A propos

Hier, vous étiez éperdument amoureux. Guidés par l’amour, vous êtes devenus une famille. Vous avez des enfants, une maison en commun, un chien et des hamsters .

Sauf que X années plus tard, votre couple bat de l’aile.
1) Parce que votre couple éprouve de la difficulté à surmonter l’infidélité.

2) Parce que l’un(e) d’entre vous est amoureux d’un(e) autre.

3) Parce qu’il y a une remise en question des sentiments.

4) Parce que votre relation est constamment conflictuelle.

Vous vous demandez:

Est-ce que sauver mon couple est encore possible?

Après tout ce qui s’est dit, tout ce qui s’est passé… Est-ce que j’ai envie de le sauver ?

Laissez-moi vous dire…

Chéri(e) vous a trompé(e)? Vous avez du mal à pardonner? Vous êtes plein de ressources. Si le pardon est divin, il n’appartient qu’à vous d’être un dieu/une déesse.

Vous pensez ne plus l’aimer? Vous êtes aveugle.

Vous pensez qu’avec un(e) autre, ce sera mieux? Vous êtes naïf/naïve . Vous pensez que votre conjoint(e) est difficile? Vous êtes simplement nul(le) en gestion des relations interpersonnelles.

Oui, votre couple va mal. Mais, si vous êtes sur ce blog, c’est que vous doutez de la pertinence d’une séparation. Vous n’êtes pas sûr(e) que la séparation soit le bon choix. Vous avez l’espoir d’un renouveau amoureux. Et… vous avez raison. En tout cas, votre histoire mérite que vous fassiez l’effort de la sauver. VOUS méritez de prendre la bonne décision.

Les regrets sont durs à vivre. N’abandonnez pas aussi facilement. Faites d’abord un réel effort pour sauver votre couple. Ensuite, si vous le voulez, faites votre valise, et soyez heureux/heureuse!

Comment sauver votre couple?

Vous n’êtes plus sûr(e) de vouloir continuer la relation? Vous vous demandez comment retenir votre partenaire?

Petite réflexion. Pourquoi nous quittons-nous? Pourquoi sommes-nous infidèles? Il y a deux raisons qui font qu’un couple va mal.

1) Un couple va mal parce que les partenaires ne sont pas épanouis dans la relation. C’est donc bien parce que nos besoins personnels ne sont pas pris en considération que nous ne supportons plus chéri(e). Et puis, un jour, on se laisse séduire par l’infidélité. On envisage la séparation, convaincu(e) qu’ailleurs est bien mieux. Mais, ailleurs, y a-t-il autant d’amour? Bien sûr, nous avons un charme fou, un(e) de perdu(e), dix de retrouvé(e)s. Mais, au fond, en quoi cela sera-t-il mieux ailleurs?

Mon expérience de mes neuf années de vie de couple me convainc d’une chose.

ggggg
Mon conjoint, ma fille et moi ( 2015)

Vous souhaitez une relation sereine et durable? Très bien, ce genre de relation est à la portée de tous. À condition de réaliser que l’harmonie ne dure pas dans le couple quand nous ne sommes pas nous-mêmes.

Votre conjoint(e) se limite pour vous satisfaire? N’espérez pas vieillir ensemble.

Vous et votre conjoint(e) n’êtes pas capables de faire entendre vos besoins individuels? Alors les conflits et les prises de têtes se répéteront indéfiniment jusqu’au jour du ras-le-bol final, exprimé par la dispute, l’infidélité, la rupture, une séparation injustifiée, etc.

On dit qu’on se sépare à cause de nos différences et de notre incompatibilité. Pardonnez mon expression, mais cela n’est que foutaise. Nous pouvons nous aimer malgré la différence, à condition que la différence ne soit pas vue comme un crime. Si nous nous désengageons, c’est parce que nous sommes malheureux en tant qu’individu.

Nous rendons souvent l’autre responsable de notre frustration quotidienne. Mais ce qui nous rend véritablement malheureux en amour, ce n’est pas l’autre, ni nos différences, ni notre incompatibilité. C’est notre incapacité à faire respecter nos besoins au quotidien. Ce qui nous éloigne l’un ou l’une de l’autre, c’est le fait de jouer un rôle pour correspondre aux attentes de notre partenaire. Nous ne savons pas nous affirmer, alors nous sommes malheureux. Nous ne savons pas accepter notre conjoint(e) comme il/elle est, alors notre conjoint(e) s’éloigne et finit par nous confondre avec le voisin ou la voisine.  Résultat, nous sommes personnellement responsables de notre échec amoureux.

Pour vous assurer de vieillir côte à côte, votre conjoint(e) et vous devez être individuellement épanouis. Les besoins de chacun doivent être reconnus. Et pour être reconnu, tout besoin doit être su…

C’est pourquoi je vous propose d’apprendre à mieux communiquer à deux.

2) Un couple va mal… parce que les partenaires ne sont pas épanouis… tout court. Nous ne sommes pas heureux en couple. Oui, bien souvent, notre partenaire nous frustre. Mais, la vérité, c’est que notre partenaire ne fait que stimuler certaines de nos blessures. En vérité, notre couple va mal à cause de nos manques et de nos blessures du passé que nous ne savons pas gérer. En fait, nous accusons à tort notre partenaire d’être responsable de nos frustrations.  Nous accusons notre partenaire d’être la pire personne qui soit. En vérité, notre conjoint(e) est notre souffre-douleur. En vérité, nous ignorons nos manques et nos blessures. Nous ne les avons pas surmontés.

Sur ce blog, sauver votre relation de couple selon deux axes.

