Couple en crise, 9 astuces pour renouer vite

7 astuces pour que votre partenaire donne une autre chance à votre couple.

Optez pour 7 bonnes attitudes. Chéri(e) se rendra compte que son choix est précipité. Votre partenair acceptera de voir avec vous comment sauver votre couple.

Mensonges, manque de confiance, doutes, déceptions, conflits, disputes… Voilà de quoi est fait votre quotidien conjugal. L’ambiance est bien trop pesante. Aujourd’hui, résolvez les deux négligences qui font un couple en crise. Prenez les choses en main. Corrigez le tir… avant le ras-le-bol final.

Couple en crise: comment sommes-nous arrivés là?

Aujourd’hui, vous êtes un couple en crise. Les conflits vous éloignent l’un de l’autre. Malgré vos tentatives pour sauver votre couple, rien ne fonctionne. Seulement, vous ne voulez pas vous résoudre à la séparation, vous voulez rester dans la relation.

  • Soit, vous craignez le départ de chéri(e). Vous voulez prendre les choses en main avant que votre partenaire ne vous impose la séparation.
  • Soit, c’est vous qui hésitez. Vous n’en pouvez plus de la situation. Partir ou rester? Vous êtes peut-être à deux doigts de perdre espoir. Vous êtes à deux doigts de faire vos valises.

Bonne nouvelle!

Tout couple en crise a les ressources pour renouer…

Mais attention, il y a un élément indispensable pour sauver un couple en crise. Il doit y avoir attachement réciproque.

Quelle est votre situation à vous?

  • Êtes-vous attaché(e) à chéri(e) ? Reste-t-il en votre partenaire un semblant d’attachement? Oui? Alors, vous avez l’essentiel pour sauver votre couple en crise. Allons-y!
  • Il n’y a plus d’attachement? Vous ignorez ce qui vous unit aujourd’hui? Vous supposez que vous restez pour les enfants? Vous supposez rester pour le confort matériel?

Ne prenez pas le risque d’une séparation que vous pourriez regretter. Dans une situation de couple en crise, on doute de notre attachement. Cela est normal. Votre coeur est aigri par les frustrations non exprimées.

Votre couple est une source de stresse et d’agacement. Tout ce qui compte pour vous aujourd’hui c’est de faire valoir votre personnalité. Vous êtes sur la défensive. Vous prétendez donc ne plus aimer. Mais la vérité, c’est que la tonne de frustrations vous aveugle.

Une foi votre cœur libéré de ses frustrations, vous serez plus serins, soulagés et en paix.  À ce moment-là, vous pourrez évaluer votre attachement.

Vous pouvez corriger le tir avant que votre conjoint(e) ne glisse dans les bras d’un ou d’une autre. Aujourd’hui, nous établissons le mode d’emploi pour vous sortir de la situation de couple en crise!

Remontez vos bretelles, séchez vos larmes. Soyez prêt(e) à renouer avec votre partenaire! Lisez et agissez!

Voici le plan.

  • D’abord, vous devez comprendre pourquoi vous êtes un couple en crise.

Sachez que deux négligences sont responsables des conflits dans le couple. Ces négligences sont communes et surmontables, même au bord de la séparation.

  • Ensuite, appliquez les 9 astuces de communication ci-dessous.

Attention! Je sais que vous manquez probablement de temps. Vous ressentez l’urgence de la situation. Je sais que vous avez peur de perdre votre conjoint(e). Mais ne sautez pas tout de suite sur les astuces!

Lisez attentivement les deux étapes l’une après l’autre. Cette procédure est indispensable pour maximiser vos chances de sauver votre couple en crise.

Il s’agit de votre vie de couple. Il est question de votre vie de famille. Ne prenez pas de risques. Faites les choses bien. Voyez ce qui arrive le plus souvent. Aujourd’hui, vous avez toute la volonté du monde pour renouer. Vous êtes tellement en souffrance. Vous voulez tellement que la situation s’arrange. Alors, naturellement, vous vous dites prêt(e) à écouter.

Sauf que vous allez échouer dans votre tentative de sauver votre couple. Vous dites vouloir parler pour arranger les choses. Mais, à un moment certain, vous vous braquerez contre votre conjoint(e). Pour sauver votre couple en crise, se mettre sur la défensive est l’ERREUR à ne pas commettre. Si vous n’êtes pas capable d’écoute, impossible de renouer durablement. Impossible de voir le bout du tunnel. Votre couple est voué à l’échec.

Les astuces sont simples. Mais, si vous sautez l’étape 1, vous risquez d’appliquer les astuces maladroitement.

Lire l’étape 1 est essentiel pour être en mesure d’écouter, de persévérer et de mettre votre orgueil de côté. Après, avoir pris conscience de vos erreurs, vous pourrez apporter les correctifs de façon avertie.

Votre relation est unique, mais les deux raisons qui font un couple en crise sont universelles.

Les deux négligences universelles qui font un couple en crise

Vous êtes un couple en crise parce que…

  • Vos besoins ne sont ni considérés ni respectés.
  • Les besoins de chéri(e) ne sont ni considérés ni respectés.

C’est tout bête. C’est même ridicule. Après tout, on s’aime. C’est illogique de manquer d’attention et de respect aux besoins de l’autre. Pourtant, c’est bien la raison qui fait de vous un couple en crise.

Robin William dit dans un de ses films : « L’amour n’est pas généreux. Il est égoïste. » C’est vrai. Nous avons tendance à trop demander en amour. Nous avons des attentes élevées. Et, nos attentes ne tiennent pas compte les besoins de notre partenaire.

La vérité est que nous aimons. Mais nous aimons très mal!

Aujourd’hui, vous avez ras-le-bol de la situation? Vous avez votre part de responsabilité. Vous n’avez pas su faire respecter vos besoins. Vous êtes un couple en crise parce que vous ne savez pas affirmer vos besoins.

Chéri(e) est en pleine rébellion? En fait, même si vous pensiez être à l’écoute de chéri(e), vous écoutiez mal.

1) Vous êtes un couple en crise, parce que vous êtes dans une relation limitative au quotidien

Avant tout, réconfortez-vous dans votre détresse. Le conflit est une bonne chose. En fait, le conflit révèle que les partenaires refusent de se faire manger par l’autre. Les conflits ne signifient pas un manque d’amour de l’autre.

Ce n’est pas parce que nous ne nous entendons plus que nous ne nous aimons plus. Non, il y a conflit parce que les partenaires refusent d‘être dominés par l’autre. Il y a là des besoins opposés qui s’affrontent. Il y a là une lutte pour rester soi-même. Il y a des adversaires qui s’aiment personnellement. Les amoureux s’aiment assez individuellement pour s’opposer à chéri(e) qui veut tuer leur personnalité.

Le conflit à quelque chose d’attendrissant. Non, je ne suis pas folle… Voyez par vous-même. Dites-moi, le bien-être de chéri(e) est important pour vous? Votre partenaire ne veut pas plier? Il ou elle s’oppose au nom de son amour de soi. N’êtes-vous pas touché(e) par sa volonté de prendre soin de ses besoins? Ne trouvez-vous pas son attitude admirable et légitime?

Et puis finalement, quand un des partenaires fuit et est distant, on pense qu’il ou elle ne nous aime plus. Mais, il ou elle refuse simplement d’être soumis(e) et de plier. Quand un partenaire décide de partir, ce n’est pas forcément par manque d’amour pour l’autre.

Si chéri(e) part, c’est surtout par amour pour soi. Un beau jour, nous ouvrons les yeux sur la belle prison qu’est la vie de couple ensemble. Alors on se quitte, la volonté de respecter ses besoins est vitale. Et c’est légitime.

2) Vous êtes un couple en crise parce que vous êtes incapable de vous s’épanouir par vous-même

Pour être heureux/heureuse à deux, il faut déjà être heureux/heureuse seul(e). Pour pouvoir aimer l’autre, il faut déjà s’aimer soi-même. Si je ne suis pas heureux personnellement, j’apprécie le moment où l’autre me rend heureux. Finalement, je m’attends toujours à ce que l’autre me rende heureux.

Je finis par croire que le rôle de l’autre est de me rendre heureux. Avec ces attentes, il est normal d’être un couple en crise!

En fait, quand l’autre ne répond plus à mes désirs, je le rends responsable de mes malheurs. La frustration s’exprime à travers les reproches. De plus en plus, la relation se détériore. Je pense naturellement que le bonheur se trouve dans les bras d’un autre. Alors, je rêve de mon ex qui finalement, n’est pas si pire. Je fantasme sur la voisine. Finalement, je me confis à un(e) autre. Je commets l’adultère.

Vous voulez surmonter la situation de couple en crise? Alors, cessez de croire que l’autre est responsable de votre bonheur. Responsabilisez-vous. Vos besoins sont VOS besoins, pas les siens. Interrogez-vous.

  • Si chéri(e) passe son temps à s’occuper de mes besoins, qui prend soin de ses besoins à lui ou à elle?
  • Vouloir à tout prix que chéri(e) s’occupe de moi aux dépens de ses besoins, est-ce respecter chéri(e)?

La question est : « Qu’est-ce que tu peux faire pour être heureux dans la relation? » et non pas « qu’est que je peux faire pour que tu sois heureux? ».

Mais comment faire en sorte que chacun d’entre nous prenne soin de lui par lui-même ?

Nous devons accepter que nos besoins soient de notre responsabilité. Mes problèmes ne sont pas ses problèmes. Nous devons accepter que notre conjoint(e) nous dise non.

Je n’arrive pas à être heureux ou heureuse seul(e).

En fait, qui ignore qui il est n’est pas épanouie. Toute personne qui ne sait pas ce qui la fait vibrer, ne fait pas les choses qu’il aime et ne peut pas vibrer. Finalement, quand l’autre ne nous procure plus de bien-être, quand il ne nous rend pas service, on accuse le couple d’être la raison de notre manque d’épanouissement.

Le fait est que vous êtes responsable de vos propres besoins. Votre partenaire a ses propres besoins dont il ou elle doit prendre soin. Vous voulez que votre partenaire reste à vos côtés ? Alors, guidez-le à trouver sa raison d’être, ses passions, des projets qui l’épanouiront.

Voilà, vous venez de saisir l’essentiel. Vous êtes un couple en crise parce que vous êtes des amoureux frustrés de voir vos besoins minimisés et opprimés. Il y a un couple en crise quand les amoureux ne sont pas eux-mêmes dans la relation. Ils ne sont que les pantins de l’amour. On rend aussi l’autre responsable de notre malheur.

Après avoir compris cela, vous savez quoi faire.

Le mode d’emploi pour renouer est la communication. Pour sauver votre couple en couple, il vous faudra écouter les besoins de chacun et définir les solutions.

Une écoute hors pair pour sauver son couple en crise

1) Proposer de faire le bilan

La première chose à faire pour sauver son couple, c’est de favoriser la communication. Blasés par une relation conflictuelle sans issue, les partenaires s’évitent ou jouent l’indifférence. Comment faire en sorte que chéri(e) accepte de parler? En fait, considéré(e) et écouté(e), chéri(e) se désarme.

Proposez à chéri(e) de faire le bilan de votre relation. Vous devez à tout prix démontrer votre intérêt envers les besoins non écoutés et non exprimés de votre partenaire. Intéressez sincèrement à ce que l’autre ressent. Intéressez-vous sincèrement à la qualité de son expérience de vie avec vous. En gros, donnez à l’autre l’occasion de vous dire ses quatre vérités.

Montrez-vous soucieux de ses besoins présents et passés. Eh oui, le ressentiment malmène bien souvent la relation. Chéri(e) apprécie votre intérêt pour la qualité de son expérience conjugale auprès de vous. ( Bien sûr, orgueilleux et fier, on ne l’avoue pas).

Lors du bilan, vous devez saisir les besoins de votre conjoint(e). Pour sauver votre couple en crise, vous devez mettre le doigt sur ce qu’il ou elle est profondément.

Votre conjoint(e) exprime ses besoins. Enfin, il ou elle se sent exister. Là, votre couple en crise multiplie ses chances de renouer.

2) Planifier une rencontre

Oui, vous n’en pouvez plus de la situation. Mais, n’imposez pas à chéri(e) de faire un bilan TOUT DE SUITE. Planifier une rencontre à de nombreux avantages.

  • D’abord, vous vous souciez de la disponibilité de votre partenaire. Cette délicatesse est un bon point pour vous! N’oublions pas que vous êtes un couple en crise. Chéri(e) est sans doute sur la défensive. Il ou elle a d’autres chats à fouetter.
  • Votre conjoint(e) prépare son discours. Il ou elle réfléchit sur les sujets sensibles à aborder. De votre côté, vous réfléchissez également à vos frustrations et à vos besoins.
  • Finalement, votre échange a toute ses chances d’être constructif.

Lorsque vous planifiez la rencontre…

3) Proposer des thèmes de discutions

L’objectif est de cerner au mieux les besoins de chéri(e). Vous en avez vécu des choses. Lors du bilan, chéri(e) va vous sortir des dossiers qui lui sont sensibles. Tout de même, proposez-lui des sujets à discuter le jour J. Vous pourriez lui suggérer de penser à ses frustrations lors de la naissance de bébé, lors de votre déménagement forcé, etc.

De votre côté, ciblez également les sujets qui vous sont sensibles.

Mieux encore. À deux, dressez une liste des événements qui ont marqué votre relation de couple. Chacun de votre côté, réfléchissez à vos frustrations et à vos besoins s’y rattachant.

4) Proposer d’établir une liste des satisfactions

Oui, il y en a eu des bas! Vu l’ambiance morose et électrique, on en doute pas. MAIS, il y a eu de BONS moments. Ceux-là doivent être cités lors de la rencontre. Après tout, écouter, c’est aussi aider l’autre à réaliser le bien dans sa vie.

Bien sûr, nous sommes dans l’écoute. Nous ne devons pas imposer à l’autre les bons côtés de la relation. Chéri(e) doit s’en rendre compte par lui-même ou elle-même. Avant la rencontre, proposez à chéri(e) de réfléchir sur les points positifs de votre relation. Pour chaque thème de discussion, invitez chéri(e) à considérer ce qu’il ou elle a apprécié chez vous.

De votre côté, vous aussi, listez les points positifs de la relation. Notez les comportements appréciables de chéri(e).

5) Proposer d’établir une liste de demandes

Nous sommes un couple en crise parce que nous avons ce sentiment d’oppression. Bien sûr, chéri(e) décourage certains de nos besoins. Mais nous sommes responsables de nos actes, comme de nos actes manqués! Vous vous sentez opprimés? La première personne à qui adresser une demande est vous-même.

Que pouvez-vous faire pour vous sentir libre? Que peut faire chéri(e) pour se sentir libre?

Souvent, nous n’assumons pas nos besoins. Conséquence, nous sommes éternellement frustrés. Nous n’ apportons pas de solutions qui viennent de nous-mêmes. Il faut dire qu’il est confortable de ruminer sans bouger nos petites fesses. Comme si la solution venait de l’autre. Comme ci tout nous était dû.

A chaque frustration, réfléchissez à vos besoins. Réfléchissez d’abord à ce que vous pouvez faire pour les satisfaire. Ensuite, s’il y a lieu, réfléchissez comment l’autre peut vous aider.

Avant le bilan, invitez chéri(e) à réfléchir sur ses frustrations, sur ses besoins et sur les solutions.

Le jour du bilan, il se peut que cela soit facile pour chéri(e) de se lâcher sur ses frustrations. Il ou elle est timide sur ses besoins et les solutions. À vous de jouer! A chaque frustration qu’il ou elle exprime, interrogez chéri(e) sur ses besoins. Écoutez son besoin attentivement. Puis, demandez « que peux-tu faire pour répondre à ton besoin? ».

Par exemple. Votre quotidien vous étouffe. Votre besoin est de voir plus souvent vos amis? C’est une demande que vous vous faites à vous-même. « Pour me sentir libre, j’ai besoin de voir mes amis plus souvent. À partir de maintenant, je me donne la responsabilité de le faire. »

Si vous avez des enfants et manquez d’organisation, vous formulez une demande à votre partenaire. « Est-ce possible pour toi de garder les enfants pendant que je m’absente une après-midi par semaine? »  Chéri(e) n’est pas tenu de répondre favorablement. Il se peut qu’il ne puisse pas. Mais, grâce à une bonne organisation, vous obtiendrez de la coopération.

6) VOYEZ qui est l’autre

Quand la frustration ne requiert qu’une écoute…

Selon Jacques Salomé, il y a des besoins qui nécessitent simplement d’être entendus. Parfois, on a simplement envie que l’autre réalise enfin qui nous sommes. On a simplement besoin que l’autre VOIT la personne unique en nous. Osez demander à l’autre.

  • « Tu es convaincu que j’ignore qui tu es… Alors, dis-moi, qui es-tu? »
  • « Qu’est-ce que je n’ai pas su comprendre? »
  • J’ai négligé certaines de tes blessures. Quelles sont-elles? »

Proposez de réfléchir chacun de votre côté: que suis-je que l’autre n’a pas su voir? Vous en discuterez lors du bilan.

Au tout début de la rencontre…

7) Proposer une pause entre les rencontres

Planifier de fragmenter le bilan. Par exemple, rencontrez-vous lundi, poursuivez mercredi. Cela permettra à chacun d’entre vous de méditer sur ce qui à été dit. A la prochaine rencontre, de nouveaux points pourront être discutés. Super, parce que renouer efficacement implique de communiquer sur un maximum de frustrations. Encore une fois, chéri(e) apprécie secrètement  cette opportunité de s’exprimer sur ses 1001 frustrations.

8) Proposer de parler chacun à son tour

Parler chacun son tour permet de minimiser les interruptions. Celui ou celle qui parle poursuit sur ses idées. À travers nos silences, nous encourageons l’autre à dire tout ce qu’il ou elle a à dire. Ce temps pour parler est le tien. Dis ce que tu dois dire. Précisons à l’autre que ce temps lui est réservé. En effet, l’autre peut s’énerver de notre manque de communication…

Par exemple, à chacun votre tour, exprimez-vous sur un sujet en particulier.

Chéri(e): Sujet de discussion (la parentalité) > frustration> besoin> demande

Vous: Sujet de discussion (la parentalité) > frustration > besoin> demande

9) Prévener le but de vos interruptions

Vous prétendez vouloir communiquer, mais vous avez le culot de l’interrompre? Chéri(e) risque encore de se fâcher. Les conjoints veulent que leurs besoins soient compris. Le fait est qu’il n’est pas très constructif d’écouter sans comprendre. Vous devez interrompre votre conjointe si vous ne la ou le comprenez pas. Vous devez saisir son message.

L’interruption doit être comprise pour être acceptée. Prévenez que vous risquez de l’interrompre dans le but de comprendre. Bien sûr, n’interrompez pas à chaque phrase. Interrompez quand vous êtes réellement dans la confusion.

Et vous?

Pourquoi pensez-vous être un couple en crise?

Vous sentez-vous opprimés dans votre relation?

235 commentaires sur “Couple en crise, 9 astuces pour renouer vite

  1. Bonjour Agnès,

    Très intéressant ton article (et ton site en général, que je viens de découvrir grâce au blog d’Olivier ;o))
    Au début de ton article, tu précises

    Pour ma part, la crise est si profonde que j’en arrive justement à me poser cette question : suis-je encore réellement attachée ? quand il n’y a plus d’attirance physique, voire de la répulsion, quand on s’adresse le moins possible la parole et qu’on s’en tient au minimum cordial par respect pour les enfants ou les gens que nous cotoyons, quand je suis contente d’être seule avec les enfants et que je peux souffler…
    Comment peut-on justement répondre à cette question ?
    L’article sur la libido/partage des taches ménagères est fort juste dans mon cas (mon mari s’occupe des lessives et d’un peu de ménage mais peu des enfants et de la gestion de la maison), mais même en admettant qu’il soit touché par la Grâce et s’investisse dans notre famille (je cite : « on le gonfle », surtout en vacances…), comment changer mon propre regard et retrouver l’homme qu’il a été avant de créer notre petite famille ?

    Au plaisir de te lire,
    Marine

    1. Bonjour Marine!
      merci pour ton retour positif, c’est encourageant 🙂

      ouaw, je comprends que tu te demandes s’il y a encore de l’attachement! En fait, grâce à toi, je vais préciser l’article… tu m’as fait réfléchir!

      Il y a des plusieurs raisons qui font qu’il n’y a plus d’attirance physique. On néglige le couple surtout quand on a des enfants… On croit l’autre acquis. Au final, l’autre est un parent, non plus un amant. Plus le temps pour la tendresse… et non plus pour la séduction. On a juste un mari qui a des besoins physiques.

      Celui-ci s’occupe de moins en moins de nos besoins émotionnels. ( Mais, nous avons la responsabilité de lui en parler..)

      Les frustrations accumulées tuent aussi la libido… Tous les jeunes couples devraient apprendre à communiquer pour préserver l’alchimie… à force de frustrations, à force de crise, l’alchimie perd en intensité. Bien sûr, on peut arranger les choses. On peut retrouver plus ou moins cette alchimie mais , avec une volonté de fer!

      Je suis convaincue que les frustrations exprimées et étudiées, on baisse les armes. Ce n’est qu’en discutant profondément des besoins et des blessures de chacun qu’on voit si l’attachement est toujours là.

      Imagine… le jour où il saura tout de la qualité de ton expérience de vie avec lui, tu seras soulagée. Ton coeur se libère de la frustration… et là tu seras en mesure de voir s’il reste de l’attachement. Avant de mettre carte sur table, on peut douter de l’attachement. Mais parler est la seule solution pour vérifier que cet attachement est d’actualité… Et si l’attachement n’y est plus, faire le bilan est quand même nécessaire. Comprendre et s’exprimer aident à amoindrir la douleur d’une séparation.

      Pour retrouver une imagine positive de ton homme, les astuces telle la gratitude peuvent t’aider. Je m’appliquerai à en trouver d’autres 🙂 Si tu as du ressentiment, c’est important de le gérer. C’est important de communiquer là-dessus… Comment relancer la flamme si une part de toi est frustrée…

      Il dit que vous le gonflez. Quels sont ses besoins à lui??
      Tu peux le retrouver… on peut retomber amoureux. Si vous ne vous touchez plus, c’est normal de douter de ton attachement. Sans contact, l’hormone qui procure le sentiment d’attachement (l’ocytocine) n’est plus stimulée. Il y aura un article là-dessus dans les semaines qui viennent.

      Merci pour ton commentaire. Tu me donnes plein d’idées d’articles!
      Je suis heureuse que ce blog puisse t’inspirer :). Surtout, n’hésite pas si tu as des témoignages. Les idées d’articles me viennent en lisant votre quotidien.
      Agnès

    2. Un article que j’ai beaucoup aimé lire.
      Intéressant! Un régal.
      Pour ma part nous avons traversé une grosse crise il y a 4 ans grâce à l’aide de quelques séances de thérapie de couple.
      Malheureusement nous revoilà à nouveau dans une crise très forte et qui dure dépuis plusieurs mois.
      J’ai proposé a mon mari de faire une piqûre de rappel « thérapie de couple » il ne veut plus en entendre parler.
      Malgré plusieurs Tentatives de discussions avec lui c’est pire à chaque fois.

      Des réponses du genre
      – si nous n’avions pas notre fille je serais parti depuis bien longtemps.
      – je ne veux plus discuter j’en ai ras le bol, si on y arrive tant mieux si on y arrive plus tant pis.
      – l’amour j’en ai…mais ça ne fait pas tout!
      – je fais semblant mais je ne supporte plus tes façons de faire, ta maladresse je ne te supporte plus.
      – je ne te supporte plus mais je fais comme ci pour pas être emmerder avec des discussions….
      – nous avons pris des chemins différents nous ne serons plus en symbiose c’est comme ça!

      Après de si belle paroles que puis je faire.
      Il ne me touche plus ni me câline.
      Il me parle avec dedein et me rabaisse.
      Je lui ai demandé si il avait encore des projets avec moi mais sa réponse fut aussi négative que le reste :
      plus trop mais il faut tenir 6 à 8 ans encore « notre fille (10ans )sera grande… à ce moment là nous pourrons faire le nécessaire. »

      Je ne vois pas l’intérêt de rester ensemble et attendre que notre enfant soit majeur pour divorcer. Elle subit des disputes régulières !!
      n’est ce pas plus destructeur!!!
      J’aimerais pouvoir renouer le contact et retrouver cette complicité.
      Mais pour cela il faut être 2.
      Je suis quelqu’un qui en temps normal garde le sourire positive je suis de bonne constitution mais je suis maladroite et parfois étourdie…. j’avoue que la je deviens morose et je perds ma joie de vivre.
      15 ans de mariage et Je ne reconnais plus mon mari

      Suite a mon insistance matin il a fini par dire qu’il voulait bien essayer de faire un exercice de couple mais qu’il ignorait quant car il avait d’autres choses à faire.
      Je suis épuisée je me dis que je devrais également prendre mes distances.
      Ça devient étouffant et épuisant..aimer une personne éperdument qui vous tourne le dos.

  2. Bonjour,

    Cela fait 5 ans que nous n’ avons plus de relations intimes, nous nous comportons comme des amis, sans avoir de complicité… Je ne sais pas si Je ressens encore de l’ attachement envers lui.
    Merci pour votre blog

    1. Bonjour Marie -Annick,

      C’est la première fois que tu commentes un article, merci. Vu ce que tu dis, c’est normal que tu ne saches plus comment gérer la situation… je comprends ta détresse. ( j’ai lu ton courriel mais je n’en parlerai pas ici si tu n’y tiens pas).

      Si tu en as le cœur, parle-nous de ta relation en général. Que s’est-il passé? Il y a-t-il eu des événements qui ont perturbé votre relation? En parler est libérateur. Certains d’entre vous m’écrivent les détails de leur relation. Sache que je suis présente pour t’écouter. Tu m’as moi pour t’aider à y voir plus clair…

      Merci pour ta participation.

      A très bientôt Marie-Annick.

  3. Bonjour Agnès,
    encore un super article.
    Dans cette article, tu réponds à un problème majeur. Merci pour toutes ces astuces permettant de renouer avec son ou sa conjoint(e). Je pense que beaucoup de couple passe à travers une crise un jour ou l’autre.

    Pour ma part, cette crise concerne l’épanouissement de chacun, dans le couple, le bien être (le bonheur) de chacun.
    C’est bien d’être en couple, mais il faut que les besoins de chacun soit considérés et respectés si l’on veut que se couple aille au mieux. (comme tu l’explique dans ton article)

    Je t’avouerais que nous ne sommes pas encore en crise au niveau où nous devons nous réunir pour parler de nos frustrations plusieurs fois par semaine, mais nous essayons de nous dire l’un l’autre ce qui nous plairais dans la vie, ce qui nous rendrais heureux. Et je doit un peu cela a tes articles qui nous amènent à réfléchir logiquement sur le couple.
    Tous le monde ne comprend pas comment fonctionne les relations de couple de manière inée, nous avons donc besoin de lignes directrices et elles sont présentes sur ton blog.
    Merci 😉

    1. Bonjour Angel!
      Ça me fait plaisir de te lire 😉

      C’est sûr, plus on tait nos besoins, plus la relation en prend un coup. Même si on ne s’en rend pas compte sur le moment.

      Vous avez raison de discuter de ce que vous aimez. Parfois, on ignore nos goûts. Avec notre vie bien occupée, on manque de temps pour se connaitre individuellement. Se motiver à deux à rechercher nos passions individuelles… ça, c’ est un couple gagnant;)

      Merci pour tes encouragements Angel. Ils stimulent ma motivation.
      A bientôt!

  4. Bonjour

    merci pour ces articles tops et très clairs.
    pour mon couple, il est trop tard. mon mari est parti depuis 6 mois et ne souhaite absolument pas renouer.
    pourtant, je nous retrouve à 200% dans cet article, et suis convaincue que l’amour ne s’envole pas du jour au lendemain, qu’il est « juste » enfoui » sous un tas d’incompréhension, de rancœur,…
    maintenant, il me faut apprendre à trouver mon bonheur, seule. C’est à ce seul prix que je vais pouvoir me reconstruire et aller de l’avant
    merci encore

    1. Bonjour Angel!

      « l’amour ne s’envole pas du jour au lendemain, il est « juste » enfoui » sous un tas d’incompréhension, de rancœur ». C’est tellement bien dit! J’ai besoin de tes droits d’auteur. Me donnerais-tu l’autorisation de reprendre mot pour mot ta phrase? 😉

      Tu as raison. Il faut apprendre à trouver son bonheur seul pour aller de l’avant. Séparé comme en couple.
      Grand merci pour ta participation 😉
      Agnès

  5. Bonjour Agnès,

    parfois il est aussi bon de « Changer de cadre », j’en suis convaincu. Ca peux permettre de donner plus de force et d’efficacité à tes très bons conseils.
    Avec les mêmes repères on reproduit les même choses, les mêmes actions, les mêmes comportements et tout ça de manière souvent inconsciente. Changer de cadre permet de casser un peu tout cela et de voir la situation de manière différente et donc de prendre du recul.
    Pour changer de cadre il faut souvent changer de lieu. Prendre des vacances dans un lieu inhabituel, aller visiter un vieil ami, diner dans un nouveau restaurant, faire un WE thalasso avec son conjoint. Bref sortir du quotidien pour pouvoir enlever un certain nombre de contraintes et pouvoir prendre du recul.

    A bientôt Agnès,
    Pierre

    1. Bonjour Pierre,
      Mille mercis pour ton très bon conseil! Sincèrement, en lisant ton commentaire, je suis pleine de gratitude. Notre environnement nous renvoie à notre réalité, à nos frustrations… même de façon inconsciente, comme tu le dis si bien. Changer de cadre pour renouer est très pertinent.

      C’est un conseil à partager! Je le rajouterai à l’article. En même temps, ce conseil mérite un article à lui seul! Grand merci pour ta participation Pierre!
      A bientôt
      Agnès
      Ps : je ne te vois plus sur le forum… J’espère que tout marche de ton côté.

  6. Bonjour .mon mari entretient des relations tel avec j.or je suis sa femme et je me suis fait passée pour j.jai eu droit à de terribles déclarations d’amour.la hier je lui ai avoué que j c.etait moi sa femme.depuis je me sens comme libérée mais perdue.lui nie. Il ne fait que mentir. C’est la deuxième fois qui.il fait cela. Uniquement pat tel je crois. Je n’ai plus envie de pardonner. Je n’ai plus confiance en lui.demain ce sera une autre.merci pour votre avis.

    1. Bonjour,
      Tu es J. Ton mari dit à J qu’il l’aime. Il l’aime sans avoir vu cette femme? En plus ce n’est pas la première fois? Peut-être que ce n’est qu’un divertissement. Comment se porte votre relation de couple en général? Peux-tu nous en dire plus sur la qualité de votre relation au quotidien?
      A très vite
      Agnès

  7. Bonjour Agnes et merci pour cet article tres complet qui va nous aider, je pense, dans notre situation!

    Je m’appelle Will j’ai 31 ans, je suis en couple depuis 5 ans avec ma conjointe qui a 30 ans, nous avons eu un bébé il y a un tout petit peu plus d’un an ( desiré bien entendu!). Nous sommes passés par de nombreuses difficultés, professionelles et relationelles , mais nous sommes restés unis malgré tout.

    Cependant, debut aout, nous nous sommes disputé pour une bêtise et dans la discussion ma conjointe à laché une bombe; elle ne sait plus ou elle en est, doute de ses sentiments ( amour/attachement) m’a reproché tout un tas de choses, accumulés depuis un long moment, certains de ses ressentiments, elle m’en avait deja parlé ( fonctionnement à la maison, manque tendresse, le fait que je m’enferme dans ma grotte( comme dirait J.Gray)) et d’autres etaient totalement nouveaux, du moins je n’en avait pas connaissance.

    Le vase etait plein et elle voulait que ca change et etre heureuse. J’ai beaucoup reflechis à mon comportement, j’ai reconnu et identifié mes fautes, j’ai traversé une periode de stress intense avec la fermeture de ma societé ce qui a enormement joué sur mon comportement.
    Mais je sentais qu’il y avait autre chose que je n’identifiait pas, j’ai donc decidé d’aller consulter un psy afin de mettre des mots sur tout ça. La seance fut bénéfique, beaucoup de choses remontant à mon enfance, en etaient la cause. J’ai donc entrepris un travail sur moi, une remise en question assez profonde. J’ai discuté de tout cela avec ma conjointe, elle m’a dit qu’elle etait consciente de certaines choses me concernant, c’est pour cela qu’elle mesurait sa rancune, d’autres, en revanche lui etaient inconnues, de ce fait, il fallait qu’elle les integre dans sa reflexion pour avancer, elle m’a dit qu’elle avait besoin de temps et que je la laisse reflechir tranquillement sans la solliciter de ce coté là.

    Nos relations au quotidien sont assez agreables, nous discutons tranquillement, essayons de sortir quand nous le pouvons, passons du bon temps… En revanche depuis que l’absces a été crevé, ma conjointe a un blocage qui refrene toute sa libido, nos relations physique se limitent a des calins et des bisous sur la bouche ( pour se dire bonjour, au revoir, bonne nuit la semaine et un peu plus le weekend vu que nous sommes ensembles plus longuement toute la journée) pas de caresses, pas de bisous dans le cou etc, en somme tout ce qui pourrait nous rapprocher de l’acte sexuel. Elle reste, par contre tres attentionnée à mon egard, elle me raconte son quotidien au travail, ce qui la tracasse, dès que je suis dans mes pensées elle me sollicite immediatement pour me demander comment je vais, me sourit souvent, partage mon humour, se projette avec moi pour des choses banales et d’autres moins…
    Cela va faire plus d’un mois que cela dure et depuis elle me dit qu’elle se sent soutenue, comprise, ( je me suis attelé à la soulager au maximum à la maison pour les taches quotidiennes ce qu’elle me reprochait de ne pas faire entre autres, j’en ai la possibilité car je travail de chez moi) Je ne la sollicite plus du tout sexuellement, je lui demande juste comment elle se sent et si tout va bien, je suis plus agreable, on ne se prend plus autant la tete pour rien… Le fait est qu’elle n’arrive pas a depasser son blocage, car elle se sent profondement blessée et a peur que le desir et la clarté sur ses sentiments ne reviennent pas, ce qui l’amenerait à rompre. Elle pense que le temps arrangera certainement les choses, elle refuse de voir un conseiller conjugale ou un psy pour le moment.

    Je suis un peu désemparé, car je voudrais que ca s’arrange, c’est la femme de ma vie, la mere de notre enfant, je l’aime profondement, meme si je ne lui ai pas toujours montré comme j’aurais dû le faire. Je lui laisse le temps qu’elle desir, mais est ce la bonne solution? Ne va-t-on pas s’eloigné davantage sans proximité physique? Que dois-je faire? Que pensez vous de la situation?

    Merci pour votre blog, j’ai vraiment hate de vous lire!

    Bonne journée

    Will

    1. Bonjour Will!

      Pour la réponse tardive, merci pour ta compréhension.
      Merci de te confier ici. J’ai lu tes 3 messages. J’ai donc une vue d’ensemble. Mais, je réponds à chacun de tes messages pour être sûre de bien comprendre votre histoire.

      Pour commencer, sache que votre volonté de sauver votre couple saute aux yeux. Et… c’est émouvant.
      Deux choses notamment: de ton côté, tu as vu un psy. Tu te mets sérieusement à la recherche de tes erreurs. (En plus, tu lis du J. Gray?? 🙂 ). De son côté, alors que ta femme était réticente au début, vous allez finalement voir un thérapeute conjugal…

      Début août, ta femme lâche une bombe. Et puis, tu apprends qu’elle te trompe depuis le mois de juillet… Quand elle te dit tes quatre vérités, elle a des sentiments pour un autre, aussi superficiels soient-ils. Il est donc normal que ta femme se sente confuse quant à ses sentiments pour toi. Et puis, lors de ce début de rencontre avec son patron, elle cible davantage tes défauts que tes qualités… L’explosion de ta femme est donc compréhensible.

      Oui, sa relation avec son patron a certainement éloigné ta femme de toi. Mais qu’est-ce qui a fait qu’elle s’en est allée vers son patron? Souvent, c’est la dévitalisation de la flamme amoureuse dans le couple qui favorise la rencontre avec un ou autre autre. C’est la dévitalisation de la flamme qui favorise la naissance d’une autre passion…

      Deux choses sont responsables de la dévitalisation des sentiments. Les frustrations accumulées et le manque d’attention envers cette flamme ( en d’autres mots, envers les besoins de l’autre). Vous êtes sur la bonne voie pour résoudre vos frustrations. Vous savez tous les deux que vous devez résoudre des problèmes autant individuels que relationnels.

      Tu travailles à ton compte. C’est compréhensible que tu n’as pas eu le temps d’être à son écoute. Tu en avais la volonté, mais pas le temps. C’est normal. Tu as tes ambitions professionnelles et c’est très bien. Dans cette situation, on a un peu moins de temps pour être a l’écoute de l’autre, c’est sûr. Ton amoureuse, parce qu’elle respecte ton ambition et te soutien dans ton choix de vie, doit comprendre cette problématique.

      Elle devait et doit te formuler clairement ses besoins. Oui, tu as sans doute tes torts, mais, dis- moi, avec quelle efficacité te communiquait-elle ses besoins? Tu ne me parles pas des techniques de communication de ta femme? Tu me parles de tes erreurs, mais elle en a certainement faites.

      Ta femme est très attachée à toi Will. Elle aime passer du temps avec toi. Vous faites beaucoup de choses ensemble. Peut-être bien que pour le moment, le désir sexuel n’est pas là. Mais, tu dis quelque chose de très important, elle se projette encore avec toi… Aussi longtemps que tu es dans ses projets… tu es dans son cœur.

      Oui, ta femme peut fortement douter de ses sentiments puisqu’elle n’a plus de désir. Cependant, si elle a eu du désir pour son patron, elle ne se projetait pas avec lui … Le désir n’est pas tout! Beaucoup de choses peuvent altérer le désir. Comme tu le dis, il peut s’agir de blocage. Je vais me documenter à ce sujet. Mais une chose est sûre… l’intensité du désir et de l’attirance fluctue dans un couple. Cela ne signifie pas que votre couple n’a plus raison d’être. Il ne faut pas tirer de conclusion trop hâtive.

      Grâce au thérapeute, vous allez sans doute mettre le doigt sur ce qui freine ta femme!
      Si tu veux bien, éclaire-nous à ce sujet si l’entretien avec le thérapeute porte ses fruits!

      A très bientôt!

      Agnès

      1. Bonsoir Agnes,

        Merci encore pour tes reponses qui me permette de voir un peu plus clair dans le neant qui m’habite en ce moment.

        Tu as soulevé des questions lors de ta reponse, je vais essayer d’y repondre du mieux possible;
        Concernant sa communication, il est vrai et elle en est consciente, qu’elle ne m’a pas alerté de la meilleure des manières, a savoir qu’elle a gardé enormement de choses pour elle, pensant que ca allait se regler tout seul avec le temps.
        On sait maintenant que ca n’etait pas le mieux a faire… Elle n »osait tout simplement pas, par peur du conflit, les non-dits sont une composante de son education.
        Elle m’a dit certaines choses, notamment sur le coté pratique, la tenue de la maison, mon atitude, mon humeur etc… Mais pas ce qu’elle ressentait profondement vis a vis de tout ça.
        Ce qui est assez paradoxal, car elle a été capable de m’avouer des blessures enfouie remontant a l’enfance dont elle n’avait jamais parlé a personne.

        C’est une personne tres emotive et je sais qu’elle a manqué d’affection et de valirisation durant son enfance et son adolescence, une mere depressive, un pere absent pour le travail assez froid dans ses emotions( il ne lui a jamais dit qu’il l’aimait par exemple).

        Effectivement, j’ai devorer  » Les Hommes viennent de Mars et les Femmes de Venus » j’ai enormement appris, et me sert de cela pour ameliorer notre quotidien!

        En fait ce qui me fait le plus de mal, est que son infidelité je l’ai decouverte, elle ne me l’a pas avoué alors que je lui ai tendu plusieurs perches pour, elle m’a dit qu’elle ne voulait pas que je porte cela en plus, car je souffrai deja bien assez de ses doutes et de son eloignement, voila pourquoi elle a agit de la sorte.
        Seulement, c’est cette decouverte qui l’a fait redescendre sur terre selon ses propres mots et affronter la realité pour enfin accepter de suivre une therapie conjugale.

        Je complete ma reponse sur ton autre commentaire.

        Will

        1. Bonjour Will!
          C’est une très bonne chose que ta femme reconnaisse ses torts. Elle sait que votre relation peut s’améliorer… Elle accepte le fait qu’elle était mal outillée pour la vie à deux… elle veut mieux faire. Elle SAIT que votre couple a ses chances. Son infidélité t’a fait du mal, mais à te lire, elle à la volonté et l’espoir nécessaire pour sauver votre couple.

          Tiens, je vais relire « Les hommes viennent de Mars et les Femmes de Vénus ».

          Le choix de ta femme de te cacher son infidélité reste compréhensible. Es-tu émotif?

          Parfois, on fait des choses pour satisfaire un besoin profondément personnel… il se peut aussi que ta femme n’ait pas eu le besoin de te parler de son infidélité. Ce manque était le sien. Nous avons des besoins propres qui NOUS concernent… la vérité ne nous apparait donc pas nécessaire, surtout quand elle fait souffrir.

          « Heureusement » que tu as surpris des messages. Ta femme n’a pas eu le choix que de faire face à l’éventualité d’une séparation… depuis, elle travaille à sauver votre couple…

          C’est une épreuve difficile. Mais, cela va vous permettre de révolutionner votre communication et d’approfondir votre relation. L’amour , ça n’est pas parfait… ça n’est pas facile. Mais quand l’amour est là, il faut se battre pour lui. Beaucoup cherchent et ne le trouvemt jamais.

          A bientôt Will

  8. Je viens d’apprendre qu’elle me trompe depuis le mois de Juillet…. Grosse desillusion, j’encaisse tres difficilement, elle me dit qu’elle va y mettre un terme pour que l’on puisse regler nos soucis. Nous devons commencer une therapie de couple la semaine prochaine. Elle me dit que ce n’est qu’un incident de parcours, que ce n’est qu’une amourette, il a 20 ans de plus qu’elle, est marié et c’est son boss. J’ai intercepté des sms ou elle lui dit » je t’aime », elle me dit que c’est dans l’emballement, l’euphorie de la relation. Dois-je le croire? Je ne sais plus quoi penser car elle me ment depuis 3 mois…
    Merci d’avance.

    1. Bonjour William!

      Comment te sens-tu depuis avoir découvert son infidélité? Tu sais, quand une infidélité survient, les torts sont dans les deux camps. D’un côté, tu n’as pas su écouter. D’un autre côté, elle n’a pas su communiquer efficacement. A partir du moment où l’on est conscient de cela, la déception s’allège. Je te laisse me revenir sur ton ressenti !

      Est-ce que tu peux la croire quand elle dit que ce n’est qu’un accident de parcours?

