous de vos conseils et vos avis.
    A bientôt

    1. Bonjour Corinne!

      Merci pour ton commentaire.
      Personnellement… je comprends que ton partenaire te mente… 😉
      Je m’explique.
      D’abord, quand il te dit qu’il va voir son père… alors qu’il va voir en fait un ami d’enfance… tu lui fais un scandale.
      Il est honorable de vouloir un couple sans mensonge et ton partenaire le comprend! Sauf que ton scandale n’invite pas à la vérité. En quelque sorte… tu fais peur à ton partenaire, même si lui aussi, est pour la vérité. On ne dit pas la vérité quand notre interlocuteur est susceptible de faire scandale. Un scandale c’est stressant et ça malmène le couple. En plus, le geste souvent ne vaut pas le scandale.. donc on ment, entre autres.

      Pourquoi réagis-tu de façon explosive aux petites mensonges? As-tu déjà été trahi par le passé? As-tu vécu dans un environnement où les gens ne faisaient que se tromper et se mentir? Peut-être es-tu toujours passionnée et tu as peur de perdre ton homme? En fait, il serait intéressant de comprendre tes réactions face au mensonge… Te comprendre va t’aider à prendre du recul, à réagir moins impulsivement. Et… si tu veux la vérité, tu ne dois pas te montrer impulsive.

      Corinne cela doit être envahissant pour ton homme d’être espionné de la sorte… Je doute que tu sois très fière de toi et de votre relation non plus… tu dois remédier à ton manque de confiance ;).

      Il est normal que tu trouves suspect le fait qu’il efface les messages… mais cela reste compréhensible…
      Tu lui sauterais à la gorge… tu interpréterais des choses qui n’existent pas… en tout cas, c’est ce qu’il pense. Tu as l’air d’être de celles qui veulent avoir le dernier mot. Tu menaces d’en venir à la séparation. Jamais ton homme. Je me trompe?
      Tu sais, j’efface moi aussi des messages amicaux, parce que mon conjoint a tendance à chercher la petite bête, à tout comprendre de travers. Il est jaloux et suspicieux inutilement. Peut-être que tu apparais de la sorte à ton homme.

      Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris. À qui était destiné le message « coucou coquine » ? À la femme de 60 ans?

      Non, le fait qu’il te mente ne fait pas de lui un traître ou un menteur compulsif….

      Tu dis, « s’il a besoin de raconter sa vie à d’autres, ce n’est pas justifié », parce que toi tu l’écoutes. Tu veux dire que tu n’es pas favorable à ce qui ait une vie sociale riche? Hum… j’ai l’impression que tu veux avoir du contrôle sur ses fréquentations… que tu l’opprimes…
      Si c’est le cas, voilà une autre raison de te mentir. Ton homme a besoin de parler à d’autres personnes que toi. Même si tu sais très bien l’écouter, il a besoin d’être en relation avec d’autres personnes et d’avoir sa vie sociale à lui.

      Si tu l’empêches d’avoir une vie sociale… ses relations amicales cachées avec des amies peuvent à force se transformer en relations plus intimes… parce que tu crées de l’interdit, parce qu’il se sent enfermé avec toi.

      Voilà mon point de vue Corinne,
      Ton homme t’aime,
      C’est un travail sur toi que tu dois faire avant tout,
      Même si vous devez aussi apprendre à mieux communiquer ensemble.