Axe numéro 1.  Sauver votre couple grâce à la communication

Pour renouer, vous devez crever l’abcès EFFICACEMENT.

  • La communication est rompue. Le silence et la tension vous éloignent. Pour faire parler chéri(e), proposez un bilan. Au fond votre partenaire a plus que jamais besoin de dire SES frustrations et d’être entendu(e).
  • Améliorez votre écoute. Découvrez les comportements à adopter face à la colère et aux pleurs de votre partenaire.
  • Votre partenaire parle CONSTAMMENT de ses besoins. Mais ses besoins sont maladroitement exprimés. Apprenez à les comprendre.
  • Apprenez à comprendre vos besoins.
  • Apprenez à obtenir l’attention de votre conjoint(e). Apprenez à vous faire entendre!
  • Apprenez à vous faire comprendre.

Axe numéro 2. Gérer vos déséquilibres personnels

Comprendre vos blessures et vos manques est un préalable pour sauver votre couple.

Sauver votre couple, c’est vous sauver

D’abord, si votre couple est en danger, vous êtes responsable à hauteur de 80%. En fait, vous êtes profondément déséquilibré(e). Hum, mais elle se prend pour qui celle-là… Mais oui, au plus profond de vous, vous n’êtes qu’un(e) enfant blessé(e). Finalement, votre couple fait office de punching-ball. Prenez conscience de vos déséquilibres. Vous serez conscient(e) de vos faiblesses. Vous ferez davantage attention à vos comportements. Vous préserverez votre couple. Remédiez à vos déséquilibres. Et voyez comment il est facile de s’épanouir en couple.

Vous l’aimez. Votre famille est importante pour vous. Ne laissez pas votre côté déséquilibré vous perdre.
Ne fuyez pas devant ce que vous êtes. Apprenez à comprendre l’enfant meurtri(e) en vous. Acceptez, aimez et gérez qui vous êtes.

Vous souhaitez sauver votre couple? Soyez prêt(e) à entamer un véritable développement personnel. Pour espérer vous épanouir en couple, vous devez d’abord vous gérer. Vous devez saisir vos blessures, vos manques et vos besoins pour être en mesure de les gérer avec bienveillance. Cessez de vous défouler sur ce qu’il y a de plus important dans votre vie. Votre relation de couple.

Agnès, votre amie et conseillère acharnée (… et cinglée ?)

gravatar3

 

Je m’appelle Agnès Emma et j ‘ai 27 ans. Mon profil est celui d’une conjointe complexe et fière de l’être. Pour tout vous dire, il y a neuf ans, Cupidon fait un vrai massacre. Sa flèche me transperce le cœur. Je tombe folle amoureuse de l’homme qui devient par la suite mon conjoint et, finalement, le père de mon adorable petite fille.

Depuis la naissance de ma fille, je m’intéresse aux ingrédients qui font un couple durable et épanoui. Pourquoi?

D’abord, parce que la famille, c’est important. Mais surtout, parce que je suis amoureuse. Mais profondément instable 😉

Un jour:

  • Je me rends compte de la chance que j’ai de vivre auprès de cet homme.
  • Je l’aime à la folie.
  • Je me vois vieillir à ses côtés.

Un autre jour:

  • Je tombe amoureuse d’un autre.
  • J’ai envie d’un autre.
  • J’hésite à le quitter ( il faut dire qu’en plus de m’agacer souvent, Monsieur a osé me tromper).
  • Je doute de mes sentiments.

Vous comprenez que mon foyer peut être un vrai foutoir si je ne médite pas sur la situation.

Hé oui, pourquoi puis-je être si heureuse le lundi et si confuse le vendredi? En fait, je me rends compte que mes manques personnels sont souvent responsables de nos crises de couple. Quand je résous un de mes déséquilibres, je suis heureuse en couple. Je suis donc souvent la solution. Découvrir vos déséquilibres est la solution à vos problèmes de couple…

Vous souhaitez renouer? Vous souhaitez que votre partenaire redécouvre un havre de sérénité et d’épanouissement auprès de vous?

  1. Grâce à la communication, apprenez à vous affirmer. Apprenez à comprendre ses besoins.
  2. Grâce à une meilleure écoute et méditation sur vous-même, avouez-vous vos déséquilibres, assumez-les et surmontez-les. Cessez de responsabiliser votre couple ou votre partenaire.

Ma démarche vous intéresse? Inscrivez-vous à l’infolettre. Je vous contacte aussitôt!

Je veux un long et heureux mariage

Je reçois le top 20 des meilleurs conseils conjugaux

Agnès

27 commentaires sur “A propos

  1. Bonjour Agnès,

    J’aimerais savoir ce que tu penses des couples qui ne se disputent jamais. En effet, j’aimerais essayer de comprendre. Partout on dit que les couples qui ne se disputent jamais ne sont pas « normaux ».

    Or cela fait bientôt 8 ans que je suis en couple et jamais une dispute ! C’est grave docteur ?

    Quand nous sommes en désaccord, ce qui est plutôt rare, on a tendance à « bouder » ou ne rien se dire durant plusieurs heures, ensuite on en parle.

    Bon, il nous est arrivé de hausser le ton mais jamais au grand jamais, cela n’a débouché sur une dispute ! Pourtant nous traversons beaucoup d’épreuves difficiles à vivre qui en auraient déjà fait craquer plus d’un.

    Les couples qui ne se disputent jamais, ce serait peut-être une bonne idée pour un prochain article sur ton blog. Qu’en penses-tu ?