      Oui, définitivement. Quand elle se sent négligée, une femme peut sans même s’en rendre compte glisser dans les bras du patron. Je ne donne pas raison à ta femme, bien sûr. Mais, une femme est sensible à qui lui manifeste de l’intérêt, quand son homme n’est plus attentionné, selon elle. Une femme peut se laisser séduire par son patron, quand elle doute de l’intérêt amoureux que son homme lui porte…

      Mais, encore une foi, même si on peut comprendre ta femme, elle avait le pouvoir de mieux te communiquer ses besoins.

      Oui, on peut dire « je t’aime » à son patron sans profondément le penser… Ce « je t’aime » peut tout aussi vouloir dire « merci de me faire sentir femme… ça faisait longtemps », « merci de me faire sentir unique ». Le « je t’aime » que tu as lu ne veut pas forcément dire « je suis amoureuse de toi ».

      Ta femme se projette encore avec toi… Ta femme a finalement décidé de voir un thérapeute. Elle a décidé de rompre avec son boss. Elle veut se concentrer à sauver votre couple. Oui, William, sa relation avec son patron ne vaut pas la vôtre. Elle en est consciente. Elle est consciente que votre couple a toutes ses chances. Elle est consciente que vous auriez pu mieux communiquer vos besoins. C’est pourquoi, vous voyez un thérapeute.

      Doutes-tu encore de sa sincérité?

      ps: si mes réponses te sont bénéfiques… fais-moi savoir. Tes critiques me permettront d’améliorer mon écoute.

      A très vite.

      Agnès

      1. Merci pour tes eclairages d’un point de vue feminin, surtout concernant le « je t’aime » qui etait adressé a son amant; elle m’a dit que pour elle effectivement, c’etait dans l’euphorie et que peut etre elle avait besoin de le dire et que ca ne signifiait rien… Tu la rejoint donc sur ce point!

        Pour ce qui est de mon etat, je t’avouerai que je ne suis pas au mieux…

        Je dors tres tres mal, je me force a manger, je reflechis beaucouo et sans cesse, une boule permanente dans ma poitrine, pourtant je m’efforce de sourire et d’etre present au qotidien pour elle et notre enfant.
        Le plus dur, meme si j’ai envie de lui pardonner pour aller de l’avant, est que je n’arrive pas a me debarasser de ce sentiment de doute qui se traduit du fait que, son amant etant son boss et travaillant directement avec lui, meme si lui est sur Paris et qu’il ne se voient pas souvent en pratique, il se rappelle sans cesse a ses bons souvenir, vu qu’il echange des mails et des couos de fils souvent pour le travail.

        Elle me dit que lui comme elle sont capable de separer le boulot et la vie privée, mais est ce si evident quand il y a des sentiments..?

        A priori lorsqu’elle a rompu, il a été comprehensif et a attesté du fait que c’etait le mieux a faire; il est marié mais a deja divorcé deux fois. Je me mefie de lui, car dans leurs conversation que j’ai pu lire, c’est toujours ma femme qui se livre sentimentalement, lui reste tres prudent… Bref il n’est pas le sujet.

        Tu vois par exemple, elle est en deplacement a Paris aujourd’hui jusqu’a demain, lui est a priori en voyage d’affaire, mais ils doivent se voir pour une reunion demain.

        Elle m’a envoyé un sms ( assez froid) pour me dire qu’elle etait bien arrivée;  » je suis bien arrivée!!!, a demain! Bonne soirée. »

        Je cherche peut etre la petite bete mais un « bisou » a la fin du message aurait-il été de trop?

        Je me torture l’esprit a me demander si elle n’est pas encore avec lui cette nuit, cela repond a ta question si j’ai envie de lui faire confiance;
        Oui, mais c’est encore trop frais et je ne peux m’empecher pour l’instant de douter car elle l’a menti sur leur relation quand je lui demandais si elle voyait quelqu’un.
        Peut etre me diras tu que c’est normal, car je suis encore tres confus et desorienté, du coup je me fait des films…
        J’ai vraiment hate de commencer cette therapie, car la mienne individuellement m’a fait beaucoup de bien.
        J’espere que ma femme sera receptive comme je l’ai été.

        Je viendrais, bien entendu, partager ce qui est ressorti de la premiere seance.

        Ma conjointe m’a dit que le plus dur ne serait pas de tirer un teait sur sa relation avec son amant, mais bien ce qui nous attends avec cette therapie pour nous reconstruire.
        Tu vois, en ce moment et ce depuis que j’ai decouvert le pot aux roses, elle oscille entre lucidité bonne humeur, gentillesse et parfois je la sent distante renfermée, preocuppée, froide…
        Ce qui parfois me fait douter de sa volonter de vraiment reconstruire.
        Elle me dit qu’elle ne fait pas expres dereagir comle cela et que pour le moment elle n’est prete ni a donnee, ni a recevoir, pourtant avec son amant, il en etait bien autrement. Elle m’a dit que c’etait parcequ’avec lui, il n’y avait que les bons moments du debut d’une relation et que nous il y avait les heurts qui modifiait la donne.
        Elle m’a donné une info interessante que je laisserait a ton appreciation; ce qui l’a attiré chez lui, c’est sa ressemblance non pas physique mais psychologique avec… Moi!
        Et que c’est pour ca qu’elle a tombé les armes et s’est abandonné a cette passion, de plus a priori il est plus ou moins dans notre situation avec sa femme, donc ma conjointe s’est sentie comprise etc…

        Difficile de jongler avec tout ça, d’autant que moi je ne suis pas au mieux non plus et je m’accroche au moindre temoignage d’affection de sa part. Exemple du sms dont je t’ai parlé tout à l’heure.

        Voila mon etat du moment et les dernieres nouvelles.

        Je repasserai Samedi te resumer notre premiere seance.

        Au plaisir de te relire

        Et merci pour tout!

        Will

        1. Bonsoir Will!
          Je pense à votre rendez-vous chez le thérapeute… comment ça s’est passé finalement?

          Ça n’est pas le sujet… mais… ta femme aurait franchement pu choisir un autre amant que son boss! C’est sans doute pour cela aussi qu’elle n’a pas voulu te dire la vérité sur sa liaison… Elle était consciente que tu aurais toujours tes doutes. On comprend encore plus sa discrétion à ce sujet…

          Il n’y a pas que la peur de te blesser qui l’a poussé au silence. Elle avait aussi des intérêts professionnels à rester discrète. Si son amant avait été l’épicier du coin, elle te l’aurait peut-être avoué. Tu as du mal à refaire confiance parce qu’elle t’a menti. Au fond, ce n’était contre vous ni contre toi, mais un peu pour elle. On peut donc « comprendre » son choix de se taire là-dessus… Et pour refaire confiance, il faut sans doute comprendre l’autre, sans pour autant excuser.

          Quand elle est physiquement proche de son patron, tes doutes sont compréhensibles. Tu as raison, même en SMS, elle devrait te rassurer. Mais ne te torture pas plus. Surtout, ne fais pas comme si tu es indifférent à ses textos. Dis-lui ton besoin d’être rassuré. En faisant cela, tu rappelles subtilement à ta femme que votre intention est de sauver votre couple. Elle en reprendra conscience. Elle peut « oublier » , si elle a des sentiments pour son boss.

          Son amant te ressemblait psychologiquement… et ça attirait ta femme. C’est bien d’entendre cela. Elle aime tes qualités. Tu doutes de ses motivations parce que son humeur est changeante parfois… Tu sais, c’est une situation sans doute difficile pour elle aussi. Elle se sent probablement coupable, même inconsciemment. Quand on ne sent coupable, on est frustré contre soi-même… On s’énerve de ne pas avoir été à la hauteur. Finalement, elle peut s’énerver contre toi ( même si c’est culotté…).
          Tout ça pour dire que malgré tout, ses humeurs changeantes peuvent simplement indiquer que votre crise conjugale est pénible pour elle également…

          Au plaisir de te relire Will!

          1. Bonjour Agnes,

            Merci pour cette reponse rapide!

            Apres une premiere seance avec le therapeute, il apparait que ma femme comme moi avons des choses a regler au niveau personnel, de son coté la therapeute lui a expliqué qu’elle avait beaucoup de colere en elle à cause de ce qui s’est passé dans notre histoire. Aujourd’hui le negatif a pris le pas sur le positif et selon elle, tant qu’elle ne se sera pas debarassée de cette colere, ses sentiments resteront enfouis, elle lui a dit que meme si elle prenait la decision de me quitter, elle reitererait le meme schema avec le prochain. Ma conjointe lui a dit qu’elle ne voulait pas eclater notre famille, mais cette peur que ses sentiments pour moi reste enfouis la bloque pour avancer. La therapeute lui a dit qu’il fallait commencer par ne pas recasser le passé car cela la ferait stagner, mais se tourner vers l’instant present et l’avenir, faire des projets ensemble, vivre tout simplement. Elle nous a dit aussi qu’il fallait que ma conjointe vienne la voir seule pour l’aider a ce debarrasser de cette colere qui nous empoisonne et surtout qui l’empoisonne elle.
            Ma conjointe a meme dit que ma reaction face a cette evenement lui avait prouvé que j’etais sur le chemin du changement et que ca lui faisait du bien, car comme tu l’as dis, elle l’a fait pour elle, pas contre moi ni contre nous. Elle ne veut surtout pas que cela s’ebruite car cela serait catastrophique pour son environnement pro.
            Elle veut vraiment sauver notre couple et notre famille.
            Là encore tu as tapé juste (quel talent!)

            De mon coté, le doute sur les sentiments de ma conjointe couplé a l’adultere ont mis un sacré coup a ma confiance et mon estime personnel, mais pas sur mes sentiments. La therapeute m’a dit qu’etant quelqu’un de tres cerebral, un travail etait a faire sur le laché prise, j’ai une tendance a tout et trop analysé, du coup je me fait du mal. Il faut que je pense un peu plus a moi et a ce que je veux. Nous allons donc bosser la dessus.

            La therapeute a donc conclu qu’il fallait que reglions nos problemes perso et ensuite elle s’attaquerait a notre couple, afin de l’aider a le consolider si nous voulions rester ensemble. Elle nous a dit que ca serait dommage de ne pas nous battre car elle sentait vraiment quelque chose entre nous.

            Voila en gros ce qui en est ressorti, nous devons la revoir individuellement avant 15 jours afin de travailler tous ces points.

            Qu’en penses-tu?

            Will

          2. Salut William!
            merci pour ton retour suite à votre entretien avec votre thérapeute! c’est très intéressant pour moi de te lire!
            alors, la colère de ta femme voile ses sentiments… au moins, ça valide l’article ci-dessus. 🙂

            Donc dans un sens, ta femme n’a pas d’intérêt à refaire sa vie et à stopper la thérapie, vu le risque de reproduire le même schéma. 🙂 Bingo, il n’y a pas d’autres alternatives que d’améliorer les choses entre vous !

            Il ne faut pas ressasser le passé… c’est ce que je conseille également… merci sincèrement Will. C’est un vrai plaisir de découvrir les conseils de votre thérapeute!

            C’est vrai que tu vas à la recherche de conseils pour sauver ton couple. Donc tu dois y porter beaucoup d’attention intellectuelle. C’est vrai que là, c’est un sacré conseil que d’apprendre à lâcher-prise. Comme ta femme, tu dois sûrement cesser de ressasser le passé ( et de l’imaginer avec un autre…).

            Franchement, la situation n’est pas évidente émotionnellement pour toi.
            Mais, à travers cet écrit, tu exprimes l’espoir et la détermination…. C’est vraiment émouvant.

            C’est un réel plaisir de te lire William! Tu m’as rempli d’émotions 🙂
            J’espère te relire!

  9. Suite de notre histoire:

    Elle a rompu avec lui hier, car pour elle cette histoire ne mene à rien et n’a pas d’avenir, elle me dit qu’elle a été egoiste et veut donner une chance a notre couple, seulement voila, elle a des sentiments pour lui mais ne les definit pas, elle pense que ce sont ceux d’un debut de relation ou il n’y a que les bons cotés, ce qu’elle ressent pour moi est un profond attachement, elle se raccroche a nos bons moment pour avancer ( est-ce suffisant) mais elle aimerait retrouver du desir et un sentiment d’attirance sexuel, mais pour l’instant rien ne vient et ca lui fait peur… Peut etre est ce sa relation avec son amant qui l’embrouille, car lors de leur relation elle s’est lachée au lit et cela lui a fait du bien. Dur a entendre pour moi, mais sincere de sa part. Je lui ai dit que je pouvais lui apporter tout cela, elle le sait mais ne parvient pas a depasser son blocage vis a vis de moi. Je fait tout pour ne pas la brusquer,la soutenir , l’aimer car j’ai compris mes fautes qui l’ont poussé a faite cela et de son coté elle s’en veut, elle est dans un elan d’amelioration.
    Nous allos voir un therapeute de couple en fin de semaine, nous sommes decidés a ameliorer les choses.

    Mes codoleances pour votre frere. Je pense a vous.

    William

    1. Bonsoir Will,

      reviens-moi sur les avancés avec votre thérapeute…
      le manque de désir pour le partenaire est un problème qui touche de nombreux couples…
      de mon côté, je vais aussi m’informer.
      J’ai reçu tes nouveaux commentaires.
      Je te réponds sous peu.

      Merci de ta confiance

  10. Bonjour Agnès,
    Merci pour ta réponse 🙂
    En fait pas de reproche en particulier
    Hormis qu’elle se sent étouffer mais bon elle ne veux pas bouger de son confort et n’étant pas habituer à rester à rien faire sa le pousse à tenter des activités!!
    j’ai reçus un sms a 1h25 du matin pour voir si il y avais des amendes a payer a 1h du mat!!!
    Je lui ai répondu tout a l’heure vers midi
    Réponse rapide de sa part
    En fin de conversation
    Elle me fais un Reproche bizarre que je n’aurai pas éteins la lumière de la Voiture ni mît le frein à main et pas au point mort ( c’est un réflexe de le faire)

    Et s’en suis cette petite phrase sa ne fais que confirmer mon choix

    Provoc? Méchanceté gratuite?

    Merci Agnès

    1. je dirais exaspération… sans doute a t-elle besoin d’espace?
      un peu de solitude lui ferait du bien. Elle a l’air frustrée.
      le silence radio aurait beaucoup davantages en effet.

  11. Bonjour Agnès,

    Merci pour ton analyse. En te lisant, je pense que tu as déjà un bon aperçu de la relation, de nos personnalités contrastées, et c’est exact que je n’apprécie pas trop son mode d’expression assez distant et de devoir faire un reproche pour qu’enfin elle se décide à renchérir sur des choses qui ont eu lieues des semaines, voire des mois auparavant . Je partage ton avis sur son ressenti, ça n’a pas dû être évident d’en arriver à emmagasiner autant de colère au point de ne plus voir l’amour qu’elle me porte. J’ai, en effet souvent mal géré mes émotions. Elle s’est souvent plié à mes désirs, et moi considérant normal qu’elle s’adapte, vu que c’était elle la distante, détaché et moi le dépendant affectif. Je suis honteux de moi-même, j’étais conscient d’être assez jaloux et surtout possessif, mais je ne m’étais pas vraiment rendu compte que c’était de la dépendance affective. Elle m’a à plusieurs reprises reprocher de se voir trop, et de ne pas voir assez sa copine (elle n’a pas énormément d’amis proches). Cela vient aussi du fait, que je maintenais un discours assez autoritaire sur les amis. Pour moi la plupart sont de passage, et le peu qui resteront préféreront passer du temps avec la famille qu’ils construiront, avec de temps en temps une sortie en couple. Ceux pensant autrement, étaient pour moi célibataires, et étaient comme des troubles fêtes, n’ayant rien de mieux à faire, que de prendre le temps de notre « chéri », lui rappelant qu’ils se voyaient plus avant. En regardant en arrière, forcément je me dis que j’ai été égoïste, mais le fait qu’autour de moi, les autres couples qui m’entourent semblaient collés l’un à l’autre (tous les deux semblant être dépendant affectifs, terme que je ne connaissais pas sous cet angle avant la lecture de ton article), ainsi que mon environnement familial direct (surtout mon père, qui ne fait jamais rien sans ma mère, et pense aussi normal qu’un couple voit moins, voire pas du tout les amis, les considérant même comme des menaces potentielles et donc autant de situations à éviter au possible. Je ne comprend d’ailleurs pas cet état de fait, sachant que lui a été dans son jeune temps un coureur de jupons). Tout cela m’a conforté dans mon idée de penser qu’elle était en tord, et que moi aussi j’avais droit à être aimé de manière sincère par une personne pour qui je serai le centre d’intérêt principal et vice versa. Honnêtement, je ne sais pas vraiment pourquoi, je suis une personne si fidèle, honnête, trop sensible, désireuse de vivre un amour sincère où chacun retire son bonheur de la présence de l’autre et ressent un manque en son absence, pourquoi j’ai l’impression d’avoir besoin d’être accompagné par une personne semblable. Pourquoi j’ai si peur d’être abandonné par l’être aimé, au point d’en perdre la raison (comme lorsque je me suis effondré). Avec le recul beaucoup de mes actes paraissent exagérées. Je n’ai pourtant pas eu une enfance difficile, mais je me rappelle que même lors des premières amourettes de courte durée, je ressentais une profonde tristesse à chaque fin de relation, je n’ai jamais apprécié jouer. J’ai même l’impression que je suis incapable de quitter quand je m’attache à quelqu’un, que j’aurai très bien pu rester toute ma vie même avec la première relation (n’ayant pourtant duré qu’un jour), peu importe les difficultés. Parmi toutes mes relations, c’est la deuxième sérieuse (même si pour moi, je considère que c’est la première, vu que l’autre était une menteuse depuis le début). Je pensais que ce serait la bonne, car je n’avais jamais rencontré quelqu’un d’aussi droit, honnête, fidèle dans la gente féminine et aucune ne lui arrive à la cheville selon moi (qualité extrêmement rare de mon point de vue), bien plus important que le fait qu’elle ne soit ni tactile, ni très attentionné…). Je n’ai pourtant jamais été abandonné dans le passé familial (excepté ma demi-soeur qui à l’aube de ses 15 ans (j’en avais 7 à ce moment-là), a préféré quitté la maison ne supportant plus ma mère et n’ayant jamais accepté mon père). J’aime pourtant pleins d’autres choses dans la vie, et j’arrive à m’épanouir dans des activités en dehors du couple.

    Je sais que je l’ai aussi beaucoup fait souffrir dans le passé, de manière indirecte pour qu’elle entretienne son physique (j’ai un gros défaut, même si ce n’est pas dans proportions extrêmes comme certains, je suis un peu narcissique, et je sais que beaucoup de gens détestent ce défaut. Ce que je trouve assez paradoxal, car quand on leur parle, ils passent leur temps à juger du physique des autres). Je la trouve pourtant très jolie, et je sais bien sûr qu’on doit aimer une personne comme elle l’est et non comme on voudrait qu’elle soit, mais j’ai maladroitement parlé à plusieurs reprises d’un idéal, que ce soit en mettant en avant le corps d’autres femmes (inconnues, star), en donnant mon avis positif ou négatif sur ces vêtements, autant de choses qui l’ont complexé, lui ont montré que je préférais qu’elle prenne plus soin d’elle. Nous sommes d’ailleurs inscrits dans une salle de sport depuis le début de l’année, et nous nous sommes bien repris en main, que ce soit dans l’exercice ou dans l’alimentation saine. Mais, je suis sûr qu’elle n’a pas oublié. Pour la jalousie à propos des vêtements, c’est dû au fait que je ressens de la jalousie si elle porte des vêtements montrant un décolleté ou une jupe trop courte ( je n’ai pourtant aucun problème à aller avec elle à la piscine, mais dans la vie de tous les jours, j’avais du mal à accepter même quand c’était plutôt discret, trouvant cela trop provoquant).

    La liste a été une déception pour moi, car j’ai pris assez de temps à écrire quelque chose de correct sans la mettre trop en cause, quand elle de son côté, s’est contenté d’écrire quelque chose de froid et très court (je vais faire un autre message ou je mettrais le contenu de nos listes). Nos deux derniers mois, elle est d’ailleurs resté assez froide, pourtant j’ai été beaucoup moins jaloux, je n’ai presque plus eu de réflexions dans ce sens, tout en respectant les demandes de sa liste, même si je souffrais intérieurement de son manque d’attention. Je me contentais de lui en donner, sans trop l’étouffer. Mais à mon avis, le mal est déjà ancré depuis longtemps. Je pense que la liste t’aidera aussi à voir plus clair sur certains problèmes enfouis.

    Je te rejoins sur le fait que seul lui laisser le temps de se retrouver est la bonne chose à faire, même si c’est dur pour moi d’être sans aucunes nouvelles. J’aurai bien voulu lui offrir une attention (fleurs, carte…) pour lui montrer qu’elle me manque, que je regrette et que je suis désolé d’avoir dû attendre un électrochoc pour comprendre un peu mieux ses souffrances cachées (dues principalement à mes propres frustrations) mais je ne pense pas que ce soit la bonne idée vu la situation.

    Désolé d’avoir autant été dans le détail, je suis un peu sorti du contexte couple, mais peut-être que tu verras dans mes écrits, des indices sur ce qui a pu façonné (négativement) ma personnalité. Je sais, que tu ne juges pas, et j’espère ne pas passer pour une personne imbuvable, car je suis loin d’être aussi mauvais que mes écrits ne peuvent le laisser transparaître. Merci pour ta réponse, ça me procure du bien de prendre le temps d’écrire ce que je ressens et au plaisir de te relire Agnès.

    1. Bonjour Vince!

      C’est normal de ne pas apprécier son mode d’expression. Tu as besoin qu’on te rassure 🙂
      mais, tu peux le lui demander sans procéder aux reproches. Pourquoi reprocher ? Après tout, elle est comme cela. Personne n’apprécie qu’on juge sa manière d’être. On ne veut pas changer non plus pour quelqu’un qui critique notre comportement.

      Mais, si tu fais une demande correctement, elle sera plus encline à porter une attention particulière à ton besoin.

      Ton amour pour elle est passionnel. En fait, tu pourrais n’avoir qu’elle tu vivrais très bien. Tu pourrais ne voir qu’elle tu serais heureux. Tu as ce modèle autour de toi. Mais comme tu en doutes, ce n’est pas sain. A agir comme cela, ta partenaire étouffe sérieusement.

      Elle et toi n’avez pas la même conception de l’amitié. Elle y croit et toi pas. Elle se sent certainement enfermée entre quatre murs avec ta conception des choses… je comprends sa frustration pour l’avoir vécu!

      Est-ce que tu peux lire l’article sur la jalousie? Ca t’aidera peut-être à comprendre pourquoi tu as aussi peur d’être abandonné… reviens-moi là-dessus!

      C’est sûr que faire l’éloge de la beauté n’est pas l’idéal. Tu as le droit d’avoir des goûts et des attirances pour tel ou tel physique. Mais, ça fait mal de se dire que son physique te dérange si elle ne fait pas attention. Comme tu le dis, il vaut mieux promouvoir l »énergie », la forme et la « santé » à ta copine, pour la vexer le moins possible!

      Non, tu n’es pas une mauvaise personne. Peut-être ton problème est que tu n’as pas une bonne estime de toi-même? Es-tu fière de toi? Sais-tu qui tu es exactement? Le manque d’estime de soi justifierait ta dépendance affective et certains de tes comportements excessifs envers ses amis, ses vêtements par exemple. Je te laisse y réfléchir…

      A bientôt!

      1. Bonjour Agnès,
        Je comprends ton raisonnement et le fait que ça doit être dur de se sentir étouffé. J’ai pourtant essayé de faire de gros efforts, mais le mal ayant déjà été fait, je pense qu’au moindre écart de ma part (même si beaucoup plus rare) lui fait déborder sa colère. Elle m’a d’ailleurs répondu (le jour elle a décidé de tour arrêter) quand je lui ai dit qu’il faut mettre de l’eau dans son vin, qu’elle avait déjà donné et que maintenant, elle saturait. Je pense que j’ai beaucoup de mal aussi à accepter aussi le fait que par rapport à certains couples de nos familles respectives, les difficultés que nous rencontrons sont minimes (couple qui reste par intérêt, et/ou par peur de ce que les autres vont penser, alors que la vie dramatique qu’ils vivent au quotidien aurait dû les séparer depuis longtemps…).
        Pour les amis, je n’irai pas jusqu’à dire que je ne crois pas en l’amitié, mais plutôt que je comprends qu’on se contacte beaucoup moins du fait qu’on soit en couple. Ils préfèrent partager du temps avec leur moitié et moi avec la mienne. Je sais qu’il est mieux de le demander gentiment, en expliquant les choses plutôt que de reprocher, même si la colère refoulée ou le fait de sentir attaquer ce que nous sommes, nous a tous les deux empêcher de communique de la bonne manière. J’ai d’ailleurs déjà tenté de lui dire autrement ce que je ressens, en écrivant par exemple (ça date de plus d’un an), pour lui expliquer que je n’avais rien contre le fait qu’elle aime voir son amie, qu’elle veuille aller faire du shopping…, mais que j’avais besoin qu’elle me montre par des mots, des gestes… que je suis important pour elle, et aussi que ce serait pas mal qu’on fasse l’une ou l’autre sortie avec, mais ça ne s’est jamais fait. Je pense qu’elle s’est forcé un petit temps de me dire des « tu me manques », et qu’après la situation est revenue au point de départ (de mon côté, les frustrations de ne pas ressentir que je suis celui qui compte le plus pour elle, et de son côté les reproches ou certaines de mes attitudes).
        Après que notre relation soit devenue plus sérieuse, elle m’a souvent reproché d’être casanier, et qu’on ne sortait pas beaucoup. Pourtant elle n’a jamais réellement proposé des sorties (si ce n’est le shopping, où elle se rendait la majorité du temps seul ou avec sa mère comme je n’aimais pas trop ce genre d’activité). Je dirais même que toutes les dernières sorties qu’on a faites, excepté une ou l’autre, se déroulaient avec mes amis. Elle m’a même reproché dernièrement de la forcer à venir, du fait que j’ai insisté en disant que ça me ferait plaisir qu’elle vienne, or qu’elle ne voulait pas (tout en se permettant de lâcher, qu’au moins ça nous fera sortir) .Ca m’a fait beaucoup de mal, du fait que le principal dans une sortie de couple n’est pas toujours le contenu, mais le fait d’être bien ensemble et/ ou le fait de savoir que notre présence fait plaisir à l’autre. La manière de demander les choses est importante et si elle avait juste pu demander : « ça me ferait plaisir même si tu n’aimes pas, que tu m’accompagnes à tel endroit », mais non, elle préférait se frustrer en ne me demandant rien, parce que lui avais peut être dit par le passé que ce n’était pas mon truc. Je sais que j’ai fait des erreurs, mais ma jalousie (j’ai bien lu ton article et j’en avais déjà lu d’autres par le passé, je me retrouve honteusement dans certains éléments que tu mentionnes, et j’ai beaucoup apprécié cette phrase : « si vous étiez votre partenaire, vous pourriez vous même vous êtres infidèle), ma possessivité, mon manque de confiance ne sont pas les seules responsables de la situation actuelle. Je sais, que son père ne lui a en grandissant pas donné trop d’affection voire pas du tout (ayant lu des articles à ce propos, je me suis toujours demandé si son côté distant ne pouvait pas provenir de ce manque). Pour rebondir sur la confiance, tu as bien décelé le fait que j’en manque clairement. J’ai cela depuis longtemps dans le domaine privé et professionnel (peut-être du fait que je sois réservé, de ma timidité,…). Je suis pourtant loin de me laisser marcher sur les pieds, à part quand je sais qu’il est dans mon intérêt de prendre sur moi et de ne pas répondre. J’ai également fait des progrès, au travers de mes différentes réussites. Il est en tous cas clair, que ce manque de confiance mêlé à son caractère détaché n’a pas aidé pour avancer de manière saine. Je sais que je devrais continuer de progresser à ces niveaux, en me disant que je ne dois pas dépendre uniquement de succès dans le domaine professionnel, d’attention, de dévouement, d’être le plus important pour l’autre par des paroles, des gestes (même si dans tous les autres couples, chacun semble être la personne principale pour l’autre),… dans le domaine sentimental. De sorte, que j’arrive à garder confiance en moi, autant dans mes réussites que dans mes échecs. Je pense que le plus dur est et a toujours été de mettre ça en pratique, car ça fait longtemps que je suis conscient que ma confiance me fait défaut.
        Merci Agnès. A bientôt !

  12. La liste est ci-dessous. J’avais demandé de la structurer de cette manière (commentaire, suivi de « V » si c’est ok, de « O » si ce serait mieux sans mais ça passe, et de « X » si c’est plus possible et donc à absolument éviter).

    La sienne:
    Plus de critiques (même pour rire) sur l’entourage (famille,amis, etc). : X

    Moins de blagues quand je te le demande : V

    Je suis pas tactile ça veut pas dire que je t’aime pas : V

    Si je raconte pas ma journée c’est que je pense que j’ai rien a raconté, je suis comme ça : V

    Quand je dis quelque chose tu es distrait, tu es inattentif ou tu ne sais pas te concentrer sur ce que j’explique, donc ça m’énerve de répéter plusieurs fois : X

    Quand je rentre et que je suis fatiguée c’est pas méchamment que je te dis de descendre de ma voiture c’est juste que tu attends d’être dans la voiture pour me parler alors que tu avais le temps avant. : O

    C’était sa liste, je tiens juste à rajouter pour le dernier point, que j’attendais d’être dans la voiture, car je déteste être entendu, écouté quand on discute et que le ton peut monter, ce n’était pas pour l’ennuyer mais bon ça a empiré les choses…

    Voici ma liste :

    Crise, colère : X
    Ne cherche pas systématiquement des solutions à nos problèmes. : O

    Dire « je ne veux plus continuer comme ça » et de rajouter « on ne peut pas changer » (signification pour moi: impossible d’être heureux ensemble) : X

    Me rejeter la faute pour tes amis, auxquels tu as sois disant refusé systématiquement des propositions de sortie, or que même quand tu étais à l’école, et que je n’étais pas très chaud (ma faute je l’admets), tu y allais quand même la majorité du temps, et je me rappelle même une fois avec une de ta classe où vous deviez aller faire du shopping et ça a été annulé finalement. : X

    Voir des amis, c’est normal et je sais que je le prend mal par moment (ma faute), surtout au début quand c’était plus régulier mais je ne comprends pas (je l’exprime mal, je l’avoue), pourquoi on n’a toujours pas fait un seul truc de ton côté si ça ne dérange personne.
    Est-ce ça t’ennuierait tant que ça, est-ce qu’eux ne veulent pas, est-ce que tu n’as pas envie de demander, ou est-ce que tu penses que je vais pas savoir me tenir, qu’on ne s’amusera pas… : O

    Me donner l’impression que je ne suis pas si important à tes yeux, par des mots, des gestes, ça fait toujours plaisir et c’est le meilleur moyen de me faire plaisir et de me rassurer (et je ne parle pas des sms car ils sont envoyés tous les jours de la même manière). : O

    J’ai parfois l’impression, que tu n’as plus peur de me perdre, et dans les pires moments, que ce serait même un soulagement. : O

    On a le droit de se faire des reproches (même si je l’ai fait trop souvent pour pas grand-chose), par contre on n’a pas le droit de garder pour soi quand on apprécie pas ce que l’autre a dit ou fait.
    Moi de mon côté, je dois absolument me contrôler et encore plus faire confiance en évitant les reproches pour des bêtises et de râler pour rien, et il faut que tous les deux, quand un truc ne nous a pas plu,
    le dire ( au plus tard avant de se laisser et si possible directement) pour que l’autre puisse s’excuser. Sachant que je peux plus que toi en temps normal, dire des trucs blessants, même si je
    ne les pensais pas en mal, je ne devrais pas justifier pendant deux heures, mais juste m’excuser et dire que tu as raison et j’éviterais de te blesser par la suite. : X

    J’aimerais pouvoir m’intéresser à ce que tu as fait dans la journée, des discussions intéressantes, drôles ou autres, actualité,… sans passer pour un inspecteur qui cherche la faille (et je sais que c’est de
    ma faute comme j’ai souvent chercher la petite bête, et t’écouter plus attentivement pour ne pas te faire répéter), de même ce serait sympa si tu pouvais t’intéresser plus souvent sans que je
    parle de moi-même (peut être que je devrais abréger, ça te donnerai plus envie, je ne sais pas)… : V et O

    Si l’un des deux a un soucis, on doit en discuter calmement, ça sert à rien de s’énerver sur l’autre. : X

    Ma liste est finie. A bientôt Agnès!

  13. Bonjour,

    voila ma situation, j’ai découvert il y a maintenant 6 mois que ma femme avait un amant depuis 3 ans! je l’ai appris par un sms d’un ami qui m’annonçait qu elle avait une double vie, le choc !!!! apres une décente au enfer!!! elle me disait ce n’était qu’un copain! ensuite nous avons échangé un bisous une fois! et bien sur à force de chercher j ai su la vérité qui est bien sur que c’était son amant et qu’elle était amoureuse.

    cette homme et aussi marié et a des enfants tout comme moi (2 pour lui et 4 pour moi) il était prêt a quitté sa femme sur le champs, bien sur à la condition qu’elle me quitte aussi…. car pas fou il ne veut pas resté seul…. elle a continué a le revoir pendant ce temps et la ça a été la pire des périodes car je l’espionnais et elle continuais a me mentir.

    un jour elle a eu comme un électrochoc et m ‘a dis que j’etais toute sa vie et qu’elle m aimait, elle a donc pris sa décision de reconstruire avec moi, car malheuresement pour moi je suis trés amoureux de ma femme et ce meme après 25 ans de vie commune. mais voila cela fait maintenant 6 mois que cela c est passé et je n arrive finalement pas a pardonner, ce que je croyais pourtant pouvoir faire, mais son attitude me desespère

    elle fait comme si il ne s’était jamais rien passé, elle veux oublié toute cette periode de 3 ans mais n’a aucune forme d’affection a mon egard ( elle a toujours été comme cela, meme avec nos enfants) mais voila moi j’ai besoin qu’elle me prouve sa sincerité car je pense qu’elle est resté avec moi par interet et pas par amour. la maison les enfants, la peur de reconstruire quelque chose avec quelqu’un d’autre….

    moi je deviens completement fou car j’aime cette femme mais avec son attitude je suis perdu. ma question est, Est ce une attitude normale apres avoir trompé de vouloir oublier et faire comme si rien n’etait ?

    1. Bonjour Stef,
      merci d’avoir pris le temps de nous raconter ton histoire.
      oui, l’attitude de vouloir oublier et faire comme si de rien n’était est normale. Si, elle veut sauver votre couple, c’est normal qu’elle veuille aller de l’avant. En plus, elle sait que cela te fait du mal. Elle pense que moins vous en parlerez, plus vite tu iras mieux. Ce qui est faux.

      Vous devez en discuter. Tu dois comprendre pour surmonter ta souffrance et ton manque de confiance. Pour retrouver confiance en elle, tu dois comprendre. Tu dois réapprendre qui elle est et pourquoi elle a fait ça. Elle doit te parler de ses frustrations qui l’ont poussée à aller voir ailleurs.

      Toutefois, tu dis qu’elle n’a aucune forme d’affection, qu’elle est comme cela. C’est donc compréhensible qu’elle veuille oublier ça. Elle n’a pas ta sensibilité.

      Mais, tu peux lui faire comprendre qu’elle doit te parler. L’adultère n’est pas la fin du couple. Mais tes doutes sont très compréhensibles!

  14. Bonsoir Agnès
    merci pour ta réponse 😉

    Voici les nouvelles
    On a échangé quelque sms ou j’ai ete bref et j’ai fermer la conversation
    Suite à ca elle m’a contacté pour savoir comment on cuisinais certaine chose car elle ma dis ne plus rien manger de bien depuis que je ne suis plus la
    Je n’ai pas relevé et je lui ai répondu mais du tac o tac et après ç elle qui a mis interme à la conversation
    Elle a échangé quelque sms avec ma mère mais ne lui disant rien sur notre conflit ou rupture

    Hier elle est venu m’apporte une boisson au travaille
    Elle me regardais en souriant
    J’était froid car la voir sans pouvoir la touche ni l’embrasse me fais mal
    Je lui dis alors qu’elle devais être clair avec moi
    Elle me dis ç fini
    Ensuite elle me dis considère toi pour l’instant comme célibataire
    Qu’on a besoin de souffler et de prendre du temps
    Je lui ai dis que je souffrait
    Elle ma dis qu’elle aussi énormément que je lui manquait qu’elle pleurais
    Je lui ai dis que je pleurais meme a la vue de couple la elle c’est énervé et ma dis tu me confirme mon choix
    Après elle me dis ne plus m’aimer enfin par habitude et que ce n’est pas sa vison de l’amour

    Je suis perdu encore aujourd’hui elle a envoyé un snaptchat delle je ne l’ai pas ouvert refusant de rentrer dans son jeux
    J’entame mon vrai silence radio mtnt
    Et je reprend mes projets en main car si elle a besoin de temps pour faire le point sur ce qui est évident moi j’en ai besoin pour voir ou je vais

    Peux tu m’éclairer sur son comportement?
    Est ce que c’est mort ?
    Merci

    1. hum… à l’époque où vous étiez ensemble, est-ce qu’elle avait du temps pour elle? Est-ce que vous faisiez tout ensemble? Dans un de tes commentaires tu dis qu’elle se sentait étouffée. Ce sera bien que je comprenne en quoi c’était le cas 🙂

      personnellement, je pense que quand une personne ne veut plus de toi, elle cesse les discussions « superficielles » ! (genre des conseils de cuisine !). Elle n’assume pas encore la séparation puisqu’elle n’a rien dit à ta mère. En plus, elle te dit que tu lui manques. Il y a de l’espoir. Mais, il faudrait comprendre ses frustrations.

      « Je lui ai dit que je pleurais même a la vue de couple la elle c’est énervé et ma dis tu me confirmes mon choix ». Ce serait bien de comprendre ce qui l’a frustré dans ce que tu as dit. Peux-tu me dire à quel point tu l’aimes? As-tu des comportements excessifs?

  15. Et pour la première reprise de contact elle me demandais pour des amendes et me demandais de les régler
    Et hier elle ma dis les avoir payé
    Alors pourquoi m’incendier un jour pour les payer le lendemain Mdr

  16. Bonjour Agnès
    Et merci pour ton analyse
    Les amendes elle viennent de nous deux mais lundi dernier elle m’a contacter pour ca a une h du matin ensuite en le faisant des reproches et au final les a payés

    Elle se sent étouffer mais pourtant je ne la colle pas on Est dans l’appartement mais voilà elle se focalise sur son tel et son ordi ces journées ce sont école et hop lit ordi et tel
    Elle se sent étouffé car elle instaure la routine
    Je lui propose des restos des ballades
    Cinémas, comédie musical
    Elle me dis tjrs être fatigué ou avoir la flemme

    Du temps pour elle biensur
    Elle fais son sport vois ses amies sort avec ces amies

    Je pense que ce qui l’a frustrée elle a du croire que j’essayais de la faire culpabiliser alors que je ne cherche pas ça

    Ici elle m’envoie des photos et vidéos de nos petit chien mais je ne comprend pas si ç fini ç fini

    Elle a dis a un amis qui voulais passer les fêtes avec nous dans un premier temps être partante et après qu’on n’irais chez nos famille respective

    Et pour noel qu’on ne savais pas encore car pour Le MOMENT on était pas trop ensemble!!!

    Je suis perdu et j’ai l’impression qu’elle aussi à moins que je ne me fasse des idées

    Merci

  17. Alors te dire comment je l’aime
    Je remarque avec le recul que j’ai une dépendance affective mais pas démesurée
    Je l’aime depuis le premier jours ou on c’est rencontrer depuis deux ans sa ne c’est pas arrêté
    Mon amour pour elle ne décroisse pas
    Premier fois ou je rencontre une personne qui est aussi naturelle, aussi jouette que moi
    J’ai l’impression d’avoir mon double en fille et c’est ce qui est beau on a pas de tabou on est pas gêner l’un devant l’autre aucune retenue
    Grande complicité dans la vie et au lit

    Et c’est pour ça qu’aujourd’hui je veux me battre pour cette personne que j’aime je suis prêt à évoluer si il le faut lui montrer que je n’ai pas besoin delle pour vivre et que je sais me prendre en main alors qu’à aucun moment je lui ai fais douter
    Le probleme est survenu il y a deux ans je rentre du club med elle m’a demandé de m’installer avec elle
    quand je lui ai dis que je payerai le loyer elle ma dis non ç mon père qui le paye ç vrai qu’avec mon salaire débourser 1700 juste pour le loyer sa pique alors je me suis investis dans l’appartement les achats journaliers alimentaire mais aussi produit, matériel et une petite terrasse mais je l’ai fais par plaisir et non par intérêt
    Mais voilà ses amis me juge comme un gars qui reste par intérêt!!

    Ici elle ma dis vendredi essaye de te reconstruire en Belgique et on verra si on se voit les week end
    Mais ce que je ne lui ai pas dis cest que j’ai déjà trouvé un travaille et que Paris donc je v prendre une collocation et être mystérieux durant mon silence radio meme si elle sait que je travaille à Paris jusqu’aux 17octobre le reste sera de l’évolution

  18. Bonjour Agnès
    Merci encore pour ta réponse

    Alors du temps pour elle
    Elle vois ses amis sort avec eux
    Fais du sport., s’occupe d’elle

    Elle se sent étouffé mais on est jamais collé on est dans l’appartement mais elle se sent étouffé car elle rentre de l’école et di sport et se jette sur le lit avec son ordi et son téléphone

    Je lui propose alors restos ballades verres comédie musical cinéma
    Mais elle me dis être fatîgue et avoir la flemme
    Quelle prefere restee au lit et que je m’occupe d’elle massage papouille

    Mais ou bout d’un moment sa m’irrite aussi qu’elle ne veuille rien faire

    Dans le fait que je lui ai dis que je pleurais car elle penses que j’essaie de la faire culpabiliser!!!