      Peut-être que tu n’es pas d’accord avec moi…
      Mais, c’est ma réponse avec t’avoir lu deux fois 😉

      Agnès

      1. Bonjour Agnès,
        Je te remercie de ta réponse, tes propos sont très pertinents.
        Nous venons de nous quitter car il a eu une liaison extraconjugale et mon impulsivité a tout détruit. Je dis bien « mon impulsivité » et non sa relation adultère, j’en ai conscience.
        Tu me posais la question de savoir si j’avais déjà été trahie : j’ai grandi dans cette atmosphère.. mon père trompait ma mère, mon oncle trompait ma tante, depuis mon enfance ma mère en parle et le rabâche sans arrêt. J’ai été trahie aussi, mais cela ne m’a pas touchée au fond de moi, j’ai juste été blessée dans mon orgueil c’est vite passé.
        Tu as raison, mon comportement était du à la peur de le perdre, un manque de confiance en moi, je voulais l’exclusivité je pense et le protéger de son entourage amical pas très sain.
        Mais d’un autre côté, lui était pire au centuple. Si je parlais à quelqu’un trop longtemps il me faisait un scandale de ne pas lui avoir prêté attention pendant 5 mn, si je ne lui répondais pas à un texto immédiatement c’est que je ne l’aimais pas, si je passais à côté de lui sans l’embrasser c’était dramatique etc.. et je ne parle pas de sa jalousie à l’égard des autres hommes.
        Il m’a reproché de ne pas lui donner assez d’attention, de ne pas être toujours présente mais avec lui ce n’est pas possible, il est boulimique. Il demande trop à tous les niveaux, je pense qu’il a un souci affectif du à l’abandon de sa mère lorsqu’il était petit.
        Même maintenant (il prend de mes nouvelles régulièrement) si je suis occupée et qu’il me contacte il me dit « puisque tu vas avec d’autres, j’efface ton numéro de téléphone pour toujours » et le lendemain il me dit que c’est normal que je voie du monde. Enfin, je pense que nous avons tous les deux un problème de confiance en nous et donc dans les autres.
        Mais en ce qui me concerne, je n’ai jamais été jalouse auparavant, c’était un sentiment que je ne connaissais pas, j’aimais bien qu’on ai chacun un peu d’indépendance et mes ex m’ont souvent reproché par rapport à ça de ne pas avoir de coeur (on est jalouse ça les gonfle, on l’est pas, ça les gonfle aussi lol).
        Lorsqu’on s’est quitté la première fois (le mois dernier) il avait rompu avec sa maîtresse mais je me suis rendue compte qu’il continuait à la voir en cachette. Il m’a dit que c’était elle qui le harcelait et qu’elle lui faisait de la peine parce-qu’elle avait quitté son mari pour lui juste au moment où il est revenu vers moi.
        Quand je m’en suis rendue compte, jai vu rouge, j’ai fait n’importe quoi.
        Aujourd’hui je regrette. D’un côté j’aimerais beaucoup que l’on se remette ensemble, mais d’un autre je ne suis pas sûre de pouvoir assumer, notre couple est trop complexe, je ne pourrai jamais lui donner tout ce qu’il demande (comme personne ne le pourra). Il a prévu de quitter la région sous peu donc je pense que de toutes façons lui de son côté ne veut pas revenir.
        Je ne comprenais pas que ‘on puisse être jaloux avant cette expérience et je peux dire que c’est vraiment un sentiment dont il faut se débarrasser au plus vite car très nocif. J’essaie de réparer mes erreurs et de faire en sorte de ne plus les reproduire. Pour moi c’est la leçon que j’ai reçue.

        1. Bonjour Corinne,
          merci pour ton retour…

          votre relation semble toujours passionnelle après 4 ans… même si aujourd’hui, vous vous rendez compte que la passion n’est pas toujours bienveillance…
          c’est un sentiment merveilleux… mais très difficile à gérer…

          As-tu déjà lu Mars et Vénus font la paix?
          Si non… dans le meilleur des mondes, toi et lui lisez ce bouquin… et sans doute que bien des choses seraient comprises et que la situation s’arrangerait.