    Amicalement,
    Alexandra

    1. Bonjour Alexandra!
      Tu as raison, on entend souvent dire que les couples qui ne se disputent pas ne sont pas vraiment amoureux. On est ami si on ne se dispute pas il faut croire. Franchement, je ne suis pas d’accord avec ça. Un couple qui ne se dispute pas, ça peut être un couple dont les partenaires ont une meilleure maîtrise de leurs émotions.

      C’est un couple qui accepte la différence et qui prend du recul pour « mettre en commun » plutôt que de lutter. Et puis, en grandissant, je me demande la proportion des enfants qui voient leurs parents se disputer. Par rapport à ça, la dispute dans le couple est une norme. On a la croyance qu’un couple, ça se dispute, sinon, ce n’est pas un couple.

      Souvent les couples qui se disputent, ce sont des couples qui accumulent trop de frustrations. Qui dit frustration dit ressentiment. On gâche les moments présents. Je veux dire, s’il y a des disputes, c’est que souvent nous ne sommes pas honnêtes envers nos besoins. C’est ça qui n’est pas normal quand on est sensé s’aimer.

      C’est super votre manière de gérer vos différents. Vous vous laissez du temps pour faire le point et en parler. Vous vous respectez. Ton couple est bien normal 🙂

      Merci pour l’idée d’article, super!
      A bientôt!

      1. Merci pour ta réponse.

        Je suis bien d’accord avec ta façon de voir les choses. Pour moi, l’honnêteté, le respect et la confiance sont les 3 mots essentiels à l’épanouissement d’une relation. S’il manque l’un de ces ingrédients, c’est sûr que cela ne peut pas fonctionner.

        Ravie de t’avoir donné une piste pour un prochain article. On peut vite tomber à court d’idées lorsqu’on veut aborder des sujets autres que ce que l’on retrouve partout sur internet. J’en avais fais l’expérience plusieurs fois et le syndrome de la page blanche, ce n’est jamais gai 😉

        Bonne soirée

  2. Bonjour,

    J’ai 56 ans et mon époux 48 ans, nous sommes en couple depuis 20 ans, après multiples traitements nous demeurons toujours sans enfants.

    Suite a une dépression en 2006 et le décès de mon père en 2008 je me suis renfermée sur moi-même je sais que j’ai beaucoup changé après ces épreuves et sexuellement négligé mon mari.

    Suite a divers problème financiers nous nous sommes querellés le week-end dernier, je l’aime énormément et il m’a avoué avoir eu recours a plusieurs reprises aux fameux salons de massages érotique pour combler son manque de rapprochement, je lui pardonne, nous avons décidé de travaillé a nous re-courtiser et réapprendre a nous découvrir, le hic c’est que j’ai une boule dans la poitrine et je ne dors pas vraiment bien. Pouvez-vous me conseiller, car ici au Québec je n’ai aucune famille et j’ai trop honte pour en parler avec qui que se soit.

    Merci

    1. Bonjour Marianne,

      D’abord, laisse-moi te dire bravo. Après 20 ans de vie commune, tu es toujours amoureuse. Ton couple est aussi très important pour ton partenaire. Sache que ( malgré ce qui t’arrive en ce moment) ta situation fait des envieux et des envieuses.

      Ta douleur est très compréhensible. Tu faisais confiance à ton mari. D’un autre côté, tu sais que ses besoins sexuels étaient négligés. Malgré tout, une telle vérité est un vrai choc émotionnel. Qu’est-ce qui te fait mal au fond? Que ressens-tu?

      Tu n’as pas eu la tête à la sexualité, c’est compréhensible. De son côté, ton partenaire a eu ses besoins. On peut le comprendre aussi, même si pardonner est difficile. Mais penses-tu une seconde que son intention était de te faire mal?

      Tu veux surmonter tout ça. Sois alaise à m’en parler. Je suis là pour t’écouter et te soutenir.

      A bientôt

  3. Bravo et merci ! Votre site correspond tout à fait à ce que je recherchais en termes d’inspiration, conseils et échanges. Nous allons être partenaires ! ! …Joyeusement, j’espère !

  4. Bonjour.

    Je viens à l’instant de découvrir ce blog et je compte bien continuer à en lire + d’articles.

    En effet, les problèmes de communication ont toujours été le problème majeur dans notre couple à mon mari et moi.

    Très vite, quelques mois après notre mariage (il y a bientôt 9 ans) , je me suis rendue compte des difficultés énormes à communiquer ensemble, à se comprendre, à entendre ce que dit l’autre ou à accepter ce que l’autre fait sans interpréter tout ça différemment à notre manière (notre interprétation nous induit tous tellement souvent en erreur !!!).
    Je me suis rendue également compte combien il est difficile d’exprimer les choses à l’autre, d’exprimer nos besoins (que nous avons parfois même du mal à définir nous-mêmes !!! ), d’exprimer ce qui nous a blessé, déçu, … d’exprimer les choses d’une manière adaptée afin d’être compris, entendu, et que nos paroles ne soient pas mal interprétées, ou considérées comme blessantes.

    Et je suis, depuis toutes ces années, dans cette quête d’une meilleure communication au sein de notre couple à mon mari et moi. Car je crois, moi aussi, que la communication est un point essentiel dans la vie de couple et c’est un point vital et indispensable au quotidien.

    Le véritable amour et l’engagement profond de 2 conjoints l’un pour l’autre peut être le fondement du couple, mais au quotidien la communication est et reste toujours indispensable pour construire quelque chose ensemble dans le respect et la compréhension de l’autre et également de nous-mêmes et de nos besoins respectifs.

    Un GRAND MERCI donc pour ce blog.