    Il a deux jours elle est alle voir un peti chiots qu’on avais garder elle ma envoyez une photo ce jours la
    Et hier des vidéos

    J’ai l’impression que des que je ne donne pas signé de vie elle me vois des piques ou peut être que j’interprète trop
    Mais pour moi quans une relation est fini elle est finie

    Un ami la contacte pour voir si il pouvais nous re’joindre au nouvel an
    En premier elle dis être partante et après elle dis qu’on le fera chez nos familles respectives
    Alors sen suit la question et pour noel
    La elle dis on verra pour le MOMENT on est pas trop ensemble!!
    Éclairez moi svp

    1. ce ne sont pas des piques qu’elle t’envoie. Elle veut ton attention.
      c’est le silence radio qui fonctionne.
      qu’attends-tu pour faire un silence radio sérieux ? 🙂

      Pourquoi tu te fais du soucis pour Noël ou le Nouvelle An. A quoi ça sert? Vous n’êtes pas rendu là…

  19. Bonjour Agnès,

    Aujourd’hui en me levant, je suis tombé dans le débarras sur un pull qui était censé être chez elle. Ayant déjà remarqué l’autre jour qu’elle avait déjà repris ses quelques affaires de mon armoire. Bien entendu, elle ne me les a pas rendus en mains propres, mais en cachette. Mes parents et moi-même nous étions déjà posés la question lorsqu’elle avait repris son vélo sans raison il a deux mois, mais je n’ai pas été plus loin dans la réflexion, préférant me mentir et me dire qu’il n’y avait aucune arrière-pensée. En fait, je me dis qu’elle avait préparé cela depuis un bon moment et qu’elle a attendu avant de tout arrêter (je ne sais pour quelle raison, sûrement parce qu’elle culpabilisait de me faire du mal, d’autant plus que je n’avais rien fait de grave, et qu’au contraire j’essayais d’évoluer en m’accrochant dur comme fer à mon amour). La méchanceté (comportement…) qu’elle avait envers moi ces dernières semaines, est pour moi comme un cri à l’aide, qu’elle essayait de m’envoyer pour que je le fasse à sa place. Selon moi, beaucoup à ma place auraient stoppé la relation, ne serait-ce que par fierté d’arrêter d’être traité comme un inconnu, mais évidemment j’ai préféré fermé les yeux et m’accrocher à celle qui pour moi était la femme de ma vie. Plus tôt cette année, elle m’avait fait comprendre qu’elle n’était pas du tout prête à se mettre en ménage avec moi (j’en avais beaucoup souffert, parce dans le passé, elle avait une opinion différente). J’avais préféré prendre sur moi, et me dire qu’il fallait juste lui laisser du temps. Pour moi, c’est un peu comme les pièces d’un puzzle qui d’un coup s’assemble. Je pense que ce n’est pas uniquement à cause de son étouffement, mais plutôt, qu’à force d’avancer, elle imaginait déjà sa vie future, et ce qu’elle a aperçu, n’était pas ce qu’elle désirait (ménage, enfants, les amis qui s’éloignent, moins de sorties selon ses envies…), du moins pour le moment. Notre « routine » ne convenait plus à ses aspirations. En tout cas, en sachant que je suis le seul qu’elle ait jamais aimé (plusieurs relations avant, mais sans jamais avoir pris l’initiative de dire « je t’aime » en premier ni l’avoir ressenti, comme elle l’a fait avec moi), ça fait mal de se dire que ses différentes craintes ont fini par déchirer son amour, au profit de choses qui n’auront probablement plus d’importance dans quelques années.

    Ça va faire bientôt deux semaines, elle va normalement revenir vers moi (j’imagine pour me confirmer). Je ne sais pas trop comment réagir (si je dois chercher à comprendre pourquoi, lui dire qu’elle a bien préparé son coup, si je dois lui dire de prendre son temps pour continuer de réfléchir, si je dois être compréhensif, lui dire que c’est mieux ainsi, qu’elle mérite mieux et que je ne veux que son bonheur…). Pourrais-tu me donner des conseils pour avoir la « bonne » attitude (en sachant que je l’aime toujours autant)? Merci Agnès. A bientôt !

    1. Ouaw. Il y a tellement d’émotions dans tes écrits.

      Le jour où elle t’en reparle. Rien ne sert de lui faire des reproches ou des constatations amers…(comme lui dire qu’elle a bien préparé son coup). Au contraire, tu la conforteras dans son choix.

      Sois distingué… Démontre-lui subtilement à quel point tu as changé. Fais preuve de compréhension et d’acceptation. Sois à l’écoute. Retiens-toi d’être trop dans l’émotion. Montre-toi fort. Démontre-lui ta maturité.

      Non, ce n’est pas évident. Toi aussi tu as mille et une choses à lui dire. Mais, regarde. Elle a eu beaucoup de mal à communiquer avec toi. Elle le faisait de façon indirecte. On soupçonne qu’elle garde beaucoup de frustrations non exprimées…
      Si elle ne peut pas t’en parler maintenant, alors oui, du temps pour se calmer, elle en a besoin.

      Oui, en tant que couple, vous avez fait des erreurs. Oui, elle veut sans doute te quitter. Mais, laisse-lui entendre que tu es assez mature dorénavant pour communiquer avec elle.

  20. Bonjour Agnès
    Depuis vendredi je ne lui ai plus rien envoyé et aujourd’hui elle m’envoie
    Un message (Slt Ca va bien rentrée)
    Je n’ai pas envie d’y répondre j’ai envie de la faire cogiter beaucoup plus et de continuer mon SR

  21. Bonsoir Agnès
    Encore des nouvelles
    Elle m’a envoyé des sms et a fait intervenir ces amis
    M’a envoyé encore un photo mais cette fois d’une amende qu’elle avais soit disant payer et elle m’a appeler
    Mais bon je n’y vois rien de positif la dedans son amie n’est pas au courant que nous avons rompu
    Et ici je l’ai supprimé de Facebook car marre qu’elle est accès à ma vie alors que moi je ne sais rien d’elle
    Et de plus nous étions toujours en couple en statut et du coup je prefere lui montre que je reprend ma vie en main
    Et je continue mon silence radio
    Est ce que mon attitude convient 😉

  22. Encore une chose son anniversaire est la semaine prochaine mais ayant préparer ça a l’avance
    Il lui sera livre un cadeau comprenant un guide routard ou je devais l’emmener son cadeau et un mot et des fleurs seront livrés aussi jai tout organisé depuis le 15septembre et je ne retourne pas anparis ce week end donc il m’est impossible de l’annuler 🙁

    1. Par curiosité, il n’est pas possible l’annuler par téléphone? En es-tu sûr?
      Je ne pense pas que ce soit défavorable qu’elle reçoive ton cadeau.
      Vous êtes en remise en question. Ton cadeau sera un signe d’attachement pour elle. C’est une bonne chose.
      Le SR est utile pour lui faire comprendre que tu prends ta vie en main, avec ou sans elle.
      A son merci, réponds brièvement et avec détachement, tout simplement.

  23. Coucou Agnès encore merci
    Si je dois l’annuler je dois me rendre dans son appartement car c’est la gardienne qui le détient et je ne veux absolument pas la croisée au risque qu’elle pense que je la surveille

    je lui ai demandé si elle avait une relation avec un gars que je soupçonnais
    Elle a répondu que je me trompais
    On a échangé quelques mots mais froid de sa part

    J’ai peur que le fait de l’avoir supprimé de Facebook et de lui avoir envoyé de message cassent mes chances

    1. Au moins, tu as la réponse à ta question, à savoir si elle t’a trompé. Maintenant, tu devrais poursuivre ton SR. Au contraire, le SR , c’est aussi disparaitre de Facebook. Suscite le manque (je n’ai plus de ses nouvelles) et les interrogations (que devient-il?)

  24. Bonjour Agnès

    Petit coup de moi de ma part
    Pourtant
    Je remonte et je travaille sur moi meme
    Cette rupture me fais du bien remise en question plus envie de vivre dans le passé mais Allee de l’avant
    Reprise du sport, nouveau travail, nouvelle voiture et surtout je rentre en Belgique et je la laisse sur paris
    Ainsi si jamais retour il y a nous pourront nous revoir le week end pour redonner un nouveau souffle et un nouveau départ créant le manque la semaine!

    Après une brief discussion avec son meilleur ami qui m’a dis l’avoir eu au téléphone, il me l’a décrite comme étant abbatue, qu’elle n’est pas bien qu’elle pleure et que je lui manque!!!

    Elle lui a dis que quand j’était loin je lui manquais mais que quand j’était la elle avais tendance à s’énerve?????
    (Je ne comprends pas dirait le jeux du chat et de la souris)

    De mon côté je continue mon SR strict

  25. Bonjour Agnès
    Petit coup de blues pour moi hier soir
    Pourtant je fais un travail sur moi meme remise en question
    La rupture m’ouvre les yeux sur la relation le fait qu’on était trop l’un sur l’autre a s’étouffer et tjrs senguelai pour rien
    Son meilleur ami, ma appelle hier et ma dis qu’elle était abbatue, en pleure et que je lui manquais
    Mais que quand j’étais loin je lui manquais et quand j’était la elle s’énervait
    De mon côté reprise du sport, nouvelle voiture ,nouveau job mais en Belgique
    Et si jamais reprise il devais y avoir
    Je pense que se voir les week end serais un bon compromis

  26. Mais je ne comprend pas le fait qu’elle dise que loin je lui manque et pres delle elle s’énerve!!! Comment régler ça
    Dois je voir du positif ou non 🙁

  27. Bonjour Agnès
    Voilà depuis son dernier appelle vendredi, je n’ai plus de manifestation de sa part moi je suis dans un SR strict
    Son Annif est aujourd’hui et j’appréhende car elle va recevoir ç cadeau
    Et je me demande si le SR ne lui fais pas prendre le large plutôt que de lui faire un électrochoc
    :((((( perdu perdu perdu

  28. Bonsoir Agnès
    Vous pouvez effacer les messages précédent merci
    C’est ici que j’ai réellement besoin de tes conseils
    Voilà le nouveau
    Donc elle reçut ses cadeaux et son mot
    M’a reprochée de l’avoir effacée de Facebook et de l’avoir zapper aussi vite. elle ne pensait pas que j’aurais pu l’oublier aussi vite
    Et qu’elle se disait qu’elle ne reviendrai pas avec un gars qui pouvais la zapper aussi vite
    Après l’avoir calme
    Elle m’a avoué lui manquer
    on a terminé la conversation sur le fait qu’on pourrais se revoir le week end je lui ai dit que la distance et la reconstruction n’était pas pour l’effacer de la vie ou de la zapper
    Mais là elle me dis
    Très bien alors ne sois pas à ma disposition reconstruit toi mais la tout de suite ça sert à rien parce qu’on va retomber dans les disputes
    Je lui ai dit de comprendre qu’on Avait besoin de temps pour souffler et se retrouver
    Elle me dis laissons faire le temps
    Après elle ne voulait plus me parler donc elle me laisse dans le doute
    Et je lui ai dit qu’elle venait de mettre elle-même le point final sur notre histoire
    Et là Elle dit qu’il n’est peut-être pas final. Je sais que c’est pas cool de te laisser un doute mais c’est ce que je ressens. Maintenant là j’ai besoin d’être seule et toi aussi. On verra dans quelque temps quoi faire
    Et là j’ai terminé par je ne serais jamais sa roue de secours
    Je pense que c mort…
    Mais j’avais besoin de reprendre un peu ma dignité
    Même si là je repart en silence radio pensez-vous que sa la fasse réfléchir
    Merci je suis en attente de votre réponse sur ce message

    1. Bonjour Michael,
      Votre relation a l’air explosive. Juste pour cela le silence radio est une bonne chose. Il va vous permettre de considérer sereinement votre attachement chacun de votre côté. Le plus important, c’est que tu sois claire avec elle. 1) Tu l’aimes, tu souhaites poursuivre. 2) Tu es conscient de tes erreurs et tu es déterminé à améliorer ce qui n’allait pas dans votre couple.

      Mais vous devez vous rendre compte si l’autre est important au point de vouloir sauver la relation. Laisse place au manque et à la réflexion. C’est dur pour toi. Mais il y a beaucoup de tension entre vous qu’il faut apaiser.
      Qu’en penses-tu?

  29. Bjr Agnès merci
    Oui je suis d’accord
    On a discuté elle veux couper le contact et prendre du temps car elle me sent tjrs nerveux et oppressant 🙁
    Car je ne suis pas et serais jamais sa roue de secours
    Et que tant que sa ne changera pas sa ne la fera pas rêvenir
    Elle me dis de laisser faire le temps
    M’avoue que je lui manque
    Mais que pour le moment on fait chacun
    Notre vie… Et que je ne devais pas laisser passe des occasions 🙁
    Elle ma dis me vouloir dans sa vie car on a partagé deux ans et qu’elle n’arriverai pas à le zapper du jour au lendemain
    Voilà donc ç silence des deux côtés!!!
    Elle ma proposer un verre fin octobre
    Mais je sais pas quoi dire ni quoi penser

  30. Bonsoir Agnès
    Voilà le recul me fais comprendre que ce dernier temps je lopressais car ma confiance avais ete ébranler et donc la voir plonger sur son téléphone et ne presque pas interagir vis avis de moi ma mis dans l’excès et l’insistance je lui ai dis que j’était invisible!
    Et que le virtuel l’intéressais plus et de ce fait jalousie et énervement constant se sont mele les deniers jours
    Ici donc cela fais presque 4jours que nous n’avons plus discuté et je tiens bon je travaille sur moi meme
    Mais encore aujourd’hui elle revient avec une histoire d’amende qu’elle aurai reçu en octobre alors que nous ne sommes plus ensemble depuis fin septembre
    Je n’ai pas envie de lui répondre car ce ne sont plus mes affaires!! Je me plonge dans un silence radio strict
    J’aimerais avoir votre avis merci

    1. Au sujet des amendes, pourquoi dis-tu que ce ne sont plus tes affaires? Qui est l’auteur des amendes?
      Pourquoi ta confiance a été ébranlée? Tu la soupçonnais de voir ailleurs? Tu considères que tu as réagi maladroitement à ce moment-là?
      Elle sait que tu souhaites arranger les choses avec elle. Tu le lui as dit clairement et respectueusement. Tu n’es pas son souffre-douleur. Si elle veut arranger les choses, elle te reviendra tout aussi respectueusement. Tu es un gentleman toi. Ne te laisse pas perturber par ses exigences.

  31. Bonjour Agnès
    Je suis l’auteur de l’amende mais vu que je ne suis plus avec elle
    Je n’ai plus envie de débourser le moindre sous pour elle
    D’ailleurs mon soupçon c’est avéré être vrai malgré qu’elle nie
    Je la soupçonnais et donc depuis que nous sommes rentrés de vacances elle a repris contact avec le gars
    Et c’est lui la source de tous nos problèmes il s’est servi de nos disputes qu’elle lui racontait en amie pour se rapprocher d’elle
    Et là je les sais ensemble
    Hier j’ai répondu à son message pour l’amande en lui disant que je n’avais plus rien avoir avec ça
    Et que si elle pouvait arrêter de me recontacter car elle m’empêchais de prendre du recul
    On s’est énervée
    Et suite à ça elle ma bloquer de partout
    En gros maintenant on a plus de contact
    Elle est à Paris moi en Belgique
    Voilà je pense que c’est mort
    Même si je garde un espoir
    Car j’ai confiance en moi sur le fait que je vais lui manquer
    Je continue ma reprise en main en ne me souciant plus de ce qu’elle ou elle ne fais pas mais je suis déçu de voir qu’on puisse passer à une relation de deux ans à autre chose si rapidement
    Alors qu’elle me dit lui manquer et réfléchir
    Comment réfléchir dans ces conditions !!!
    Merci pour tes conseils

    1. Hum. Tu sais, c’est faire preuve de maturité que de payer les amendes qui nous appartiennent. Il est normal que ton comportement la frustre. On aspire à vivre avec un homme mature et responsable de ses actes. Que tu ne payes pas d’accord, mais ce serait exagéré de sous-entendre que c’est à elle de payer.

      Est-elle du genre à ne pas apprécier la solitude?

  32. Je verrais ça une fois calmé ce qu’il en est de l’amende
    je suis responsable et mature mais me savoir remplacer aussi vite alors que madame se dit étouffer et qu’elle a besoin d’être seule pour se vider la tête et se retrouver bien avec elle même
    Penser à nous et qu’elle refelchisse a savoir si le manque qu’elle ressent aujourd’hui est une habitude ou de l’amour
    J’y crois même plus elle m’a menti
    Je l’aime plus que tout mais si pour elle 2ans de relation sont mis sur la cellette le jour même de mon départ

    Je ne vois pas comment je pourrais la récupère ou meme espèrer que je lui manque réellement

    Merci pour ton analyse

    1. Michael,

      Ton désespoir est compréhensible.Mais, si elle a de l’amour pour toi, le silence radio fera effet. Elle te « remplace » déjà. Cela ne veut pas dire qu’elle tire déjà un trait sur toi. Son comportement peut révéler qu’elle a du mal avec la solitude. Qu’elle a besoin d’une présence pour être bien.

      Cela ne veut pas dire que tu ne lui manqueras pas.
      Une relation de couple est complexe parce que les individus sont complexes…
      Nous avons tous nos blessures d’enfance. Ces blessures nous font agir de drôles de façons.
      Et puis, elle se sentait étouffée avec toi. Il est normal qu’elle est eu l’envie de retrouver le contrôle.
      Notamment en prenant la décision de fréquenter un autre.

      Ne te torture pas l’esprit. Tu finiras par lui manquer si elle t’aime vraiment.

  33. J’ai besoin de conseil
    Je continue le silence radio strict
    Elle me manque mais jessaie de ne plus y penser

  34. Mais elle ne l’assume pas
    Vu qu’elle ne le rajoute pas sur Facebook
    Elle parle avec ma mère et dis avoir besoin de recul et de temps
    Elle Ne met pas de foto de lui
    Est ce juste un plan d’un soir!!!
    Pff les questions défilés dans ma tete Ç horrible
    Quand on demande juste que la personne avec qui on était sois honnête
    Avec nous

    1. Tu lui as dit que tu voulais renouer avec elle et que tu l’aimais sincèrement.
      Fais confiance au silence radio
      Mobilise ton esprit ailleurs pour éviter d’y penser (même si ce n’est pas évident)
      Et … attends…
      Ce sont les mêmes conseils que je te donne depuis le début.

      Quand on aime sincèrement quelqu’un , on revient vers lui.
      Ton grand problème est que tu te laisses tourmenter.
      Laisse lui réaliser ce qu’elle veut. C’est ça aussi le vrai amour.

  35. Merci Agnès
    C’est que je n’ai jamais une personne comme je l’aime aujourd’hui
    Donc je cherche des infos partout
    Pourtant j’ai confiance sur le faite que je vais lui manquer
    Mais l’attente est entrain de me ronger
    Meme si je fais mes activités il suffit que je reste deux min seul et j’y repense 😉 dsl d’être autant en détresse

  36. Bonjour Agnès

    Donc voilà je me rend compte que depuis mai juin elle avais des vues et qu’ils flirtais par sms et aussi quand je travaillais!!! Maintenant elle est avec lui
    J’ai envie de me battre pour elle
    Pour lui prouver que c’est une erreur

    Je me dis qu’avant il y avais l’attrait le désir le danger de la relation secrète mais aujourd’hui rien n’est plus vu que c’est une relation comme une autre

    Le SR est toujours bon
    Cela fais 6jours que nous n’échangeons plus coupure contact de tous les réseaux sociaux et mobiles

    Mais est ce possible de récupère une personne dans cette situation???

    J’ai l’impression d’être le plus désespéré des demandeurs de conseil

    1. Michael,
      il faut mettre toutes les chances de ton côté. Il me semble que le plus apte à te répondre reste Alexandre Cormont. Il est spécialisé dans la reconquête amoureuse. De mon côté je me spécialise sur comment sauver son couple.

  37. Bonjour,

    Moi je suis en couple depuis 2 ans et je suis confrontée à différents problèmes … Je doute mais j’aimerai rester avec lui. Seulement, parfois je me demande si je serai pas plus heureuse avec quelqu’un d’autre ou seule. Je n’arrive jamais à dépasser le cap des 2 ans. Que faire ? Merci de l’aide.

    1. Bonjour Lyly,
      Merci pour ta participation.

      Tu dis qu’il est difficile pour toi de dépasser le cap des deux ans. Plusieurs choses peuvent te pousser à rompre au bout de deux ans. Essayons de comprendre ! D’abord, souvent il s’agit d’attachement, et non pas d’amour… On peut confondre les deux. On peut donc douter… Pour ton compagnon, s’agit-il d’amour ou d’attachement ? Pourquoi aimerais-tu rester avec lui . Médite un peu et reviens-nous 😉

      Sinon…
      As-tu peur de l’engagement ?
      Est-ce de l’auto sabotage ? Penses-tu mériter le bonheur au plus profond de toi ?

      A bientôt
      Agnès

  38. Bonjour Agnès

    Tout d’abord laisse moi te dire que je trouve ton blog vraiment bien, et qu’il m’a beaucoup aidé à garder espoir avec ma copine, même si pour l’instant je ne sais pas encore si je vais le regretter.

    Voilà l’histoire : avec ma copine, ça fait presque 3 ans qu’on est ensembles on a 20 ans tous les deux aujourd’hui. À la fin de ce mois devait avoir lieu notre 3e anniversaire. En lisant tes articles ces derniers jours je pense que pendant notre relation j’ai été, surtout au début mais moins ces derniers temps, dépendant affectif. C’est ma première longue relation et nous avions une relation très fusionnelle. Tout est toujours très bien allé, on s’amusait beaucoup, peut-être trop parce que du coup nous sommes allés très vite (on est étudiant donc on vivait encore chez nos parents mais on avait tracé tout notre avenir quoi) et on avait un peu oubliés nos amis. Moi j’ai perdu de vue les miens et ces derniers mois ma copine avait repris contact et faisait des soirées avec eux.
    Pendant notre relation j’ai toujours voulu qu’on communique, qu’on parle de nos frustrations et des choses qui fâchent. Le problème c’est que ma copine n’en parlait pas et se met systématiquement sur la défensive. On a continué comme ça donc jusqu’à maintenant, et ces derniers temps tout s’est effondré. Ça a commencé par il y a peut-être un mois où elle me disait qu’elle avait rencontré un garçon et qu’elle se sentait attirée par ce dernier, mais pas amoureuse. Elle m’a promis qu’elle se contrôlerait et ne tenterait rien. J’en profite pour dire que j’ai tendance à être pas mal jaloux. Mais bon, vu comment elle m’a dit qu’elle se comportait en soirées il y a de quoi. Donc bref j’ai gardé ça dans un coin de ma tête en me disant c’est sûrement un signe pour notre couple. J’ai redoublé d’efforts, j’ai arrêté de faire le jaloux, on a fait des sorties et j’essayais d’être agréable à vivre en gros.
    Ces 2 dernières semaines elle parlait à ce mec de plus en plus, elle est même partie dormir chez lui sans me prévenir (elle n’est pas du genre à mentir et elle m’a dit qu’il ne s’était rien passé je la crois). J’ai proposé des solutions pour qu’on renoue un peu. Parmis elle il y avait faire une soirée ensembles avec ses potes à elle, que je connaissais pour la plupart. À ceci c’était un non catégorique. J’étais exclu de la soirée. Ses potes ramenaient leurs copines mais moi non, je ne pouvais pas venir. Je l’ai très mal vécu, et je lui en ai beaucoup parlé et comme d’habitude même en en parlant calmement elle s’est braquée. L’ambiance s’est dégradée entre nous à mesure qu’elle parlait à ce mec (en sachant qu’il serait là à la soirée), tout en me disant qu’elle m’aimait et qu’elle n’était pas amoureuse de lui.
    Moi j’essayais de la rassurer, de lui dire que ça arrive dans un couple qu’on ait envie de voir ailleurs, mais que l’important c’était qu’on prenne de l’objectivité et qu’on réalise qu’on pouvait s’en passer. L’autre jour, je lui ai mis le nez dans l’assiette en lui montrant la manière dont elle lui parlait, son comportement et tout, en lui demandant si elle était amoureuse de lui maintenant. Ça a fini en dispute, elle m’a ignoré et je suis allé la chercher devant son travail, à la fois pour m’excuser (je ne suis pas trés fort émotionnellement) et aussi pour faire le point.
    Elle m’a dit qu’elle voulait faire une pause. Moi j’ai essayé de la convaincre que c’était pas une bonne idée et qu’il vaudrait mieux juste se donner plus d’espace dans notre couple et surtout se donner du temps. Je lui répétais qu’une crise passait avec la communication et le temps. On s’était mis d’accord pour se donner une période « d’essai ». On ne fait rien, on reste ensembles encore quelques semaines voir où cela nous mène.
    Sauf que le lendemain ne lui reparle de cette soirée. Je lui avais dis qu’il faudrait faire des efforts chacuns de notre côté si on voulait que notre couple reparte, et qu’elle n’en faisait pas assez à mon avis. Et que par exemple cette soirée, qui a symboliquement été quelque chose d’important car elle refusait catégoriquement que j’y aille, ça pourrait être un premier pas important. Elle me disait qu’elle ne voulait pas que ne vienne car elle avait peur que je la juge sur son comportement, car elle buvait pas mal alors que ensembles on ne le faisait jamais, elle fumait un peu alors que sinon jamais, et elle avait tendance à être proche des gens et avait peur que ça heurterait ma jalousie. Je lui ai dis que je ferais des efforts, comme elle, à ce niveau là, et que elle ne pouvait pas savoir comment ça se passerait. Après ça elle a décidé de me dire qu’elle avait envie de rompre. Que les engueulades (alors que je ‘e faisais juste que parler et elle restait sur la défensive) à répétition l’avaient fatigué et qu’elle avait envie de passer à autre chose, de  » vivre sa vie tant qu’elle est jeune ».
    Au début j’ai fais le paillasson comme je fais si bien, en lui demandant de reconsidérer, d’y réfléchir. Ensuite j’ai un peu tapé du poing sur la table, en lui disant qu’elle n’avait fait aucun effort alors qu’on s’était mis d’accord, et que je lui en voulais pour ça. Je lui ai dis que soit elle se reprenait soit c’est je partais. Sauf qu’elle a dit qu’elle partait quand même et du coup j’ai pas pu résister et je me suis effondré et je lui ai dit comment je me sentais, à coup de longs messages. J’ai peur d’avoir perdu toute crédibilité. Pour la suite elle m’a dit qu’elle était décidée, qu’elle avait envie de faire d’autres choses avec d’autres gens, et notamment ce mec. Elle m’a dit qu’on était tombés dans la routine et que elle ne m’aimait plus comme avant.
    J’ai pas arrêté de lui répéter que ce n’était pas une situation insurmontable, qu’on pouvait faire demi tour et recoller les morceaux. Je lui ai envoyé des extraits de tes articles pour essayer de la faire réaliser mais elle refuse de comprendre… Je lui demande de prendre du temps pour réfléchir à tout ça, de ne pas faire un geste impulsif qu’elle risque de regrétter, mais elle ne veut pas comprendre, quand je lui demande de prendre 1 semaine elle le répond directement ou à la limite le lendemain. Je ne sais plus quoi faire, est-ce que je dois me résigner ? Est-ce que il est possible de lui faire entendre raison ? Elle m’a dit que rien n’empêche qu’on se remette ensemble plus tard, mais en gros elle compte quand même me quitter et tenter avec d’autres mecs. Elle me dit que si un jour on recommence on le refait sur de bonnes bases. Je lui dis que bien sur, mais o’qu’on peut même le faire dès à présent. Que on peut se donner une pause de 2 à 4 semaines et ensuite se retrouver…

    Je n’arrive pas à la faire changer d’idée. Elle est partie du principe qu’elle n’avait pas envie de faire de retour en arrière alors que tout ça s’est passé en quelques jours à peine. Elle refuse de se donner quelques semaines de solitude pour réfléchir.

  39. Salut Agnès,

    Cela fait presque 3 ans que je suis à la recherche de conseils par rapport à mon histoire de folie… Et je tombe comme par magie sur ton blog, je pense que c’est ce qu’il me fallait. Après avoir parcouru en long et en large tous ces articles, je me rends compte que mon histoire est vraiment atypique, c’est pourquoi je me permets de te contacter. Cette fois-ci, je pense que je vais enfin pouvoir me livrer à quelqu’un d’extérieur, et sans retenue !

    J’ai 29 ans, elle en a 25. Cela fait presque 3 ans que nous vivons une histoire d’amour… en cachette. À l’époque de notre rapprochement, je venais de rompre avec mon 1er amour, avec qui je suis resté 6 ans. Elle par contre, était toujours en couple depuis 10 ans, avec son 1er amour également, ils vivaient ensemble depuis pas mal d’années déjà. Nous avons tout les 3 le même réseau social, les mêmes amis. L’amour nous a pourtant foudroyé en même temps, et on n’a rien pu y faire. On s’est prêté à ce jeu dangereux… On a commencé à se voir en cachette, bien qu’il ne se passait encore rien, on aimait juste être en compagnie l’un de l’autre au début. Des textos toute la journée… Puis un jour j’ai craqué, je lui ai avoué mes sentiments, bien qu’elle était toujours avec son ex à l’époque. J’ai craqué parce que je sentais que c’était réciproque, et l’avenir me la confirmé. Quelques mois plus tard, elle m’a embrassé. Quelques semaines plus tard, nous couchions ensemble pour la première fois… À force de résister, on a donc craqué. On s’en voulait beaucoup tous les deux car elle vivait encore avec son ex, mais c’était plus fort que tout et elle n’avait pas la possibilité de partir de chez lui pour le moment.

    S’en suivi alors des mois et des mois de rencontres en cachette. Elle ne parvenait pas à partir, car elle ne s’en sortait pas financièrement et voulait être indépendante. Je l’ai beaucoup aidée et soutenue, je me suis donné comme jamais je ne me suis donné. Notre réseau social à tous les 3 a bien senti qu’il se passait quelque chose entre nous, et lui aussi, mais on a toujours nié, à part envers 2 ou 3 amis proches.

    Au jour d’aujourd’hui et sans entrer dans les détails, après d’interminables montagnes russes, elle est partie de chez lui depuis 10 mois, elle habite désormais seule dans un appart’. Elle ne veut toujours pas officialiser notre relation alors que c’est ce que je souhaite le plus au monde. J’ai déjà rencontrer ses parents, ses frères, a parlé de moi d’autres amis à elle extérieurs à notre réseau social principal… mais elle n’a jamais voulu rencontrer ma famille, les miens. On est déjà parti en vacances ensemble… toujours en cachette. Depuis quelques mois, notre relation est devenue chaotique. On ne se voit plus autant qu’au début, elle ne me montre plus ses sentiments, je suis toujours considéré comme « son pote » aux yeux de nos amis, et je commence à saturer après tous mes efforts. Marre de mordre sur ma chique, elle par contre a l’air de plutôt bien le vivre. En plus de ça, elle voit toujours son ex et passe du temps avec lui, bien qu’elle me dit qu’elle est toujours droite dans ses bottes et refuse de me parler de lui. Pour ne rien arranger, il espère toujours qu’elle revienne, et j’ai l’impression qu’elle n’arrive pas à s’en défaire, probablement volontairement, comme si elle voulait d’une manière ou d’une autre toujours le garder un peu auprès d’elle, comme si elle refusait qu’il puisse refaire sa vie avec quelqu’un d’autre.

    Je suis dans une impasse. Je ne sais plus quoi faire. Je l’aime de tout mon cœur mais je n’ai plus la force d’endurer tout ça… Je veux que notre relation évolue…

    Je ne peux me confier à personne… que me conseillerais-tu de faire ? D’y croire encore ou d’abandonner petit à petit ?

    Je ne te remercierai jamais assez d’avoir ouvert ce blog…

    Bonne continuation,

    Hugo.

    1. Bonjour Hugo,

      Merci pour ta participation. Merci pour tes encouragements. Et merci pour ta confiance 😉 C’est un honneur de lire ton histoire, livrée sans retenue.

      L’amour vous a foudroyé. Tu lui as d’abord avouer tes sentiments. Ensuite, elle t’a embrassé. Vous avez finalement couché ensemble… Tout cela n’a pas été précipité. Je veux dire, tout ne s’est pas déroulé en un soir. Quelque part c’était un choix de succomber à votre passion. Quelque part donc, votre comportement était réfléchit.

      Elle a finalement quitté son ex. Mais, avec beaucoup de mal. Dix mois plus tard, elle ne veut pas officialiser une relation avec toi. Elle est moins démonstrative. Pourtant, tu es persuadée que c’est fort entre vous. Elle te le prouve en partant en vacances avec toi. Elle a parlé de toi à tous ses amis proches et à sa famille. Tu les as même rencontré. Nul doute qu’elle a des sentiments…

      Elle t’aime. Mais, elle doute que faire sa vie avec toi est le bon choix. Sinon, elle serait ravie de rencontrer ta famille…
      Tu as raison, il est possible que ex soit à l’origine de son manque d’engouement envers toi …

      En fait, elle n’arrive pas à faire un choix. Te choisir, c’est le sacrifier, c’est le perdre. Si elle te choisit, elle prend le risque de baisser dans son estime. Vous êtes dans le même cercle d’ami.

      Elle a été plus de 10 ans avec lui. Il est un de ses repères… Même si elle a mis fin à leur relation. Elle sait qu’elle ne peut plus rester avec lui ( plus amoureuse). Mais, elle a du mal à aller de l’avant. Tu dis qu’elle n’a pas quitté son ex tout de suite, parce qu’elle n’était pas dépendante financièrement. C’est intéressant. A-t-elle confiance en elle? Un manque de confiance en elle peut justifier sa peur de l’inconnu. Elle a toujours pu compter sur son ex… Alors, que sera la vie sans son ex?

      En fait, il est possible qu’elle t’aime toi. Mais, elle peut avoir du mal à se défaire du confort de la vie avec son ex. Je te l’avoue. Il est possible qu’elle finisse par retourner avec lui SANS véritablement l’aimer. Et là, elle fera son propre malheur. Elle ne sera pas épanouie. Elle doit se faire totalement confiance. Si elle n’a pas confiance, il sera dur pour elle de lâcher prise sur celui qui a toujours été là pour elle.

      Est-ce que tu dois abandonner? Non. Tu souffres, mais, essais une dernière fois! Ça peut valoir le coup!
      Il faut qu’elle ouvre les yeux sur ses peurs. Tu ne peux pas le faire pour elle… Mais, tu peux la guider. Ne dénigre pas son ex. Respect-le. Ne cherche pas à savoir ce qu’il se passe entre-deux. Dis-lui que tu veux son bonheur. Mais, tu es responsable du tien. Tu dois avancer. ( Ce genre de comportement digne est efficace 😉 ). Dis-lui que tu respecteras son choix. Mais, que tu souhaites pour tous les trois que son choix soit le bon. Dis-lui qu’elle doit être avec celui qu’elle aime. Fais lui comprendre qu’elle est forte, indépendante. Elle ne doit pas rester par habitude. Elle ne doit pas rester avec lui, parce qu’avec lui c’est confortable. Elle doit apprendre à se faire confiance. Ce n’est que de cette façon qu’elle pourra se réaliser et s’épanouir. C’est l’occasion de voler de ses propres ailes.

      Oui, elle peut t’aimer. Mais, si son ex reste son seul repère, elle ne pourra pas s’en défaire. En fait, elle doit devenir son propre repère… Elle doit avoir confiance en ses possibilités.

      Hugo, peut-être que je m’égare. Mais, c’est ma compréhension des choses en te lisant! N’hésites pas à me corriger!
      À bientôt!
      Agnès

      1. Tout d’abord, merci d’avoir répondu si rapidement…

        Tu as vu juste, elle n’a en effet absolument pas confiance en elle et en ses capacités. C’est d’ailleurs un de mes combats depuis presque 3 ans, et depuis nos débuts elle a tout de même beaucoup évolué dans ce domaine, je l’y ai clairement aidé, mais apparemment ce n’est pas encore assez. J’ai également toujours respecté « son ex », jamais eu un mot de travers à son égard, je respecte beaucoup leur histoire, mais ma souffrance a des limites.

        À part ça, ses soucis financiers ne se sont pas arrangés, elle est même endettée (pas insurmontable mais elle a du mal à lier les 2 bouts à la fin du mois). Elle a repris des études suite à mes encouragements, mais ce qu’elle touche au chômage est clairement insuffisant, elle doit sélectionner ses factures à payer en priorité. Ce n’est pas faute de vouloir l’aider… mais elle refuse et déclare qu’elle sera toujours seule, c’est très frustrant. Et dès que j’ai une opportunité pour l’aider, elle s’emporte comme si elle ne voulait pas de mon aide. Je ne sais plus quoi faire à ce niveau-là non plus.

        Me conseilles-tu donc de lui mettre un ultimatum ? Je n’attends pas d’elle qu’on s’affiche directement et que c’est la fête, j’attends juste qu’elle soit honnête avec moi, avec lui, mais aussi et surtout avec elle-même. Bien qu’elle me dit être droite dans ses bottes, voir la voiture de « son ex » devant chez elle à 05:00 du matin ne me rassure absolument pas. La dernière fois qu’il a dormi chez elle, j’ai pété un câble et je lui ai dis qu’elle pouvait m’oublier, que je n’acceptais pas ça. Après discussion, elle m’a fait comprendre qu’il a passé la nuit chez elle parce qu’il n’allait vraiment pas bien, et qu’elle serait toujours là pour lui, quoi qu’il arrive.

        L’ultimatum serait-il ma dernière chance ? Nous devons aller à un concert mi-décembre et à Paris pour passer le réveillon du Nouvel An…

        Un énorme merci pour le temps que tu/nous consacres.

        Hugo.

        1. Bonjour Hugo,

          Je ne suis pas sûre que l’ultimatum soit la solution… Elle le connait depuis plus de 10 ans. Il l’a toujours aidé. Si tu lui poses un ultimatum, on ne peut pas être sûr qu’elle te choisisse.

          D’abord, personne n’aime être forcé. Au contraire, c’est en offrant l’entière liberté qu’on retient quelqu’un. En tout cas, je parle par expérience.

          Et puis, elle manque de confiance en elle. Cela veut dire qu’elle souffre d’être passive dans la vie. À ton ultimatum, il se peut qu’elle te rejette. Inconsciemment, elle fera cela pour se prouver qu’elle a le contrôle sur quelque chose.

          Ensuite, elle a ses problèmes financiers. Tu n’es pas sa seule préoccupation. Si tu lui poses un ultimatum, il est possible qu’elle rétorque qu’elle ni le temps ni l’énergie pour ce jeu-là.

          Je dis tout ça… mais tu l’a connais mieux que moi!

          La décision de s’éloigner de son ex doit venir d’elle-même. Bien sûr, il faut que tu prennes soin de toi. Tu peux t’éloigner d’elle pour la pousser à méditer. Tu peux t’éloigner un peu pour la pousser à choisir par elle-même. Mais, un conseil… ne lui fais pas d’ultimatum.

          Agnès

  40. A vrai dire je suis totalement perdue … Je l’aime pour ce qu’il est, ses façons que l’on a de se parlere comme des amis, et de se faire des câlins … Mais des que la passion part, j’arrive pas a continuer. C’est pas la première fois. Parfois, il m’enerve pas certains comportements. Puis je repense à tout ce que l’on a vécu ensemble (on a beaucoup voyagé notamment) et je me mets à pleurer, ça m’arrive presque tout les jours. Je me dis que ça peu pas se finir comme ça …Mais sans la passion j’ai l’impression que ça rime à rien. Oui, du côté engagement ça me fait peur ( j’ai étais abandonnée par mon père). En fait, j’ai l’impression que je ne serai jamais vraiment heureuse ….

  41. Bonjour Agnès,

    Je vais essayer de faire bref car si je laisse parler les émotions, ce commentaire risque d’être trop long.
    Voila cela fait environ 15 ans que j’ai connu ma femme, on s’est connu très jeune, et on était bien ensemble et avions envie de partager notre vie le plus possible, je veux dire par la que nous avons même été jusqu’à dire que l’on aimerai vieillir ensemble…

    L’arrivée de notre enfant il y a 4 ans a bouleversé notre monde tel qu’on le connaissait et on devait apprivoiser cette nouvelle vie. Comme beaucoup d’autres couples, c’est une étape qui marque la vie d’un couple. Pendant 4 ans chacun se focalisait sur notre enfant mais en même temps on s’éloignait l’un de l’autre. Pour certaines raisons (manque de communication, reproches sans cesse, blâmes a répétition etc.. ma femme a voulu se séparer et m’a quasiment imposé ce choix.

    Donc ce n’était pas vraiment d’un commun accord. Cependant pendant cette séparation, notre couple allait mieux chacun avait plus de recul, sur nous, sur nos défaillances etc..ça nous a même rapproché et les moments en familles étaient beaucoup plus harmonieux. Et puis surtout nous n’avions pas ressenti le besoin d’aller voir ailleurs. Bref tout se passait mieux, notre relation, notre complicité et surtout le fait de voir notre enfant épanoui de cette nouvelle approche.

    Evidemment comme tout couple qui est reste longtemps ensemble, on a subit le poids du temps et forcement a un moment donne chacun de nous à pensé avoir d’autres relations.

    Aujourd’hui grâce a cette séparation qui finalement nous permet d’envisager un nouveau départ, on est parti a l’étranger (nouvelle vie, nouveau boulot etc). J’ai suivi ma femme car c’est elle qui avait eu une proposition, donc avant d’accepter j’ai bien réfléchit et j’étais persuadé que ça pourrait nous faire beaucoup de bien.

    A partir de ce moment je l’ignorais mais ma femme mais avait déjà commis une faute grave selon moi, elle a eu avant le départ une relation homosexuelle qu’elle m’a caché pendant plusieurs semaines. Ma femme n’est pas lesbienne a la base.
    Je précise également que ma femme et moi on s’était toujours promis de se dire la vérité quel qu’en soit le prix car c’était l’ identité de notre couple…en tous cas elle m’en avait convaincu.

    Aujourd’hui force est de constater que c’est moi qui ait devine sa relation qu’elle entretient toujours malgré le fait qu’elle a perdu ma confiance. Pour se dédouaner elle me sort toujours l’argument de la séparation et que ce n’est pas normal que je tombe de si haut sachant qu’on était en crise et séparé mais voila si on s’était vraiment séparé c’est a dire divorcé je n’aurai rien a dire a la limite (ce voyage n’aurait jamais eu lieu) mais vu le contexte et la 2eme chance qu’on voulait se donner je trouve que je suis face a un  »gros bordel ». Actuellement je suis en déplacement donc je ne sais pas ce quelle fait mais j’ai l’impression de ne plus la reconnaître et surtout je ne l’ai jamais sentie aussi perdue malgré ce qu’elle veut me faire croire. N’est ce pas trop facile de parler de nouveau départ et aujourd’hui renoncer a tout ce qu’on a construit pour une relation homosexuelle qui ne la mènera nulle part?

    Je ne vais pas étaler toutes mes émotions mais c’est très douloureux de vivre ça, je dois retourner dans quelques temps rejoindre ma femme et notre enfant et j’ignore totalement qui j’aurais en face de moi et je me demande s’il n’est pas trop tard. Elle continue a dire qu’elle m’aime toujours et qu’elle le fera toute sa vie…je ne sais pas si elle est prête a mettre un peu d’ordre dans sa vie mais une chose est sur continuer a vivre tous les jours sachant qu’elle ne se pose pas de question et qu’elle continue a vivre sa relation me laisse penser que aujourd’hui ma femme est très égocentrique et est complètement perdue car par moments elle avoue a demi mot, me disant ne pas comprendre ce qui se passe mais vouloir continuer malgré tout.

    Que dois je penser? Quel est votre avis?
    Merci d’avance

    1. Bonjour Jonas,

      J’ai lu ton histoire 3 fois en essayant de bien comprendre ta situation. Et voilà ce que je peux te dire… Ta femme est amoureuse de toi. Et ta femme sait que son avenir est avec toi. Elle aime vivre en famille à tes côtés. Elle entretient une relation avec une femme. Elle sait avoir perdu ta confiance, mais, elle poursuit cette relation homosexuelle. Ta femme n’est pas égocentrique. Au alors, elle a besoin de l’être.