          Agnès

          1. Bonjour à tous,
            Merci Agnès, j’ai déjà commencé à lire Mars et Vénus font la paix. Très intéressant, il y a des passages très représentatifs. Il est vrai que déjà en discutant quelquefois on exprime mal ses pensées, elles sont mal interprétées et cela crée des quiproquos juste parce-qu’on pense et réfléchi différemment. Je pense que si on prend conscience de ça, on peut vraiment évoluer dans le bons sens. Depuis plus de 2 mois que j’ai découvert son infidélité, il commence à peine maintenant à pouvoir en parler clairement sans détourner (c’est très énervant cette capacité qu’ont les hommes à éviter les conversations sérieuses quand elles ne sont pas à leur avantage). Si je peux me permettre de donner un conseil à celles et ceux qui sont dans ma situation, je pense qu’il ne faut pas prendre de décision à la légère. Le mieux est de prendre du recul et de savoir ce que l’on veut vraiment, en ne focalisant pas sur la situation mais en tenant compte de la qualité de la relation dans sa globalité et des qualités du conjoint également, ils ne sont pas des monstres pour autant. Cela permet d’avoir les idées plus claires et de pouvoir engager une conversation constructive avec son conjoint, car déjà qu’il se sent fautif et culpabilise, si on l’accuse, l’agresse ou lui met tous les malheurs du monde sur le dos, il va être sur la défensive, va avoir peur de dire les choses telles qu’elles sont. Et de savoir ce qui s’est passé, et surtout pourquoi, soulage vraiment car on se fait des films bien plus dramatiques que sont les choses réellement bien souvent. C’est important de le dire à l’autre pour qu’il comprenne que le fait d’être dans l’incompréhension nous empêche de tourner la page et que de toutes façons, les scénarios que l’on se fait seul sont bien pires que la réalité. Dans notre cas il est vrai que le fait que notre relation est très passionnelle et que l’on ne peut pas passer plus de quelques heures sans prendre de nouvelles de l’autre même séparés, nous a aidés à nous rendre compte que notre vie c’est être ensemble, quoiqu’il arrive, le fait d’être séparés est pire que tout le reste. J’envisage peut-être de faire une thérapie de couple pour essayer d’être moins dépendant de l’un de l’autre car c’est le principal sujet de discorde entre nous, cela engendre une peur permanente de perdre l’autre, la jalousie, la possession, la frustration de ne pas passer en premier pour l’autre à tous moments de la journée etc.. cela nous empêche également d’être autonome en tant qu’individu, sans l’autre on ne peut rien faire on se sent perdu. Qu’en pense tu ?

          2. bonjour Corinne,

            as-tu eu une enfance facile?
            (toi et ton conjoint)
            ou bien, il y a t-il eu dans votre enfance des expériences de rejets?
            même si vous en êtes pas conscients… ça peut venir de là, cette difficulté à être sans l’autre.

            un thérapeute te le confirmera peut-être.
            reviens m’en parler si tu en rencontre un !

            Agnès

          3. Corinne,

            je relisais ton premier commentaire,

            ta dépendance envers lui vient peut-être du fait que , durant ton enfance,
            tu as contemplé le rejet de très près ( rejet des Femmes, par l’infidélité des hommes de ton entourage),
            tout enfant est vulnérable…

            je ne suis pas thérapeute donc, la raison de ta dépendance peut différer bien sûr,
            mais, à partir du moment ou tu sécurises ton moi enfant, qui craint le rejet,
            il peut se sentir sécurisé. tu deviens moi dépendante, tu n’as pas besoin de l’autre pour vivre…
            C’est ton moi adulte qui doit sécuriser ton moi enfant…

            Au plaisir de te lire.

  5. Bonjour Agnès
    je vous écris car je vis un cauchemar. Mon conjoint m’a trompé plus d’une fois. J’ai pardonné. Mais j’ai appris il y a une semaine qu’il m’a trompé et qu’ils ont eu un enfant. Mes jours et mes nuits sont de vrais cauchemars. Je ne sais plus quoi faire. Nous avons trois enfants…