    1. Bonjour O.
      Tu dis si bien les choses. Notre interprétation nous indu
      it en erreur. Notre conjoint dit quelque chose. Ou alors, il ne dit rien. Nous interprétons. Mais interpréter n’est pas aller vers l’autre. En quelque sorte, on se fait des films. Nous devons toujours nous souvenir que nous ne sommes pas Charles Xavier de X-men. 🙂

      J’aime ce que tu dis. Le véritable amour et l’engagement sont les bases d’un couple. Mais sans communication, difficile de s’épanouir ensemble. L’amour nous pousse l’un vers l’autre. La communication nous unit toujours. On prend soin de l’amour quand on communique.
      Merci pour tes encouragements!
      À bientôt!
      Agnès

  5. bonjour,

    tout d’abord mes meilleurs voeux pour 2016 !
    Je travaille pour une émission radio qui s’appelle Sud Radio c’est vous. Une quotidienne animée par Isabelle Brès. Je lis votre blog et j’aimerais vous inviter à participer à certaines de nos émissions. Le vendredi on parle de couple, d’amour et même de sexe ^^
    Si l’idée vous plait, contactez moi par mail à sudradiocestvous@gmail.com
    A bientôt

    Margot Perrier

  6. bonjour,
    je suis mariée depuis plus de 25 ans, nous avons toujours eu un problème de communication. il m’a trompée il y a trois ans cela a été chaud il a voulu a un moment divorcé et c’est rétracté il n’a jamais avoué sa relation avec cette femme. je ne sais plus comment faire dès que je lui dis quoi que ce soit il se met en colère il l’a toujours fait, il fait ce qu’il veut il part loin pendant quelques mois il a beaucoup d’amis qui sont mieux considérés que sa propre famille. dès qu’il part il me fait des mots gentils je n’arrive plus à me canaliser je ne sais plus comment le prendre, la communication avec moi en ce qui concerne notre vie de couple est morte il se met en colère si je réclame quoi que ce soit comment faut il lui parler donc je ne dis plus rien et je me rends malade comment faire pour pouvoir lui dire combien je suis malheureuse de cette situation . merci de me faire savoir quoi lui dire à ce sujet, à bientot nathalie

  7. bonjour, je me permets de poser un message car je n’arrive pas à vous joindre mêmes après trois tentatives.merci de me recontacter.furieuse envie de parler et d’échanger

  8. bonsoir Agnès
    Je suis mal depuis mi-juillet 2016. J’ai 39 ans, je suis marié depuis 14 ans et en couple depuis 18 ans. Ma femme de 40 ans m’a annoncé ne plus m’aimer comme une femme devrait aimer son mari, elle ne me reproche rien mais veut désormais vivre pour elle et veut partir. Nous avons 2 beaux enfants de 13 et 9 ans, pas de souci de santé, d’argent, nous avons un travail, une maison…je suis attentionné et toujours aussi amoureux et elle le sait bien. Je faisais en sorte qu’elle ne fasse pas tout à la maison et avec les enfants mais malgré ça, elle disait souvent faire la « bonniche ». Aujourd’hui pour elle c’est la fin. Je ne veux pas le croire, y’a t’il une raison valable ? Elle me certifie que ce n’est pas pour un autre homme, qu’elle ne veut plus rendre de compte à qui que ce soit (famille, nous etc…). Elle n’a pas vraiment vécu durant son adolescence, ensuite nous nous sommes rencontrés puis rapidement nous avons habité ensemble, puis les enfants…et puis aujourd’hui les 40 ans.
    Désormais je lui demande souvent où elle en est dans sa recherche d’appartement (car je veux abréger notre cohabitation alors que bien-sûr, j’espère qu’elle puisse rester), elle m’a dit hier qu’elle faisait de son mieux, qu’elle ne voulait pas partir n’importe où, que c’est encore chez elle (je vais garder la maison) et qu’elle voulait encore profiter des enfants le matin, le soir… bizarre, pour moi quand tu veux ta liberté, tu fais tout pour l’avoir le plus tôt possible non ? parce-que pendant ce temps, il m’arrive d’espérer qu’elle réagisse et qu’elle nous donne une chance de nous en sortir. Car pour moi (je lui ai dis), elle ne nous a pas donné de chance car elle a voulu gérer son mal être toute seule. Elle a donc prit la décision toute seule.
    Depuis cette annonce, j’ai pris conscience que je m’étais totalement oublié, que je ne jurais que pour nous 4, la maison, nos loisirs à 4 etc… Je ne pensais plus depuis longtemps à moi, à mon épanouissement personnel, qui m’aurait permit de rester un mari attirant, désirable, intéressant et qu’on ne voudrait pas quitter. Je vivais à travers son regard : mon humeur dépendait presque de la sienne ! avec le recul je me dis « mon dieu qu’est-ce que je devais être chiant ». A tous les hommes qui s’oublient et qui pensent être l’homme parfait à la maison : attention, vous faîtes fausse route ! il faut lâcher la femme qui en marre d’être responsable de notre bonne ou mauvaise humeur. Il faut se défouler autrement !
    Ce soir devant la TV j’ai eu envie de l’embrasser, la serrer dans mes bras. Je me suis simplement « autorisé » de lui dire qu’elle me manque « grave » mais pas que je l’aime, ça elle le sait.
    Je lui ai dit « bonne nuit » en l’embrassant sur le front mais que c’est dur, j’ai tellement envie de la serrer très fort et de lui faire l’amour jusqu’à épuisement.
    Je lui ai dit que j’avais pris conscience de plein de choses depuis, que je faisais des tas de choses pour moi, que j’avais une bien meilleure relation avec notre fils (j’étais tout le temps sur son dos pour un oui, pour un non). Même si tout cela n’a pas d’effet immédiat sur notre couple, j’espère qu’elle va s’en souvenir et que si elle vient à partir de la maison, qu’elle sache que son mari est tout sauf quelqu’un d’égoïste, qu’il sait se remettre en question et qu’il est tout à fait capable de la rendre heureuse, et même encore plus qu’avant.
    Mais bon sang Agnès, comment peut-elle croire que la meilleure solution est de se retrouver seule dans un appartement une semaine sur 2 ? Je te remercie par avance si tu viens à répondre à mon commentaire. Désemparé après son annonce, j’ai parcouru le web et je suis tombé sur ton blog qui m’a beucoup plu car j’ai retrouvé certains témoignage similaires et tes réponses m’ont bien aidé. Continues comme ça.