      Quel âge avez-vous? À un moment donné, nous avons tous le besoin de comprendre qui nous sommes. Ta femme a besoin de comprendre l’origine de son bien-être et son attirance pour cette autre femme. Ta femme a besoin de trouver ses propres réponses. Elle a l’air déterminée. Cela fait d’elle une personne qui se respecte. Elle trouvera ses réponses avec ou sans toi. Je sais, tu diras qu’elle ne te respecte pas. Mais, tu sais, prendre soin de nos propres besoins est aussi très important. Elle ne fréquente pas cette femme pour te faire du mal. Ce n’est pas son but.

      « Elle ne comprend pas ce qui se passe » dis-tu. Elle ne pourra pas être heureuse si elle ne se comprend pas. Se comprendre est un besoin existentiel. Si elle n’est pas heureuse individuellement, elle ne pourra pas être heureuse avec toi. Bref, elle doit se comprendre. Tu as le choix de quitter la relation… ou de rester, le temps qu’elle se comprenne. Le temps qu’elle se démystifie.

      Oui, tu n’es pas d’accord avec certains de ces comportements. Selon toi, elle n’a pas toujours été honnête. Tu sais, le plus bel épanouissement, c’est de se comprendre, c’est de savoir qui on est dans ce monde. Ne focalise pas sur ses « erreurs ». Choisis d’aller de l’avant en aspirant à vous améliorer. Si elle a besoin de fréquenter cette femme pour comprendre/s’améliorer… c’est dur, mais tu ne peux pas le lui interdire.

      Tu peux minimiser ta souffrance dans cette période. Tout dépend de ton attitude…

      Aimer, c’est aussi attendre que l’autre se (re)trouve. J’avoue, ce n’est pas facile émotionnellement. Il faut savoir gérer. Tu peux aussi décider la séparation… si elle te convient mieux.

      Je ne donne pas raison à ta femme. Elle tient à vous. Elle t’aime. Mais, ce que tu dois comprendre, c’est qu’elle te sera reconnaissante à vie… si tu acceptes qu’elle se soit perdue un jour… si tu restes alors qu’elle est complètement perdue. Quand elle réalisera que tu as été présent malgré ce qu’elle a pu te faire et te dire, elle tombera plus que jamais amoureuse de toi. Elle mettra un vrai terme à sa relation.

      Au pire des cas, elle s’en ira, parce qu’elle aura compris que sa vie est ailleurs. Au moins, vous serez tous les deux fixés.

      Si tu as mal, c’est parce que tu l’aimes. Donne-lui quelques mois voir une année de réflexion. Et, apprends à mieux gérer tes émotions.

      Peut-être que tu ne seras pas d’accord avec tout ça…
      Ici, je te parle par expérience.

      Merci pour ta participation Jonas!

      Agnès

  42. Bonjour, je vais tout d’abord m’excuser pour les fautes orthographe.
    Bon voila ma situation ma femme vient de me quitter il y a 5 jours et cela est une douleur ingérable pour moi. Nous avons 2 enfants, une maison, nous sommes ensemble depuis 8 ans et nous sommes marié depuis 4 ans. Les raisons qu’elle m’a donné pour cette rupture sont: elle dit qu’elle ne m’aime plus comme avant, que j’ai pas été la ( pas affectivement mais dans le quotidien )dans certain moments important de sa vie et qu’elle n’arrive pas a me pardonner. les 3 premiers jours de la rupture mon mis au fond du trou. Depuis je suis allé au coiffeur m’acheter un parfum, me faire beau quoi. et de faire un maximum de chose dans la maison. hier soir nous avons passer une bonne soirée elle a acceptée que je lui lave et sèche les cheveux que je lui face des papouilles mais nous avons pas dormit ensemble. Ce matin pareil je lui ai même acheté une combinaison et elle un blouson. Mais cet après midi elle me parle de divorce, d’appartement etc. c’est horrible elle me dit qu’elle n’ a plus envie d’être avec moi que je l’étouffe et que si un jour elle a le déclic pour revenir sa serai pas avant au moins 3 ans. je suis perdu et je sais pas comment faire pour garder ma femme. J’aimerai beaucoup avoir des conseils de votre part et si à votre avis j’ai encore une chance de la reconquérir. cordialement

    1. Bonjour Anthony,

      Depuis qu’elle évoque la séparation, étouffe-tu ta femme? Penses-tu être excessivement présent?
      Tu sais, si ta femme n’a pas envie de sauver votre couple, elle ne fera aucun effort. Pire encore, tous tes efforts vont la frustrer. Pourquoi? Parce que tout ce qu’elle veut, c’est partir. À partir du moment où elle veut essayer de sauver votre couple, tes efforts seront considérés.

      Faire des efforts est bien, mais ce n’est pas le plus important. Le plus important est qu’elle décide d’essayer. Alors, tu dois lui parler. Ne sois pas étouffant et harcelant. Sois plutôt mature et digne.

      Dis-lui par exemple, en gros, « Nous avons une maison et de beaux enfants. Je te propose d’abandonner tout cela à condition que la séparation soit le meilleur choix pour toi. Et pour le savoir, je te propose d’essayer une dernière foi. » Puisque ta femme à l’air « presser de partir » donne lui une échéance à votre tentative de renouer.

      Vous avez vos chances. Mais, un couple se sauve à deux. Elle doit vouloir essayer…

      Agnès

  43. Bonjour et merci beaucoup de votre réponse
    Je sais plus quoi faire tout mes efforts ne servent à rien sa me rend fou, je ne supporte pas l’idée qu’elle me quitte pour moi elle ce trompe. Le souci c’est que je n’arrive pas à rester mature et digne des qu’elle n’est pas à mes cotés je suis désespérer et je fais n’importe quoi et la fait fuir encore un peu plus. Je ne crois pas que je vais y arriver la séparation et quelque chose qui m’angoisse depuis toujours pour moi le divorce c’est inconcevable et portant c’est surement ce qui vas ce passer. J’essai au max d’être fort mais je m’en sent pas capable. Pardon pour répondre à votre question je pence que je l’étouffe oui, j’essai pourtant de pas le faire mais c’est trop dur. Je suis parti hier voir des anciennes collègues a plus de 4 h de chez moi ma femme été au courant et d’accord. mais quand le soir est arrivé je me suis senti très mal et je lui envoyer plusieurs messages et essayer de l’appeler plusieurs fois elle n’a pas répondu, je pence qu’elle n’a pas dormit a la maison même si je pence qu’elle est allée chez une collègue a ne m’empêche pas d’avoir peur qu’elle est couché avec quelqu’un. Je devais rester chez mes collègues jusqu’à dimanche je suis rentré chez moi. Elle doit rentré ce soir d’un soi disant déménagement je sais pas du tout comment réagir et surtout comment je vais pouvoir réagir. Si vous avez des solutions pour m’aider je suis preneur.
    Merci beaucoup, coordialement

  44. Bonsoir,
    Je reviens vers vous cette fois au sujet d’une nouvelle histoire. J’apprécie votre sens d’analyse et votre façon de m’orienter vers les bonnes décisions à prendre.
    J’ai rencontré une personne à travers un site de rencontres, qui me plaît énormément et avec qui je m’entends très bien malgré qu’il est mon aîné de 11 ans (il a 44 ans) on se voit assez souvent et on parle de tout et de rien, de ses anciennes expériences, aventures…. Récemment il m’a invité à l’accompagner lors d’un court voyage. On s’est retrouvé seul, on était inséparable , mais on a pas fait l’amour il n’a même pas essayé de m’embrasser pourtant on a partagé le même lit. Je n’arrive pas à déterminer le type de relation que nous avons (ce qui sort un peu de l’ordinaire dans la société où je vis) et je n’ose pas le lui demander. J’aimerais que vous m’aidiez à me statuer, sommes nous de simples amis ou autre choses?
    Merci de votre aide habituelle.

    1. Pour Angel,

      Merci pour ton retour!
      Tu sais, je suis en faveur de la communication. Interpréter n’est pas une bonne idée… Parce qu’on peut se tromper. Il te plait… alors, tu ne veux pas te tromper. Il se peut très bien que cet homme veuille une relation sérieuse avec toi. C’est pour cela qu’il te montre davantage sa tendresse que son désir. Il se peut qu’il ne veut pas que tu le considères comme une aventure.

      Ce qui pourrait nous éclairer…
      Est-ce que cet homme est célibataire?
      Es-tu célibataire?

      Lui demander t’éviterait de te sentir confuse… Tu peux le lui demander tout en restant digne et mystérieuse 😉
      Et… tu as la force de survivre si ça réponse n’est pas ce que tu souhaites entendre.

      À bientôt Angel

      Agnès

      1. Bonjour,
        tout d’abord je vous remercie de votre réponse, et suis entièrement d’accord avec vous que la communication est très importante. Mais je n’arrive pas à trouver le moment opportun pour aborder le sujet. Je pense que vous avez raison à propos de cet homme, il s’agit de quelqu’un de mature et riche d’expériences. Certes il me plait et j’aime bien son genre mais je pourrais me contenter d’une amitié avec lui. Croyez moi, j’aurais gagné un ami. J’aimerais bien que vous m’aidiez à choisir le bon moment et surtout le bon langage pour aborder le sujet avec lui.
        Merci d’avance de votre aide.

  45. bonsoir Agnès
    de ce que je viens de lire parmi tous les commentaires vous apportez votre aide de manière très positive et encourageante et ça me donne envie à moi aussi de vous confier ma détresse ..
    je ne sais pas si aujourd’hui j’ai encore une chance de sauver mon couple .. car il me semble qu’il faut être 2 à le vouloir !
    j’ai 53 ans et mon mari 46, je suis en couple depuis 10 ans, mariée depuis 7 nous avons une fille de 7 ans. J’ai découvert que mon mari avait eu plusieurs aventures( même pendant ma grossesse) ma fille avait tout juste un an. Peut être que si j’avais eu la possibilité de lire vos articles à cette époque je n’en serai pas là aujourd’hui. Il m’a demandé pardon malgré sa trahison je l’aimais et je suis restée. Mais je souffrais au quotidien, j’ai essayé de lui pardonner mais à chaque fois qu’il ne répondait pas au téléphone ou était injoignable pendant plusieurs heures je pétais les plombs. je lui en voulais énormément, nous avons essayé une thérapie de couple mais il s’échappait toujours en prétextant des problèmes au boulot. Nous avons concrétisé notre projet de maison et je croyais que tout allait bien. Et puis je me suis rendue compte qu’il mentait encore pour de diverses raisons, impossible de communiquer sans nous disputer .. nous n’avons jamais eu de problème sexuel et je ne comprenais pas pourquoi il m’avait trompé le sais toujours pas aujourd’hui ! je ne sais même pas s’il le sait lui même d’ailleurs !
    je me suis débattue pour oublier, je l’aimais et je lui en voulais, je n’arrivais pas à oublier .. et lui ne comprenais pas pourquoi je n’arrivais pas à lui faire confiance .. mais il n’ai jamais parvenu à regagner ma confiance .. nous n’avons pas la même façon de voir la vie de couple apparemment ! j’ai découvert des mails, des textos qui me prouvaient qu’ils mentaient encore !
    je n’arrive pas à comprendre pourquoi je continue à l’aimer.. malgré ses mensonges !
    il y a quelques mois il m’a dit qu’il ne m’aimait plus que quelque chose s’était cassé et qu’il envisageait de divorcer. J’ai essayé de lui demander de faire un bilan et de comprendre pourquoi nous en étions arrivés là.. mais à chaque fois ça fini en dispute.. c’est un échec total. Nous nous sommes de plus en plus éloignés, nous vivons toujours ensemble .. cette situation est difficile plus pour que pour lui, il le gère très bien il a tous les avantages de la situation, qui pour moi n’est absolument pas claire. Il veut vivre libre et ne veut plus rien faire avec moi. Ça me rend terriblement triste .. et notre fille en est aussi perturbée. je ne suis là que pour m’occuper de notre fille,et de toutes les taches ménagères .. et lui rentre et sors à sa guise.. quand il n’est pas en déplacement pour son travail. il ne se rend pas compte que je suis là pour m’occuper de tout, mais si je ne le fais pas il s’en fout, je le fais c’est bien je ne le fais pas c’est égal!
    je voudrai pouvoir tout effacer, recommencer, laisser le passé et avancer .. mais lui ne veut plus essayer.. il me rend responsable de la situation.
    croyez vous que je puisse arriver à le convaincre ? comment agir ? et établir une communication ? ai-je encore une chance de sauver mon couple ?
    je l’aime depuis que j’ai posé les yeux sur lui malgré tout ce qui c’est passé je l’aime ..
    j’ai essayé de vous résumer ma situation en quelques lignes .. je ne suis pas sûre d’avoir réussi ! avec votre expérience cela vous parait peut être clair.
    si il y a encore une toute petite chance de sauver mon couple je la saisirai soyez en certaine. merci d’avance pour votre avis.

    1. Bonjour Nathalie,

      Merci pour ta confiance et ton commentaire.
      Votre couple n’a pas surmonté les infidélités de ton mari avant et pendant ta grossesse. Depuis, tu n’as jamais eu confiance en lui…
      En plus de souffrir de la douleur de l’Infidélité, tu souffres depuis d’un manque de confiance… le doute fait souffrir. C’est tout à fait compréhensible de péter les plombs à la moindre absence de sa part. Le fait de ne pas avoir su pardonner à généré des frustrations également à ton mari. Le sentiment d’être espionné… le sentiment de n’être véritablement qu’un infidèle, le sentiment de vivre avec une hystérique. Bref, le sentiment d’être sous pression. Le voilà qui te trompe à nouveau. Le voilà qui te ment.

      Tu as 53 et lui 46… c’est un âge ou on aspire à une vie sereine et épanouissante… Les disputes et la pression ne font pas l’épanouissement. Il te responsabilise sur votre séparation. Ce n’est pas juste de sa part. Et, ce n’est pas vrai, tu n’es pas la seule responsable. Sauf que ça, il ne veut pas l’entendre. Quand les choses iront mieux, vous reparlerez de ses infidélités, de ta douleur et de ton manque de confiance qui ont pourri votre relation. Mais, pour retenir quelqu’un, il faut être à son écoute.

      De quoi a-il besoin? De quoi a-t-il manqué? De fantaisie? De complicité? D’amusement?
      Comprends-moi bien. Je ne disculpe pas ton mari. Mais, c’est lui qui veut partir. Il faut donc se mettre à sa place pour savoir comment le retenir…
      Aujourd’hui, votre cas est complexe, parce que ton mari a l’air d’avoir fait son choix. Surement que l’overdose de frustrations accumulées entre vous aide. Il n’a plus du tout confiance que tu changeras. Le conseil que je te donne est d’être à son écoute. Histoire de le ramener vers toi. D’ailleurs, as-tu été à son écoute depuis la crise? Parfois, on croit être à l’écoute alors qu’en fait, on ne fait que parler de sa propre personne, de ses propres besoins, de sa propre douleur…

      Aussi, la séparation n’est pas une fin en soi… Vous pouvez vous séparez et revenir ensemble… S’il ne t’écoute pas, je ne te conseille pas de le retenir plus qu’il n’en faut. Plus tu t’accroches avec hargne, plus il voudra s’envoler. Peut-être avez-vous besoin d’espace… après toutes ses frustrations.

      Tu sais, je pourrais te dire de le laisser tomber, vous toutes les fois où il t’a trompé.
      Mais, je n’y fais rien. Si tu veux sauver ton couple, je me focalise là-dessus.
      Ma mission à moi est de te soutenir.
      Ta mission à toi est de te demander : me mérite-t-il?
      Là-dessus je répondrais… comment savoir s’il te mérite ou pas si tu ne sais pas ce qui a réellement motiver ses agissements.

      Agnès

  46. Bonjour , ma femme m’annonce une séparation, dont je ne suis pas d’accord, au bout de 6 ans et 4 ans de mariage .
    Elle a 28ans et moi 31 ans et me dit ne plus avoir de sentiment pour moi et ne pas vouloir essayer d’en avoir de nouveau. Apparemment elle a changé et aimerait connaître d’autre choses ,profiter et aussi pouvoir rentrer chez elle le soir et être seule.nous allons continuer à vivre sous le même toit encore 2 ou 3 mois le temps de trouver chacun notre appartement et de divorcer .on se s’embrouille pas ,on parle calmement, d’ailleurs elle est restée la même, je vois aucun sentiment de culpabilité ou autre.elle dit m’apprécier beaucoup mais ne plus nous voir mari femme .elle reste décidée de tout ce qu’elle m’a dit mais je ne m’imagine pas sans elle . Que faire ?y a t’il une chance ou c’est peine perdu?
    L’année 2014 à été vraiment dur pour nous mais elle a su nous donner une chance .
    Merci pour ta réponse.

    1. Bonjour Benoît,

      merci pour ton commentaire,
      Elle te dit qu’elle n’a plus de sentiment pour toi. Elle reste calme.
      Sa décision semble être réfléchie.
      Il est sûr que pour sauver un couple, il faut être deux.
      Il arrive parfois que l’on change et qu’on ne se voit plus vivre avec l’autre, finalement.
      C’est un fait qu’il faut accepter parfois.

      Soit à son écoute. Elle a besoin d’être seule… peut-être qu’une fois seule, elle envisagera les choses autrement.
      Est-ce que quelque chose aurait pu tuer ses sentiments pour toi?
      Que c’est-il passé en 2014?

      Agnès

  47. Bonjour Agnès
    J’ai trompé mon mari avec la même personne à plusieurs reprises et ce depuis quelques années. Mais malgré cela je n’ai jamais remis l’amour que j’ai pour mon mari en questions. Je savais que je l’aimais mais je ne pouvais me détacher de cette autre personne puisque nous nous parlions tous les jours et nous nous envoyions des messages constamment. Mais je savais que je devais arrêter cette relation extraconjugale. Il y a eu plus d’un an de cela nous ne nous sommes pas revus mais nous étions en contact par téléphone et messages. Il m’a demandé de venir le rejoindre à plusieurs reprises, chose que j’ai refusée parce que je voulais en finir avec cette histoire. Mon mari a par la suite découvert ma tromperie par le biais de cette personne. Laissez-moi vous dire que j’ai 2 ans de mariage et un fils d’un an. Il m’a demandé une explication, pourquoi est-ce que j’ai continué cette relation avec l’autre personne malgré que nous étions mariés? La seule réponse que j’ai trouvé c’était parce que j’étais attiré par cette autre personne. En y réfléchissant, je regrette amèrement mon écart. Mon mari m’a demandé de retourner chez mes parents mais il est par la suite venu me chercher. Nous ne voulons pas nous séparer car nous nous aimons mutuellement. Je sais que je l’aime de tout mon cœur. Si je pouvais effacer cette partie de ma vie je le ferais sans regret. Nous ne voulons pas rester ensemble à cause de mon fils mais parce que nous voulons donner une chance à notre amour et se retrouver comme au premier jour. Quelques fois il est réceptif à mes câlins mais je le vois distant par moment et je ne sais pas quoi faire à ce moment ? J’essaie tant bien que mal de lui montrer mon amour mais j’ai peur qu’il me dise que tout est faux. Je sais que je dois lui donner du temps mais c’est tout autant difficile pour moi car je menais quand même une vie tranquille avec lui je lui comblais d’amour malgré tout. On a essayé de parler de se séparer mais on n’y arrive pas et on ne veut pas.
    Merci de me répondre au plus vite, votre aide me sera la plus précieuse.

    1. Bonjour Daphné,

      Ton mari et toi voulez renouer suite à l’infidélité. Tu as peur qu’il doute te ton engagement.
      Pour éradiquer les doutes de ton mari, je te propose de véritablement t’interroger sur ton geste.
      Quelles sont les vraies raisons qui t’ont poussée dans les bras d’un autre?
      Est-ce seulement parce que tu étais attirée? En es-tu sûre?
      Tu peux creuser plus… te rendre compte d’autres besoins, d’autres manques, d’autres « déséquilibres » chez toi.
      Puis discute-en avec lui.
      Conscient de tes besoins, de tes manques et de tes déséquilibres… il comprendra mieux et acceptera sans douter ta décision de renouer. Il comprendra que tu opte pour un développement personnel, que tu veux avancer avec et auprès de lui. Véritablement comprendre favorisera sa confiance en toi. Il se rendra compte aussi que tu fais sérieusement l’effort de te comprendre, pour véritablement avancer.

      Ps : Pour te rendre compte de tes manques et de tes « déséquilibres »,
      Pose-toi ces questions
      1) Pourquoi restais-tu en contact avec cet homme, même si vous ne vous voyez pas?
      2) Te sens-tu femme auprès de ton mari?
      3) Es-tu épanouie en en tant qu’individu?
      4) As-tu de l’estime de toi?
      5) Ton couple est-il source de frustrations?
      6) Est-ce que tu t’ennuie dans ta vie?

  48. Bonjour Agnès
    Cela fait deux ans que je suis avec mon amie, et notre couple est au bord de la rupture…au secours! je l’aime à la folie
    Quand nous sommes rencontrés elle était encore avec son ex qu’elle voulait quitté elle avait une petite fille de 1an et demi, moi je venais de subir une rupture violente mon ex qui est parti de la maison en emmenant ma fille de 2 ans et tous ses affaires, je l’ai découvert le soir en rentrant du travail, part la suite j’ai eu beaucoup de difficulté à voir ma fille…notre rencontre a accéléré le fait qu’elle quitte son ex. elle est parti avec sa fille tout en voulant faire une garde alternée avec son ex pour le bien de sa fille. elle a été très peu de temps chez sa mère et elle est venu très vite vivre chez moi. les 6 premiers mois ont été du bonheur elle était folle amoureuse de moi, moi aussi mais malheureusement je n’ai pas su lui renvoyer l’amour qu’elle attendait, pas assez attentionné, pas assez de câlins, j’allais pas assez vers elle pour la prendre dans mes bras pas assez de je t’aime…et la première fois qu’elle ma dit je t’aime je lui répondu « moi aussi » (très nul hein ?). puis notre relation s’est mis à se dégrader petit a petit….pendant notre première année elle m’a épaulé, aidé soutenu dans ma démarche judiciaire afin de récupère la garde de ma fille. ayant obtenu la garde complète 10 mois après nous être mis ensemble je me suis concentré énormément sur ma fille afin qu’elle puisse vivre au mieux ce changement de situation ce qui a donné l’impression à mon amie de l’a délaisser encore plus…pendant ce temps elle m’a fait part de son envie d’avoir un enfant avec moi car elle voulait d’autres enfants. Elle voulait unir notre famille recomposée…je lui ai répondu qu’avec les déboires vécu avec ma fille pour l’a voir et ayant aussi sa fille (je voulais deux enfants) je n’en voulais pas d’autre…cela a détruit son rêve, et depuis, elle a fait un trait avec moi sur l’idée d’avoir un enfant elle ne veut même plus en entendre parler…elle me reproche aussi de ne pas l’avoir soutenu quand ma fille faisait des bêtises et qu’il fallait la reprendre je regardais et je disais rien. du coup elle pense passer pour la méchante vis a vis de ma fille…et quand on en discutait ensemble je ne disais rien par peur d’arriver sur des disputes (je ne sais pas gérer les dispute) ce qui l’énervait encore plus…le temps a passé et le climat s’est dégradé on n’a quasiment jamais passer de weekend en amoureux il y a eu des engueulades plusieurs fois, elle a fait ses affaires et elle est partie plusieurs fois….mais revenait dans les heures qui suivaient….je ne l’a retenais pas parce que je savais qu’elle reviendrait ….ça aussi très nul!!
    plusieurs fois elle ma prévenu que si ca continuait comme ça, elle allait petit a petit ce détaché jusqu’au jour ou…. mais je n’y croyais
    Depuis un mois je l’a trouvé distante et souvent absente j’ai commencé a enquêter puis je suis tombé sur un mail qui m’a fait comprendre qu’elle avait un autre homme…depuis un mois( un collègue de boulot marié, deux enfants qui ne sent pas bien dans son couple, qui ne sait pas si il doit quitter sa femme et vu qu’il savait que ça n’allait pas non plus dans notre couple, il en a profiter pour lui avouer ses sentiment et par la suite elle m’a dit qu’elle avait déjà eu il y a longtemps des sentiments pour lui qu’elle avait refoulé mais qu’elle avait trouvé chez lui quelqu’un d’attentionnée etc), elle a fait ses affaires, parti chez sa mère, elle est revenue un soir pour qu’on discute, faire le point et voir pour une nouvelle chance. Elle est revenue à la maison 3 jours après pour recoller les morceaux…cela a été un grand échec j’ai voulu lui montrer mon amour par des je t’aime, des câlins enlacés, un week end au bord de mer qu’on avait jamais fait mais en fait cela l’a oppressé asphyxié gonflé….elle a eu un trop plein et elle ma dit qu’elle repartait vivre chez sa mère et j’ai fait l’erreur de pister son téléphone, de prendre des nouvelles pas ses amis etc tout ce qu’il fallait pas faire….elle n’en pouvait plus elle m’a demandé si elle partait le vendredi soir ou le dimanche pour que nos filles passent en dernier weekend ensemble je lui ai dit que je voulais qu’elle reste le weekend.je lui est promis qu’on passerait un bon weekend pour qu’elle garde un bon souvenir…..
    le dimanche elle n’a pas réussi a préparer ses affaires pour partir, elle ma prévenue qu’elle passerait le weekend prochaine pour emmener le lit de sa fille quand je lui ai dit que je le démonterai 1heure après elle ma répondu non! fait le pas c’est comme si je n’étais déjà plus là, attends…. elle est parti le lundi matin, repassé à midi pour faire ses affaires mais n’a pas eu le cœur de tout prendre elle a eu l’impression de faire une erreur elle a juste pris une semaine pour faire le point car elle est perdu…pendant une semaine elle prenait de mes nouvelles chaque jour (mais restait en contact avec l’autre homme avec des échange tels que je t’aime tu me manques) moi elle m’écrivait également des tu me manque mais pas de je t’aime… puis le samedi on a été mangé au resto pour faire le point elle m’a dit qu’elle reviendrait à la maison car les 15 dernières jours je l’avais gonflé mais que le dernier weekend c’est comme si elle avait retrouvé l’homme qu’elle a aimé…et qu’elle ne voulait pas avoir de regret et qu’elle voulait revenir à la maison si on pouvait recommencer ensemble quelque chose….elle m’a dit vouloir revenir à la maison car si elle ne me voyait pas et qu’elle voyait l’autre tous les jours (collègue de travail) cela n’aiderait pas les choses pour nous. Elle avait fait un point avec l’autre homme pour lui dire qu’il fallait qu’il arrête un moment pour ne pas réduire les chances d’avoir un nouveau départ avec moi…mais est-ce vrai …?
    hier elle est revenue à la maison elle m’a dit qu’il fallait pas de stress qu’elle ne repartirait pas tout de suite et qu’elle verrait si son amour pour moi reviendrait….elle m’a dit qu’elle se remet au sport deux soirs par semaine pour prendre l’air car nous avons toujours tout fait ensemble on a jamais fait quelque chose sans l’autre je vous cache pas que j’ai peur que son amour ne revienne pas à cause de l’autre homme…. du coup je ne sais plus quoi lui dire plus comment la faire rire je ne sais plus quoi faire pour qu’elle m’aime de nouveau sans la gonfler et l’asphyxier…..
    comment lui donner envie de revenir vers moi….
    j’ai surement omis plusieurs détails il y a tellement de choses…mais je suis tellement en panique et l’impression d’être pris pas le temps….
    comment jugez-vous ma situation, est-elle perdue d’avance ?
    Agnès au secours…

    1. Bonjour Grégoire,

      Non, ta situation n’est pas perdue. Au contraire, vous semblez vous aimer fort tous les deux. En fait, je pense qu’elle avait besoin d’attention après la séparation avec son ex. De ton côté, tu l’aimais, mais tu n’as pas su répondre à son besoin. Et, c’est compréhensible, tu avais tes propres tracas en ce qui concerne ta fille. On devine qu’elle avait vraiment besoin d’attention puisqu’elle t’en a voulu de ton manque d’attention lorsque tu te préoccupais surtout du bien-être de ta fille.

      Elle est parti vers un homme qu’elle qualifie d’ « attentionné ». Quand vous discutiez ensemble, tu ne disais rien parce que tu ne sais pas gérer les disputes. Elle prend cela pour de l’ « indifférence » et cela est encore une preuve que tu n’as pas assez d’attention pour elle, pour ce qu’elle ressent, pour ce qu’elle vit. C’est important que tu démontres que tu te préoccupes de ce qui lui préoccupe. Pour éviter les disputes, parle au « je » et non au « tu ». Tu verras que tu n’auras plus peur d’aborder des sujets sensibles.

      Je ne pense pas que tu dois t’inquiéter au sujet de son amant. Si elle revient vers toi aussi souvent, c’est qu’il n’a pas grande importance dans sa vie.

      Si elle a besoin d’attention, elle ne veut pas non plus que tu l’étouffes. Tu dois simplement trouver le juste milieu. Sois attentionnée sans être étouffant. Et… un moyen simple d’y parvenir est de communiquer ensemble à ce sujet.
      Regarde, elle t’a déjà indiqué qu’elle irait faire du sport seule. Elle sait donc qu’elle a besoin de temps juste pour elle. Un peu de temps pour elle lui fait du bien.

      Tu dois donc respecter cela et ne pas la harceler à tout bout de champ. En même temps, un peu de distance favorise son attachement pour toi. Ne te montre pas excessivement dépendant. Ne lui montre pas qu’elle est acquise. Elle doit se sentir libre. Elle doit te sentir libre. Cela préservera la flamme entre vous. MAIS, sois tout de même son homme. Discutez ensemble de vos besoins à être ensemble, avec les autres ou seul.
      Bref, faites ensemble un bilan de vos besoins.

      Votre relation sent l’amour.
      Je vous souhaite le succès!

      Agnès

      1. Merci Agnès,
        Merci pour votre réponse, elle m’apporte du courage même si c’est loin d’être facile de ne plus entendre « je t’aime » de sa bouche….
        ce matin je lui ai envoyé un petit sms avec des jolis chose… elle m’a répondu que c’était très gentil et que ça l’a touchait mais qu’il ne fallait pas que j’en fasse de trop …que je pense à tout ce qu’elle m’avait dit et que je ne prenne pas les choses à la légère (asphyxier oppressant etc….) comme j’ai l’habitude de le faire….elle me précise que ce n’est pas méchant, qu’elle le disait sans le but d’y aller tranquillement si on veut recoller quelques choses……
        En fait quand elle a besoin d’un câlin ou un bisous je dois être là…( et vu comment elle fait j’ai l’impression qu’elle se force a venir cherche un câlin ou un bisous….)et je suis présent! mais si c’est moi qui fait la même chose pour lui montrer que je suis là que je l’aime elle se sent oppressée et me le fait remarque tout de suite …pas facile à gérer….

        c’est comme si je devais la laisser venir sans rien faire ce qui est un peu insupportable….en gros je la laisse faire, si elle vient tant mieux si elle n’a pas envie… bah elle vient pas et moi je ne peux rien faire pour qu’elle vienne….j’ai peur de lui dire les choses par peur qu’elle se sente oppressée et aller à l’encontre de ces idées de prendre le temps pour aller de l’avant….le week prochain je voudrais qu’on s’échappe de la maison pour passer un week ailleurs mais j’ai peur quelle me réponde « je t’ai dit qu’il fallait aller doucement »….ou dans 15jours c’est nos deux ans….je souhaite lui faire livrer un bouquet de fleur à son travail pour fêter ça….lui montrer que je n’ai pas oublier la date de notre premier baiser avec deux ou trois petits mots.. mais j’ai peur qu’elle le prenne mal et que je veux en faire trop et surtout qu’elle crois que je le fait pour montrer à son amant que je suis toujours présent. Je ne veux pas qu’elle pense que je fais cela pour faire mal à son amant
        le problème c’est que je ne sais pas à quel vitesse laisser ou faire avancer les choses….le temps devrait être mon ami mais il devient mon ennemis…..
        a vous lire agnes

      2. une dernière chose Agnès,
        Concernant son amant, il ne sait pas si il doit quitter sa femme ou pas, ne sait pas si il doit essayer de préserver sa famille ou tout plaquer pour partir avec mon amie…..(c’est pas facile d’écrire ça…)
        et du coup, je me demande, si mon amie attend un peu pour voir ce qu’il va choisir…..je pense qu’elle a malgré ce qu’elle dit des sentiments important pour lui et qu’elle pense beaucoup a lui sachant quelle le voit 8h par jour pendant 5 jours… et c’est pour ça que j’ai l’impression, quand elle vient vers moi qu’elle se force car elle fait ça contre son grès……. mais en contre partie elle me dit qu’elle est fière de notre famille recomposée de se qu’on a construit et qu’elle ne voudrait pas tout gâcher si il y a une possibilité de le sauver. Je lui manque quand même et elle a peur de faire une erreur en partant de la maison…. le problème, je ne suis pas capable de mesurer pour lequel elle a le plus de sentiment….de loin, vous le jugerez comment?
        au plaisir de vous lire Agnès et merci de m’accorder du temps pour sauver un couple à la dérive….
        et merci d’être la c’est agréable de pouvoir vider son sac a une personne « neutre » sans préjugés…
        dans l’espoir de vous lire rapidement …

  49. bonjour Agnès , pour commencer je m’excuse pour les fautes d’orthographe que je risque de faire ! Cela fait bientôt 5 ans que je suis avec mon mari et 3 ans de mariage ! Notre début de relation était très complexe non pas à cause de l’entente dans le couple mais dû à la situation de mon mari (il est tunisien et lorsque nous nous sommes rencontrés la situation était très compliquée puisque mon mari n’avait pas de papiers, il vivait la plupart de temps dans la rue sinon chez des « copains » ou chez une tante à lui). Nous sommes tombés fous amoureux l’un l’autre . Nous voulions construire notre vie ensemble et j’étais prête à tous pour qu’on y parvienne et pour aider cette homme que j’aimais tant ! Je venais d’avoir 18 ans et j’étais encore à l’école et vivais toujours chez ma maman. Il n’était pas question pour moi de laisser une personne dans une telle détresse et encore moins cet homme ! J’ai donc pour commencer parlé à ma grande sœur pour qu’elle accepte de le prendre chez elle quelques temps. bien-sûr sans en parler à ma mère car j’appréhendais sa réaction . Il est resté chez ma sœur un peu plus d’un mois .Puis il a fallu que je trouve une solution j’ai donc parlé à ma mère. Ce fut difficile pour elle mais elle finit par accepter de l’héberger . 2 mois plus tard j’ai décidée de quitter l’école et de travailler pour que l’on puisse prendre notre envole (lui ne pouvant pas travailler compte tenu de sa situation). J’ai donc cumulé deux emplois pour que l’on puisse s’en sortir financièrement nous avions pris un petit studio il fallait donc assumer notre vie maintenant. Deux ans après nous nous sommes mariés tout d’abord parce que notre amour était très fort mais aussi et surtout pour que mon mari puisse enfin avoir les papiers afin d’être libre, de pouvoir travailler, et d’être en mesure de revoir sa famille qu’il n’avait pas vu depuis quatre ans ! Nous avons fait un petit mariage à la mairie avec comme invité simplement ma mère et ma sœur car dans ma famille personne n’était au courant de sa situation, pas de robe ni de costard juste l’envie d’avancer ensemble. Il a obtenu un titre de séjour de un an puis à trouver un emploi très rapidement (trois mois après notre mariage). Nous avons donc déménagé et sommes partis voir sa famille. Nous étions très heureux d’avoir réussi à avancer et avoir enfin une vie normale. En août 2014 nous avons décidé ensemble d’avoir un bébé ! J’ai donc arrêté ma pilule et suis tombée enceinte le 25 décembre 2014 . J’étais la plus heureuse je pensais que lui aussi mais apparemment non. Il m’a trompé avec une collègue de son travail alors que j’étais enceinte de quatre mois. Je sentais qu’il y avait quelque chose . J’ai essayé de lui parler, de lui demander ce qui n’allait pas, j’ai douté de sa fidélité mais il m’a toujours assuré qu’il ne ferait pas ça. Il est parti en Tunisie au mois de juin seul. J’étais tellement mal Car je me doutais qu’il se passait quelque chose mais aussi parce que nous n’avions jamais été séparé, Il avait toujours voulu qu’on reste ensemble qu’on fasse tout ensemble ( ce qui me convenait puisse que pour moi il y avait que lui qui comptait ).Tellement le stress était fort pour moi le jour de son départ j’ai eu des contractions et mon col c’était modifié . J’étais enceinte de 6 mois. J’ai donc été hospitalisé pendant une semaine pour menace d’accouchement. J’étais seule à l’hôpital lui était en Tunisie. J’avais ma mère ´ mes sœurs ´ mes copines, mais j’avais besoin de lui. J’ai pleuré pendant une semaine je me suis sentie abandonnée j’avais tellement besoin de lui dans ce moment. Je suis sortie de l’hôpital le jour de son retour en France. Je lui ai parlé de mon mal-être il m’a écouté mais ne m’as pas comprise. Quelques semaines plus tard ayant toujours des doutes sur sa fidélité j’ai demandé à mon opérateur téléphonique les factures détaillées de téléphone portable. Voilà qui confirme mes doutes puisque depuis presque deux mois il était en contact avec une fille. J’ai eu l’impression que ma vie s’effondrait à ce moment-là, l’homme que j’aimais le plus au monde m’avait trahi mais en plus j’étais enceinte. Nous en avons discuté le soir et rentré du travail il n’a pas nié et m’a supplié de lui pardonner. J’ai réfléchi… Je me devais d’essayer tout d’abord pour ma fille qui allait bientôt naître mais aussi parce que je crois toujours à notre histoire. Il a fait beaucoup d’efforts avec moi jusqu’à la naissance de notre fille. Puis depuis il n’est plus présent. Dans notre couple. Je n’arrive pas à lui pardonner je souffre au plus profond de moi-même j’aimerais tellement oublier tout ça mais je n’y arrive pas. Je lui rabâche sans arrêt cette histoire. Notre couple est très en danger mais je n’arrive pas imaginer ma vie sans lui ni imaginer pouvoir lui pardonner un jour. Les disputes sont récurrentes, il refuse de parler avec moi j’ai l’impression qu’il ne comprend pas le mal qu’il m’a fait . Je pense que lui aussi souffre de cette situation. Je ne peux plus lui faire confiance, je pleure depuis un an chaque jour …Comment faire s’il vous plaît ? Je suis dans une impasse. Pouvez-vous me conseiller s’il vous plaît. Merci j’attends de vous lire avec impatience.

    1. Bonjour Margot,
      Tu sais, pour sauver ton couple, tu dois pardonner, mais ton mari doit aussi se pardonner de t’avoir fait ça.
      La douleur que tu ressens est compréhensible. Mais, il te faut apprendre à parler sans provoquer les disputes… car les disputes n’aident pas à la communication. Or, tu as besoin de comprendre les manques de ton mari pour avancer. Pour ne plus souffrir, tu as besoin de comprendre ses manques pour pouvoir évaluer si oui ou non ce qu’il a fait est pardonnable, selon toi.
      Et puis, décide de sauver votre couple, uniquement pour toi et lui, non pas pour ta fille… Si tu le fais pour votre enfant, ça ne fonctionnera pas. Ne lui dis pas que tu fais ça pour votre enfant. Parce que lui aussi veut que tu restes par amour, et non pas pour votre fille.
      Margot, je t’encourage à lire cet article

      Agnès

  50. Bonjour,
    Je viens de lire votre article et je dois dire qu’il me redonne beaucoup d’espoir pour sauver mon mariage.
    Je vis actuellement une grave crise au sein de mon couple, mon mari me trompe. En un mot, il est parti voir ailleurs car il ne se retrouvait plus dans notre couple sexuellement et intimement. Il avait l’impression de ne plus servir à rien. Après une grosse reflexion sur moi-même, j’ai effectivement réalisé que c’était sans doute mon attitude qui l’avait poussé dans les bras d’une autre. Nous avons 3 enfants et 18 ans de vie commune, alors j’ai du considérer que tout était acquis et que je n’avais plus d’effort à faire. J’ai sans doute aussi fait passer mon rôle de maman en priorité, en me laissant aller. Mon mari m’a parlé de divorce et là panique à bord car je ne veux surtout pas le perdre.
    Depuis quelques jours, j’ai décidé de me reprendre en main et de lui prouver que je pouvais changer durablement pour que nous nous retrouvions. J’ai changé de coiffure, je me maquille tous les jours et j’essaye de lui montrer davantage ma tendresse par quelques petits gestes (bisous, textos, etc…) je m’efforce d’être de bonne humeur et d’éviter les reproches.
    Lui voit mes efforts mais il pense qu’il est trop tard. Je ne sais pas quoi penser car j’ai aussi l’impression que cette situation l’amuse. Quand je me blottis dans ses bras il ne me repousse pas, mais pour l’instant il ne réagit pas beaucoup non plus ou alors il me taquine en me disant des choses du style « bisous d’amitié ». Que suis-je censée comprendre ? Est-ce une façon pour lui de ne pas vouloir revenir trop vite ?
    J’ai aussi peur d’y aller un peu trop fort et de le brusquer ?
    Merci pour vos conseils car là j’avoue que je suis un peu perdue.

    1. Bonjour Fabienne,

      Il y a encore de l’espoir pour ton mari et toi.
      Tu te rends compte par toi-même comment tu as négligé ton couple toutes ces années,
      Alors il y a de quoi améliorer votre relation.
      Il manque de l’alchimie sexuelle, il manque de l’attention et de l’écoute entre vous…

      Ton mari pense peut-être ne plus t’aimer…
      Parce qu’il est mal. Il s’accroche à un semblant de bonheur qu’il croit exister dans les bras d’une autre.
      Il faut prendre soin de toi, il faut montrer que tu veux raviver votre couple, que tu veux atteindre, ensemble, une relation plus épanouissante. Mais, ne te montre pas acquise… ce n’est pas sexy. Comme tu le dis, ton comportement « l’amuse ». Il ose te dire que ce sont des baisers d « amitié ». Alors, modifie tes attitudes et tes comportements… mais ne te montre pas acquise et « dépendante ». L’homme est un « chasseur » même d’un point de vue sexuel… il te fuira si tu te montres acquise et désireuse de le reconquérir… Sois un poil distante tout en montrant que son épanouissement personnel est important pour toi. Là seulement, tu pourras lui faire oublier son amante… Ce n’est pas évident, mais il te faut trouver le juste équilibre.

      Je publie prochainement un article qui peut grandement t’inspirer, j’en suis sûre!

      À bientôt Fabienne

      Agnès

      1. Bonjour Agnès,

        Comment mettre un peu de distance ? J’avoue que je suis un peu perdue. Faut-il que j’arrête de lui faire des bisous ou juste me contenter d’un bisou sur la joue ? Faut-il que j’arrête de me blottir dans ses bras ? Faut-il que j’arrête de vouloir être un peu coquine ?
        En étant juste présente auprès de lui, patiente et de bonne humeur cela suffira-t-il ?