    1. Bonjour Agnès,

      Je suis en couple depuis 4 ans. La relation a été compliquée à mettre en place dès le début car mon copain est un ami de mon frère et l’ex copain d’une copine à moi. Il a fallu « se battre » pour pouvoir vivre notre relation au grand jour. L’année passée, j’ai rencontré un autre homme qui ne m’a pas du tout laissée indifférente. J’étais obsédée par lui, il a occupé toute la place dans ma tête nuits et jours pendant 2 semaines environs. Nous nous voyions assez souvent, mais n’avons jamais couché ensemble (ce n’est pas l’envie qui manquait). Ça n’a pas duré longtemps car je ne pouvais plus faire semblant avec mon copain, tous mes sentiments étaient embrouillés, je ne savais plus si je l’aimais ou pas, n’arrivais plus à me projeter etc. J’ai donc rapidement parlé à mon copain et lui ai tout dit, n’arrivant plus à faire semblant que tout allait bien (il le ressentait évidemment que qqch clochait). Ça a été un gros coup de massue pour lui. Suite à cela, il a décidé de quitter notre domicile quelques jours pour prendre du recul sur tout ça. Grosse dégringolade pour moi, je me suis rendue compte à quel point je l’aime et ne voulais pas le perdre. Au bout de ces quelques jours de séparation, nous nous sommes revus et avons décidé de recommencer notre relation. Je pensais être clair par rapport à mes agissements que j’allais mieux et que cet autre homme rencontré prenait de moins en moins de place dans ma tête et commençait à me laisser indifférente. Sauf que, manque de communication évidente, lui n’a pas compris cela, a eu le sentiment d’être sur la sellette, n’y tenant plus il a pris la décision de me quitter. J’étais dévastée. Après plusieurs semaines de silence radio de ma part, nous avons peu à peu repris contact. Nous avons repris notre relation après avoir pu mettre tout à plat (ou presque) pour repartir du bon pied. Amour fou! Puis, tout se passe pour le mieux à priori… Récemment je lui fais part de mon envie de faire des enfants, je lui témoigne mon amour quotidiennement ou presque, lui aussi me dit qu’il m’aime souvent etc. Bref, en apparence une bonne phase, bonne humeur etc. Mais voilà, avant hier il m’annonce qu’il m’a trompée. Je ne comprends pas, me sent tellement blessée et humiliée, alors que je pensais que nous étions dans une bonne phase, à se projeter dans l’avenir ensemble. La colère passée et à force de discussion, nous mettons le doigt sur le problème. Je ne me sens pas bien dans mon corps depuis longtemps (ça remonte à avant lui), mais n’arrive pas à changer cela (il est question d’être plus constante dans le sport et une meilleure nutrition pour perdre quelques kilos, rien de méchant… mais j’avais énormément de peine à y arriver). Ceci entraîne une vie sexuelle amoindrie car je ne suis pas à l’aise avec mon corps. Le tout accentué par le fait que mon copain ne me fait presque jamais de compliments ou alors quand il y en a je dois les déchiffrer. Ceci entraîne donc que je ne me sens pas jolie à ses yeux. Lui ne se sent plus désiré. Bref, c’est le serpent qui se mord la queue. Ce problème traîne depuis longtemps, le sujet est presque devenu tabou et nous avons chacun de notre côté enterré le sujet en quelque sorte. Manque cruel de communication en somme. Un problème tout à fait surmontable a, avec le temps fait effet boule de neige. Sa frustration sexuelle (et de mâle non désire) a grandit de jour en jour jusqu’à exploser. Nous avons donc réussi à mettre tout cela au clair ensemble et sommes d’accord sur le fait que le reste de notre relation fonctionne très bien (les sentiments sont là, l’entente, la complicité…). Mais voilà, pour le moment il ne sait pas s’il veut se battre pour notre relation, il est perdu et doit se sortir cette fille de la tête (fille avec qui il a commis l’adultère pour la simple et bonne raison qu’elle se sentait bien dans son corps et l’a excitée… Il a retrouvé le sentiment de se sentir désiré auprès d’elle, c’est lui qui me l’a dit). Etant passé, à peu de choses près par la même phase, je sais que ce ne sera pas facile de se sortir cette personne de la tête. J’ai tellement peur qu’il me quitte. Lui sait que j’ai envie de me battre pour nous et ne laisserait pas tomber, sait que je l’aime. Je lui ai dit lors de notre discussion puis lui ai écrit une lettre. J’ai eu un retour assez positif suite à cette lettre où il m’a dit que ça l’avait touché et qu’il s’excusait que tout cela ait pris tant d’ampleur. J’ai encore beaucoup de choses à lui dire car ayant pu prendre un peu de recul, j’ai pu aller plus loin dans l’énoncé de notre problème et pu trouver d’autres pièces du puzzle en quelque sorte. Nous avons décidé de laisser passer encore 2-3 jours et nous nous recontacterons la semaine prochaine pour se voir. Je lui ai dis que j’avais besoin de parler encore. Je pars maintenant du principe que j’attends que lui vienne vers moi, se manifeste pour que l’on convienne d’un rdv. Mais ce qui m’angoisse vraiment c’est la peur qu’il me quitte, surtout pour quelque chose de totalement surmontable comme ça.