    1. Bonjour Kdr,
      merci pour ta confidence…

      je retiens un beau passage dans ce que tu dis. Tu prends conscience que tu t’étais oublié… que tu ne jurais que par vous 4… que tu ne pensais pas à ton épanouissement personnel et que cela t’a certainement rendu moins attirant.
      c’est émouvant de te lire… parce que tu réalises à quel point l’un et autre, vous vous êtes sacrifiés pour le couple, pour la famille.
      Peut-être que toi, quand tu t’en rends compte… les sentiments toujours vifs.
      Peut-être que ta femme s’en est rendue compte, mais que tout cela à favorisé son désamour. Peut-être a-t-elle de gros regrets. Peut-être est-elle trop fière pour reconnaître cela ouvertement. Ça fait mal aussi de se rendre compte à quel point on s’est « maltraité » pour le bien-être d’autrui, pendant toutes ses années. Alors, on accumule du ressentiment. On accuse l’autre… même si on ne s’en rend pas compte. Le fait est que toi, tu réalises t’être oublié, mais tu ne responsabilises pas ta femme.
      Peut-être que ta femme, qu’elle en soit consciente ou pas, vous rend responsable, toi, votre couple et votre famille de se sentiment de vide et de non-accomplissement qu’elle ressent.
      Peut-être a-t-elle besoin de recul pour se rendre compte que personne à par elle n’est vraiment responsable de ce qu’elle ressent. Elle est responsable du fait de ne pas avoir été capable d’affirmer sa personnalité et ses besoins. Peut-être qu’elle oublie que la passion et l’amour du début qu’elle appréciaient, l’ont amenés à se sacrifier pour toi, pour ton couple et pour ta famille.
      Prendre du recul peut l’aider…
      Il est possible que la séparation ne soit pas définitive si elle s’en rend compte.
      Si elle acceptait de consulter… un thérapeute pourrait l’aider à comprendre.

      je te souhaite que votre situation s’arrange!

      merci pour tes encouragements qui me touchent.

      Agnès

      1. Merci Agnès pour ta réponse qui me fait très plaisir ainsi que ton souhait que tout s’arrange.
        Car presque tous ceux à qui je dis avoir l’espoir qu’elle revienne, me disent qu’elle va partir et qu’il ne faut pas trop espérer sous peine de stagner dans l’espoir donc de ne plus vivre pour moi. C’est juste mais que faire quand on ne veut rien lâcher et qu’on ne pense qu’à ça ? au travail, au sport etc… je regarde souvent mes sms, mails, j’espère un appel. Un vrai drogué.
        Cela m’a fait bizarre de te lire un matin juste après le réveil. Tout d’abord je me suis relu et je me suis à pleurer comme un gosse. Et ça continue presque à chaque fois que je relis le passage « j’ai pris conscience que je m’étais totalement oublié… ». Pourquoi ? chez ma psy je réagis de la même façon dès que l’on aborde mon oubli. Oui, mon bonheur était avant tout celui des autres, de mes proches, de ma femme. Et j’adorais ça, leur faire plaisir.

        J’apprécie ta réponse parce-que tu ne nous connais pas et pourtant, tu dis des choses vraies. Que je ne responsabilise pas ma femme de m’être autant oublié, qu’elle est responsable de ne pas avoir été capable d’affirmer sa personnalité et ses besoins. Elle reconnaissait parfois ne pas être elle même, qu’elle jouait le rôle de la bonne fille à ses parents, de la belle-fille idéale, de la bonne nièce qui assume des tâches de filles et qui organise les fêtes familiales, de la bonne copine qui ne disait pas toujours ce qu’elle avait sur le coeur pour ne pas froisser même si elle devait se faire marcher sur les pieds etc…. elle a beaucoup lutté pour y arriver, aujourd’hui elle est épuisée.
        Oui qu’elle puisse consulter (même une thérapie) est pour moi une évidence depuis longtemps. Aujourd’hui elle dit « pas tout de suite, peut-être plus tard ». Je comprends que ce n’est pas pour nous donner une chance.
        Mais qu’ai-je fait pour être mis sur la touche en si peu de temps ? elle sait bien que je la soutenais presque pour tout, même changer de travail s’il le fallait. J’ai bien compris que tout ça ne suffit plus car elle ne ressent plus assez d’amour pour moi.
        Mais je veux me battre jusqu’au bout, profiter qu’elle soit encore à la maison. Je vais certainement faire ou dire des erreurs mais je ne veux avoir aucun regret.
        Exemple : l’attitude durant la cohabitation. Etre gentil et encore serviable ? être froid ? là je suis vexé et malheureux, difficile de sourire et faire comme si rien ne se passait. Mais en étant froid et distant, je lui démontre que ce foyer n’est plus très agréable, donc pas de regret pour le futur départ.
        Alors comment se comporter ? et puis finalement même chose après son départ, quand nous nous croiserons pour les enfants ou par hasard. Quelle attitude ? en fait je me rends compte en écrivant que mon espoir de la retrouver un jour va me faire devenir fou, indécis et que je n’avancerai pas. Que c’est compliqué…