        Merci d’avance pour votre aide.

  51. Bonjour Agnès,
    Tout d’abord un énorme merci d’accorder tant de temps à aider ton prochain! Je vais tâcher d’être brève. Je songe actuellement à quitter mon compagnon, après 6 ans de vie commune. Nous avons acheté notre maison, élevons ensemble nos 3 enfants issus de deux autres unions. Comme tous les couples nous avons des soucis avec les enfants, les finances, mais rien de bien méchant, ou en tout cas qui ne trouve solution. Sauf que voilà, mon chéri, que j’aime tendrement, est accro aux sites internet libertins avec possibilité de rencontre. Au début de notre relation, il avait conservé ses comptes sur plusieurs sites, amoureux ou sexuels, je l’ai découvert après deux années de vie commune et ai émis mon profond désaccord. D’autant plus qu’il avait posté des clichés de son intimité, ce qui pour moi était vraiment le signe d’une recherche active. Et voilà que, 4 ans plus tard, je suis confrontée aux mêmes événements. Ce qui me gêne le plus, c’est le mensonge. Et la mise en danger du couple. Je ne suis pas moraliste, je comprends parfaitement qu’on puisse aller voir ailleurs, mais je ne veux ni vivre cela ni le faire subir. Tout simplement parce que, pour moi la sexualité n’est belle que dans l’amour. Après, si on tombe amoureux, on s’en va, c’est plus simple et plus sain. Bref, les cachotteries, les petits arrangements avec la fidélité, je n’ai pas de temps à consacrer à cela. J’ai de la peine, je me sens trahie. Oui, il jure que ce n’était que pour « mater », mais dans ce cas pourquoi mentir? Se cacher? Et persister dans le mensonge et la dissimulation? D’autant plus qu’être sur ces sites, sans passer à l’acte, c’est être devant un frigo plein de bonnes choses quand on est au régime! Un jour, on craque! Bon, c’est peut être à la mode d’être infidèle, de « se faire plaisir » mais moi c’est une mode qui ne me va pas. Qu’en pensez vous? Précision : j’ai 48 ans et mon chéri 40, nous nous aimons et faisons l’amour deux à trois fois par semaine! Sauf ces jours ci, évidemment!
    Bien cordialement
    Lucie.

    1. Bonjour Lucie,

      Merci pour tes encouragements!
      Récemment, une lectrice a confié une histoire ayant des similitudes avec la tienne.
      Ce qui te gène c’est le mensonge et la probabilité qu’il te trompe en assouvissant ses besoins sexuels avec d’autres.
      Si tu ne veux la vérité… si tu veux préserver la fidélité dans ton couple,
      tu dois te montrer tolérante et respectueuse envers lui et ses besoins sexuels.
      Sinon, en effet, ton homme ment. Il ment parce que ça fait mal de se sentir jugé et incompris par sa partenaire.
      Il te trompera parce que personne n’a le droit de juger ses tendances. Personne, ni même sa partenaire, n’a le droit de se dire meilleure que lui.
      En fait, inconsciemment ou pas, il te trompera par soucis de s’affirmer alors que tu veux le diminuer, le changer.
      Penses-tu le diminuer, critiquer son attitude? Penses-tu exprimer le fait que toi tu es bonne et lui « mauvais » étant donné son comportement?
      Au contraire, soit tolérante, respecte sa « différence ».
      Résultat, son expérience ne sera que virtuelle et il osera te dire la vérité.
      Si tu veux qu’il te parle… n’agis pas en victime… tu n’en ai pas une… il ne t’a pas trompé.
      Il ne fait qu’assumer une part de lui. Penses-tu être en droit de la tuer? Penses-tu le pouvoir?
      Si tu agis en victime, il te mentira, par peur de te blesser et de recevoir tes critiques.

      Sinon, si vraiment il veut assouvir ses désirs ailleurs, alors, le choix te revient de le quitter…

      J’espère t’avoir été utile!

      Agnès

      1. Merci Agnès. Je t’entends parfaitement et suis d’accord avec toi sur plusieurs points. Oui je vais faire un travail sur moi pour ne pas le juger, car chacun à droit à son libre arbitre concernant sa sexualité. D’ailleurs je ne me juge pas « bonne » et lui « mauvais « . J’aurais préféré plus de franchise, tout simplement. Par ailleurs, j’ai effectivement peur qu’il n’aille voir ailleurs, car je sais à quel point la fidélité sexuelle tient à un fil dans notre monde, et à quel point la recherche du plaisir est banalisée. J’ai conscience que le problème vient de moi. Par essence, je pense l’humanité polygame. Par expérience je sais que ça fragilise et peut détruire le couple. D’où ma volonté (vaine peut-être) de donner à l’amour le visage unique de l’être aimé. Je ne suis ni ne me comporte comme une victime. Et ne veux pas l’être. J’ai foi en notre amour. Notre volonté d’être honnêtes et respectueux de nos différences. Je ne peux ni diminuer ni mépriser cet homme admirable que j’ai choisi de chérir. Je ne le damnerai pas pour une histoire de fesses! Ce serait donner aux fesses plus d’importance qu’à l’âme, comme l’écrivait Gabriel Chevalier! Le fait est que je ne tiens pas à le partager. Comme lui ne me partagerait pas. J’espère donc qu’il ne me trompera pas. Ce serait tellement dommage…même si je pense que, oui, ça va arriver, à un moment ou un autre. Je pense être lucide sur ce point, rares sont les hommes qui, jamais, ne commettent un accroc. En ce qui me concerne, j’ai cette chance de n’avoir aucune envie d’explorer d’autres horizons. Cela me semble tellement vain. De quel droit dans ce cas l’interdire à mon partenaire? Je ne pense pas confondre sexe et amour. Mais je suis égoïste. Pour l’aimer parfaitement, je dois être l’unique, et il doit être mon unique. En théorie. D’autant plus qu’il est possessif et jaloux! Agnès, rien n’est simple.
        Et je trouve absolument incroyable que tu prennes ainsi de ton temps pour répondre à chacun de nous! Encore une fois, merci!

        1. Bonjour Agnès,
          J’ai fait lire à mon compagnon nos échanges, hier soir. Ça l’a ému, et intéressé. Nous continuons le travail de communication débuté il y a maintenant deux semaines, après ma découverte de ses  » escapades » virtuelles et ma réflexion sur l’opportunité de continuer cette histoire. Je vais faire sienne ta devise : la communication, plus que l’amour est le ciment du couple. De même sans doute que l’entraide. Car de cela je n’ai pas parlé. Nous avons traversé ensemble diverses épreuves, chômage me concernant, handicap sévère et abandon maternel concernant ses enfants….Nous avons le sentiment tous les deux que ce couple peut durer, et sommes d’accord que la fidélité en est aussi un des piliers. Il me dit  » je ne veux pas entacher l’amour que je te porte, ni celui que tu as pour moi. » Et j’aime assez cette façon de voir les choses. Même si elle m’inquiète un peu, car me semble un peu trop idéaliste. L’avenir nous dira si nous sommes capables de sortir, quelque peu, de la caverne.

          1. Lucie,

            Merci pour tes encouragements!
            Je fais de mon mieux pour répondre à chacun. Même si je n’y parviens pas toujours.
            Vos histoires sont si similaires mais si différentes à la fois…
            J’apprends ÉNORMÉMENT grâce à vos témoignages!
            Le blog avance grâce à votre confiance.

            Merci!

            Au plaisir de relire l’avancée de ton histoire Lucie!
            Ton partage de nos échanges avec ton conjoint m’a beaucoup touché…
            Car quelque part… ce blog aide.
            Grand merci à toi Lucie.

            Agnès

  52. Bonjour,

    en couple depuis plus de 10 ans, marié, père de 2 filles, je suis entrain de me battre pour tenter de sauver le tout, mais comment faire?
    ma femme a perdu toute confiance en moi, me disant que depuis le début elle avait des doutes quant à ma fiabilité. Elle sait que je ne l’ai jamais trompé mais doute de moi car mon passé est toujours resté trouble.
    elle n’est pas une grande communicante et cela complique les choses. Elle me dit ne pas savoir si elle m’aime encore et se dit prête à me quitter, me demande du temps pour être sûre de ses sentiments…
    Comment faire? plus je tente d’être proche et plus elle s’éloigne.. Déjà 2 mois sans le moindre geste de sa part… Elle se dit prête à tout faire pour ne pas subir un 2ème échec…
    Comment faire? Quelle est la bonne distance et attitude à avoir?

    Lors de notre première grande discussion après 1 mois et demi de distance, j’ai dû écouter et entendre des choses dures auxquelles je ne m’attendais pas…

    je ne peux pas l’obliger à m’aimer mais que faire pour lui donner envie de se concentrer sur cet objectif commun?

    après lui avoir dit mon passé, elle doute encore plus…

    suis perdu et ai peur de la perdre à jamais…

    1. Cher Diego. Je suis Lucie, et je viens de traverser la même chose que toi. Je n’en suis pas encore tout à fait sortie, même si ça va mieux. Moi aussi, j’ai perdu toute confiance en mon compagnon, qui ne m’a certes pas trompé physiquement, quoi que je n’en sais rien, mais qui a multiplié les contacts et les commentaires sur un ou plusieurs sites libertins. Nous avons beaucoup parlé, j’ai pleuré, il a pleuré, je l’ai maudit, je lui ai craché dessus un soir de dégoût après avoir trouvé des photos de lui dans le plus simple appareil posté sur un de ces sites. D’ailleurs, Agnès, j’aurai préféré à la limite une femme réelle que cette quête effrénée et virtuelle. Mais voilà, il a su me toucher en m’écrivant des mots simples et vrais. Il m’a dit qu’il m’aimait même quand moi j’étais incapable de lui répondre. Même quand je le détestais. Il s’est mis à nu, a dit ses douleurs et ses maux, et petit à petit le dialogue s’est renoué entre nous. Alors ne perd pas espoir Diego. L’amour vrai nous touche toujours. Parlez et taisez vous, mais ensemble. Si elle a besoin de calme laisse la respirer, mais ne t’éloignes pas. Aime la et dis le lui. Sois respectueux et tendre. Assume tes erreurs sans te mettre à terre. Et tous les jours, par sms, par mail, par un bouquet fleuri, rappelle lui qu’elle est la femme de ta vie, ton étoile, ton souffle pur. Cela va prendre du temps, mais tu dois être patient. La confiance et l’amour sont intimement liés. Et perdre l’un condamne l’autre a plus ou moins long terme, c’est pour cela qu’il faut d’abord travailler à reconstruire la confiance, en étant le plus sincère possible. J’espère que mes mots sauront apaiser ta peine et t’insuffler l’espoir. Lucie Garcia.

      1. Bonjour Lucie,

        merci pour ces conseils… j’essaye exactement d’avoir cette attitude mais comment faire pour ne pas avoir peur de l’abandon..? en espérant que le temps fera le nécessaire…

        Diego

  53. Diego, sois fort mais n’hésite pas à montrer tes faiblesses. Avoir peur du départ de l’être aimé, quoi de plus normal. Que te reproche t’elle exactement? Ton passé, ou votre présent. Ce sont là deux choses différentes. Tu ne peux changer ton passé, mais tu peux agir sur ton présent. Si ses craintes viennent de là, montre lui que tu as changé, nous avons tous droit à l’erreur.
    Sois patient. Et comme le dit Agnès garde le contact, communique avec elle tant que possible sans l’étouffer. Lucie.

  54. Lucie,

    merci de tes messages.. Elle me reproche de lui avoir caché des choses de mon passé et pour elle c’est un manque de confiance envers elle.. elle me dit que lorsque 2 personnes s’unissent c’est pour tout partager mais je n’avais pas envie ou n’arrivais pas à dire des choses très difficiles et traumatisantes de ma vie d’avant… pour elle, je l’ai trahie et elle me dit que dès le départ elle avait des doutes sur ma fiabilité……

    je n’ai plus qu’à lui montrer mon amour et laisser faire le temps si tant elle a envie de sauver notre mariage..

    elle m’a à juste titre pousser à consulter un thérapeute pour soigner mon passé et mes maux, ce qui m’aide beaucoup d’ailleurs…

    1. Diego.

      Médite. Réfléchis bien au « pourquoi » tu as préféré cacher la vérité, et dis-le lui…
      Elle peut comprendre tes motivations.
      Elle doit comprendre que tu es resté muet, non pas parce que tu manques de confiance en elle, mais parce que tu as du mal à faire face à ton passé. En fait, tu n’en a jamais parlé parce que tu n’as jamais voulu que ton passé existe. Moins tu parles de ton passé, moins il existe, par exemple.

      Agnès

  55. Lucie,

    toujours important d’échanger avec des gens qui ont vécu ces moments.. les soirées sont pesantes, pleines de silence et cela me fait peur…
    j’ai bien lu tes conseils et ne sais pas si ma femme est prête à entendre des mots gentils type je t’aime ou autre… ton avis?
    Au fonds de moi, j’attends ce fameux déclic… même si elle me laisse lui faire l’amour avec toutes les difficultés du moment..
    DIEGO

  56. Bonjour Diego, c’est Lucie,
    voir un thérapeute est une excellente idée, surtout si tu as des traumatismes à évacuer. par contre, à moins que ça ne remette votre couple en cause, ton passé t’appartient, en partie. nous avons tous des secrets que parfois, nous ne voulons partager avec personne! bien sûr, s’il s’agit d’infidélité, ça s’appelle tromperie et non pas secret. petit à petit, vous parviendrez à reprendre le fil. vous avez des enfants, alors retrouvez vous autour des petites, faites à 4 des activités ensemble, on a si peu de temps de nos jours …pour s’aimer et aimer ses enfants…
    Lucie Garcia

  57. Lucie

    je ne l’ai pas trompé….
    Chaque jour qui passe est dur car elle n’est pas bien… Comme j’aimerais la retrouver… Qu’elle ait un geste vers moi, une attention.. Pour vous cela fait combien de temps?
    Pourquoi me laisse t’elle lui faire l’amour ? Dois-je le lui témoigner??

    1. Diego c’est Lucie,
      Elle te laisse lui faire l’amour, c’est un signe qu’elle est encore attachée à toi, je pense. C’est un geste fort que de dormir ensemble, s’aimer malgré la « guerre ». Cela est la plus belle des attentions, et ça prouve que ce qui a existé peut, peut être, renaître.
      Mais elle, te fait-elle l’amour?
      Et que penses tu lui témoigner?
      Elle n’est pas bien, et c’est normal. Elle se sent sans aucun doute blessée, brisée, elle a perdu une partie de sa confiance en toi, elle se renferme sur elle même de trop de douleur, peut être. D’un excès de colère aussi, sans doute. Croire en l’autre de toute son âme et se rendre compte que l’on s’est trompé est quelque chose de terrible. On le ressent comme une faillite personnelle. Cependant, avec le temps, on retrouve ses esprits, on se console, on pèse le pour et le contre. L’angoisse reste présente, mais on tente de la gérer et d’avancer. Ce chemin là, elle doit le suivre seule. Ton amour, tes menues attentions, ta tendresse et ton respect seront autant de petits cailloux sur la route du Petit Poucet. Pour qu’il rentre au foyer. Sois tendre et affectueux, sois présent, écoute la de toute ton âme. Sans te perdre toi même en chemin. Sois toi même, mais en mieux.
      Nous, cela fait presque deux mois. Mais en 7 ans cela fait trois crises, autour du même sujet. Je suis oscillante. Douloureuse parfois. Je lui en veux, je le comprends un peu, je lui pardonne à peine. Je lui fais l’amour. Je le regarde pleurer quand il sent qu’il me perd. Je suis un peu perdue. Voilà.
      Lucie Garcia

  58. Lucie

    Ce soir, elle ne cause toujours pas, ne veux pas que je l’approche.. Que c’est dur.. 2 mois déjà… Elle me laisse mais ne me fait pas l’amour.. Je reste moi… Elle est déjà partie dans sa tête?

    1. Diego,

      Ta partenaire est très frustrée. Elle l’exprime en méprisant et en rejetant votre relation.
      Mais, derrière chaque frustration, il y a un besoin.
      Écoute les besoins de ta partenaire.

      Si elle reste distante,
      cesse un moment de te justifier et de tenter de te faire pardonner.
      À la place, guide ta partenaire à exprimer ses VRAIES besoins.

      Le problème, ce n’est pas forcément que tu as menti.
      Par exemple, le mensonge l’a ramène à l’infidélité de son ex. Or, depuis l’adultère elle manque d’estime personnel, par exemple.
      Elle peut avoir besoin de retrouver sa propre estime d’elle-même. Elle peut avoir besoin que tu l’a rassure.
      Il se peut aussi que ta femme profite de l’occasion pour exprimer son ras-le-bol de pleins d’autres choses.

      Bref, sois à l’écoute de ses VRAIS besoins.
      Si tu le fais, elle viendra vers toi et parler lui fera du bien.

      Agnès

      1. Bonjour

        Merci Agnès

        Son silence et isolement m’inquiète et j’ai vraiment peur de son désamour..

        1. Diego,

          Il y a souvent désamour quand nos besoins ne sont pas respectés et écoutés.
          « Vois » ta femme. Montre que tu es soucieux de ses besoins.
          Je te suggère vraiment de l’écouter et de faire un bilan avec elle.

          Agnès

    1. Diego,

      Petits conseils. Ne l’ étouffe pas de reproches du genre « comment peux-tu tout remettre en question », « j’ai toujours tout fait pour toi », « je ne comprends pas ce que j’ai fait, je reste quelqu’un de bien ». En gros, cesse de parler de toi, de tes peurs et de tes angoisses. Laisse à ta femme toute la place pour parler d’elle. Il est normal qu’elle s’isole si tu ne parles que de ton angoisse. Elle ne veut pas parler de ton angoisse. Elle veut parler d’elle. C’est comme cela qu’elle viendra vers toi.

      Agnès

    2. Diego c’est Lucie,
      pour le coup je ne vois pas les choses comme Agnès. Le fait que tu as menti peut se révéler destructeur. Notamment si l’autre estime qu’elle a été parfaitement honnête et fiable. Qu’elle s’est investie et a donné plus qu’elle n’a reçu. Remettre en cause vos dix années de mariage est légitime en ce moment, puisqu’elle pense que cette relation est basée sur une méprise, un malentendu, ou un mensonge. Le mensonge engendre un profond sentiment d’insécurité. Et cette insécurité sert comme un révélateur à d’autres malaises. Alors oui, écoute ses besoins. Respecte les, comme le dit si bien Agnès.
      Pour ma part, je traverse de nouvelles turbulences. Et franchement, ça me gonfle.

      1. Bonjour Lucie,

        Grand merci pour ta participation! Tu as su répondre à Diego quand je n’avais plus une minute à moi.

        En fait, je suis aussi d’accord avec toi. Sauf que sa femme ne doit pas tout mélanger. Diego n’a pas menti pour les mêmes raisons que son ex. Or, le mensonge la ramène à une même douleur, celle de la trahison adultère. Or, Diego a menti pour se protéger des démons de son passé. Ce n’est pas la même chose. C’est en expliquant ses mensonges que sa femme sera en mesure de faire la part des choses.

        Agnès

    1. Diego,

      Bien sûr, c’est une preuve de respect que de lui laisser le temps de se décider. C’est reconnaitre qu’elle est libre. Elle appréciera.
      Pendant ce temps, reste digne. Sois à l’écoute sans l’étouffer. Et, invite ta partenaire à parler de SES besoins.

      Agnès

  59. Bonjour Agnès

    Je demande à mon épouse d’exprimer ses besoins, frustrations et autres.. Mais pas 1 mot de sa part.. Pas 1 geste à mon égard… Elle s’est enfermée dans la pratique du sport intensif avec l’arrêt du sucre depuis 2 mois.. Elle fait de plus en plus de choses ou sorties avec de nouvelles amies, beaucoup plus jeunes et aucune sans enfants..

    Je n’ai rien d’autre à faire qu’à subir et attendre sa décision à moins que tu me conseilles autre chose..
    Je lui exprime le pourquoi de ne pas avoir tout dit, lui exprime mon amour… Mais par moment je me demande si je ne dois pas la bousculer comme elle a su me pousser dans mes retranchements..

    Merci de ton aide

  60. Bonjour Agnès,

    je sens bien qu’elle rejette tout venant de moi…
    que ferais-tu à ma place, en sachant que je me bats comme un beau diable pour tenter d’avoir la bonne attitude, distance…
    c’est très dur…

    1. Diego,

      Tu sais, parfois, quand trop de frustrations, la distance est nécessaire pour diminuer la tension. Elle sait que tu es disposée à écouter ses besoins, laisse-lui un peu de solitude. Je sais que c’est dur, mais la harceler ne va pas aider. As-tu eu tendance à l’opprimer voire à l’étouffer pendant votre relation? Est-elle heureuse dans sa vie personnelle, en tant que femme? Je veux dire a-telle « réussi »?

      Agnès

  61. Agnès,

    tu as raison, c’est très dur mais je suis prêt à la laisser dans sa solitude…c’est vrai que pendant notre relation, j’ai rarement fait des choses seul…. j’ai toujours chercher à lui faire plaisir et à toujours gérer le quotidien…. Dans sa vie professionnelle, elle va bien.. dans sa vie personnelle elle s’est toujours plaint de n’avoir que trop peu d’amies ( ayant changé de région) et de trop peu s’amuser….

  62. Agnès,

    ma femme m’a reparlé hier soir et m’a reproché les mêmes choses: 2 fessées à la grande en 1 an, ne sait plus si elle m’aime, ne sait plus si elle veut rester…. me dit que nous avons 2 caractères trop différents… que nous ne sommes pas complices… que de reproches sur nos 10 ans… qu’elle était pas prête à une nouvelle histoire lorsque nous nous sommes rencontrés et que plus rien ne pourra être pareil…
    devant tant de mal être, lui ai dis qu’elle devait partir et me quitter si elle ne m’aimait pas! Je suis allé jusque là car hier soir la grande s’est plaint de ne pas reconnaitre sa maman… et moi ma femme..

    je ne sais pas l’effet de tout cela, sais qu’elle peut maintenant partir et tout quitter…
    ce serait un 2 ème échec pour elle…
    d’où provient ce mal profond?? que je suis triste pour nous et les filles..

    un conseil?

  63. Agnès,

    elle ne s’enferme que dans des pensées négatives… Pourquoi le fait de lui avoir caché mon passé a provoqué cela? ou remonte son mal profond et lointain?

  64. Agnès

    Pour la première fois depuis 15 jours, ma femme s’est exprimée hier…elle m’a redit les mêmes choses: ne sait pas si elle m’aime, pense à me quitter, rien ne sera plus jamais pareil, nous ne sommes pas complices, nos caractères sont trop différents, elle n’aurait jamais dû se lancer dans notre relation au sortir de son divorce, me rapelle nos engueulades…
    Hier soir l’aînée s’est plaint de ne pas reconnaître sa maman… Pour ma part, je ne reconnais plus ma femme…

    Ce matin, je lui ai donc demandé d’arrêter de faire souffrir tout le monde.. Elle, les filles.. Moi.. Et de partir si elle ne m’aimait pas.. Elle m’a traité de pauvre gars et mon discours l’a conforté dans ses doutes.. Ai-je bien fait???

    J’ai cherché à provoquer un électrochoc.. Elle me reproche ma dépendance affective et vient à me dire que je ne l’aime pas vu mon comportement…
    Je l’ai invité à se faire aider… Elle va me quitter.. J’en suis certain….et je suis triste pour nous 2 et nos filles… J’en pleure sans cesse…

    Agnès, que me conseilles-tu?

    Merci

    Diego

    1. Diego c’est Lucie Garcia
      Oui ça peut être un électrochoc. Tu lui as quasiment ouvert la porte. Maintenant, à elle de s’emparer de la proposition, ou d’y surseoir. Ce qui est positif, c’est d’avoir pointé du doigt la souffrance infligée aux enfants. Car ils sont là. Eux n’ont rien demandé. Elle te traite de pauvre gars, mais en attendant elle est toujours là. Donc redresse toi. Tu n’es pas un pauvre gars. Tu es un homme qui souffre et qui se bat. Le contraire d’un pauvre gars. Tu es un homme fort, magnifique qui se bat pour conserver sa femme, là où plus d’un autre aurait couru s’inscrire sur un site pour, à coup de bite, se prouver leur virilité. Reprends ton souffle. Tu as tout donné. Cela sera, ou ne sera pas. Et finalement se fera ce qui est le mieux POUR TOI. Penses y. J’aurai aimé qu’on m’aime comme ça. Même si je crois qu’on m’aime comme ça. Sans tes mots. Hombre, haz lo, pero bien.

  65. Lucie

    Merci pour ton commentaire… Oui je l’aime comme 1 fou ce qui l’étouffe d’ailleurs.. Je ne sais plus quoi penser.. Est-elle influencée par ailleurs? Papillonne t’elle sans pour autant céder??

    Je ne sais plus rien si ce n’est ma peine et ma blessure…. Son mal est si profond.. Ses pensées si négatives et ses doutes si grands!

    Que faire?! C’est sûr que mon amour pour elle est sans limite.. Ce qui n’est pas bon dans ce cas…
    J’espère que pour toi cela s’arrange..

    Je t’embrasse

  66. Agnès, Lucie

    Je viens d’avoir une discussion de 2 heures avec elle.. Elle me dit que je l’étouffe, que son mal etre vient du fait qu’elle n’aurait jamais dû commencer notre relation il y a 13 ans.. Elle est dans le rejet de tout… Lui ai demandé si elle m’avait menti tout au long de ces 13 ans? Lui ai redis mon amour et lui ai fait prendre conscience qu’elle était en état de crise et de dépression.. À mon sens elle a tous les symptomes de la crise de la quarantaine et de la dépression.. Je l’ai bousculé avec mes paroles, lui ai demandé de pleurer et se révolter…

    Dans son état, je lui ai dit que je lui laisserais le temps de se retrouver deja elle meme pour prendre la bonne décision.
    Lui ai demandé de se faire aider.. Elle va très mal…
    Par moments j’ai haussé le ton pour la secouer un peu.. Elle m’a dit que je lui faisais peur mentalement et que je la manipulais…

    Que c’est dur d’entendre sa femme dire qu’elle s’est trompée il y a 13 ans… Étant mariés depuis 3 ans seulement…

    Je lui ai redis que je savais qu’elle me quitterait à terme mais que je ferais tout pour me battre…

    Elle a annulé ce matin notre voyage prévu de longue date à Pragues au mois de mai.. Très dur…
    Elle ne veut plus que je l’appelle ma cherie… Me repousse…
    Même si je n’arrive pas à sauver notre famille, je veux deja arriver à la sauver elle car elle est très mal…

    Je pense qu’elle n’a pas conscience de son état et est dans le dénie de tout..
    Je regrette de ne pas avoir eu cette conversation il y a 2 mois car elle se serait peut-être moins enlisée dans ses pensées négatives et destructrices…
    Il fallait que je lui dise ma colere, mes frustrations et mes peurs..
    Merci à vous 2 pour votre aide…

    Diego

  67. Diego c’est Lucie Garcia,
    Continuez à communiquer je crois que c’est essentiel. Peut-on s’empêcher de remettre la relation en cause quand tout va mal, je ne sais pas? Penses tu que sa dépression vient de votre crise, de ce qu’elle a appris sur toi, ou est plus profonde? Comment ressens tu les choses de ton côté? Pourquoi es- tu si sûr qu’elle va te quitter?
    Je crois qu’il faut y croire encore.
    Peut-être peux tu lui parler d’Agnès et du blog. Peut-être que le blog peut l’aider à verbaliser.
    Nous, c’est encore aléatoire. Je reste en retrait, j’ai encore très mal. Je ne pleure ni ne tempête, je suis calme mais parfois très caustique. Il m’a profondément blessée. Je me’ remets très mal.
    Voilà.
    Lucie Garcia

  68. Lucie

    Je crois que c’est beaucoup plus profond…. Elle va me quitter car je pense qu’elle ne m’aime plus…
    Communiquer est difficile..
    Je m’accroche

  69. Bonjour Agnès et Lucie

    Depuis hier nous parlons beaucoup…
    Je viens de comprendre tous les maux et le mal etre de ma femme.. Elle se sent vidée….
    Je viens de comprendre que ma femme n’accepte plus les périodes où nous nous faisons la tête, mes coups de gueule, ce manque de liberté qu’elle peut ressentir…
    Mais la façon d’accepter que je la prenne dans mes bras me prouve son amour…

    Nous ne sommes pas capables de faire l’amour pour l’instant et j’espère que cela viendra… On s’est fait tellement de mal pendant cette période…

    Votre avis?

    Diego

    1. Bonjour Diego,

      Tu as peur de la perdre, tu es beaucoup dans l’émotion alors tu crains de faire des erreurs. Mais nous t’avons donné de très bonnes pistes pour renouer. Tu vois que ta femme a énormément de frustrations. Pour ma part, je vous invite à faire un bilan, ce que vous semblez avoir entamé.

      Agnès

  70. Agnès

    Je connais mes erreurs et le travail à faire pour modifier ma manière de faire..
    Elle veut se faire aider pour se retrouver et prendre les bonnes décisions.. J’admire ma femme et regrette d’avoir été sourd et malentendant sur son mal etre

  71. Agnès

    Ma femme entame une thérapie demain et je suis fier d’elle sans savoir pour autant l’issue..
    Elle le fait car elle a tellement de questions sans réponses en elle et pour chasser ses démons…
    Quelle attitude avoir?
    merci

  72. Bonsoir Diego, si la thérapie peut l’aider à se sentir mieux c’est une bonne chose. Ne crois tu pas que la meilleure attitude pour toi est de la laisser vivre sereinement ce travail sur soi? En tout cas le contact est repris entre vous deux. Soigne toi de ton côté, accorde toi du temps du souffle et du répit. Vous avez souffert tous les deux. Peut être sortirez vous de cette épreuve grandis et encore plus amoureux.
    Lucie Garcia.

  73. Lucie

    Gracias por tu soporte y espero que estes bien por tu lado.. Solo me queda ser paciente…

    Un abrazo
    Y tu?

  74. Diego,
    Tu as l’air apaisé, et confiant. Vous démarrez une nouvelle ère, espérons qu’elle vous verra sereins et confiants. Même si cela prendra sans doute un peu de temps. De nuestro lado la cosa se mejora cada día un poco mas. Yo tambien tengo que olvidar lo malo. Le plus important, c’est l’amour. Ensuite le respect. Et la confiance. Nous travaillons à consolider les trois.
    Agnès, merci, en plus d’aider ton prochain tu permets de belles rencontres!
    Quisas un dîa vamos a encontrarnos por las calles de Sevilla o Paris o Marrakech sin saber!
    Cuidate.
    Besooos Agnès y Diego!
    Lucie Garcia

  75. Lucie,

    j’ai décidé de temporiser, tempérer et ne pas me laisser envahir par les émotions pour dégager cette sérénité qui pourrait la rassurer… mais j’ai tellement peur de la perdre! c’st fou
    J’ai hâte de la trouver ce soir après sa première visite chez le thérapeute…
    Increible, porque voy a menudo a Sevilla, Paris o Marrakech para mi trabajo! de director comercial..

    1. Diego,
      pas de précipitation pour ce soir. une thérapie est un travail long d’introspection sur soi. elle risque de rentrer à la maison bouleversée et fatiguée. Peut-être aura-t’elle juste besoin de passer une soirée calme et tranquille, sans évoquer le sujet. Diego, si je peux me permettre, ne faudrait-il pas, de temps en temps, mettre vos soucis de côté et juste passer un moment ensemble, boire un verre, ou dîner au restaurant, aller voir un film ou se poser devant une émission télévisée, histoire de faire un peu le vide. Vous vous aimez, et cela est bon et bien. On le sent. L’amour est le remède.
      Quand aux villes citées, j’y ai mes racines, une partie de ma vie, et j’y cache mes rêves….
      Que decirte, que Sevilla tiene un color especial, y que esta llegando la feria de abril?
      O que Paris es la ciudad la mas romantica del mundo?
      O que Marrackech la roja esos dias huele a azahar?
      Hombre, el mundo es una maravilla, entonces no hay que llorar!
      Lucie Garcia

  76. Lucie

    Estamos bebiendo una botella de JUAN GIL de JUMILLA..
    Elle est en effet bouleversée.. Tu as vu juste… Tes messages font du bien…

    Merci pour tout
    Un abrazo

  77. Agnès,

    ma femme a entamé sa thérapie et refuse toujours de parler.
    Elle en est au point d’a peine porter de l’attention et de l’affection aux filles et c’est ce qui me fait dire qu’elle va mal..

    ton avis?
    merci

  78. Diego c est Lucie. Laisse lui le temps. Elle est au début du chemin. La thérapie ce n’est pas un Nespresso! C’est un questionnement. Elle va se remettre en cause et remettre en cause le couple pour construire ses propres réponses. Et toi, que fais tu pour toi même? Où en es-tu de ta réflexion?

  79. Bonjour Lucie

    Je suis désemparé de la voir ainsi… Distante meme avec ses filles…
    Quelle lassitude et que c’est dur…
    Attendre… Attendre et attendre… Mais attendre quoi !!

  80. Bonsoir Diego.
    Attendre la sortie du tunnel. As-tu le choix? Peux tu envisager autre chose? Tu te bats. Et parfois tu déposes les armes et tu attends. Mais tu vis aussi! Et donc ta vie continue. Occupe toi des petites. Occupe toi l’esprit. Fais des projets, pour vous, pour toi. Travailles- tu en ce moment? Comment se passent les soirées? Où habitez-vous? Peut-être peux tu profiter de ce début de printemps pour marcher dans la nature, te ressourcer. Propose lui de t’accompagner. Propose lui des choses différentes de ce que vous faites d’habitude. Surprends la. Peut être rallumer une petite flamme, l’entretenir en soufflant doucement, faire renaître l’envie. Diego, no hay que llorar, que la vida es un carnaval….

    1. Lucie ,
      je veux te remercier pour tes interventions . Je ne peux pas intervenir pour le moment puisque je suis en plein déménagement .
      Dès que je suis installée je réponds aussi à ton message .
      Grand merci à toi .
      Agnès

  81. Agnès, Lucie

    Hier soir elle m’a dit qu’elle ne voyait pas d’issue car son bilan était négatif… Elle m’a aussi que cela faisait 2 ans qu’elle pensait me quitter! Et que sans les filles elle l’aurait fait…
    Je ne vois aucune solution positive d’autant qu’elle me dit avoir fait à 50% le chemin de la séparation… Elle n’a ni envie de partir ni envie de rester….

  82. Diego,
    Plus de nouvelles. Où en êtes-vous? J’espère que ça va mieux. Force et courage….
    Lucie Garcia

  83. Lucie

    Rien n’avance.. Je perds en même temps ma femme et ma maman…

    Je pense qu’elle est loin dans sa tête, peut être manipulée…

    Du temps, du temps et du temps.. Pour quel résultat??
    Laisser parler son cœur un jour!?

  84. Agnès

    Ma femme m’a redit avoir fait la moitié du chemin pour me quitter.. Je perçois 1 grand manque d’amour…
    Quelle attitude avoir?

    Merci

    Diego

  85. Cela fera bientôt 18 mois que mon mari m’a avoué son infidélité. Au départ, tout me semblait perdu d’avance : comment lui faire confiance après tout cela ? Il faut dire, que comme toute histoire d’infidélité, elle n’a pas été simple. Au lieu de me « tromper » (mentir) une fois, il l’a fait deux fois et trois mois en tout. Mais, pour comprendre, voici mon histoire.

    Je suis mariée depuis dix ans et je vis avec mon mari depuis 13 ans. Depuis le 12 juillet 2014, j’ai découvert que mon mari éprouvé une très sérieuse attirance pour une collègue de travail, de huit ans sa cadette. Plus jeune, plus jolie mais quand je vois ces photos, elle me ressemble tant : même physique, même visage, même couleur de cheveux et même coupe, même caractère de feu … A-t-il vu, à l’époque, dans cette fille, moi en plus jeune et plus dépendante de lui ? Recherchait-il nos frissons du début ? Il a toujours été un grand sentimental et adorait cette période où nous avions des rendez-vous secrets, la magie des premiers instants mais qui s’estompe avec le temps.

    Dès que j’ai eu des soupçons en juillet 2014, j’ai rencontré cette fille et j’ai tenté de comprendre a situation, de la dissuader de ne pas briser une ménage heureux (je pensais) et de ne pas prendre le père de mes enfants. Je pensais que mon mari s’y tiendrait et ferait tout son possible pour sauver notre couple. Mais, au mois d’octobre 2014, mon mari m’avouait avoir eu une relation adultère avec cette fille : rendez-vous secrets, mensonges (quand il rentrait tard ou disait être à la pêche), double gsm, … Bref, la totale ! J’ai même dû faire des examens pour être sûre qu’il ne lui ai pas laissé de petits souvenirs style MST et HIV. Moi avec qui il ne s’est jamais protégé pendant cette double relation !

    Sur le coup de la nouvelle, j’ai cru mourir, que la terre s’ouvrait sous moi. Mon mari m’annonçait qu’il pensait me quitter pour une autre. C’était le 11 octobre 2014, date gravée dans ma mémoire… Il croyait l’aimer sur le coup et, comme il est entier, il ne voulait qu’une seule femme dans sa vie. Après avoir pesé le pour et le contre, pris du recul pendant deux jours, il s’est aperçu qu’elle se jouait de lui. Seule moi comptait : il faut dire que je lui ai prouvé de mille façons (j’ai proposé dans un premier temps de la colocation, dialogue pour comprendre et arranger, je ne l’ai jamais jeté dehors avec ses affaires, je lui ai même avoué que je l’attendrais s’il partait car je l’aimais…).

    Il faut dire qu’elle l’a tout fait pour le faire craquer et le mener jusqu’à l’adultère : 50 sms par jour en moyenne, une heure et demie de téléphone au minimum, elle passait trois fois par jour à son travail (elle n’y travaillait plus pourtant), … Bref, comment aurait-il pu ne pas avoir de doutes ? Notre couple s’enlisait depuis quelque temps mais je ne pensais pas qu’il aurait concrétisé cette relation. Il n’a jamais été ainsi, il a toujours été loyal et droit envers moi. Il ne comprend d’ailleurs pas, avec le recul, pourquoi il a fait cela car il m’a avoué m’aimer sincèrement et qu’à aucun moment il ne voulait faire sa vie avec elle.

    Après avoir longtemps discuté suite à cette aveu, j’ai décidé de lui pardonner et de redonner une chance à mon couple. J’aime sincèrement et éperdument mon mari, sans lui, je serai perdue. Il est l’homme de ma vie, mon amant, mon meilleur ami et le centre de mon univers. J’en suis tout à fait convaincue : je veux vivre à ses côté et je veux vieillir avec lui, construire ma famille et continuer avec lui même si cette cicatrise sera toujours présente. Je n’ai jamais songé un seul instant me séparer de lui.

    On a donc analysé ce qui ne fonctionnait pas dans notre couple et on va changer tout cela. Peu à peu, il redevient celui que j’ai aimé : droit, honnête, plus de mensonge. Il rentre aussi directement à la maison afin de s’occuper de ses enfants. Il redevient doux et tendre, romantique et le prouve régulièrement. Pendant deux mois, je n’ai eu aucun de ces gestes car, il m’a avoué qu’à un moment, il ne me supportait plus. Il voulait autre chose que cette vie de famille, ressentir la flamme des débuts et les frissons, se sentir de nouveau libre. Mais, il dit s’être menti. Cette fille lui a fait pitié (elle aussi a eu une enfance difficile) et il est troublé par autant de ressemblances entre elle et moi.

    J’ai pris conscience des changements que je devais apporter dans notre relation de couple.

    Depuis le temps est passé, la colère est retombée et la rancoeur a fait place à un profond sentiment de désespoir. Je vis des phases heureuses et des phases dépressives où la peur me réhabite : peur qu’il me quitte, peur qu’il me re trompe à nouveau avec elle ou une autre, peur d’être heureuse de nouveau… Lui a du mal à se pardonner, il ne comprend absolument pas ce qu’il lui a pris. Moi non plus à vrai dire, je ne lui en veux même plus sauf quand la colère monte lors de nos disputes. Heureusement, elles sont de moins en moins fréquentes. Je n’en ai que lorsque je croise l’ancienne maîtresse de mon mari et je ne sais pas me contenir.

    Pourtant, j’ai tout pour être de nouveau heureuse mais je ne le suis pas totalement : j’ai sans cesse peur qu’il ne recommence un jour, je pense souvent à l’autre, au plaisir qu’il a ressenti avec elle, … Je ne peux m’empêcher de me faire du mal même si je veux oublier, je n’y arrive pas. Je me remémore souvent ce terrible été où toute ma vie a basculé. Suis-je normale d’avoir aussi mal et ce après 18 mois ? Oublie-t-on un jour cette douleur ?

    1. Bonjour Corinne,

      merci pour ton témoignage…
      Oui, Corinne, bien qu’aujourd’hui, tu souffres profondément, un moment viendra où ton cœur retrouvera sa légèreté d’avant.
      Avec une bonne démarche et un peu de temps, ton cœur ne sera plus lourd comme aujourd’hui.

      Tu dis souvent faire le yo-yo. Il y a des moments où tout va relativement bien, et d’autres moments où émotionnellement, tu ne vas pas bien.
      Parles-tu souvent de ta douleur?
      A qui te confis-tu?
      Tes confidents savent-ils écouter?
      Penses-tu avoir suffisamment et efficacement libérer toute ta douleur auprès de ton partenaire? Parler de ta douleur avec lui, peux-tu le faire quand tu le souhaites?

      Si je te pose ces questions, c’est que pour te libérer un jour de cette douleur, l’une des choses à faire est de véritablement t’en libérer verbalement. Il ne suffit pas simplement d’admettre ta douleur. Ta douleur doit être prise en charge. Tu peux réparer ce qui a été brisé en toi et entre vous. Et surtout, ta douleur doit être au maximum reconnue par ton partenaire.

      Ton partenaire semble aussi déterminé à sauver votre couple,
      vous communiquez certainement beaucoup…

      Mais sais-tu bien communiquer ta douleur? Et lui, sait-il t’écouter en tout temps?

      Il est clair qu’il manque à ton partenaire les sentiments enivrants des débuts.
      Tu sais, il est possible de retrouver la flamme perdue.
      Je travaille également là-dessus pour vous aider à surmonter l’infidélité…

      Je suis de tout cœur avec toi Corinne,
      reviens-moi sur mes petites questions.

      Agnès

  86. Merci pour votre aide Agnès. Oui, mon mari est très présent et voit bien que je souffre. Il se force à en parler avec moi même s’il n’en a plus trop envie. Pour lui, c’est de l’histoire ancienne et je me fais du mal pour rien. Il m’a choisie « moi » et n’est pas resté avec moi pour les enfants, mais bien car il m’aimait.