      Quel est votre avis sur la situation?

      Merci beaucoup pour vos articles super!

  6. Bonjour,

    En 2010, notre coule n’allait pas bien et m’on mari a eu une aventure, il l’a dit et je suis passé dessus, j’ai pardonné et même oublié.
    Il y a quelques mois j’ai découvert que mon mari avait une liaison depuis 2010 avec cette femme.
    Comme je ne lui avais pas fais de scène et Que j’avais effacé l’ardoise il en a conclu que je ne l’aimais plus il s’est empressé de renouer avec elle et de s’installer dans un long et misérable mensonge. Qui est en train de détruire notre famille.
    Je lui offrais une preuve d’amour.
    Si vous pardonnez faites le pour vous même, le ressentiment détruit celui qui le porte.

  7. Bonjour,

    J’ai 38 ans, j’aime ma compagne de 26 ans depuis plusieurs années et je suis fidèle. Pour mon travail, je dois souvent découcher (6 à 8 fois par mois).

    Fin juin 2016 encore, nous essayions d’avoir un enfant …

    Ma compagne fait du théâtre depuis 3 ans, et lors de l’un de mes déplacements, pendant une rencontre entre collègue de théâtre le 2 juillet 2016 elle a eu un coup de coeur pour un homme de 39 ans, marié, 3 enfant, banquier, avec donc un niveau social supérieur au mien (je le précise car ça compte à ses yeux) …

    Ils ont décidé de se revoir en tête-à-tête, en prétextant une sortie au restaurant avec toute la troupe de théâtre, toujours pendant l’un de mes déplacements. Elle a eu 10 jours pour revenir sur sa décision, mais elle a décidé de le faire malgré tout, et de me mentir …

    Ce soir-là du 19 juillet 2016, cet homme lui en a mis plein les yeux. Il l’a fait rêver avec son métier, avec son argent, et en une soirée, il est facile d’apporter une attention toute particulière à quelqu’un … Bref, la tête de ma compagne a tourné, ils se sont embrassés, baladés un peu, embrassés à nouveau, il l’a ramené devant chez nous, embrassés à nouveau, attouchements, et ma compagne dit avoir stoppé à ce moment là.

    J’avoue que je ne sais même pas si je peux encore la croire sur ce point.

    Elle a fini par tout m’avouer 4 jours après leur tête-à-tête, en me disant qu’elle ne savait pas si elle voulait rester avec moi. Elle m’a dit que quelque chose s’est brisé … elle m’a dit qu’elle est amoureuse de lui. Mais lui, il a coupé contact avec elle. Il est marié, et il a des enfants. Ils ne se verront plus.

    Au final, après 7 années passées avec ma compagne, après un projet de bébé, voilà qu’en 15 jours, tout est balayé d’un revers de main.