        Aussi qu’en penses-tu si je lui écris une lettre dans le but de la faire réagir ? Je souhaite lui parler de ma prise de conscience sur moi, sur mes incessantes demandes de tendresse et attention qui lui ont mis la pression depuis plusieurs mois (pour moi c’était justifié mais je m’y suis très mal pris). Elle avait le sentiment de devoir donner à chaque fois alors qu’elle n’en avait pas toujours envie (tendresse, attention, sexe, sorties en famille…). Lui parler de ce que j’ai sur le cœur ? elle sait tout ça mais lui dire simplement que je veux être à ses côtés pour les années à venir, pour vivre des moments de bonheur comme ceux qui seront moins drôles
        Est-ce une bonne idée cette lettre ? dois-je attendre plusieurs semaines le temps qu’elle prenne du recul ? ne rien faire ou dire me donne l’impression de laisser tomber et de cautionner son choix.
        J’ai peur de ne pas m’en remettre pendant très longtemps, de ne pas accepter sa décision car même si cela peut paraitre encore récent, je trouve que je n’avance pas beaucoup depuis 3 mois.
        2 jours je suis bien puis je dégringole dans une déprime de 3 jours etc…
        Merci Agnès de m’avoir lu et de peut-être me répondre.
        Je te souhaite une bonne semaine.

        1. Salut kdr,
          Je vis exactement la même situation que toi. Je me suis oublié/négligé au détriment de ma famille. Aujourd’hui elle me desaime, m’a avoué ce week-end end être allée voir ailleurs. Malgré ça ( et je ne suis pas butté d’habitude) je m’obstine à y croire. Je me vois la pardonner mais je vais devoir faire un travail sur moi. Elle a par contre toujours énormément de tendresse pour moi.

  9. Bonjour Agnès,
    je suis en couplé avec ma femme depuis 20 ans, elle va avoir 41 ans et j’en ai 42 nous avons deux enfants de 16 et 10 ans.
    Nous habitons une maison qu’elle a hérité de sa grand mère dans laquelle j’ai tout refait et j’y travaille régulièrement encore pour l’améliorer.
    Nous nous sommes toujours aimés avec des hauts et des bas comment dans toutes histoire et nous nous sommes installés petit à petit dans la routine avec un petit manque de communication. L’année dernière au moi d’octobre son patron à acheter une agence de courtage en assurance dans une ville tout près de chez nous et lui a proposé de travailler dans cette dernière passant ainsi d’une agence dans un petit village à la ville avec les tentations qui peuvent aller avec. Ce changement de lieu de travail est intervenu le mois de son quarantième anniversaire bref quelques mois ont passé pendant lesquels je l’ai ressenti de plus en plus distante, à l’epoque je me suis dit que c’est un coup de moins bien et que cela passerait d’autant qu’en plus de mon travail j’étais en train de lui faire la salle de bain de ses rêves et qu’elle m’en serait reconnaissante mais ce fût tout le contraire. À la fin du mois de février sentant que cela allez de moins moins bien j’ai regardé les factures de son portable et me suis aperçu qu’elle avait passé plus d’une cinquantaine de coups de fil et toujours au même numéro avec parfois des appels de plus d’une heure bref elle s’est laissé tenter pour une aventure avec un autre homme qui l’a emballé avec son bagout son argent et belle voiture. Le frère de cet homme tenait le restaurant juste à côté de son bureau ou elle mange régulièrement. Je lui ai dit que je savais tout et elle m’a soutenue qu’il ne c’etait rien passer et qu’elle sopter les appels « que ne ni » un mois après cette découverte elle m’a dit qu’elle pensais ne plus m’aimer Et qu’elle voulait qu’on dise au enfants que l’ont devaient se séparer et que cela n’avait pas de rapport avec l’autre. 
    Je suis alors parti puis revenu puis reparti et finalement retourner chez mes parents pendant deux mois.
    Malgré cela je passais tous les jour à la maison,  pour discuter avec elle boire l’apero, je lui faisais des câlins et des petit bisous à chaque fois et ce  sans qu’il y ait de dispute nous avons meme fait l’amour à quelques reprise pendant cette période. J’étais anéanti, je voulais qu’elle nous laisse une chance de repartir sur de bonne base en mettant les choses à plat mais elle n’avait de cesse de me dire qu’elle ne reviendrait pas que c’était vraiment fini pour elle. A partir de la mi juin j’ai commencé à la sentir un peu plus enthousiaste je lui ai dit que le 20 juin je devais aller au 40 ans d’une copine à ma soeur célibataire qu’elle connaissait et je devais dormir chez cette fille pour ne pas avoir à prendre la voiture après la soirée. Les jours qui on suivit elle était un peu plus avenante.
    Le lendemain de cet anniversaire je devais récupérer les enfants à la maison c’etait mon week-end elle m’a appelé assez tôt le matin pour me demander quand est ce que je venais, je lui ai répondu vers midi. Lorsque je suis arrivé je l’ai embrassé elle n’opposait plus de résistance nous avons fait l’amour toute l’après midi, puis je lui ai demandé ce qui lui prenait et elle m’a répondu en pleurant qu’elle pensait m’aimer encore alors nous avons encore discuter de ce qui n’aller pas entre nous et avons décidé de se remettre ensemble et de faire vraiment tout pour aller vers le meilleurs: discutions; complicité; sorties et vacances à deux; projet à long terme etc.
    Nous sommes parti trois semaines en vacance un peu tout les deux et le reste du temps avec les enfants mais depuis début septembre le soufflé retombe au début du mois elle me disais ne plus trop me desirer et ne plus savoir jusqu’à quel point elle m’aimait puis quinze jours plus tard qu’elle ne m’aimait plus. Nous faisons l’amour environ 2 à 4 fois par mois, des bisous et petits câlins tous les jours le plus souvent à mon initiative sauf le matin quand elle part et le soir quand elle rentre où c’est elle qui fait la démarche mais elle n’aime pas trop que ça dure longtemps. Par moment elle a envie de projets (changer de voiture qu’on refasse la cuisine, que l’on construise une terrasse) puis l’intérêt s’en va puis revient comme il est parti, c’est assez deroutant on a l’impression qu’elle ne veut pas s’investir ne veut pas travailler à ce que cela ailles mieux. On en dicute de temps en temps et elle me repond qu’elle ne peut pas se forcer. C’est vraiment dommage car je suis convaincu que l’on pourrait être très heureux mais voilà  elle avance avec le frein à  main. Elle est très avenante avec les gens de l’extérieur mais beaucoup moins avec sa famille enfants compris. 
    Cela fait 15 mois que nous avons renoué
    mais malgré mes efforts pour améliorer la situation elle se degrade petit à petit.
    Nous sommes partis deux semaines en corse cet été et avons passé de très bon moment là bas, je lui fais des petits cadeaux de temps en temps, des restaurants en tête à tête, je fais des efforts sur mon style, on parle tous les soirs surtout elle, je participe aussi mais je l’écoute beaucoup, bref le problème et le même elle ne s’investit pas par période on dirait que ça va bien puis à nouveau elle me dit ne plus avoir de sentiments ne plus me désirer que ça peut pas durer, puis ça va mieux quelques temps et ça repart mais rien ne change vraiment dans son comportement on a l’impression qu’elle attend que ça lui tombe dessus tout cuit… mais quoi je ne sais pas un autre homme avec qui elle aurait un coup de foudre ? ou que je fasse je ne sais quoi de plus pour la séduire ? mais tout seul sans effort de sa part ce n’est pas évident .
    Je voudrai sincerement essayer de trouver des solutions pour lui redonner l’envie de se battre et voir ce que je pourrais faire de mon côté également, nous sommes toujours ensemble et je n’ai pas du tout envie de laisser tomber ni ma femme ni ma famille (nos deux enfants)
    Le bonheur n’est pourtant pas si loin j’en suis persuadé de mon côté je ferais tout ce que je peux malgré les frustrations qui resurgissent de temps à autre. 
    Voilà  ma situation, j’espère que vous pourrez m’aider à mettre en place quelque chose ou du moins me donner quelques conseils à appliquer pour essayer de redinamiser la situation.
    Je vous remerci par avance.
    Nico