    Je penses que me sentiments de détresse sont ravivés car cette période correspond à celle où il l’a courtisée. Il travaille énormément en cette saison et fait d’ailleurs des heures infernales au travail, le week-end et jours fériés y compris.

    On en parle encore beaucoup, il ne se passe pas deux jours sans que j’y fasse allusion. Il m’a d’ailleurs avoué qu’à la longue, cela devient pesant. Pour lui, la page est tournée. Donc, il espère que je me reconstruise et que j’oublie cette fille.

    Mais, je ne comprends pas et je comprendrais jamais d’ailleurs comment il a pu me faire ça ! Elle est rentrée chez moi, dans ma maison, a côtoyé mes enfants… Mes beaux-parents ont même couvert mon mari dans ses incartades pendant deux mois, je leur en veux tellement !!!

    Je ne comprends comment il a pu lui offrir toutes ses choses (bijoux, fantasmes, sorties, …) dans des lieux qui nous parlaient (lieu de nos photos de mariage, fantasme voiture, …) !

    Mais, dès la découverte de sa liaison, il a été très franc avec moi et a répondu à toutes mes interrogations : le où, le comment, le pourquoi, la fréquence des rencontres, … Mais tout cela me mine et me hante encore. Je repasse en boucle tout cela dans ma tête et j’ai bien du mal à avancer sereine. Un retard de sa part me pétrifie….

    Je ne sais si je peux lui faire confiance encore aujourd’hui… Il a tellement bafoué notre amour, notre histoire et notre famille. Puis, je me rends bien compte que je n’aurais plus jamais une confiance absolue en lui malgré tous ses efforts. Je l’ai redescendu de son piédestal et me méfie encore parfois de lui. Je ne fouille plus, je ne le piste plus, j’essaie de lui faire confiance mais une voix en moi me dit de me méfier. Un dicton dit « infidèle un jour, infidèle toujours ». Même sa mère m’a dit « ils ont ça dans le sang (le jumeau de mon mari cocufie ma belle-soeur depuis des années). Mon mari m’a rassuré en disant ceci « Je me suis trop perdu en mentant et en désirant une chose que je ne voulais absolument pas. Je ne recommencerai pas car tu es la seule pour moi pour qui je veuille me battre et vivre… »

    Mais puis-je avoir confiance en lui ? Je ne me relèverai pas la prochaine fois, il le sait bien. J’y ai trop laissé de moi dans cette histoire.

    1. Bonjour,
      J’ai la même histoire que la tienne.. Nous essayons de reconstruire notre couple mais c’est très dur. Moi aussi, je passe d’une période où je me raisonne et me rends compte qu’on s’aime et qu’on doit se battre pour notre couple à une période où je me dis que c’est trop dur de vivre dans le doûte, le moindre petit « retard » ou appel sans reponse me donne mal au ventre et me rappelle tous ces moments douloureux et dans ces cas-là je veux fuir et me dit que je serai plus heureuse sans lui…
      Où en êtes-vous aujourd’hui?

      1. Bonjour, où j’en suis? Bonne question et j’espère pouvoir y répondre afin que cela me situe également. Je suis et reste dans l’espectative, dans l’inconnu et le flou le plus total.

        Ça fait un mois qu’a eu lieu la dispute, 15 jours depuis sa lettre et entre temps, une séance individuelle pour chacun. En ce qui me concerne le thérapeute m’a un peu rassurer mais je me dois d’être prudent car à trop espérer j’ai peur. En effet, même si la séparation de passe dans de bonnes conditions, il n’en reste pas moins difficile pour moi. L’absence me manque et ce manque est celui de ma femme. Je pars plutôt le matin quand je peux, je n’envoie plus de SMS, je mange chez ma fille le midi afin de lui laisser le plus d’espace possible. Il se passe presqu’une journée sans se voir et quand c’est le cas le soir, le bonsoir est discret et cela me peine car il y a encore peu, même après la dispute où l’on s’embrassait. Les repas se passent bien, on discute et elle est un peu plus détendu mais j’ai cette impression où elle retient encore la possibilité d’avancer. Sa saturation est énorme et dans cet aspect, elle est aveuglé sans doute dans sa lucidité. En me renseignant, elle souffrirait même de dépersonnalisation, il y a des infos dessus trés intéressantes et utiles car il y a des similitudes avec sa façon d’être en ce moment. Plus de ressenti, plus d’émotions, elle zappe en quelques sorte la réalité. Je lui ai fait du mal, j’en suis conscient et en en discutant avec ma fille, elle a l’impression que ma femme se venge et par fierté hésiterai à avancer. Ça ne reste qu’une impression. Quoi qu’il en soit, de ne plus savoir ce qu’elle fait de ses journée est très difficile, nous avions pour habitude de se tenir au courant, on était très lié de la sorte. Drôles de conséquences quand même. Comme toi aussi, des doutes malgré la confiance, la peur au ventre en voyant l’heure tournée et qu’elle n’est pas encore rentrée. Je comprend qu’en ce moment elle est mieux dehors que chez elle mais jusque quand?
        Elle a eu sa séance individuelle, mais je ne demande rien alors j’aspire avec l’apprentissage de l’empathie de ressentir comment elle va. Elle est distante selon les moments c’est dur de gérer cela aussi. Certitude, l’amour est là au fond d’elle mais étouffé par sa saturation mais en même temps, cette blessure que j’ai créée elle la garde pour se souvenir et ça va me fait mal, car elle ne voit que le Gilles du 15 août mais n’arrive pas à voir celui d’avant. Je fais tous les efforts depuis mais ça reste dans un seul sens alors je considère ma punition comme je la mérite. Je préfère cela à une séparation définitive. Quant à savoir si seule elle serait plus heureuse je dirai oui en ce moment car le contexte est propice. Mais qu’en sera-t-il quand enfin elle ouvrira les yeux? Une vie, une union, deux filles, une petite-fille, un couple heureux, très entouré, admiré même par d’autre et surtout, un amour ressenti depuis que l’on est ensemble, complicité, points communs, sexualité épanouie, partage des tâches vu que l’on bosse tous les deux, on s’est toujours soutenu dans le mauvais, décès, maladie et quotidien parfois épuisant, toujours là l’un pour l’autre et savoir qu’aujourd’hui tout peut s’arrêter c’est difficile et j’en suis malheureux. Parce qu’aucun de nous n’a vu cette crise de la quarantaine s’aventurer chez nous, parce qu’impossible de communiquer nous qui parlions de tout et surtout, parce que l’on s’est oublié elle et moi individuellement. En effet, où en étions nous seul? Le bonheur individuel où était t-il si ce n’est de voir l’autre heureux?
        Alors j’ose croire en notre deuxième chance, en ma femme et en moi, on mérite de réussir à s’en sortir et ainsi, prendre un nouveau chemin et laisser nos pas guidés par notre amour qui j’espère restera invincible.
        Et toi pense tu que seules tu sera vraiment plus heureuse? Il faut apprivoiser le contexte, les émotions lésées par des moments de doutes et surtout, ce que j’apprends à faire, gagner en patience et écrire encore et encore. Je vais sur des sites afin de regrouper des infos diverses et essayer de me trouver dedans et faire un travail sur moi.
        C’est pas mal à faire.

        Courage à toi et merci de ton commentaire.
        Amicalement, Gilles

  87. Agnès

    quelle attitude avoir? elle me redit réfléchir à partir ou non… à d’abord vouloir sauver sa peau… à ne plus connaître ses sentiments… à ne pas aimer ma façon de l’aimer ( au bout de 10 ans!)…

    que dois-je faire?

    merci

    DIEGO

  88. Bonjour voici mon histoire !! J’avais 15ans et lui 18ans on est tombé follement amoureux en 2007!! En 2013 un petit bébé se rajoute et notre couple ne va pas bien !! Mon fils est malade moi je suis seule avec lui pendant de longue journée car monsieur veut travailler !!! En 2014 il m’écrit me dire qu’il va courir avec une collègue !! Moi qui n’a jamais connu ses amis !! Je suis fâchée mais c’est correct c’est en août !!! Le 23 mars c’est fini on se sépare et le 12 avril il est en couple avec elle !! J’ai passé 8 mois à être seule à me battre moralement physiquement psychologiquement !!!! Je voulais être forte pour mon fils !!! Après 8 mois il est revenu moi je l’avais attendu car je l’aimais et c’était mon premier mon premier dans tout et le dernier !! Mais une journée elle m’écrit pour me dire qu’il m’avait trompé tellement souvent !!!maintenant déjà 5mois qu’on est la ensemble mais que je ne sais plus quoi penser quand il sort avec son meilleur ami que je connais maintenant !! J’ai peur et je ne suis pas capable de faire confiance pourtant j’essaye d’unir ma famille 🙁 aider moi

  89. Bonjour Agnès,
    Je m’appelle Hervé, j’ai 44 ans dont 25 avec ma femme.
    Je te lis depuis quelque temps déjà avec intérêt. J’ai commencé à lire tes articles depuis l’automne dernier (fin 2015), je ne me sentais pas bien depuis quelques mois déjà et je ne savais pas ce qui me causait tant de tourments, j’étais très jaloux.
    Parce que je me suis rendu compte que la jalousie que j’éprouvais à l’encontre de ma femme était permanente, j’ai commencé une psychothérapie dite humaniste en septembre 2015.
    Or, je ressentais un éloignement de la part de ma femme, je la voyais changer, redevenir très féminine et séduisante. Cela ne m’a pas déplu qu’elle prenne soin d’elle, qu’elle voie des amis. J’étais heureux pour elle, qu’elle puisse se sentir bien dans son corps, dans sa tête, dans sa vie en fait.
    Elle est en psychothérapie depuis de nombreuses années déjà, je me suis dit que cela commençait à montrer des résultats. D’autant plus qu’elle m’a dit (ce que j’ai compris) que je devais me détacher d’elle, elle de moi, bref je me réjouissais qu’elle accède enfin à l’autonomie ( au sens psy).
    En parallèle, je me suis senti exclu de sa vie, elle ne partageait rien avec moi. Elle me reprochait régulièrement de l’étouffer parce que je la serrais fort dans mes bras, que je voulais trop souvent l’embrasser, que je posais trop de questions, … Elle avait tendance à me critiquer ouvertement en public, ne soulignait que les défauts.
    Toujours est-il que je me suis rendu compte que ma femme avait consulté mon mobile sans me demander ma permission (je n’ai pas mis en place de sécurité). Alors, j’ai regardé quelques jours plus tard le mobile de ma femme : je me suis rendu compte qu’elle avait des conversations plutôt osées avec le mari de sa meilleures amie.
    Je me suis tu à cet instant alors que je savais qu’elle l’avait fait sur mon téléphone. Je lui ai dit plus tard et elle s’est mise en colère : je ne respectais pas sa liberté, …
    Après plusieurs semaines, je ne la voyais pas sereine, je ressentais quelque chose que je ne pouvais décrire, une sensation désagréable, pesante, obnubilante, obsessionnelle. Elle ne me parlait plus du mari de sa meilleure amie alors qu’elle n’avait de mots que pour lui.
    J’ai fait un lien. N’y tenant plus, je lui ai demandé si elle me trompait ou l’avait fait. Après une colère de ma part (cela ne m’arrive jamais), elle a avoué qu’elle avait eu une relation avec quelqu’un, une fois. Elle a confirmé mes doutes sur « l’heureux élu ». (c’est un joke !)
    Cela a été un vrai traumatisme pour moi, j’en ai encore les yeux humides à cet instant. Ma psy a été très précieuse à ce moment-là. Cela a été très dur de se rendre compte que ma femme a dragué le mari de sa meilleure amie, qu’il a accepté, …
    Je passe les détails, mais j’ai senti que le sol ne me soutenait plus, la tempête que je ressentais dans mon corps, dans ma tête a été si forte, si dérangeante que je n’ai pas pu parler de ce sujet pendant plusieurs semaines.
    Mon introspection m’a permis de ne plus être jaloux, de ne plus être un dépendant affectif, entre autres choses.
    Pour conclure, Je voudrais te remercier, Emma, parce que tes articles m’ont permis de relativiser cet évènement, de comprendre que ce n’était pas dirigé contre moi mais pour elle, …
    Six mois après, je me sens beaucoup mieux même si mon humeur est variable d’un jour à l’autre. Quand ça ne va pas très bien, je lis le top 7 des stratégies pour surmonter l’infidélité comme je l’ai fait hier, et hop je me sens mieux ! Trop top Agnès !!!
    Je voudrais te poser quelques questions pour finir : Je n’ai pas demandé à ma femme de couper tout contact avec son (ex- ?) amant parce que je croyais que la décision lui en revenait et même si cela m’attriste souvent de savoir qu’elle communique avec lui, dois-je le faire ?
    Ma femme n’a toujours rien dit à son amie, 6 mois après. Dois-je lui dire ?
    Enfin, Je ne suis pas encore décidé sur la suite de notre relation : certains jours je suis complètement en doute, d’autres, je fais plein de projets, …
    J’ai appris la communication non violente et essaie de l’utiliser le plus possible. J’ai maintenant plus de facilité à décrire mes émotions et trouver leur origines. Mais, ma femme ne veut pas que je lui exprime alors que pour moi c’est une ouverture sur moi-même, je lui offre mon intimité et elle ne semble pas en vouloir. Peut-être n’est-elle pas prête.
    Bref, aujourd’hui, je n’ai aucune certitude sur mon avenir.
    Hervé

  90. bonjour, il y a un an que notre couple est suivi de disputes et réconciliation. Nous sommes ensemble depuis 8 ans et avons un petite fille de presque 3 ans. Quand la petite est née il y a commencé a avoir quelques tensions car non conjoint reproché le fait qu’on ne pouvez plus faire grand chose et lorsque j’a eu mon accident et perdu mon travail les choses ne se sont pas arranger. Ce we nous avons eu une très forte disputes du en parti à une grosse fatigue et pas mal de quiproquo mais depuis il me dit qu’il veut partir qu’il ne veut pas rester que pour la petite et que c’est mieux pour moi et pour elle . La semaine dernière on avez des projets de transformation de la maison et là il m’annonce qu’il veut partir qu’il a du respect pour moi . Je ne sais pas comment savoir si c’est la colére qui le fait parler si c’est effectivement la crise de trop. Tout ce que je sais c’est que je me suis rendu compte que je tenais vraiment à lui et que je ne veux pas le laisser partir sens avoir tenter quelque chose. Des amis me proposent de partir 1 jours avec eux en vacances est ce vraiment la solution je ne sais pas je suis perdu. Quand pensez vous

  91. Bonjour, cela fait 6 mois que je suis en couple avec mon conjoint. Quand nous nous sommes mis ensemble il était toujours avec son ex-compagne, leur relation était sur la fin. 1 mois 1/2 après il l’a quitté. Ils ont toujours gardé contact et cela était dur pour moi. Puis nous nous sommes mis officiellement ensemble et là son ex a commencé à le harceler par messages et à chercher à recoucher avec lui en lui envoyant des photos. Il y a une semaine il a « cédé » et est partie la voir en me disant qu’il partait voir sa mère.
    En fait elle n’a fait cela que pour se venger, elle m’a ensuite envoyé un message 3 jours plus tard me disant qu’elle m’avait rendu la pareille.
    Je me suis alors connecté à son compte facebook et j’ai vu tous les messages qu’ils échangeaient. J’ai explosé de douleur….
    Le lendemain il est venu s’expliquer (nous ne vivons pas ensemble) en me disant qu’il avait fait une erreur, qu’il avait des sentiments pour moi, qu’il avait cédé par l’attrait de leur expérience sexuelle (ils sont resté 7 ans ensemble). Il ne veut pas arrêter notre relation mais ne veut pas vivre avec mes reproches et mon manque de confiance.
    Il a toujours des contacts avec elle, elle lui envoie toujours des messages (que je ne vois pas et qu’il ne me fait pas lire). Il ne peut pas couper avec elle car elle trouvera un moyen de le harceler, y compris en venant. La situation est compliquée d’autant plus que nous avons tous trois la meme profession mais dans des communes différentes (militaires).
    Je tiens à lui et à notre relation mais c’est difficile car il me demande de le laisser souffler donc je me retrouve seule à gérer mes doutes et ma douleur. On se voit vite fait pour un bisou, on parle un peu par message mais dès que j’essaye de comprendre en lui posant des questions il se braque, se replie et me dit que je réfléchis trop. Je suis perdu, blessée, triste, délaissée. Je n’ai plus confiance en moi et me dit que je n’arriverai jamais à trouver le bonheur (mes relations ont toujours été compliquées, dépendante)
    Il me certifie qu’il ne se remettra jamais avec elle mais comment le croire…..
    J’ai déjà été trompée par le passé et j’avais avant cette histoire du mal à faire confiance.

  92. Bonjour Agnès,

    Je vous contacte car je ne sais plus trop quoi faire…
    Ma femme fait actuellement un rejet global de sa vie, moi en première ligne, elle a eu 30 ans en mars dernier et j’ai l’impression qu’elle traverse une crise de la trentaine mais dont les conséquences m’effraient… Je vous résume notre histoire : Nous nous sommes rencontrés il y a 12 ans, j’ai 8 ans de plus qu’elle. Au bout de 2 ans (elle avait 20 ans) j’ai découvert qu’elle me trompais allègrement (plus de 5 tromperies) que j’ai d’abord encaissé, mais je l’ai finalement quitté en la surprenant avec un énième homme… 6 mois plus tard, nous nous sommes retrouvés et le coup de foudre a réopéré. Nous avons emménagé de suite ensemble, puis eu notre premier enfant 2 ans plus tard. Nous avons ensuite décidé de déménager en maison et désireux que l’on avance vite, j’ai acheté une maison qui nous plaisait. 2 ans plus tard, elle est tombé enceinte de jumeaux, situation sur laquelle j’ai fait un rejet total, ayant mal vécu moi-même ma jumellité avec mon frère, la mort récente de mon père ne m’aidait pas non plus dans ma tête. Elle a fait une fausse couche et nous avons décidé de laissé cette « blessure » derrière nous. 3 mois plus tard elle retombait enceinte et un 2è petit bout nous a rejoint. Entre temps je l’ai demandé en mariage et elle a accepté. Ce dossier mariage fut problématique, elle souhaitait des choses et moi d’autres que mais cela créa de fortes tensions car je voulais juste pouvoir choisir un peu sachant que c’est moi qui règlerait le mariage (avec plaisir mais avec envie de pouvoir choisir aussi du coup). Les mois s’égrenant et les aléas familiaux (un enième décès) firent se reporter d’année en année ce mariage jusqu’à Noel dernier ou elle me demanda qu’on se marie 3 mois plus tard pour son anniversaire, ce qui me paru totalement farfelu ! C’était là les prémices de la crise actuelle, car elle se rendait juste compte qu’elle ne serait pas mariée avant ses 30 ans, le tout dans un contexte ou elle venait d’apprendre qu’elle serait licenciée dans les 6 mois. Mais je n’ai pas réalisé l’ampleur de cette crise. Elle s’est déprimé dans sa tête tout en faisant bonne figure ce qui a fait que je n’ai rien vu venir. A son anniversaire je n’ai rien fait de spécial, nous avions une soirée avec sa meilleure amie prévue de longue date, et l’année passée elle ne m’avait pas fêter le mien, je n’ai donc pas mesuré l’importance de cet anniversaire (pour lequel je lui ai quand même offert un séjour en Grèce). Elle s’est mise à faire un bilan de sa vie dans sa tête qu’elle m’a éclaté au visage début juillet juste avant le licenciement final : elle a 30 ans, une vie de merde, au chômage, rien n’est à elle, tout est à moi (dû à notre différence de revenus), et que rien n’avance à la maison car je devais acheté une 2è voiture et que ce n’était toujours pas fait et cela fait 6 mois que je rénove notre salle de bain quand j’ai le temps, que je lui parlais mal par moment… elle va mal au point de même rejeter nos enfants en disant que ce sont les miens et pas les siens… et fait ressurgir le dossier des jumeaux… Je ne l’ai vraiment pas vu venir car début mai elle avait mis une photo de moi et nos enfants sur facebook avec comme légende « mes raisons de vivre <3" Je comprend son mal être, qui pour moi ressemble à une crise de la trentaine voire une dépression mais elle est très violente dans ses paroles envers moi, me rejetant à un point qui est très blessant (voire vexant). Je lui ai expliqué que je voyais bien qu'elle allait mal et que je ferais tout pour l'aider et "nous" aider. Je m'occupe déjà en temps normal à 70% de nos enfants et notre vie de famille car je suis à mon compte à domicile et me dégage donc pas mal de temps pour cela. Elle, aux 35h, n'a donc que ses weekends et jours de congés mais pour autant c'est là aussi moi qui gère (je la laisse dormir le matin, je gère les enfants etc…mais avec plaisir car je l'aime et j'aime être avec mes enfants). Aujourd'hui elle oscille entre des instants où elle est plutôt agréable (mais avec zéro attention amoureuse) et d'autres moments où elle est exécrable. Elle refuse une thérapie de couple. Je fait front et encaisse mais je ne sais plus quoi faire pour améliorer la situation, je ne veux pas la perdre. Nous sommes sensés partir dans 5 jours pour 3 semaines chez sa famille à l'étranger mais j'ai peur que la promiscuité accentue le problème… Je l'aime et supporte mal ce rejet envers moi qui ait toujours tout fait pour elle, et surtout ce revirement total alors que moins de 2 mois avant elle me faisait une déclaration d'amour sur facebook, s'ajoutant une précédente qu'elle m'avait faite à l'automne dernier, ce qui me fait tomber d'encore plus haut… J'encaisse mais je n'ai pas les clés pour que l'on se remette sur les rails. Devons-nous faire une coupure ? ne risque-t-elle pas d'aller voir ailleurs (elle a un coach sportif en ce moment qui me fait douter serieusement) ? Merci d'avance…

    1. Bonjour Yohann,
      Hélas je ne peux pas vous aider mais je me permets juste de répondre pour dire que je suis tout autant désemparée que vous car je vis à peu près la même chose dans le sens inverse. Nous aussi nous avons 8 ans de différence et c’est mon compagnon qui me rejette totalement depuis que nous avons emménagés dans notre nouvelle maison où il a fait des travaux durant 5 mois non stop. Ajouté à cela notre 2ème enfant est né il y a 4 mois. Je pense aussi à la crise de la trentaine pour mon conjoint car on a tout accumulés et peut-être que pour lui ça fait beaucoup, c’est pour cela que je me retrouve beaucoup dans ce que vous dites car moi aussi je suis la cible première de tout cela…bref, moi aussi je suis complètement perdue. J’espère que votre situation va s’améliorer et qu’il y aura des réponses à votre post. En attendant je vous souhaite tout le meilleur, accrochez-vous et le seul conseil que je puisse vous donner si vous redoutez une infidélité parlez lui en.

  93. bonjour,
    Voila, le 6mars dernier que j’ai decouvert que mon mari me trompe avec une personne que je connais. Nous sommes ensemble depuis maintenant 9ans, mariés depuis 5ans, avons une petite fille de 4 ans et sommes (étaient) une famille recomposée dans laquelle tout le monde a trouvé sa place.
    Lorsque j’ai decouvert son infidélité, mon mari m’a expliqué que ce n’etait rien. Cela était arrivé que 3 fois, qu’il avait de l’affection pour cette femme (qu’il a beaucoup aidé dans sa vie professionnelle) et qu’il avait cédé à la tentation. Comme j’ai très mal réagi, il a pris un peu l’ampleur de la chose… Bref, il est parti une semaine en voyage d’affaire après l’avoir vu pour lui dire que je savais tout. Il lui a expliqué que tout etait terminé pendant cette fameuse semaine.
    En revenant, nous avons eu une grande discussion pendant laquelle nous nous laissions une chance pour repartir. Je lui ai bien précisé que cela ne serait pas facile, que je ne pouvais pas lui pardonner comme cela.
    Une semaine après, il en a déjà marre de mon comportement qui met la pression, la suspicion partout. Le fait est qu’elle lui envoie des sms et qu’elle l’appelle alors qu’il est à la maison. Pour lui, puisqu’il m’a dit que tout était fini, il fallait que je le crois (il ne voit pas pourquoi je ne le croirai pas!), qu’on tourne la page et qu’on recommence tout comme avant. Quand je lui dit qu’il a bouleversé nos vies, notre vie, il me repond que nous, il n’a rien bouleversé du tout.
    Au mois de juin, je suis tombée sur des photos d’elle sur son ordinateur qui datait d’avril et mai…donc après leur « rupture ». Il m’a dit que c’etait des photos qu’il avait quand ils étaient ensemble et qu’il n’allait tout de meme pas les jeter! J’etais littéralement effondrée mais je n’ai pris aucune decision à ce moment là.
    Des sms ont continué à etre échangés entr eu, même le jour où je veillais ma mère qui etait en train de mourri et ce, bien qu’elle m’ait assurée qu’elle ne répondrait plus a ses messages (je lui ai parlé pour lui faire part de mon indécision). Je ne sais plus que faire.
    Mon mari semble avec moi aimant, sincère mais je sais qu’il ne l’est pas (il m’a dit qu’il avait cessé toute relation autre que professionnelle avec cette personne – et ell em’a dit qu’il voulait qu’ils soient amis).
    J’en peux plus. Ma jalousie est au plus haut et moi au plus bas…
    Merci pour vos conseils
    Marie

    1. Si je comprends bien vous avez parlé avec la maîtresse de votre mari? et votre mari ne comprend pas pourquoi vous êtes en crise? pour lui, comme il vous a dit « c’est fini je ne recommencerais plus  » tout va bien, ai-je bien compris? chère Marie, votre sentiment n’est pas de la jalousie enfin !! votre sentiment c’est la moindre des choses face à un tel tsunami ! ce n’est arrivé QUE trois fois. super. ah vraiment, ce n’est pas grave. 300 fois oui, c’est grave. mais 3 fois. il plaisante n’est-ce pas, votre mari ! mais nous sommes en août, l’affaire date de mars, où en êtes vous? première chose : prenez soin de vous! repos, loisirs, shopping, tout est bon pour se remonter le moral. du temps pour vous et loin de lui s’il le faut. et, au calme, réfléchissez….

      1. Oui j’ai parlé à sa maitresse. Je la connais et nous travaillons sur le meme site. Je pense qu’ils me mènent en bateau tous les deux pour des raisons différentes. Elle, parce qu’elle pense le recupérer bien qu’elle me dise le contraire, et lui car cela flatte son ego qu’une petite jeune s’interesse à lui. Ils doivent rester en contact dan sle cadre du travail. Je n’y peux rien. Il m’avait assuré qu’il me dirait lorsqu’il la verrait (ce qu’il n’a pas fait car je les ai surpris dans son bureau -en tout bien tout honneur mais il ne m’a rien dir). Il reste les sms envoyés, les demandes de contact skype, les messages Whatsapp… bref…
        Et moi dans tout cela, je suis plus que déprimée. J’ai des idées très noires qui ne me ressemble pas du tout. Je ne suis pas de bonne compagnie, ce qui ne contribue certainement pas à la reconstruction de mon couple, je m’en rend compte mais j’ai du mal à passer outre.
        Le plus dur est que mon mari ne veut plus parler de tout cela. C’est du passé, il faut avancer et ne plus y penser. Malheureusement j’en suis incapable…

        1. Chère Marie,
          est-il judicieux de continuer à parler à cette jeune femme ? ne serait-il pas plus sain de l’ignorer, voir d’être mi amusée, mi condescendante quand vous la voyez ? histoire de lui montrer que, finalement, tout cela vous importe peu? quant à votre mari, ne serait-il pas plus profitable de garder son calme face à lui, de vous faire belle, sortir, vous amuser, pour qu’il se rende compte qu’il a « déconné » et risque de vous perdre ? soyez de bonne compagnie, mais avec d’autres ! peut-être peut il vous entendre rire au téléphone avec une amie, vous voir souriante avec d’autres personnes, et calme et distante avec lui. en clair, reprendre la main et quitter votre position de victime, qui n’est peut-être pas très attirante ? essayez ces quelques pistes et tenez nous au courant.
          amitiés
          lucie garcia

          1. Merci pour votre réponse. Je ne parle plus à sa maîtresse.
            Et pour mon mari, je ne sais malheureusement pas jouer la comédie. Je suis un véritable livre ouvert pour mes proches qui me connaissent bien… Mais je vais suivre votre conseil et me recentrer un peu sur moi. Ma vie tournait autour de lui. Il faut que je réapprenne à vivre autrement…
            Amitiés

  94. Bonjour, waaaa que de situations avec des similitudes incroyables, je pensais être seul dans ma détresse, hélas, et je regrette que tant de personnes souffres dans leur vie de couple. Quand on se mari, il n’y a pas de mode d’emploi, on n’apprend seul avec nos émotions, on construit une vie à deux, puis la vie s’agrandie avec les enfants, les nouveaux amis, mais toujours la même famille et belle-famille. On a érigé sur des fondations solides un modèle de vie, on l’a adapté à chaque changement, chaque mauvais moments, maladie, décès, échec professionnel et surtout en fonction de nos enfants. Nous sommes marié depuis 24 ans, 26 ans de vie commune, un beau mariage, une belle réussite de notre vie, des amis de longues dates et un couple où parfois un seul regard en disait long sur notre complicité. On nous a mis sur un pied d’estal de part se couple vu de l’extérieur, nous nous aimons et ça, beaucoup le ressentaient. Biensur, il y a eu des mauvaises passes, des disputes où comme tout à chacun à voix haute, des cris et des pleurs parce que nous sommes différents et le désaccord sert aussi à comprendre l’autre. Je m’évertue à ne parler que des super moments parce qu’en réalité, sur 26 ans, les quelques disputes sont très, très minoritaires mais sans les oublier pour autant, c’est aussi l’expérience qui nous fait mûrir. Aujourd’hui, notre couple traverse une crise importante, séparation et cohabitation à la maison avec des règles imposés par le thérapeute. Oui, la crise que l’on traverse est arrivé sans crier gare, il y avait des prémices, des signes mais aucun de nous deux n’a su les identifier à temps. Mars 2016 voyage au Vietnam, super moments à deux comme tous ceux vécus ensemble, mais quelque chose s’est produit apparement. Le choc des cultures, un bonheur jamais rencontré, l’être humain dans la pauvreté. Une richesse incommensurable de l’être humain, ils, les Vietnamiens, ont trouvé le bonheur en eux, le reste n’est que du superflu. Donc à notre retour, nous avons été sur notre nuage et la réalité nous a rattrapé, on était dans le bonheur c’est que l’on croyait mais heureux? Nous pensions l’être mais cette période qui a démarré fin mai début juin, a mis au fur et à mesure en évidence, un bonheur fragile dans lequel nous nous sommes chercher. Heureux nous l’étions avant, c’est certain au vu de notre couple et notre amour réciproque, mais depuis, ça a créé une distance invisible au départ, que l’on croit normal de par la fatigue et la pression du boulot et que ça va passer. Nos rapports intimes se sont espacés, mais on avait encore envie l’un de l’autre. Nos échanges de SMS toujours aussi amoureux, parfois, puisque l’on ne discutait très peu de ce qu’il se passait, je lui envoyait un signe par SMS, que l’on allait s’en sortir, que je l’aimais plus que tout, je voulais la rassurer mais me rassurer aussi. Nos étreintes habituelles étaient fait dans l’amour mais cette période ne nous permettait pas d’être heureux comme d’habitude. Alors ce sont les habitudes qui ont guidé nos pas, la routine et la lassitude ont pris le pas sur notre capacité à communiquer, à sans doute aller chercher de l’aide et dieu sait que l’on n’en serait pas là aujourd’hui.
    Jusqu’à ce que l’on parte en congé début aout, on allait plutôt bien, devant les amis surtout, ce n’était pas faire semblant pour moi, c’était ne pas les déranger et nous, ça va passer. Vacances terminées, plutôt bien passées mais avec au fond de soi, cette distance qui s’est installée, donc ensemble mais sans l’être. A ce moment là, ce que je ne sais pas du tout, c’est que la mort de ma mère l’année précédente est en train de me revenir en plein visage. Ce n’est pas un hasard, obsèques le 26 mai 2015, début de mon mal être fin mai 2016, je ne le savais pas jusqu’à ce que ma fille ainée m’interpelle sur les dates. Bref, ce qui est arrivé le soir du 15 aout est catastrophique, en effet tant de colère en moi refoulée, tant de peurs au fond de moi (abandon, jalousie, mort, confiance), toutes ces émotions que je n’ai su maîtriser, tout est tellement imperceptible, sauf que quand il y a un déclencheur, ça explose. Le déclencheur de ce fameux soir, ma seconde fille, elle n’y est pour rien, juste qu’elle a été inquiète, tout comme ma femme, de me voir partir dehors vers 23 heures, musique sur les oreilles. Ce même thérapeute que j’avais vu deux ans plutôt m’avait appris à ne pas laisser mes problèmes dans ma maison et ma chambre alors, crise d’angoisse oblige, je préfère sortir, là où j’ai déconné, je n’ai pas donné d’explications, ce qui explique leur incompréhension à toutes les deux. Le ton est légèrement monté mais c’est tout, j’ai marché 15mn puis je suis rentré me coucher. Ma femme étant au lit on a essayé de discuter, on aurait dû s’abstenir car enfermé chacun dans des reproches mutuels on ne pouvait avancer. Bref, ma fille a appelé sa soeur ainée, elle est arrivé à la maison afin de nous aider mais en faite, une remarque mal placée de ma seconde, m’a fait prêter un plomb, boite à bijoux et téléphone y sont passés mais ce n’est rien par rapport à cette violence verbale que j’ai eu envers ma femme. Toute cette colère s’est propagé sans que je puisse la contrôler, mon fond intérieur n’en pensait pas un mot, mais alors impossible d’arrêter cette tornade, elle nous a tous englouti ce soir là. Putain émotion incontrôlable. J’en ai jeté mon alliance, non pas que je ne veux plus du mariage à ce moment là, mais j’ai réalisé de suite après que ce que j’ai dit, je me déteste et reconnais ne pas mériter cette bague au doigt tellement je me haïs. Dans la minute, je l’ai cherché durant des heures. Elle est réapparu deux jours plus tard. Entre temps, le soir même me suis excusé pour tout, je me suis avoué être malade, j’ai demandé pardon à ma femme et mes filles, j’ai expliqué que je ne pensais pas un piètre mot mais trop tard ils ont été prononcés. Deux jours après, je suis aller voir le thérapeute et effectivement, toutes ces peurs ont un lien avec la mort de ma mère car j’ai réalisé il y a un moment déjà que je n’avais plus de parents. Donc ma problématique personnelle et mon mal être invisible, se sont transférés sur ma femme, d’ou cette sensation de distance mutuelle. Elle a eu rendez-vous avec le thérapeute deux jours après moi. Prochain rendez vous pour moi c’était le 29 aout 2016. Pendant ce temps, nous avons repris un rythme à peu prés normal avec en plus cette dispute au fond de nous. Je n’ai pu m’empêcher de solliciter ma femme quand à savoir ce qu’il en était et quelle position à adopter par rapport à elle. Sans m’en rendre compte, je l’ai acculé, toujours en attente de réponses de sa part. Aujourd’hui, il faut savoir que dans son caractère et depuis toujours, c’est une femme qui ne sait exprimer réellement les choses, elle ne sait jamais dire oui ou non, sa capacité à absorber créer chez elle un mur de silence assourdissant, difficile à percer.
    Ce qui est devenu sa problématique personnelle, le silence qui m’a étouffé. La mienne aujourd’hui, la pression que j’ai exercé et dans une telle situation où toutes communication est rompues, difficile alors de s’entendre. De cette pression est née sa décision. Une lettre me disant qu’elle ne se sent plus chez elle, que ma présence et mes SMS l’angoisse, plus du tout d’envie avec moi, que le clash est la goutte d’eau, j’ai rappelé de mauvais souvenirs, mais comme je l’ai écrit plus haut ils sont très rares mais suffisamment encrés au fond d’elle pour avoir réveillé de vieilles blessures. Donc le 29 au lieu de mon rendez-vous seul, on l’a pris ensemble pour démarrer un thérapie de couple, il en ressort qu’elle est à saturation, à bout, plus envie de rien, la pression que je lui ai mis en est la cause principal, donc moi. Elle souhaite la séparation, une décision radicale à mon gout surtout quand on reviens un peu en arrière, c’était une petite crise avec des sentiments d’amour ni plus ni moins enfouis au fond de nous, nos coeurs étant blessés, comme pour nous protéger de nos émotions. Elle voulait prendre un appartement, impossible financièrement d’où la proposition du thérapeute de vivre cette séparation à la maison. Elle dort en haut, moi en bas, on a un espace à respecter et une distance. Aussi, je suis artisan donc depuis, je ne rentre plus le midi, je n’envoie plus de sms, je fais tout pour ne plus qu’elle ne s’angoisse. On a des règles à respecter pendant cette séparation : Pas d’infidélité, se respecter, pouvoir sortir entre copines ou copain, vivre en fonction de soi et pas de l’autre et surtout, arrêter de se materner et se paterner. Lors de la première séance de thérapie de couple, des divergences sont apparues, mais aussi des compréhensions, elle a pu exprimer des choses tout comme moi, donc avec le recul nécessaire, ont sait où l’on met les pieds. Ce soir là, j’ai vu à quel point cette saturation l’empêche de voir réellement certaine chose, son coeur est masqué par des yeux qui ne voient alors que cet homme qui a piqué sa crise de colère dans la violence, impossible pour elle, à ce moment là de me voir comme celui qui fut un meilleur homme dans sa vie. Je comprend cela et admet qu’elle est pu en a arriver à décider cela. 26 ans de vie, toute une vie à se construire, deux filles, une petite-fille, nos amis, nos familles, nos profession et nos biens, toute une vie peut partir en fumée parce que l’on a pas vu venir ce spectre de la routine, des habitudes, même à s’aimer, mais quand tout va bien pourquoi penser le contraire? Elle a mûrement réfléchis m’a t-elle dit, mais une décision prise en à peine 15 jours, difficile de ne pas se dire qu’elle est prise aussi dans ce sentiment de saturation qui étouffe ses émotions, elle n’en a laisser sortir aucune depuis, même ses filles ne la reconnaissent plus, elles lui ont parlé pour savoir comme elle allait, rien, toujours ce silence, toujours cette façon de se murer. Depuis ce premier rendez-vous commun, j’ai eu ma première séance de thérapie individuelle, régler les problématiques personnelles qui étouffent nos sentiments, ils doivent être la clefs pour nous permettre de renaitre et faire renaitre le couple. Nous devons aujourd’hui nous construire se bonheur individuel, apprendre à s’aimer sois même et ensuite apprendre à nous aimer à nouveau. C’est difficile, j’essai d’avoir de l’empathie, ce n’était pas mon fort, j’ai un très bon relationnel humain, mais ça, j’avoue que c’est une chose essentielle pour la comprendre, que nos émotions peuvent être en phase juste par des regards, un comportement donc, il faut aujourd’hui, comme à la maison pendant cette séparation, ramener du positif, lui laisser le temps afin que cette saturation descende. Le thérapeute est particulièrement confiant, car il a trouver cette source individuelle qui, pour l’instant est source de conflit dans notre couple. Cette remise en question est primordiale, plus besoin de savoir qui a fait ou non, on doit déposer les armes que l’on a utilisé l’un contre l’autre pour aujourd’hui se soigner. Mes filles ont décidé de parler à leur maman récemment, elle ont été triste et se sont sentis délaissées. elles sont impliquées depuis la dispute, même si on ne doit pas les solliciter parce qu’elles sont nos enfants, il en reste pas moins, qu’elles sont adultes et libre de penser, de connaitre et surtout de venir en aide. Ma femme pense qu’elles doivent aussi respecter son ressenti, mais ma fille aîné sait, puisqu’elle me l’a dit que ce ressenti est faussé par cette saturation et que décider en fonction est dangereux. Je ne sais pas ce qu’il s’est dit, je ne pose plus de questions, au contraire je m’éloigne afin de ne revenir qu’avec du positif dans mon comportement. Les premiers jour après la première séance de couple, ça a été cauchemardesque, les pensées mon assaillis, mon cerveau n’a pas su trouver le repos, physiquement travail difficile et le sport, obligé d’arrêter le temps d’y voir plus clair. Dans cette phase très critique, elle m’a dit qu’elle ne m’aimait plus, qu’elle essayait mais rien. Dur à entendre et je comprend avoir brisé quelque chose, mais son coeur, son coeur est tellement aveuglé par cette saturation que j’espère qu’au fur et à mesure de la thérapie qu’enfin elle lui ouvre les yeux, les yeux du coeur, pas ceux que les yeux pensent regarder aujourd’hui. Je me raccroche à cet espoir et que cette décision si difficile à prendre a été prise dans un état d’esprit où la douleur, la saturation et la déception dominent ses réelles émotions.
    Elle a toujours eu cette capacité au fond d’elle à puiser, à aller chercher le bon et laisser le mal derrière pour ainsi pardonner et avancer, je sais que cette force est toujours là, mais la saturation aussi donc? J’ai compris que notre couple a été beau, il a vécu de très bons moments mais je me rend compte que ma femme n’a peut être pas eu sa vrai place en tant que telle. Elle n’avait pas de père et en moi, dans notre relation elle en a trouvé un. Mari, amant et parfois le père qu’elle souhaitait. J’ai eu cette habitude à gérer notre vie comme parfois elle le voulait et en vieillissant j’ai oublié qu’elle n’avait plus besoin de ce père, elle devenait une femme accomplie mais moi, toujours dans le contrôle de ma vie, je l’ai trop considéré comme ma fille, et mes filles comme des femmes peut-être! Ce qui m’amène ici aujourd’hui, la crise du milieu de vie, j’ai 48 ans, elle en a 43. J’ai lu des études sur la crise de la quarantaine des femmes et on y trouve exactement ce par quoi elle traverse. Surtout, que l’année 2016 a vu l’arrivée de la petit fille, donc grand-parents mais aussi la majorité de notre seconde fille, son bac, son permis de conduire et pour ma femme un projet professionnel, la reprise du magasin où elle travail en tant qu’employée. Si ce projet se réalise alors elle deviendrai son propre patron, elle le mérite elle a bossé dur pour un jour être aux commandes. Lorsqu’elle en a parlé, pendant cette période délicate, je n’ai peut être pas assez montrer ma fierté pour elle, j’aurai du la féliciter, être très content et c’est le cas en plus. J’ai lu la crise de la quarantaine chez l’homme, c’es différent mais entre la mort de ma mère, la naissance de la petit-fille, la seconde qui d’un coup a grandit est-ce cela aussi la crise chez moi? Je suis venu à vous en plus de la thérapie pour justement trouver des réponses, si effectivement il y a bien du vrai ou du faux dans ce que j’ai écris, si mon ressenti est honnête ou commander par la peur de perdre cette femme que j’aime vraiment. C’est tout un équilibre de vie qui peut basculer et comme on peut le lire ci-après, « c’est tiré d’un sujet que j’ai trouvé sur le net » :

    Quand on sait que se séparer est possible, qu’il existe une porte de sortie, il n’y a plus à être poussé par l’urgence. L’allié de toute séparation, le temps. Pas de précipitation donc, se décider vite, c’est une manière de se décharger de cette tension interne qui nous habite en période de crise. Mais c’est illusoire. On court-circuite sa pensée par l’action. Sauf que réagir à l’emporte- pièce est toujours destructeur. Combien de séparation mal vécus à cause de ce sentiment d’avoir tout perdu tout en ayant rien réglé ! Sans compter que le risque est grand de répéter le même fonctionnement et peut-être le même échec dans le couple suivant.
    J’ai trouvé ce passage très intéressant et parlant.