    Elle a laissé ce mec débarquer dans sa vie, et en 2 soirées, 7 années de relation ont explosé … Je ne sais absolument plus quoi faire.

    Je l’aime … je voudrais qu’elle reste, et que l’on travaille ensemble sur les choses que l’on doit changer.

    J’ai terminé aux urgences psychiatriques, et j’ai été sous anxyolitiques. Maintenant je vais mieux, le psy m’a dit que c’était le choc qui avait été violent.

    Mais aujourd’hui, 2 semaines après avoir avoué tout ça, elle ne sait toujours pas si elle veut rompre ou rester. Je continue de vivre avec elle au quotidien, et je souffre terriblement.

    J’ai fini par lui dire que je voulais rompre, car je ne pouvais pas maintenir notre couple à flot seul, en attendant sa décision. A ce moment, elle m’a dit avoir pris une « gifle » et m’a supplié de rester. Mais dès le lendemain, ses doutes revenaient, et elle n’était plus sûre de son choix.

    Elle continue d’avoir des sentiments pour cet homme qu’elle ne verra plus jamais, et avec qui rien n’est possible. Je suis détrôné dans son coeur par un homme inaccessible, et me dire que mon couple risque de se briser pour ça … ça me tue …

    Je ne sais plus quoi faire …

    1. Bonjour Keryas,

      cet homme a vendu du rêve à ta femme.
      ce n’était que du rêve, vu qu’il ne quittera jamais sa femme pour elle…
      et, désorientée suite à son coup de coeur pour cet homme, ta femme doute de ses sentiments pour toi.
      7 années suffisent pour que la puissance de ses sentiments pour toi s’effritent.

      mais, si le doute persiste dans son coeur, si elle manque d’épanouissement à tes côtés,
      il y a moyen de vous retrouver émotionnellement.
      le choc a été grand pour toi…
      nous te soutenons dans cette épreuve.

      prends soin de toi surtout,
      et ravivez sa flamme est à ta portée.
      je te conseille de lire Mars et Vénus se réconcilient…

      pour le moment, à moins d’un coaching privé,
      il m’est difficile de répondre à tout le monde de façon approfondie.

      reviens-nous au besoin!

      Agnès

      1. Je reviens donner des nouvelles. Après ce qu’il s’est passé cet été, ma compagne a rompu début octobre. Fin août elle m’avait appris qu’elle avait revu cet homme début août, et au final, elle m’a dit qu’elle ne voulait plus se battre pour notre couple. Elle m’a dit que jusqu’en juin elle m’aimait sincèrement et me voyait comme l’homme de sa vie, et que depuis juillet, elle m’aimait beaucoup moins, et qu’elle trouvait qu’on était trop différents … mais je pense que c’est surtout ce niveau social qui lui pose problème, alors que je gagne pourtant mieux ma vie qu’elle … mais mon travail n’a pas un intitulé reluisant comme elle le souhaiterait.

        Je pense, et certains de ses amis le pensent aussi, qu’elle va finir par revenir. J’ai été sa première histoire de couple, même si elle a eu une histoire avec un premier homme, mais ça n’avait été que du sexe selon elle, et ça n’avait duré que quelques jours, donc pas une vraie relation de couple.

        Le problème, c’est qu’à 38 ans, je ne peux pas me mettre en position d’attente, surtout si au final elle ne revient jamais. Ca fait maintenant 2 mois que nous avons rompu, et j’ai stoppé tout contact avec elle. J’essaye de passer à autre chose, mais c’est dur.

        Voilà pour les nouvelles.

        Bonne soirée.

        Keryas

  8. rien n’est tout noir ni tout blanc, je pratique le chien de traineau avec un psy et il me disait que le pardon n’est pas une parole qu’on dit à l’autre mais le ressenti intérieur qu’on peut accepter l’erreur de l’autre, dire « je te pardonne » sans le ressenti derrière ne sert à rien car la confiance sera absente et la rancœur toujours présente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image