  10. Bonjour 🙂

    J’aime bien votre blog et votre personnalité. Seriez-vous d’accord de partager les liens de nos blogs ? (Je ne vois pas comment vous contacter autrement qu’en laissant un commentaire)

    A bientôt

  11. Bonjour, Mon copain m’a trompé il y a un mois. j’ai trouvé ca vraiment dure et je n’étais pas certaine que j’arriverais a le pardonner cest pourquoi je n’étais pas certaine de vouloir rester avec lui. Alors je me suis dit que j’allais quand même essayer… Maintenant il y a beaucoup de choses qui ont changé… il a quitté son job de barman, il me donne beaucoup d’importance et on se voit plus qu’avant ce qui me rassure !! Par-contre on n’a plusieurs up and down .. car je suis plus paranoiaque qu’avant .. jalouse aussi, mais je crois que c’est tres normale et sourtout qu’il se sent vraiment mal par rapport a ca .. il ne comprend pas qu’il y ait pour m’avoir faite une telle chose. De plus, Je n’ai pas pu avoir de relation sexuelle avec lui encore .. au debut je voulais le faire languir,.. mais maintenant je me rencontre que je suis juste incapable .. dès qu’il me touche je me dis qu’il en a toucher une autre et il me degoute …. j’essaie de penser a autre chose mais c’est dur …

  12. Bien l’bonjour du Québec Agnès!

    Je t’ai envoyé un message en privé sur ta page Facebook… J’espère une réponse car après 30 ans (demain) de mariage, nous avons un urgent besoin d’aide!

    Merci!

  13. Bonjour Agnès,
    J’ai lu attentivement votre blog, vous êtes réaliste et vous avez les bonnes perceptions de la vie de couple.
    Je suis marié depuis 17 ans (vie commune depuis 20 ans), deux ados et depuis 5 mois avec mon épouse nous sommes dans une crise profonde. Elle a demandé le divorce et n’a plus de sentiment pour moi. Je suis dans une situation que je subis et non désiré. Car j’ai un toujours autant d’amour qu’au début de notre rencontre.
    Un soir j’ai eu une crise de jalousie et mon épouse à très mal pris car je remettais en cause ses sentiments.
    Pendant notre crise nous n’avons pas eu des mots pas plus haut que l’autre, mais des mots qui l’ont blessé. Malheureusement la vie au quotidien à fait que nos chemins selon ses propos se sont séparés. Je ne comprends pas sa réaction car j’ai toujours fait en sorte de suivre ses choix, même si des fois ce n’était pas les miens. J’ai toujours voulu avoir un moment pour notre couple sans les enfants afin de se retrouver et avoir les moments de complicités que l’on avait. Pour elle s’était la vie de famille avant tout. Maintenant elle veut vivre sa vie et d’être en harmonie avec elle-même.
    Je n’arrive plus à lui trouver les bonnes paroles et de rétablir le dialogue qu’elle refuse.
    J’essai de tout faire pour comprendre son ressenti, ses attentes mais elle se referme sur elle afin de se protéger.
    Je comprend que l’amour de jeunesse est différent à 45 ans mais pour moi il est toujours là.
    Pas facile quand je commet des impaires à ses yeux, afin de lui prouver ce que je ressens…
    J’ai toujours une démarche constructive pour essayer de consolider notre couple.