    Alors je me dit, si demain elle part, sera t-elle plus heureuse seule dans un appart, à assumer sa vie de femme, un nouveau quotidien, au boulot, le salaire, ce qui va changer les prérogatives qui s’en suivront! Sans doute au début puisqu’elle n’aura plus cette pression des angoisses que je créer, elle sera libre de contraintes liées à ma présence et sera soulagée de sa décision, mais quand la réalité reviendra, qu’en sera t-il pour elle. C’est pour cette raison que je me bat aussi, celle que tous les deux pouvons éviter cela et éviter d’autres souffrances, c’est déjà assez comme ça.

    Que pensez-vous alors, que vous inspire mon récit, je crois en cet amour qui nous a uni, mais dans l’absolu, y croit-elle encore?
    Quand je sais que tout à démarrer d’un mal être, que j’étais malade s’en m’en rendre compte, je ne cherche pas d’excuses, mais que mon comportement a été induis par ce qu’humainement je qualifie de deuil, de la perte, de la mort, n’ai-je pas alors le droit d’être sauvé, ne devrait-elle pas mettre de côté, pour l’instant cette violente dispute que la thérapie personnelle va soigner et ainsi ouvrir son coeur sur son mari qui a été dirigé par ce mal être et qu’involontairement la maladie (dans la tête) l’a mis face à ses démons (l’abandon, la jalousie, le contrôle, l’exigence…) J’aimerai tant qu’elle me revienne et avec nos soins respectifs, arrivés à former un nouveau couple, on ne s’appellerai plus Gilles et Sophie, mais Sophie et Gilles. En effet, lui donner enfin sa place de femme, la respecter et fini de la voir comme un petite fille. Sa vie est celle d’une femme de 43 ans, elle s’est forgé un être, elle s’est forgé un esprit elle a grandi depuis ces 17 ans et demi, je vois tout ça aujourd’hui. J’espère alors que cette crise est là pour nous aider à renaitre de nos cendres, tel un phoenix. Rien n’arrive par Hazard, alors je veux y croire. Croire en son regard, croire qu’elle retrouve cet amour au fond d’elle, qu’elle ressente à nouveau les choses. Qu’elle ressente ce qu’elle est vraiment, qu’elle ressente enfin toutes ses émotions qui peuvent positiver sa vie. J’apprend, oui j’apprend à avancer dans la force qu’elle me donne malgré cette épée de Damocles, même sur le fil, je fais en sorte que l’équilibre tienne bon, jusqu’à ce qu’on pose les pieds sur terre et en se tenant la main reprendre notre chemin mais avec un regard différent sur nous deux, être un + un qui fait un. Merci de m’avoir lu.

  95. Dans le sillage de Gilles, et avec beaucoup de similitudes, je me décides à poster mon expérience.
    En couple depuis près de 11 ans et mariés depuis 3 ans, les relations avec mon épouse se sont détériorées depuis presque 3 ans. Je suis âgé de 40 ans, mon épouse 35, et nous avons deux enfants de 5 et 7 ans. Conscient des erreurs que j’ai pu commettre, je n’ai pourtant jamais vraiment fait l’effort d’améliorer la situation pensant « que cela se tasserait ». Il y a environ deux semaines, mon épouse m’a admis ne plus avoir de sentiments pour moi et qu’elle souhaitait que l’on mette un terme à notre couple, et que l’on arrête de se mentir.
    Cela a été pour moi un réel électrochoc, j’ai perdu pied, psychologiquement comme physiquement. Après une courte période d’attitude désordonnée (souhait de quitter le domicile, culpabilisation de mon épouse,…), j’ai décidé de comprendre et d’ouvrir le dialogue, enfin !, oserais-je dire. Le constat est clair, nous avons essayé de continuer à être un couple, car nous avons tous les deux un amour profond pour les enfants mais, nous étions malheureux tous les deux, ce qui nous empêchait de nous aimer sereinement. J’ai été conforté dans cette idée, après avoir parcouru le blog, et fait le bilan : on ne peut être heureux à deux, si déjà on n’est pas épanoui personnellement.

    De manière plus précise, notre relation a été émaillée par une infidélité d’un soir de ma part au début de notre histoire, ce qui a causé une pause d’environ 6 mois, pendant lesquels elle a vécu une histoire avec un autre homme. Elle est finalement revenue auprès de moi, et cela a été pour moi une preuve d’amour immense, qui m’a montré la puissance de notre amour, de par son pardon et l’explosion de nos sentiments. D’ailleurs, de cet amour retrouvé est très rapidement né notre premier enfant. Quelques deux ans plus tard, nous nous sommes cantonnés dans une petite routine, sans vraiment faire attention à l’autre, tout en maugréant de ne pouvoir avoir de temps pour soi, car le deuxième enfant est arrivé rapidement, et la fin des temps libres avec. Bien évidemment, les reproches de ne pas assez s’investir fusaient de part et d’autres, toujours de manière concentrée avec force et hurlement car accumulés jusqu’à la rupture de l’un ou l’autre. Nos enfants s’en sont retrouvés affectés, car pris entre deux feux, avec la sempiternelle remise en cause de la manière d’éduquer de l’un et l’autre… J’ai bien conscience de raconter des « banalités de couple» en lisant les autres témoignages mais j’essaie d’être le plus précis possible, de manière à vous permettre de décrypter notre malaise.

    Ainsi, même si nous avons mis des mots sur notre mal être, qui est en fait le même, mon épouse est très claire avec moi, et m’assure qu’elle ne nous voit plus ensemble. Elle martèle d’ailleurs qu’elle est heureuse que l’on soit enfin arrivé à discuter mais m’exhorte à ne pas me bercer d’illusion, en pensant que ceci pourrait nous rapprocher à nouveau. Elle m’a demandé de faire le nécessaire, pour retrouver son indépendance financière notamment, afin de pouvoir le moment venu avoir chacun notre logement. Son bonheur, passe actuellement par le souhait de redevenir une bonne mère, attentionnée pour nos enfants. Je précise que notre profession nous amène tous les deux à de longues périodes d’absences du domicile conjugal, ce qui a eu pour effet de me transformer en vrai papa poule, très proche de mes enfants. La contrepartie de notre emploi atypique, est le manque de leur mère exprimé par les enfants. Pour en terminer avec les enfants, la dégradation de nos relations, ainsi que le mensonge dans lequel nous nous étions installés (couple unis, et aimant) la rendait irritable et souvent incapable d’être patiente et attentive aux demandes des enfants.

    J’assume une grande partie de la déroute de notre couple car j’estime, avec le recul, ne pas avoir été suffisamment un bon mari. J’étais très directif, parfois humiliant, et je l’ai énormément infantilisé en assumant beaucoup de tâches au sein du couple. En prenant le temps de cerner ma personnalité, j’avoue même avoir eu la crainte d’être un « manipulateur narcissique » ce qui m’a engagé d’autant plus à me remettre en cause de manière fondamentale. Il est plus facile de parler de ses défauts que de ses qualités, mais je vous rassure, ma femme m’en trouve quand même, et a reconnu avoir ses torts aussi dans la dégradation de notre relation.

    A l’heure actuelle, je suis pour ma part, très heureux d’avoir enfin pu discuter et d’avoir ces échanges constructifs avec mon épouse. J’ai radicalement changé mon attitude, et m’investit dans la vie du ménage, continue de m’occuper des enfants mais avec comportement paisible, attentionné et bienveillant. Plus de cris, ordres et commandement… J’essaie d’avoir des attentions pour ma femme (encouragements personnels et professionnels, cadeaux, tâches ménagères…) en essayant de ne pas être envahissant, ou de la culpabiliser en la faisant passer pour la méchante… J’ai repris mes activités personnelles, mon épouse aussi, et nous prenons du temps pour nous en partant rendre visite à des amis durant quelques jours. A ce propos, ayant exprimé le souhait, depuis quelques mois, de sortir avec ses amis, voir passer des week-ends ailleurs, j’ai mal pris cette demande et fait preuve de jalousie pensant que ce changement de comportement correspondait à la rencontre d’un autre. A force de travail, je lui ai dit, hier, que je pourrais comprendre qu’elle ait rencontré quelqu’un, voire qu’elle éprouve des sentiments pour un autre. Elle m’a assuré n’avoir eu aucune relation, et que d’ailleurs elle se sentait vraiment bien comme cela, seule… Je lui ai demandé néanmoins de me dire si jamais cela devait arriver.
    Ainsi, je pense que cette cassure, malgré la douleur, aura été bénéfique dans l’amélioration de la qualité de nos relations, et vous aurez compris que cela m’a permis aussi de me rendre compte de l’amour que je portais à ma femme. Ce qui paradoxalement, me plonge dans des phases de tristesse immense car j’ai la crainte d’avoir définitivement perdu mon épouse, et la perspective de devoir vivre sans elle et mes enfants m’effraie car ils sont indéniablement la base de mon équilibre, et malgré le bonheur que je pourrais éprouver en m’adonnant à des moments personnels épanouissants, le poids de leur absence me serait insupportable tant ils représentent à mes yeux. J’aurais voulu m’en rendre compte plus tôt et arrêter cette dérive mais le mal est fait, et j’ai le sentiment que ma prise de conscience arrive trop tard. Néanmoins, j’ai cette petite voix au fond de moi qui me dit, tiens bon, fais le pour toi, pour elle et pour les enfants, un amour ne meurt jamais complètement et le temps est un galant homme qui aidera à panser les blessures. Pour l’instant nous vivons sous le même toit et chambre séparée. L’harmonie règne, mais les enfants nous demandent pourquoi nous ne dormons plus ensemble. Notre prochaine étape sera donc de parler aux enfants de la situation, et mon épouse accepte que nous rencontrions tous les quatre un « thérapeute familial ». Je n’ose vous demander conseil car je crains la réponse, je post tout de même ma longue litanie afin de faire part de mon expérience et j’admets que cela aura au moins eu une vertu apaisante… En vous remerciant pour le temps passé à me lire.

  96. Bonjour, Je suis en couple depuis 9 ans avec quelqu’un que je considère être l’homme de ma vie, ce qu’il pensait également. Il y a une semaine, j’ai découvert un sms qu’il a envoyé à une ex (cette histoire date d’il y a 13 ans). En découvrant ce message, j’ai reçu un gros choc, je me suis sentie trahie. Il m’a dit qu’elle avait repris le contact avec lui, qu’elle vivait l’étranger, et qu’ils se donnaient simplement des nouvelles. Le lendemain, je décidais de quitter son domicile en emportant toutes mes affaires, pendant son absence. Depuis, il m’a expliqué qu’il n’aimait pas cette femme et qu’il avait été très sonné par mon départ et qu’il avait besoin de temps. Nous gardons le contact et j’ai passé la nuit dernière avec lui, nous avons dormi l’un à côté de l’autre (je suis allée le voir à l’improviste). Il garde toutefois ses distances, et meme si je voudrais revenir vivre chez lui, je ne sais comment m’y prendre car il n’a pas l’air decide à me reprendre… Merci d’avance

  97. bonjour je suis en couple depuis deux ans et demi et mon compagnon ma tromper deux fois pour lui il me dit qu’une fois car la première il dit qu’il ne ses rien passer mai elle me dit le contraire enfin bref la depuis presque 10 moi je pence qu’il ne ma plus tromper mai dernièrement j’ai appris qu’il étais sur un site de rencontre on en a discuter il ma repondut que ce étais pas lui con lui avais voler son identité et ses photos bien sur j’ai du mal a le croire je pensai lui avoir pardonner mai en vous lisent j’ai réaliser que non car j’ai beaucoup de soupesons vi a vi de lui il le jure ne plus recommencer qu’il a compris qu’il pouvais réellement me perdre mai sexuellement ses pas vraiment le top moi je lui fait des préliminaire qui peuve durer 20 a 30 min lui pare contre ne m’en fait pas ou quand il m’en fait sa dure 10 min puis il passe a l’acte et je nais pas vraiment le temps d’ pressier la penetration qu’il a déjà éjaculer il na m’embrase jamais ne caresse jamais mes seins ses préliminaire son le doigter et je ose pas lui en parler carre je suis très d’imide sa fait 10 mois la dernière fois ou il ma tromper et pour lui j’aurai déjà du tourner la page et lui faire confiance a 100% mai je n’y arrive pas de qu’il va quelle pare seul sa me frustre et me pose plein question ici il veux aller voir un rallye samedi et dimanche et pour pas faire la route veux dormir cher un ami que bien-sure je ne connais pas et la ben la crise a commencer je n’ai pas pu faire autrement je veux sauver mon couple mai comment savoir si lui il est bien sinsert quand il me dit qu’il le veux aussi qu’il m’aime et qu’il ne recommencera plus vus que vous parlier de probleme de couple du fait qu’il ai voir autre pare je suis d’accod mai pour mon cap je lui fait une fellation 2 a3 fois semaine on a pas d’ enfants quand je lui est demander pour quoi il ma repondu je sais pas ses pas ma faute il avais pas sentiment pour elle mai sa a durer 6 mois cetais purement sexuelle je comprend rien ………..merci d’avance

  98. Bonjour Agnès
    C’est pour moi une grande première je n’ai encore jamais poster de commentaires sur Internet.
    J’ai trouvé ton site par hasard et trouver tes réponses très pertinente tes articles bien écrit et ton implication bienveillante.
    Me voilà donc avec l’envie d’avoir ton conseil.
    Je suis un jeune homme de 33 ans père de 2 enfants d’une première union, séparé depuis 6 ans. J’ai rencontré ma nouvelle compagne qui a un enfant il y 4 ans bientôt.
    Le fond de mon problème réside dans la relation conflictuelle que nous avons avec mon ex-compagne.
    Lorsque j’ai rencontré ma femme il y a 4 ans je me battais déjà pour faire perdurer une garde alternée, mais disons qu’à cette époque-là les histoires néfastes et les frasques de mon ex ne me dérangez pas autant qu’aujourd’hui, disons que cela ne m’atteignais pas autant où plutôt que j’arrivais à les supporter seul.
    Au début avec ma nouvelle compagne que nous allons appeler M tout allait bien nous avons vécu de très bons moments avons partagé très rapidement une complicité et une bonne relation.
    Elle a su au fil du temps que la relation que j’avais avec mon ex était conflictuelle et mon ex au fur à mesure que la relation devenir sérieuse créer de plus en plus de problèmes, si vous voulez quelques exemples en voici quelques-uns: un soir avec M nous étions au lit et sur Internet elle a pu remarquer que je recevais un email de la part d’un site de rencontres elle m’a donc posé la question de ce que je faisais sur ce site je lui ai expliqué que c’était avant de la rencontrer et que je n’avais aucun problème à le supprimer aujourd’hui, par curiosité elle l’a consulté regarder mes photos et mes commentaires puis la supprimer elle-même, sauf que de l’autre côté de l’écran se trouvait mon ex qui m’a vu sur mon compte en ligne et a fait une copie d’écran pour ensuite rajouter un petit commentaire assassins du genre attention il te trompe il est inscrit sur Meetic et a fini par le glisser la copie papier sous la porte de chez M par le biais d’un de ses petits copains psychopathe qui venait nous harceler en pleine nuit.. elle a utilisé mon compte bancaire pour ouvrir une ligne de téléphone falsifier des factures pour obtenir des documents administratifs mis des photos pornographiques d’elle-même et des copains de passage qu’elle avait dans le téléphone de ma fille casser ma voiture menacé de violence bassesse mesquinerie procès Jaf juge des enfants éducateur assistante sociale psychologue j’ai eu droit à tout vraiment la seule chose quelle n’a pas fait de peur j’imagine de perdre ses enfants c’est de me traiter de pédophile..je suis sincère depuis 5 ans elle me fait vivre l’enfer les premières années avec M, celle ci m’apportait son soutien mais au fur à mesure du temps la tension apporter par des histoires régulière disons hebdomadaire, on fini par vraiment créer une mauvaise ambiance entre nous et je le conçois complètement je ne peux pas en vouloir à M d’en avoir ras-le-bol elle elle vie totalement l’inverse avec son ex-compagnon, avec qui elle s’entend parfaitement, nous vivons donc le jour et la nuit nos relations d’ex.
    La situation a été compliqué ma compagne à stigmatiser mon ex au point de ne plus savoir comment se comporter avec mes enfants voir même de ne plus les supporter car ils représentaient le symbole de leur mère sous notre toit ce fut dur pour tout le monde, de mon côté je subis la connerie humaine et suis obligé de suivre toutes les procédures que l’on m’impose, tout ça parce que je veux faire perdurer mon droit de père et ma garde alternée. ma compagne dans des moments de ras-le-bol me disait qu’il valait mieux laisser tomber et laisser la garde à la mère puisque de toute façon c’est ce qu’elle voulait malheureusement je suis un père qui souhaite voir grandir ses enfants et qui ne veut rien d’autre que l’équilibre entre les deux parents.
    J’ai donc continué cette lutte puisque mon ex a fait en tout 4 demandes auprès du juge des affaires familiales et nous avons donc dû passer également une fois devant un juge des enfants une autre en cour d’appel..bref toutes ses demandes non fait qu’épuisé notre couple et aujourd’hui nous sommes au bord de la rupture, M avec qui j’ai acheté une maison est parti vivre chez sa mère depuis quelques semaines elle vit une forte dépression du premièrement à une remise en question sur sa vie qu’on appellera également la crise de la quarantaine, mais aussi sur son travail dans lequel elle a beaucoup de pression et surtout à cause de mes problèmes qui mettent énormément de pression supplémentaire à la maison. malheureusement aujourd’hui nous sommes moi et mes enfants le symbole pour elle d’un étouffement. elle ne se dit qu’une seule chose que si elle veut vivre correctement elle doit partir loin de nous de mon côté je fais le maximum pour que mon ex accepte une bonne fois pour toute ma place de père dans la vie de mes enfants et faire en sorte de renouer le dialogue pour obtenir un soulagement et enfin pouvoir vivre sans cette épée que synthétiser j’espère avoir été assez claire aujourd’hui mon problème et que le poids de mon ex à peser trop fort dans la balance et que son envie de pourrir ma vie a eu raison de mon couple.
    Je ne sais pas quoi faire car je suis très amoureux de ma femme et souhaiterais la reconquérir ou en tout cas lui faire comprendre que je ne veux pas que l’on se sépare malgré tout je ne veux pas lui apporter non plus à nouveau des problèmes j’aimerais cette fois que l’on puisse vivre notre vie de couple et que l’on puisse se consacrer uniquement qu’a notre vie à 5 voir a deux.
    elle me reproche aussi souvent que mes enfants passent avant tout je peux la comprendre car aujourd’hui et depuis 5 ans je me bats pour avoir un droit fondamental que certains parents trouve tout à fait naturel avant d’être séparés, aujourd’hui je ne veux qu’une seule chose retrouver ma femme et vivre en harmonie avec mes enfants dans la nouvelle vie que nous nous sommes construits je ne sais vraiment pas quoi faire j’ai lu et vu certaines vidéos qui conseille de faire une lettre dans laquelle je retrace les quelques mots qu’elle à besoin d’entendre comme par exemple mon acceptation de notre séparation pour faire comprendre que je respecte sa décision, mais une petite voix me dit que ce n’est pas la solution Agnès et vous lecteurs et lectrices que me conseillez-vous?
    c’est un véritable appel à l’aide je ne sais plus quoi faire.
    lorsque j’ai rencontré M je me suis dit tout de suite que c’était la femme de ma vie, je me sens véritablement fautif de l’avoir miner comme ça, si je pouvais avoir une baguette magique j’effacerai tous les conflits et je réagirais différemment mais qui peut prévoir que son ex va déployer tous les moyens possibles aussi mesquin soit-il pour pourrir vôtre vie?
    Merci

  99. Bonjour,

    Votre article déclenche visiblement énormément de commentaires.
    Ma situation est un peu différente de celles que j’ai pu apercevoir dans les commentaires.
    J’ai 2 enfants d’une première union. Mon compagnon, que j’ai rencontré il y a 18 mois et avec qui nous visons depuis 1 an, a lui aussi un enfant d’une première union.
    Il y a énormément d’amour entre nous, mais depuis plusieurs mois, il y a aussi beaucoup de tensions. Nous nous disputons très souvent. Sur des sujets toujours très anodins. Je suis du genre psychorigide, quand les choses ne sont pas faites comme je le souhaite, j’ai tendance à vite m’énerver, et le problème c’est que ça tourne au conflit à chaque fois, j’ai du mal à me calmer, et la moindre broutille prend des allures de 3ème guerre mondiale. Nous avons failli annuler nos vacances familiales cet été, j’ai failli le quitter plusieurs fois, parce que je le rend malheureux. Lui est plutôt du genre nonchalant, rien n’est grave, et il aspire à une vie tranquille, ce que je n’arrive pas à lui donner.
    Plus le temps passe, et plus les disputes sont fréquentes, nous sommes tous les 2 sur la défensive, et malgré notre envie d’améliorer les choses, elles empirent inéluctablement.
    Je ne sais plus quoi faire. Je suis sous anxiolytiques légers pour essayer de me détendre, et d’être moins explosive, j’ai commencé des séances d’hypnoses pour essayer de débloquer ces profondes angoisses (angoisse d’abandon notamment) qui me rongent et qui sont, je pense, pour beaucoup dans mes réactions quotidiennes.
    On parle beaucoup, mais ça ne suffit pas. Et je ne vois pas de solutions, je ne sais plus quoi faire. Lui me demande de me détendre, et de vivre plus simplement, et ne comprend pas que ce ne soit pas aussi simple de mon côté…

    1. Wahouuuu c’est la troisième dimensions…en vous lisant j’ai à la virgule prêt vécu la même chose..quasi séparation régulière faillie annuler les dernières vacances ma compagne est psychorigide et aime que tout sois fait comme elle le veux ce qui est une des raisons pour laquelle elle souhaite partir aussi puisque mes enfants ne rentre pas parfaitement dans le moule imposé ils sont 2 déjà et ça ce cherche créé de histoires et refuse de faire si et ça je suis alors que je suis cool devenu plus rigide à cause de ça pour faire comprendre à ma compagne que j’aime immensément que je suis aussi capable de les cadré et lui apporté ce calme qu’elle chérie tant mais au pris de la répression quasi constente ce qui est épuisant mentalement pour moi qui me force à faire respecter sa loi…bien qu’elle n’est pas tord sur tout j’avoue que un peu de lâché prise fait aussi du bien à tous de temps en temps..Pour ce qui est des tentions tout pareil nous essayons d’arranger les choses mais à la moindre brindille tout repars et deviens une catastrophe nucléaire je jongle désormais avec une ex qui veux ma peau et ma femme qui ne la veux plus…c’est dur sachant que j’ai fait beaucoup d’effort pour lui faire comprendre que l’aime et qu’une autre vue est possible sans tentions sans problème en tout cas ceux de mon ex puisque je suis en résolution de ce soucis mais elle ne veux rien entendre…je me pose donc cette question désormais quotidiennement: que faire?
      Extérieurement pour vous je vous conseil le lâché prise c’est une bonne façon de parfois éviter le conflit et de vous détendre par le même occasion,

      1. La difficulté, c’est aussi que c’est un cercle vicieux. Plus on est en conflit, plus il prend de la distance par rapport à tout ça, et plus ça me fait péter un plomb… J’aimerai savoir lâcher prise et prendre de la distance, mais de mon côté, je me connaîs, si je prends de la distance, c’est définitif…

        1. Bonjour, n’hésitez pas à solliciter de l’aide extérieur, c’est primordiale avant de définitivement tout arrêter et ainsi comprendre où vous vous située et votre mari. Là au moins il y aura matière à comprendre et prendre les bonnes décisions.
          Courage

        2. Bonsoir Je suis d’accord l’amour ça n’est pas simple, mais à qui comme vous dites s’adresser ? Aujourd’hui dans mon cas ma femme que j’aime profondément a pris une maison meublé pour depuis peu..des question de logistique (emmèner son fils à l’école le matin et partir au boulot plus facilement)je suis assez inquiet elle parle de signer la dissolution du pacs (signier en juillet dernier ) nous lie de faire avancer rapidement les travaux pour vendre la maison que l’on a acheter et qu’elle adorais il y a peu..de faire une réelle coupure entre nous..sans fermé l’avenir de notre histoire (me fait elle miroiter pour que j’avance ? ) tenez voici ses derniers sms vous me direz ce que vous en pensez : « Ok tu me trouves dure, le but n’est pas de te faire du mal… Tu le sais ! Mais de me protéger et d’avancer pour me reconstruire . Je ne connais l’avenir mais aujourd’hui j’ai vraiment vraiment vraiment besoin de me retrouver seule … Est ce que tu comprends ma démarche de vouloir avancer ?
          (Le lendemain): Il nous est arrivé un truc grave la semaine dernière … Ça a été le coup de bâton de trop pour moi et mon fils . C’est pour ça qu’il était pas bien dimanche(marc: jai vu son fils ce fameux dimanche et il m’annonçais qu’ils étaient dans une nouvelle maison ce qui fut un coup de massue pour moi les croyant chez la mere de ma femme, mais aussi qu’il regrettais de ne pas revenir dans là notre elle ma donc reproché qu’il n’est pas ete bien le dimanche que je l’avais manipuler alors que finalement elle me dit que cà nétait pas de mà faute c’est perturbant). J’ai vraiment besoin qu’aujourd’hui tu penses à moi.. Il faut absolument que je me retrouve sans contrainte et sans souci.(marc:du sans doute à sa dépression) Il faut vendre cette maison et qu’une réelle coupure soit faite entre nous . Après on verra. Mais ne m’oblige pas à faire des choses dont je n’ai pas envie.Ce ne sont pas des menaces, juste une constatation Aujourd’hui mon corps et mon cerveau on vraiment besoin de sérénité » qu’en pensez vous ? Que dois je faire?

    2. Bonjour, on a tous des histoires compliquées quand même. À lire les différents commentaires je me dit que l’amour est incompris de nous tous. On le crois, je pense à juste titre, qu’il nous est acqui hélas je viens d’apprendre moi meme à mes dépends que non. L’amour doit s’entretenir et se vivre, il ne doit pas faire subir à l’autre la pression que notre propre amour exerce sur nous meme. Pour ma part, j’ai tellement élevé mon niveau d’amour pour ma femme qu’il en est devenu un amour soumission. Bien sûr rien de péjoratif dans le mot soumission, juste que ma femme à chaque fois qu’elle évoluait j’élevais à nouveau cet amour et donc elle a été obligé d’évoluer encore et encore mais arriver à un moment donné, trop aimer c’est aussi mal aimer! Vous concernant vous devriez solliciter une aide extérieur. Nous, on l’a fait un peu tard car la communication était déjà rompu. Pour vous si il est assez tôt n’hésitez pas à demander de l’aide et ainsi à apprendre à aimer celui ou celle que l’on aime. Il suffit de connaître un peu plus les attentes de l’autre et quelqu’un peut apporter ce genre de réponses en vous permettant en terrain neutre d’y voir plus clair. Ah l’amour que c’est difficile mais si beau! Douloureux mais si spécial quand on là! J’ai lu un livre très précis sur le sujet.
      Qui aime quand je t’aime?
      Aller courage à vous.

  100. Bonjour Agnès,
    merci pour ton blog et merci a tous ceux la qui prennent la peine de commenter , de donner leurs avis ou encore d’exposer leurs situations.
    Il est important de savoir que pour renouer avec son/sa conjoint(e) que seul la communication prime. Cependant il est très difficile d’établir la communication avec une personne qui sait répondre que par: je sais pas , fait comme tu veux , … C’est tout tout sauf une réponse que peut nous sortir de la situation.
    On comprend très vite que son environnement récent qui à affecter votre union. En réalité on veut rien gacher de peur de devoir tourner le dos a n os nouveau besoin qui visiblement oppriment les besoins de l’autre. La réalité des choses s’affiche parfois quand on se retrouve seul face aux biens et maux qui animent notre existence, la machine arrière devient difficile parce que nos ressentiment et nos peur d’affronter les réponses de l’autre pendant un bilan que nous envisageons nous terrifie. Et quand l’autre prend l’initiative on s’inverti encore moins.
    Alors ma question est la suivant Agnès!
    Comment faire venir a bout de cette immaturité d’esprit de l’autre , éloigner l’autre son entourage quand visiblement cet entourage est un plaisir pour l’autre mais vicieux , et revenir a la charge de ses propre sentiments en vue de faire taire ses rancunes et tout ce ressentiment?
    merci;
    bien a vous

  101. Bonsoir Agnès,
    Pour commencer je vous remercie pour cette article pour nous permettre a tous d’avoir un second souffle dans notre histoire d’amour..
    Je vous expose mon problème en espérons avoir votre aide.
    Cela fait un bon moment que je suis avec cette homme et en peut de temps l’amour s’ est agrandi a une vitesse énorme..
    Il a perdu sa mère il y a 4ans et son pere est parti apres la mort de sa mère sa famille n’était pas présente pour lui il ne lui rester que son grand frère..
    A notre rencontre il etait tres spécial pour moi avec un Grand coeur une ame tellement lumineuse.. IL etait l’homme ideal a la fois sensible et compréhensif que protecteur et fort.. Puis le bonheur nous envahisser .. je me suis donner a lui car pour moi c’etait lui et pas un autre.. mais de la tout a commencé les grosses dispute.. les eloignement.. Puis de la il me parla de ces besoin et de la j’ai vu une jalousie intense sortir de lui. Et je me senti prisonnière par amour.. Il a instaurée des règle emis des exigences.. j’ai du tout abondonner pour le satisfaire c’est une erreur oui je le c’est mais l’amour et la peur de le perdre était plus forte.. j’ai laisser des amis de cote mes etude mon travail ma famille mes passions ma vie en quelques sortes pour lui. J’ai essayé de satisfaire tout ces besoin mais sa ne suffisait pas.. javais une passion le chant par peine je les repris en cachette pour me soulager pour m’évader. Mais il la appris et je ne voulais pas le perdre je me suis senti obliger de lui mentir .. j’en suis pas fiere .. Pourtant je les fait 3x car les exigences etait réellement pesante. Je misoler de ma propre famille je ne parler qu’ a lui je rejeter tout le monde .. je ne mangeai plus je dormai a peine .. pour etre toujours en communication avec lui.. pourtant il refuser de me voir.. je forcer carrément pour quelque heures a ces cote peu a peu je me sentait ecraser malheureuse triste.. il parler a plusieurs femme alors que moi meme mon propre cousin etait un problème .. j’evitai chaque source de conflit car tout ce qui compter pour moi c’était son bonheur.. A lheure actuel nous somme en conflit chaque jours sans repis je l’aime je ressent un profond attachement malgré tout cela.. il ne me fait pas confiance et me reproche 1000 choses ce que j’ai du mal a comprendre c’est que lorsque je lui dit tout ce qu’il ma fait endurer il ne reagis pas comme si pour lui cetais rien et pour les 3 mensonges les dispute n’en finissent pas depuis pratiquement 5mois .. ou plus .. j’ai limpression qu’il veux que je joue tout les role dans sa vie sa femme son amis mais surtout sa mere .. il me dit quil maime mais qu’il ne me fera jamais confiance.. et me reproche ses fautes lorsque commet une erreur il me dit que sans mes mensonges il ne ferai pas tout sa .. par exemple aujourd’hui.. il etais tres tard 5h du matin j’ai reclamer mon sommeil puis pour une phrase « arrete de te prendre la tete sil te plaît » il est devenu désagréable dune violence incontrôlable il est sorti et je n’est plus eu de nouvelles jusqu’à 19h .. et apres qu’il met enfin répondu je lui est fait par de mes sentiment que jetais tres inquiète mais il a continuer a me lancer des injures et je ressentais de la haine dans sa voix (au téléphone on ne vit pas ensemble) il me dit que je lui fat faire des choses horrible que j’ai. Tout gâcher par ces mensonges que jamais il me pardonnerai que je ne suis pas serieuse pas sincere que je n’est jamais fait aucun effort pour lui .. mais lorsque l’on ne ce dispute pas il me dit qu’il m’aime et qu’il ne veux pas se separer de moi aussi mais que je devais faire quelque choses .. j’ai sacrifier mon bonheur pour le sien pour qu’il ne vois aucun effort et pour que sa soit moi qui recolle tout .. j’ai ma part d’erreur oui maos doit je en supporter le prix cher et être seul a recoller les morceaux.? J’ai besoin de votre aide en un msg je ne peut pas tout vous dire sa serzit trop long mais jespere que sa vous aidera a comprendre ma situation.. merci a vous de m’avoir lu. Merci.

  102. Bonjour,
    je lis avec attention votre blog. Bravo, continuez !
    Ma situation : deux quadras mariés depuis 13 ans, 2 enfants de moins de 10 ans. Cet été sommes partis, loin, 1 mois que tous les 2 pour nos 40 ans. Notre couple était déjà enfermé dans la routine, et ses frustrations. Ma femme m’avait dit à l’époque : c’est le voyage ou soit on se retrouve, soit on s’écarte l’un de l’autre. Malheureusement, je ne sais pas pkoi, je n’ai pas accordé beaucoup d’attention à ce constat. Le voyage s’est, d’un point de vue couple, très mal passé : on a pas su se retrouver.
    Au retour, elle m’annonce qu’on ne peut continuer ainsi, que le voyage à été une claque pour elle : on est plus sur la même planète, qu’elle se sent transparente, que je ne lui apporte aucune attention. Elle me dés-aime. Mes qualités de Père ne sont pas du tout remise en question. Elle me dit toutefois encore éprouver une très grosse tendresse pour moi. Mais plus d’amour, car je ne sais pas l’aimer comme il le faut. Elle me souhaite de me trouver quelqu’un qui soit réceptive à mon amour, et se souhaite la même chose.
    Entre temps, discussions, jalousie, etc… je découvre qu’elle s’est rapprochée d’un collègue (qui est dans la même situation) qu’ils éprouvent des sentiments l’un pour l’autre.. Elle me dit que ca reste platonique. Jusqu’à ce week end où j’apprend qu’avant de décider d’arrêter ils sont passés à l’acte.
    Voilà ma situation : je suis cocu car je n’ai pas su aimer ma femme, et je ne veux pas baisser les bras pour la perdre. On à déjà parlé divorce, mais, pour le moment, l’intérêt des enfants prime.
    Ma femme me dit qu’elle à honte, qu’elle culpabilise, me dit qu’elle ne se pardonnera jamais d’avoir fait ça. Elle fait chambre à part depuis Vendredi soir.
    Malgré celà nous avons bcp de longs moments de tendresse (bisous et gestes tendres).

    1. Bonjour,
      Juste une petite pensée pour te dire que il est important de cultiver le jardin de l’amour…dans ton cas cela me fait penser que tu serais plutôt le jardinier du quotidien celui qui assure le confort et cultive de bon légumes nourissier pour la famille…c’est rassurant ça pousse lentement sous notre regard comblé et attentionné!!
      Mais ta femme elle n’est pas dans le même jardin confortable elle aime savoir que les légumes nourrirons toutes la famille mais son coeur de femme aujourd’hui rêve d’un jardin de fleurs…de couleurs éclatante éphémère de senteur et de parfum enivrant…de plaisir et d’instant fugace.
      Parfois nous jardinier du quotidien on en viens à oublier la beauté d’un moments simple car notre vocation première et d’assurer dans la longueur…alors qu’une simple fleur, éphémère, fragile, magnifique, reste une douce musique aux oreilles de nos femmes…
      Aujourd’hui elle vie dans ce jardin qu’elle va essayer de faire pousser en semant différentes variétés…gage à toi d’y apporter ou pas ta graine.
      Courage.

      Amicalement,

      Marc.

  103. bonjour,
    voilà, cela fait 20 ans que je suis avec mon mari et nous avons 2 enfants. Cela ce déroulait à merveille, un couple uni et heureux d’être ensemble, jusqu’au jour ou mon mari m’a trompé avec une des ces collègues de travail. Il me dit, et je le crois, que cette aventure a durée que quelques semaines. Je l’aime et je veux lui pardonner. Mais, voilà, depuis je n’arrive plus à lui faire confiance, dés qu’il part au boulot j’ai une boule au ventre et je n’arrête pas de pensée a cette trahison en me demandant si au moment même il n’est pas avec elle. Il me jure que cela est terminé, il dit qu’il ne comprends pas, qu’il a eu un moments de faiblesse. Que dois je faire pour arrivée a lui refaire confiance comme avant, vais je y arriver. Car j’en suis tellement malheureuse que je ne pourrais pas vivre avec cette douleur très longtemps. Je vous remercie

  104. Bonjour
    je tenais a vous féliciter pour votre blog.
    Je viens vers vous pour un conseil et je vais essayer de faire simple.
    Voila 22 ans que je suis mariée et en décembre 2015 je me suis apercu que mon mari avait ouvert une adresse mail et que ce dernier correspondait avec une dame de 20 ans de plus avec laquelle il se confiait et lui parlait de son mal être . Il ne m a jamais trompé. Je n ai pas compris pourquoi il me l avait caché . Nous avons été consulter une psy conjugale,cela ne pas rien apporté et avons cessé.
    Pour résumer le mal être de mon mari , il s’est senti abandonné aussi bien professionnellement que sentimentalement par moi, j ai fais une dépression suite a un accident , j ai pris 27 kg et eu 3 ans d arrêt maladie, nous n avons pas prit de vacances depuis 15 ans pas même un we car nous travaillons 7/7 même les jours féries ,nous avons faillit faire faillite et il a tenu tout tout seul et il s’est renfermé dans une bulle comme il disait, il ne voulait plus de problèmes,qu il avait de la rancœur envers moi et qu’il me voyait comme sa mort et que je représentais pour lui le diable. Après notre psychanalyse la psy lui a dit que je n étais pas réellement son soucis mais simplement son souffre douleur et qu il trouve une réponse de se qui avait bien pu déclancher se mal être. Il est clair que pendant ma dépression nous n avions plus de relations intime et encore a ce jour.
    La psy lui a demander de ne plus dormir avec moi il a donc changer de chambre. Ceci a durer des mois et un jour j ai dis stop je lui ai demandé de partir il n a pas voulu il me disait qu il ne savait pas se qui était bien pour lui. Cet été un client de mon commerce m a dit qu il avait vu mon mari avec cette personne. Au début il l a nié . Il m’a promis qu elle n était qu une écoute pour lui et m a promis de ne plus la voir.. Depuis cet épisode je lui ai demandé de faire ses valises il n a pas voulu me disant qu il n avait pas encore trouvé la réponse a sa question . Petit a petit il est sortit de sa bulle . Depuis le mois d aout nous redormons ensemble, mais dans la chambre ou il dormait il ne veut plus revenir dans notre chambre. Nous fermons de temps en temps notre commerce, et prenons des cours de danses qui est devenu une passion. Et c’est justement ceci qui me pose problème car avant je n étais pas jalouse, maintenant je n ai plus confiance en moi car je n ai pas vu arrivée cette situation, j avais une confiance aveugle en mon mari, maintenant je suis suspicieuse j ai peur qu il me trompe, dès qu il danse avec une dame et que je sens de la complicité ou qu il discute avec elle , lui sourit, je suis jalouse j ai peur de le perdre. Cette sensation qu il va me tromper et permanente.
    Nous avons retrouvé de la complicité avec la danse, mais encore aucun rapprochement physique, simplement un bisou et le surnom qu il me donnait pensant des années et qu il avait arrêté de me dire pendant des mois. Il dit encore aujourd hui qu il ne peut se projeter dans l avenir et qu il vit le jour le jour , et qu il ne sait pas si il me voit dans son avenir ,et contradictoirement il dit son contraire qu il ne se voit pas sans moi.Comment faire pour lui refaire confiance et arrêter de voir le mal partout et surtout retrouver mon mari. Merci de votre aide car je suis vraiment perdue . Amicalement sandrine

  105. Bonjour Agnès,

    j’ai besoin de ton aide, je ne sais pas quoi faire pour sauver mon couple.
    Je me présente: je m’appelle Christophe, j’ai 37 ans et je suis
    militaire. Je suis actuellement en mission à l’étranger pendant
    plusieurs mois. Ma femme isabelle a 30 ans, nous avons deux
    magnifiques filles de 5 et 2 ans. Nous sommes ensemble depuis 8 ans.
    Depuis mon retour de ma première mission à l’étranger, en 2014, je
    n’ai pas réussi à reprendre ma place au sein de ma famille et ça a mis
    de la tension au sein de notre couple depuis ce temps là. Après il y a
    eu bcp de chose qui rentre en compte sur cette première crise qui a eu
    lieu en 2015. Je pensais que cela s’était arrangé.
    Depuis quelques mois, ma femme a besoin de changements professionnels et dans sa vie.
    Elle a préparée plusieurs concours et elle a subi une opération bypass
    en février 2016 pour perdre du poids pour changer d’images vis à vis
    de nos enfants et pour sa santé. Elle fait du sport régulièrement. Je l’ai accompagné lors de certains rendez vous avec le chirurgien. Je lui ai même fait un bon cadeau pour un relooking pour participer à ce changement.
    Depuis le mois d’avril 2016, elle a explosée et veux qu’on se sépare. Pour etre
    honnête, j’ai été effondrer et je me suis renfermé pour préparer mon
    départ, car nous avions besoin d’argent. On est resté sous le même toit jusqu’à mon départ. on a fait
    des activités ensemble ou on s’est retrouvé un peu mais pas suffisant.
    Durant mon premier mois, j’ai vu un mail d’inscription sur un site de
    rencontre et je lui ais demandé pourquoi. Elle était avec une amie et
    regardaient ensemble le profil d’un collègue. Après elle s’est
    désinscrite. Normalement. Et c’est là qu’elle m’a avoué qu’elle avait
    plus de sentiments amoureux pour moi, mais qu’elle m’aimait parce que
    j’étais le père de nos enfants et que j’étais un homme formidable,
    qu’elle avait vécu de belles choses. J’étais anéanti. Je lui ais
    envoyé une lettre avec tout ce que je ressentais sur le coeur et ce que j’ai jamais su lui dire sans
    l’agresser. On continue à discuter pour les enfants, elle envoie des
    photos des enfants et des fois des enfants avec elle. Avant mon
    départ, elle m’a fait un album photo de nous avec les enfants. Elle a
    également mis un peu de distance entre nous récemment. Je ne sais pas
    quoi pour renouer le dialogue et savoir ce qu’elle pense. Elle est pas
    fâchée et dit qu’on a merdé tous les deux et que c’était la vie.
    C’est vrai qu’on est plus complice comme avant et qu’on dialogue peu,
    que les relations sont peu fréquentes et pas du tout au top pour elle.
    Je ne suis plus aussi performant depuis que je me suis cassé la jambe
    en 2011. C’est elle qui fait les propositions pour les sorties et je
    suis ce qu’elle veut après me consulter. J’ai essayé d’organiser des sorties mais sans succès faute financière ou de temps. Ma femme a un caractère assez
    dur et très autoritaire. Moi, je suis introverti , un peu effacé, trop
    gentil, je lui cède tout et accepte tout pour elle et ses envies. Elle
    dit que je fais l’autruche et ne voit pas les problèmes dans notre
    couple. Elle est du genre à s’emporter et a faire des critiques sur
    moi, mes manies.Des fois, elle m’insulte. Je lui dis rien.J’ai perdu
    confiance en moi depuis ma première mission qui s’est mal passée.