  14. Bonjour,
    J’ai découvert que depuis plusieurs mois ma femme me trompe le 28 mai dernier.
    Elle est tout pour moi, ma raison de vivre, ma fierté, mais je suis timide et je n’arrive pas à lui exprimer mes sentiments. Si bien que je doute de moi, ai-je un coeur de pierre? Je ne suis pas très humoristique et j’ai du mal à la faire rire, le peu de fois que j’essaye. Après 19 ans de vie commune, la routine s’est installée et la communication est réduite à des banalités organisationnelles, sans profondeur. Elle m’a reproché dernièrement ceci :
    «Le désir c’est aussi des mots doux, des câlins
    En intimité tu es tjrs à dire je n’aime pas ci, je n’aime pas ça
    Tu ne t’es pas fais circonscrire alors que pour une femme africaine c’est important que l’homme le soit
    Tu avais l’air perdu chez mon cousin alors que tu viens souvent
    Tu veux tjrs que je mange en même temps que toi
    Alors que nous en Afrique on mange sur le tas un morceau par ci un par la pendant qu’on cuisine ou fait autre chose
    Tu ne connais pas mais goûts alors qu’on est ensemble depuis longtemps
    Quand on a un problème(d’argent) tu panique, tu ne cherche pas de solution. Je ne suis pas là pour te rassurer. J’ai du mal à te faire confiance.
    Quand je te fais un cadeau je ne regarde pas la dépense, toi tu as peur de dépenser, tu prends les cadeaux les moins chers.
    La vie à deux ce n’est pas seulement vivre l’un à côté de l’autre c’est avoir des projets, prendre des risques. Mais toi tu te contente de ce que tu as. Tu ne prends pas d’initiative, même les plus simples
    Toi tu veux venir vers moi, mais moi je n’arrive pas même à me blottir contre toi.»
    J’ai à ses dires beaucoup de défauts, qu’elle a l’air de considérer comme insurmontables.
    Je ne sais pas comment m’y prendre, je touche le fond car je sens que de moi elle veut fuire.
    J’appelle simplement à l’aide.
    Merci d’avance

  15. Bravo rien à rajouter sauf que j’espère qu’avec votre expérience vous dépasserai les 50 ans d’amours et de confiance (nous avons 31 ans de mariage) et on s’adore même s’il y a parfois des hauts et des bas, ça fait partie de la vie comme la pluie comme le soleil sont nécessaire.
    Pascal

  16. bonjour
    Le 3 juin mon mari m annonce que l on se sépare au bout de 14 ans il a revu une amie de 30 ans et ne m aime plus assez. Nous devions déménager dans notre nouvelle maison le 7 juillet ce que j ai fait avec notre fille de 9 ans, lui étant resté dans notre appartement jusqu’à sa vente le 15 Novembre. Il prendra soi disant ensuite un appartement. Il y a bien sûr cette femme mais il me reproche également mes rapports avec ses filles (17 ans et 15 ans) qui me reprochent de ne pas les aimer ! elles ne m aimaient pas d ailleurs ! on les voyait une fois par mois et 3 semaines l été et cela n était pas un problème pour moi même si elles m ignoraient ! Nous sommes le 22 juillet et nous nous voyons de temps en temps et communiquons presque chaque jour par sms ou autre ! sauf quand il est avec sa maîtresse comme le dimanche par exemple… Il m a dit se poser dorénavant des questions sur notre séparation et peut être envisager son retour mais malgré ma souffrance énorme car je l aime toujours je m interroge car il me reproche mes rapports avec ses filles mais n aborde pas les autres sujets de notre séparation que je ne connais pas ! il me dit qu il s est lassé de nous ! Comment voyez vous les choses ? Puis envisager de me remettre avec lui ?merci d’avance pour vos conseils

  17. Bonjour Agnès,
    Cela fait maintenant 7 ans que je suis avec mon homme et 3 ans que nous habitons ensemble,
    au début tout allais pour le mieux jusqu’à ce qu’il perde son travail et qu’il perde pied par la même occasion.
    Au début, il cherchait du travail sans relâche, puis au fur et mesure ils’est laissé aller par les dettes etc… tout en me faisant croire qu’il avait trouver une mission d’intérim ou un travail et puis venant le jour de la paye, il me sortait toujours une excuse et vu qu’il ne m’avais jamais menti j’y croyais.
    Jusqu’à ce que je découvre qu’il me mentais etc… et maintenant cela fait donc 3 ans qu’il recommence à mentir encore et encore.

    Je lui ai laissé pas mal de chance, je lui ai consacré du temps pour comprendre son malaise, je lui ai dis qu’on repartais à 0 que je le soutiendrai tous le temps mais qu’il faut que les mensonges cessent.
    Mais il a continué, je suis dans le flou total je l’aime mais je n’accepte plus ses mensonges.
    Je me demande si une personne qui aime, n’est il pas sincère et honnête ?
    Jamais je ne lui ai menti jamais.
    Lui me mens car il aurait peur de ma réaction, je suis perdue..
    Merci d’avance pour vos conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.