    C’est très dur pour moi.

    Je suis aux aboies, je suis loin et je ne peux faire quoique ce soit
    pour changer cela. A part voir ton site, pour avoir plusieurs méthodes et conseils.

    Je te Remercie par avance en espérant que tu me répondes.

    En ce moment, j’ai envies des conseils de la part d’une femme. Je ne
    sais pas comment réagir pour changer la situation, surtout aussi loin.

  106. voile j’ai tromper mon mari il y a 6 mois (une fois)… jai fais 4 mois a essayer d’oublier cette erreur epouvantable… chose que je n’ai pu faire … je suis entrer dans une culpabilité excessive… depression…. perte de poids…… nous avons recemment emmenager chez ma belle-mere…. encore plus de culpabilité.. jai fini par lui avouer…. resultat…. nous vivions une situation extrement difficile sous le toit de chez ma belle-famille qui nest pas au courant.. et moi mon mari qui dit qui ma pardonné…. (est-ce vrai) je n’Arrive toujours pas a me sortir de cette culpabilité.. car je me sens mal de toute cette depression que jai eu au yeux de tous mon entourage…. il veut que je redevienne comme avant que jarrete de mapitoyer sur mon sort mais je narrive pas… depuis il sen ai bien sorti .. il a decider de vivre pour lui… il parle a des amies et sest reouvert tous ses reseaux sociaux.. tandis que moi je les avaient tous fermes….. il continue ses affaires mais moi dans ma craites et ma peur jai arreter de vivvre et tous mi en lair… mes relations amicales… ma detresse au travail….. jai foirer ma seesssion d’école… mtn quil me dis vouloir avancer je ne sais pas commen my prendre en plus dhabiter chez ma belle-mere qui deprime a me voir en depression.. et cest un fils a manman… ca fais seulement 2 ans (en aout) que ns sommes marier….. que faire jai peur quil ne ma pas pardonner pour de vrai… jai perdu tous estime de moi…

  107. Bonjour Agnès,
    je me permets de te contacter pour avoir des conseils pour reconquérir ma femme qui ne ressent plus rien pour moi. Je t’expose les faits concernant cette situation. Je m’appelle Christophe, j’ai 37 ans et ma conjointe Isabelle, 30 ans, nous sommes en couple depuis 8 ans et nous avons deux princesses de 5 et 2 ans. Je tiens énormément à ma femme.
    Mais depuis trois ans, rien ne va plus entre nous.En fait à cette époque , je discutais avec une femme sur mon portable que j’avais rencontré sur un site de tchat en ligne. Elle a su et ça l’a dévasté et elle a perdu toute confiance en moi depuis. Malgré cela, elle a remonté la pente, nous avions fait notre deuxième fille. Mais moi, je me suis toujours voulu de lui avoir fait cela. En 2014, je suis parti à l’étranger pour mon travail pendant un long moment. Je suis redevenu amoureux de ma femme. J’ai loupé de peut la naissance de mon deuxième enfant et j’en souffre encore aujourd’hui. Tout allait bien , enfin c’est ce que je pensais. En début 2015, elle a voulu qu’on se sépare et m’a fait vire l’enfer; Je suis resté auprès d’elle et la vie de couple a repris le dessus; Nous avions pris des vacances en famille cet été là. Mais, Elle était pas bien dans sa peau et voulais des changements pour elle , et pour nous. Je n’ai pas su l’écouter et la comprendre. Etant ronde, elle a subi une opération de l’estomac bypass et elle a perdu beaucoup de poids; Biensur, j’étais toujours là pour elle et pour l’accompagner comme elle a toujours été présente pour moi et soutenu dans ce que j’ai entrepris. En début d’année, elle s’est renfermée, et quand j’allais lavoir,elle me rejetait. Elle était fermer à ce que je faisait. Jusqu’au jour, au mois d’Avril, elle a de nouveau explosée et était déterminée d’une séparation , elle était violente dans ces mots et ces remarques. Je savais pas quoi faire à ce moment là, comment réagir; J’étais dévasté. Je lui ais fait des attentions comme le petit déjeuner au lit pour la fête des mères et je lui ai fait un superbe cadeau: réaliser un relooking complet pour essayer de la toucher. Mais rien n’y faisait. Je suis reparti à l’étranger pour mon travail pour quelques mois. Un soir, lorsque j’ai consulté notre boite mail, j’ai vu qu’elle s’était inscrite sur un site de rencontre; je lui ai posé la question pour avoir des explications sur ce sujet; Elle m’a dit qu’elle était avec une amie et qu’elle regardait le profil d’un collègue. Elle s’est désinscrite. Et j’ai insisté sur ces raisons de ce geste alors que j’étais loin. Elle m’a avoué qu’elle ressentais plus d’amour pour moi; mais qu’elle m’aimait parce que j’étais le père de nos enfants et que j’étais un homme formidable et qu’elle avait vécu de belles choses. Elle voulait passer à autre chose sans moi. Je sais que je vis entièrement pour ma famille et que je donnais une ambiance pesante et stressante pour elle. J’ai pas de passion particulière parce que je veux que ma femme et mes filles aient des activités. Je me suis beaucoup renfermé et je communiquais plus trop avec elle. C’était une erreur de ma part. J’ai du mal à accepter cette situation parce que je peux rien faire d’ou je suis. Je subi la situation qui m’ai insupportable; Je veux essayer à recréer ce lien et recréer en elle des sentiments. La dernière fois,que je l’ai eu sur skype, elle a eu des larmes aux yeux. Peut etre que c’est de l’empathie; Je sais pas vraiment ce qu’elle ressens. Parce qu’elle a eu beaucoup d’attention pour moi avant que je parte. Elle me parlais de me suivre en mutation., de mariage à l’époque du baptême de nos filles;
    Je sais pas comment réagir. a part mettre de la distance entre nous deux. J’ai besoin de conseils d’une femme.
    Je te remercie par avance.

    1. Bonjour, je ne suis pas une femme mais un homme en souffrance aujourd’hui. Mais ce sont mes souffrances que j’ai enfin choisi. Ma femme veut la séparation depuis le 27 Août, avant cela un trés beau mariage rempli d’amour, de complicité, de deux superbes filles qui ont 23 et 18 ans. J’ai 48 ans elle en a 43. 26 ans de vie commune. Nous avons toujours été là l’un pour l’autre peu importe les larmes de l’autre ou les passages à vide. Bien sûr il y a eu des hauts et des bas avec lesquels ont apprend de nos erreurs mais parfois on apprend mal où on aime trop. Donc une dispute vraiment forte a scellé sa décision. Au début je culpabilisait d’avoir crié puis maintenant non. Pendant près de deux moi j’entrais devenu un inconnu, son comportement envers moi relevait même du dégoût et du mépris mais elle était blessée et sans doute perdu. J’ai enfin compris qu’avec le temps la tension en elle est retombée et avons pu discuter, chose impossible il y a 1 mois et demi. Je suis parti 3 semaines, silence radio sauf si pb an la maison. La distance ne lui a pas fait changer d’avis, mais je dirai que ses émotions remontent tout doucement. D’après ce que j’ai lu en plus d’une thérapie individuelle pour nous deux, elle était et l’est mais moins aujourd’hui submergées d’émotions négatives qui empêche de voir sa vie d’avant et de ressentir les choses. Comme vous elle a été trés clair, elle ne m’aime plus. Difficile de voir autant d’année balayées en si peu de temps. Alors j’ai compris que je l’aimais et m’aimais suffisamment pour la laisser partir. C’est trés dur mais j’ai choisi mes souffrances. La différences aujourd’hui avec vous, mes grandes filles qui ne reconnaissent plus leur mère. On souhaite qu’elle accepte de reconnaître qu’elle est bien sous l’influence de ses émotions négatives, qu’elle accepte que son comportement affecte également ses filles que ce besoin d’être seul peut lui être fatal dans quelques temps. Je la sais quelque part juste qu’il faut qu’elle revienne. Mais c’est vrai que nous les hommes paniquons vite alors on a de mauvais réflexes. La comprendre c’est accepter qu’elle parte afin de respecter sa décsision, meme si l’on est pas d’accord avec!
      J’ai proposé une ultime tentative (thérapie de couple) que finalement on a jamais démarré. On est d’accord meme si elle pense que c’est trop tard, qu’elle peut avoir tort et moi raison ou vice-versa ainsi chacun fera alors le nécessaire, soit pour sauver le couple, soit se séparer. Soyez courageux, laissez lui du temps pas de harcèlement ca les fait fuir. Soyez vous et elle remarquera tout ca mais sincèrement l’acceptation aide et parfois la séparation ne veut pas dire qu’on aura plus sa femme. Soyez à l’écoute mais on doit aussi vous écouter.

      1. Cher Gil,

        je compatis à ce que tu vis actuellement; Je pense qu’il y a pas de plus affreux dans le monde que de perdre ce qu’on chérie le plus.
        En fait en ce qui me concerne je sais plus comment décrypté le comportement de ma femme avec moi. Car, avant que je parte, elle avait encore des projets pour nous et notre famille. Et cette réaction quand je suis partie. Je savais qu’elle était pas bien , mais elle était fermé à toute tentative de ma part; Elle était critique à chaque fois que je voulais lui faire plaisir. Je savais plus quoi faire. Elle m’a offert un album photo de nos photos ou on est tous les deux et de nos filles; Elle m’envoie même des colis. Ce genre de chose, on le fait pas qu’on veut se séparer. Je suis quand même pas fou! Certes sa colère n’est plus là mais je sais plus quoi penser. J’ai pas envie qu’elle joue avec mes sentiments. Je l’aime encore profondément malgré ce qu’elle m’a fait. Mais je risque de plus le supporter. Ce que je souhaite le plus c’est de recréer des sentiments. Je regardes les conseils d’Alexandre Cormont pour essayer de la récupérer en faisant le silence radio et en envoyant peu de messages. On était heureux et complice. Mais j’ai peur de moi si cela ne marche pas.
        J’aimerais quand meme l’avis d’Agnès pour m’éclairer.

    2. Christophe,
      je comprends que tu sois perdu…
      voilà mon avis de femme.
      le fait que tu échangeais des messages avec une femme rencontrée sur le chat … a, à mon avis…. conduit à la dégradation de la relation. Mais, par le suite, d’autres choses s’y ajoutent.
      parlons d’abord de ces messages…
      dis-moi, juste pour mieux comprendre tous les deux. Pourquoi écrivais-tu à cette femme à cette époque?
      je sais, cette époque est loin… mais ça crée des dégâts sur le long terme… la volonté de perte de poids de ta femme… son désir de transformer sa vie… c’est probablement ton *infidélité* qui en est la cause. Pourquoi? elle a perdu l’estime d’elle-même à partir du moment ou, alors que vous étiez déjà parents… tu cherches à plaire à une autre. Crois-moi, malgré les années, si elle l’a géré de travers, il est normal qu’elle en souffre encore aujourd’hui. Toi, tu es revenu de mission conscient de ce que tu aurais pu perdre… elle, elle est restée seul.. à se remettre en question, en perdant l’estime d’elle-même. Il est normal qu’elle ne t’ait pas accueilli comme tu l’espérais. Il est normal … qu’elle t’ait rejeté. Parce qu’elle souffre encore, tout simplement.
      Si vraiment tu étais son grand amour à vos débuts, il y a de forte chance pour que ses ressentiments et sa déceptions teintent son amour, et cela fait qu’elle te rejette.
      avec tes missions, vous ne vous voyez pas à certains moments, vous vous voyez moins souvent que la plupart des couples, mais, cela ne veut pas dire que vous devez négliger le problème pour aller de l’avant. Je veux dire, peut-être avez vous convenus de passer à autres choses, d’aller de l’avant, en minimisant ses blessures à ce moment-là. on n’Oublie pas comme ça que l’homme de sa vie ait eu des vues sur une autre, ou ait pensé…à voir ailleurs.

    3. qu’elle explose… montre bien qu’elle souffre. communiquez-vous? avez-vous bien parlé de sa blessure? tu dis qu’elle est autoritaire et assez dur… ce côté-là peut nuire à sa communication… parce qu’il est nécessaire d’accepter sa vulnérabilité pour communiquer. parce que communiquer signifie parler de nos ressenties, de nos peurs, de ce qui fait mal.

    4. en plus, la distance ne t’aide pas répondre à ses besoins émotionnels de tous les jours, mais aussi à sa perte de confiance en toi et en elle… il n’est pas impossible qu’elle ait tout simplement voulu séduire pendant son absence à partir d’un site de rencontre, pour retrouver confiance en elle, pour tester ce qu’elle valait. parce que ça fait mal… d’avoir l’impression d’être remplaçable ou d’avoir un mari qui se fiche de nous faire du mal.
      donc oui, étant donné ton travail… il faut que tu trouves des solutions pour être présent…. non pas physiquement, bien sûr.

      aussi, c’est une erreur de te priver à 100% pour ta famille. ta femme t’aime également quand tu t’épanouis, c’est important. Prendre soin de toi , t’aimer toi-même c’est préserver ou reconquérir son alchimie pour toi. bien que le budget soit serré, fait quelque chose qui te rend heureux…

      voilà pour mon avis de femme.

      Agnès

      1. Bsr Agnès,

        je n’ai pas voulu tout ça. Je contactais ces femmes car je me sentais pas heureux tout seul et j’avais besoin de m’évader de ce quotidien. Les seuls fois où je me sentais bien et épanouie c’était quand elle était présente à mes cotés. Mais en 2013, lorsqu’elle a mis son nez dans mon intimité et m’ a jugé des souvenirs que je gardais. Là, j’ai vrillé.
        Fin 2017, avant les fetes de fin d’année, on a discuté sur skype de ces trahisons et je vois qu’elle en souffre encore. Je sais pas comment regagner sa confiance. Je sais qu’aujourd’hui, je ne ressens plus le besoin de discuter avec d’autres femmes qu’elle. Je vois bien ce que j’ai perdu à ce jour. Mais je veux et je désire la reconquérir pour construire une nouvelle histoire. sur de nouvelles bases saines. Faut d’abord que je me reconstruise. En ce moment, je suis en coaching avec JB Marsille qui m’aide beaucoup et en ajoutant ton point de vue et ta sensibilité. J’ai un peu plus de recul pour agir sur ma reconquête.

        Merci, Agnès.

        Amicalement,

        Christophe

          1. Bonjour Agnès,

            Peux t’on retrouver la confiance de la femme qu’on aime? Je sais c’est beaucoup de psychologie.
            Après est ce que le fait d’être transparent, de montrer son honnêteté sans être en demande affective vis à vis d’elle. Se sentir bien, faire des choses pour soit… Etre un bon père. Pourrait-elle le remarquer ?
            Ma démarche de reconquête n’est pas le fait de la perdre, parce que je l’ai déjà perdu en tant que couple. Mais c’est plus le fait que je l’aime énormément et que j’ai envie de lui apporter plus de bonheur.
            Ces inscriptions sur les sites de rencontre, ce qu’elle recherche c’est qu’on partageait avant les deux crises de couple de 2015 et de 2016. Je ne suis pas un homme sans cœur.
            Amicalement,
            Christophe

  108. Bonjour, je crois que rien n’arrive par hasard et il y a tellement de similitudes dans les histoires comme celles que l’on vit. Décontenancé est le mot approprié je crois, car apres, effectivement, cette phase où son attitude a été trés dur, c’est maintenant la phase où les tensions sont retombées. Elle fait des choses qui rappellent notre vie avant ce clash. Exemple :
    Aprés le clash et chez le thérapeute, elle s’était plaint de mon exigence par SMS, l’attente de réponses de ma part se faisait trop sentir. Bref aujourd’hui c’est bien elle qui renvoie des SMS, le cadeau pris pour notre petite fille etc. Elle veut que je sois concerné mais à quel titre exactement?
    Elle revient avec des choses que nous avions pour habitude de faire tous les deux. Déconcertant car ca me donne à nouveau de l’espoir que j’ai, pour l’instant pas perdu, mais dans quel but? Le soir au repas et après, télé, discussions mais chacun retrouve son lit seul. J’ai proposé une vrai thérapie de couple face à laquelle elle ne voulait pas. Puis je l’ai convaincu, non pas pour ses filles, ni par peur qu’elle se voit reprocher de ne pas avoir essayé car dans ce cas inutile de faire cette thérapie, mais bien de voir et peut-être accepter qu’elle se soit trompée. Que sa décision de la séparation a été prise dans un mélange d’émotions négatives ne lui laissant plus voir le positif de notre vie. Si tel est le cas alors faire la thérapie pour qu’elle veuille se battre pour nous deux pour nous sauver. Dans le cas contraire et qu’il s’avère qu’elle ne m’aime vraiment plus, alors moi aussi j’accepterai qu’elle parte.
    Difficile de la situer réellement, veut-elle tout ca sincèrement ou bien elle veut que les choses aillent vite pour en finir? Elle a pris rdv pour nous deux le 8/12 début thérapie.
    Juste parce qu’elle sait qu’elle, rien ne la changera et qu’ainsi je la laisse partir plus vite ou alors elle est prete à découvrir que ses sentiments sont bien là’ au fond et qu’elle en a peur car elle en a souffert?
    Tellement de questions, tellement de doutes mais tellement d’espoir mais voila, à force ce sera moi qui n’aura plus envie, qu’elles sont les limites d’un homme vraiment aimant et pret à sauver son couple?
    Oui Agnès on compte sur vous pour nous rassurer car l’avis d’une femme en ce sens est très important.

  109. bonsoir Agnès,

    ça y est la décision de ma femme est tombé et son souhait de se séparer. Elle a mis au courant sa famille qui respecte son choix. Je voudrais vraiment des conseils pour la reconquérir et retrouver sa confiance.
    je sais qu’il faut du temps pour reconstruire cette confiance. et pour reconquerir sa femme. Mes sentiments sont toujours là.
    Réponds moi stp.

    Christophe

  110. Bonsoir Agnès,
    En ce moment mon couple ne va pas fort, on s’est disputé il Y’a une semaine et depuis mon regard envers lui a changé. je suis tout le temps en colère contre lui, je l’en veux pour un rien, la distance qui nous sépare (il est dans un autre pays en ce moment) ne me fait plus rien et sa me dérange. sa me dérange beaucoup parce que je ne veux pas continuer ainsi, je veux recommencer a l’aimer mais je n’y arrive pas.
    aide moi s’il te plait
    michelle

    1. Bonjour Michelle,

      je me permets de donner un avis extérieure à ta situation. Je ne connais pas ton histoire et les raisons de ta dernière dispute. La seule chose que je retiens c’est que tu as encore des sentiments au fond de toi pour ton homme. Certes, les les épreuves de la vie et la routine font que les sentiments s’estompent au fil du temps. Après, on est tous des égoïstes quand il s’agit d’amour au sein d’un couple. Et que nos envies et nos attentes sont le plus importants et on arrive plus à composer avec l’autre. Tout ce que je peux te conseiller c’est de te souvenir pourquoi tu as aimé cet homme et pourquoi tu l’as choisi pour faire ta vie. Et surtout tout ce qu’il t’a apporté de positif et pourquoi il te donnait le sourire quand tu le regardais. sauf, que vous les femmes et nous les hommes, nous sommes pareils. Dés qu’il y a quelque chose qui nous rend dingue, nous réfléchissons avec notre tête, et on fait que de ruminer sans arrêt. Et c’est ça qui n’est pas bon. Au lieu d’aller vers l’autre, et faire connaitre ces attentes. Et puis, c’est Noel, il faut savoir pardonner. Faut écouter son cœur.
      Je sais c’est peut etre pas ce que tu souhaitais entendre comme réponse mais c’est un point de vue d’un homme qui a surement perdu la femme qu’il aimait, parce qu’il a pas su réagir à temps.

      Passe quand même de bonnes fetes de fin d’année. En espérant que tout s’arrange dans ton couple.

      Christophe

  111. Wow ! Je me balade sur pas mal de site ces derniers temps, et je dois dire que celui-ci retiens particulièrement mon attention ☺️

    Bonsoir Agnès,

    Mon histoire est un peu long, mais j’ai vraiment besoin d’un avis extérieur car je suis complètement triste ces derniers temps.. Voilà, mon ex et moi nous sommes restés ensemble pendant huit ans.. je l’ai rencontré toute jeune ( 21 ans, lui 26 ). Très vite nous avons développer une relation très fusionnel ou nous étions toujours ensemble, mais en parallèle ma mère était très malade il a su être très présent pour moi et quand j’ai perdu ma mère et que j’ai du prendre un appartement seule pendant un an parfois nous avons des petits problèmes de Communication, mais rien de bien méchant 😉

    Au bout de deux ans de relation, je ne dirais pas parfaite ( mais presque ) sans trop de problème hormis parfois la communication car monsieur a beaucoup de fierté, et a du mal à communiquer ses sentiments quand cela ne va pas entre nous..j’ai dû faire à plusieurs reprises preuve de diplomatie pour essayer de creuser et de savoir ce qu’il avait dans son cœur..

    Nous nous nous aimons c’est une évidence! Et enfin il me propose donc de vivre ensemble, ce que j’accepte bien évidemment ! A ce moment il y a beaucoup de choses qui se passe dans ma vie côté professionnel je change de travail, j’emménage avec lui, je découvre de nouveaux collègues, de nouveaux ami(e)s et je me fais un petit cercle bien à moi. Mon chéri à cet instant commence à savoir peur car celui-ci a déjà vécu à l’époque avec ses amis (sortie,vacances, etc…) et aujourd’hui il a envie de se poser et moi je commençe seulement a « vivre » ( il faut savoir que plus jeune ma mère a été malade très longtemps a fait une rechute, et ensuite je l’ai perdue…) je n’ai pas vraiment profité de ma jeunesse avec des amis comme tout le monde j’ai commencé à vivre et peut-être un peu trop à son goût..

    J’ai eu la chance d’avoir une belle famille que j’adorais et c’était réciproque nous passions d’excellents moments ensemble

    Au bout de cinq ans de relation nous avons commencé à prendre un peu de distance car je sortais énormément avec mes amis en semaine, et j’avais tendance à le négliger beaucoup car lui était beaucoup plus casanier que moi et ne souhaitait pas faire des choses avec des amis couple. Il préféré m’avoir pour lui seul à la maison et au bout d’un moment je n’ai pas supporté cette chose

    Et dans toute cette histoire j’ai commencé à avoir des sentiments pour un collègue que j’ai rencontré sur mon nouveau lieu de travail (celui-ci est également en couple) je n’avais rien attendre de lui et lui de moi. C’était la première fois que mes yeux se poser ailleurs et je l’ai très mal vécu car je suis vraiment tombé amoureuse de cet homme ( nous avons entre une durée liaison de deux ans ) je pense que mon ex commencer à sentir les choses mais préféré fermer les yeux !
    Nous avons quand même acheté un appartement en 2012, ce fut le début des problèmes car lui était précipité d’acheter moi non je voulais prendre mon temps nous n’avions pas les mêmes priorités à cette instant encore une fois je m’amusais beaucoup, j’adorais mon travail, mais il me manque un petit quelque chose … Nous n’avions pas les mêmes envies au même moment…
    Bien évidemment j’étais tellement à fond dans mon travail que je ne faisais pas attention à mon couple même si quand j’étais à la maison je m’occuper vraiment de lui plusieurs fois il a tiré la sonnette d’alarme mais je n’ai pas écouté car en parallèle il disait que j’étais la femme de sa vie que j’étais tout qui ne pourrait jamais envisager de faire sa vie avec une autre femme . Bien évidemment il nous arrivait parfois d’avoir toujours des problèmes de communication même si bien évidemment je l’aimais à en crever ! ( Je précise que la relation que j’ai eu avec l’autre fut fini car je ne souhaitais plus le revoir et prendre de risques de perdre mon homme ).

    Pendant très longtemps j’ai toujours culpabiliser de mon comportement envers lui sachant que c’était un homme sérieux, droit avec des principes et des valeurs, jusqu’au jour où nous avons eux une dispute de trop concernant la gestion de mon budget … Ce jour là j’étais tellement mal que je n’ai pas pu aller travailler et en me baladant un peu sur Facebook ( Avril 2016 ) je tombe sur un message qu’une personne m’a envoyé avec un faux compte le message daté de 8 ou 9 mois me disant : « que c’était triste qu’une si jolie fille comme moi soit cocu chaque jour que Dieu fait est que mon homme était un menteur et que je devrais le suivre ou faire ma vie sur du mensonge » que dire à part cassette instant ce fut un choc terrible pour moi je lui ai donc envoyé un message pour lui dire qu’est-ce que c’est que cette histoire? il m’a dit : « de toute façon toi et moi c’est terminé donc fais comme elle te dit fais ta vie.. »

    Nous avons donc couper les ponts sachant que nous étions sur le même toit plus aucune parole geste tendre pendant minimum un mois!!! J’ai ensuite craquer et tout fait pour qu’il revienne vers moi car je l’aimais terriblement et visiblement tu es lui aussi il m’a dit qu’il ne pouvait pas se passer de moi, qui m’aimait tellement qu’il ne pouvait pas faire ça vie sans moi..

    j’ai changé travail et j’ai obtenu une rupture conventionnelle ce qui m’a de partir en vacances avec une amie histoire de faire le point et prendre du recul… Je rêvais de partir seulement avec une amie en vacances m( je sais ça peut paraître enfantin ou stupide mais j’avais envie de faire à bientôt 30 ans un truc que les jeunes femmes font quand elles sont jeunes et pas en couple)

    Sauf que finalement ça été un peu la douche froide car je vous plus je me rapprocher plus j’avais l’impression qu’il était pas très réceptif, et quand je suis rentré je suis reparti trois semaines après sans rien dire (je l’ai prévenu le soir même ) et de la il m’a dit bah puisque c’est comme ça je ne t’aime plus c’est terminé entre nous !

    Je l’ai cherché , je l’ai trouvé et j’ai pris une grosse claque dans la figure (façon de parler), mais j’avais besoin de partir loin…loin de lui loin de nous prendre du recul car à cet instant j’avais fait le tour de la relation etc… je suis enfin rentré en France cela fait huit mois que nous cohabitons ensemble sans même nous parler. Par moment j’avais l’impression qu’il avait envie de revenir vers moi à son regard et sa façon de me parler, mais le lendemain il était froid et distant. Nous devions tourner la page !

    Sauf que le problème aujourd’hui c’est que je n’arrive pas à tourner cette page ça fait huit mois que c’est terminé mais ça fait juste cinq mois que je pense à lui non-stop que je le vois chaque jour et que je pleure au fond de moi… jusqu’au jour où j’ai craqué il y a trois semaines et je lui ai envoyer un message en lui disant je t’aime trop, j’ai réfléchi et je veux faire ma vie avec toi, je veux construire quelque chose de sérieux et je veux un enfant, j’ai pris conscience de toutes mes erreurs et je lui ai demandée pardon etc… Le problème c’est que ces huit mois m’ont fait réfléchir et prendre conscience de beaucoup de choses je ne sors plus je suis chez moi je cuisine je fais des tas de choses que je ne faisais plus avant sauf que lui a tourné la page et ne me réponds plus à mes messages sort de son côté ne s’occupe de moi nous nous croisons dans l’appartement et quand je lui demande des explications quand j’essaye de comprendre de discuter de mettre les choses à plat car j’ai vraiment envie de reconstruire et de mettre un plan d’action de façon à ce qu’on le suivent et qu’on se soutiennent Pour que cela fonctionne. Pour lui c’est trop tard, je n’avais qu’à réfléchir avant etc… Je pleure sans arrêt depuis une semaine et il me regarde en espérant que j’aille mieux il me demande quand est-ce que je vais arrêter de souffrir et pourquoi je suis encore à ce stade là alors que ça fait huit mois que c’est terminé entre nous…il ne comprend pas !

    Voila mon histoire 🙁 le comprend le problème c’est que je sais qu’il est trop tard j’ai l’impression qu’il m’aime encore au fond de lui mais se forger une carapace ou je n’ai rien compris et peut-être qu’il a vraiment tourné la page.

    Noisette

  112. Bonjour, mon couple est en crise et j’ai besoin d’aide…
    Ca fait 7ans que je suis en couple, mon homme a voulu partir ya quelque temps par rale le bol de la vie qu’on a eu et que l’on nous a gâché… Mon frère a vécu chez nous pendant des années et l’on ne sait jamais vraiment senti en couple… Le problème etant que lon ne la pas mis dehors pour ne pas avoir de conflit avec mes parents et que pour eux cela ne pouvez pas empiéter sur notre couple…
    A l’heure aujourd’hui j’ai mis par force mon frère dehors par amour pour mon homme, mais pour lui cela a changer niveau sentiments a force de croire a notre tranquillité normal quand les choses avance pas…
    Aujourd’hui, il vient moins vers moi que cela soit en bisou ou même en calins, il remet tout en cause du fait de savoir si il peux reconstruire et retrouver les sentiments qu’il avait avant?
    Il ne réponds plus a mes messages ou je lui dit que je l’aime…
    Je pense qu’il sait bloqué sur nous et ses sentiments en vu de se que l’on a vécu et que pour lui cela est de ma faute…
    Il ma demander du temps et de le laisser tranquille pour pouvoir se retourner et de voir si ses sentiments reviendrait comme avant… J’ai besoin d’aide et de conseil pour qu’il arrive a se débloquer et qu’il est l’envie de revenir vers moi… Nous avons pas lutter autaut de temps pour en arriver aujourd’hui a cela maintenant que nous sommes que tout les deux…
    Donner moi des conseils pour que ses sentiments reviennent petit à petit ainsi que de revenir vers moi sans trop en faire…

    Merci j’aimerais vous avoir au téléphone pour vous expliquez la situation et vous posez toutes les questions… J’aime réellement mon homme et ma vie est avec lui et vivre longtemps a ses côtés…

    Merci

    1. Bonsoir carrouche,

      je me permet de te contacter et essayer de t’aider au mieux par rapport à mes erreurs:
      comporte toi normalement comme tu avais l’habitude pour qu’il arrive à retrouver ces repères. Il faut lui sourire et surtout changer ton comportement. Tout est question d’aura et de séduction. Ne soit pas en demande au niveau affectif, ne pleure surtout pas devant lui pour lui supplier de t’aimer et qu’il revienne vers toi. Ne fait cette erreur. Car une fois qu’il sait décider de partir, il aura pris sa décision et rien ne pourra le faire changer d’avis. Après vu tes sentiments envers lui , tu risques de faire des erreurs qui risquent de l’éloigner de toi et qui risquent d’être définitif. Ensuite, il faudra du temps pour te reconstruire pour après le reconquérir. Et là, c’est un marathon qui risque de prendre beaucoup de temps et d’énergie.
      Je sais c’est dur de voir l’homme ou la femme qu’on aime s’éloigner et prendre de la distance. C’est un crève cœur. Mais il faut du temps. Ne presse pas les choses. Ne l’inonde pas de texto, Laisse lui de l’espace , même si ça fait mal.
      Je te souhaite bon courage. Si tu veux d’autres conseils de ma part, il n’y a pas de soucis.

      A plus tard.

      Christophe

      1. Bonjour, Les textos j’ai arrêté après on ma dit quand tu a envie d’aller vers lui va y montre lui que tu a quand même des gestes tendre pour lui… Mais a des moments c lui qui vient vers moi comme des moments devant la télé coller l’un a l’autre a vouloir des caresses dans le cou etc et la nuit il me donne la main…
        Je pense que pour lui c’était un trop plein de pas vivre a deux et qu’il sait bloqué ya moins d’une semaine j’avais encore des je t’aime etc…
        Il a pas trop d’envie côté séduction est ce a moi daller le séduire ou entendre qu’il est envie?

        Merci

        1. Bonjour Carrouche,

          Pour ma part, il faut le séduire, l’appâter, en changeant de tenue par exemple, t’apprèter pour sortir. Qu’il voit qu’il y a un changement de ta part et qu’il voit que tu te sentes bien et que ça soit naturel. Des fois les non dits sont plus significatifs qu’un long discours.
          Autrement, comme exemple de changement, tu peux faire une activité sportive avec une amie, faire quelque chose pour toi, rien que pour toi. Ne te focalise pas sur lui, faut pas l’étouffer. Il reviendra vers toi tout naturellement.
          Ce que tu me dis est plutôt encourageant qu’il te dit ce qu’il ressens pour toi. Pour ma part, cela fait 9 mois que je n’ai pas entendu je t’aime de la part de mon ex femme, à part des « CHOUX » qui s’échappaient par ci et par là. Enfin bon, je suis maintenant dans une démarche de reconquête. C’est pour cela, il faut éviter d’aller jusqu’à la rupture et laisser du temps à l’autre de revenir.

          A plus tard,

          Amicalement,

          Christophe

          1. Moi je suis carrément perdu, ce matin pour moi tout aller mieux vu hier soir… Mais en discutant a midi je lui es demander ce qu’il avait attiré chez moi il ma dit je men rappel plus, pour rallumer un peu la flamme…
            Il ma dit ne fait rien, hier soir contre toi cetait normal j’ai rien senti de plus… Il ma dit la ca va mais t’aurais du reagir avant la je men fou de tout que tu fais taurais du le faire avant comme si il ny croyait plus… Il ma dit tu veux vraiment savoir je me demande si je dois rester ou partir… Je vois plus le couple tellement je l’ai attendu et que j’ai attendu… Ca sert a rien si ca va pas mieux… Super que ce we il a dit a ma belle soeur que si vraiment il aurait voulu partir il serait parti… Pour elle il aurait déjà fait depuis un moment et si il est toujours la c kil tient a moi malgré qu’il fait passer kil s’en fou du couple et de tout…
            Je pense qu’il tient toujours a moi mais qu’il a tellement était déçu de l’attente qu’aujourd’hui il est vraiment pas bien et vu son caractère a vouloir toujours avoir raison il est bloqué…
            Je ne sais pas comment lui faire retrouver le moral vu ke tout est vu en négatif et qu’il me fasse confiance?
            Je vais continuer à aller vers lui (calins, bisous mais tenue sexy je sais pas si vraiment il faut que j’y met du mieux? J’arrête toutes questions et textos je pense… Je suis plus que pommé

        2. Re bonsoir,

          C’est normal qu’il est une réaction comme cela. C’est psychologique, et c’est facil mèrese de dire cela: les »tu aurais du réagir comme cela… », et les magnifiques »tu aurais du réagir avant… ». Ne retiens pas ce qu’il dit. Ce qui est passé est passé. Ne jamais parlé du passé, c’est remettre le couteau dans la plaie. Faut aller de l’avant et surtout t’occuper de toi. Qu’il remarque un changement de ta part et surtout qu’il se pose des questions sur toi.
          J’ai fait pleins de choses pour mon ex femme: petit déjeuner au lit pour la fête des Mères, avec surprise avec mes filles( fleurs, dessins, bref la totale). J’ai eu le droit à des reproches… J’ai fait une surprise en lui offrant un coupon cadeau pour un relooking parce qu’elle s’est fait opèrer de l’estomac… J’ai passé 4 mois dessus… A peine un merci.
          Occupe toi de ta personne. N’envahi pas son espace . Et ne lui pose pas de question de ce qu’il ressens. sachant qu’il te l’a dit. Tu verras à l’expression de son visage et de son comportement.

          A plus tard. J’espère que ça te permettra de te sentir un peu mieux.

          A plus tard.

          Christophe

          1. Merci Christophe pour tes conseils…

            En parlant calmement il ma dit ce soir qu’il était énervé a midi et que c pour cela kil ma dit je reflechis de rester ou partir…
            Mais qu’il est un peu motiver pour que notre couple aille mieux et en espérant que ses sentiments reviennent comme avant…
            Je vais arrêter toutes questions, prendre un peu soin de moi et de mon look histoire qu’il me trouve plus attirante et j’espère lui redonner envie avec des petits changements sous vêtements même si il me dit que c pas la peine et que pareil il aura pas envie…

            Je reprends du courage avec tout les conseils et les petits mots de monsieur qui est un peu motiver…

            Merci
            Bonne soirée

    2. Bonjour Carrouche,
      malheureusement je n’échange pas encore par téléphone.
      vivre avec quelqu’un d’autre en plus de votre couple… c’est peu recommandé, c’est vrai. Je le dis car en ce moment je le vis… et c’est vrai que ça ne donne pas vraiment l’occasion de vivre le couple.
      à te lire… j’ai comme l’impression que vous devez vous re séduire l’un et l’autre. Mais pas seulement. Combien de temps avez-vous vécu avec ton frère?
      ne t’affole pas … peut-être que ton amoureux est en colère quelque part de ce temps perdu… de ce temps que tu as mis pour donner la priorité à votre couple.
      tu as fait l’erreur de croire qu’un couple pouvait tenir en hébergeant un tiers aussi longtemps. Tu as fait l’erreur de te taire, de ne pas t’affirmer auprès de ton frère et de tes parents. En fait, tu n’as pas agit en adulte affirmée.
      peut-être que pour toi, ce ne sont pas des erreurs. Peut-être que ta famille passe avant, peut-être n’aurais-tu jamais laissé tomber ton frère, ce qui quelque part, est honorable. Dépendemment de la situation. Etais-tu vraiment la seule solution? Peut-être que pour ton conjoint, tu n’étais pas la seule solution, pour lui tu n’as pas su être grande et t’affirmer. Tu agis comme une enfant qui écoute ses parents…. Votre couple ne semble pas être ta priorité, à ses yeux. Voilà peut-être ce qu’il craint ou fond de lui. Car qui veut vivre avec une femme qui ne donne pas la priorité au couple, mais à sa belle famille?
      bref, peut-être as-tu perdu de l’Admiration de la part de ton conjoint. Une personne qui ne s’aime pas assez pour dire non… n’est pas très attirante. je ne dis pas tout cela pour te blesser ou quoique ce soit. Je dis ça pour t’expliquer que peut-être, quelque part tu as perdu l’estime de ton homme. Bien sûr, re séduis le physiquement. Mais, apprends à t’affirmer. Ce que tu as dans la tête et ton comportement sont tous aussi attirants ou répulsifs.

      1. Bonjour Agnes, On a rien dit pour ne pas faire d’histoire (vu que l’appart qu’on a est grace a mon père) on netait d’accord pour 1an vu que cetait la seule solution puis le temps sait étaler et mes parents ne voyaient pas le problème et nous on ne voulaient pas cupabiliser de le mettre a la port , on sait renfermer pour faire plaisir à tout le monde…
        A l’heure aujourd’hui, je me suis enfin affirmé sur la vie que je voulais que je ne vivais pas ni pour mon frère ni pour mes parents mais pour l’homme qui j’aime et j’ai pu enfin me libérer sur toutes les blessures que j’avais en moi qui on enfin éclater au grand jour… Bon cela a été mal pris mais marre de me laisser faire et qu’on me fasse du mal…
        Aujourd’hui je ne vis plus que pour nous et construire une famille…
        Si tu pense qu’il faut qu’on se re seduise que peux tu me donner comme conseils a faire?

        Merci

        1. Je suis d’accord avec Christophe,
          n’envahis pas son espace.
          PRENDS-SOIN de toi physiquement et psychologiquement.
          montre-lui que tu es capable de t’épanouir avec (et sans lui). Ca c’est attirant plus que l’envahissement.
          redeviens admirable, intéressante et mystérieuse.

          1. Bonsoir Agnès,

            je suis content que tu sois d’accord avec moi.
            Mais J’aimerais par contre avoir de tes conseils de femme surtout le point de vue d’une femme de ta part concernant mon cas qui a évolué pas du tout dans le positif. Car depuis les six mois d’absence hors de la métropole, ma femme a perdu plus de 40 kilos. C’est inscrit sur des sites de rencontres. elle ne sait pas que je suis en courant. Et dernièrement, elle refuse d’avoir de mes nouvelles depuis que j’ai constaté qu’elle ne me mettait pas au courant sur des dépenses exceptionnels.sur notre compte commun. Elle ne me ferme pas la porte pour appeler nos filles. Bref ce conflit nous a éloigné un peu plus. En plus nous nous sommes encore séparé officiellement.
            Auparavant, j’ai essayé d’instaurer un discours léger pour adoucir la situation.

            Je te remercie de ta réponse.

            Amicalement,

            Christophe

          2. Bonjour Christophe,
            en effet, je ne suis pas très active pour le moment,
            étant donné que je réorganise ma vie de mon côté et que ça me prend le temps nécessaire à répondre.
            Voilà pourquoi je dis encore un grand MERCI à ceux qui répondent, à ceux qui s’entraident.
            ici nous vivons des choses difficiles … le soutien est capital.
            je m’en vais de ce pas te proposer mon approche en ce qui concerne tes problématiques.

  113. Bonjour Agnès,
    Grâce à ton article, je me suis rendu conte de mon égoïsme et du mal que je causai a ma femme.
    Mais malheureusement un peut trop tard,
    Sa fait 14 ans et 6 ans que nous marié, tout n’a jamais été aussi rose a cause de mon mauvais comportement envers elle.
    C’est le coeur gros aujourd’hui que je me rend conte du mal et des mensonge a repetition que j’ai fait traverser mon épouse,
    Seule chose qu’elle voulais se que je la comprenne, d’avoir une oreille attentive quand elle avait besion de se confier a moi.
    Après peu de temps elle décide de tout en finir avec notre relation, elle me donna du temps aussi pour trouvé un endroit pour y vivre.
    Sur cette décision, j’ai fait tout mon possible pour la récupéré, pour qu’elle puisse croire encore en moi.
    Seule chose c’est que j’en avais tellement fait baver, même des paroles blessantes et la liste est longue tout sa parce que je fonctionnai par le mal par le mal.
    Je lui est fait une promesse que je n’est pas su tenir et je ne peux que me plaindre de l’avoir déçu profondément.
    J’espère toujours qu’il est une leurres d’avoir dans sont coeur, parce que elle est tout pour moi, mon manque d’investissent, d’honnêteté, d’attention, de compassion, de son bien être, de vouloir sauvé notre couple.
    J’ai tout détruit, mes je me laisse pas abattre, je veux la reconquérir, mais je pense que j’ai besion de vos conseil qui pourrons m’aider à la récupéré et sans oublier j’ai pris rendez-vous avec une psy pour réglé mon mauvais comportement.
    Que pouvez vous me conseillé?
    Merci d’avance

  114. Bonjour Agnès et à tous ceux qui pourront me répondre
    Je suis en couple depuis presque 2 ans, on est en relation à distance depuis 1 an et demi. Notre relation est un peu difficile depuis 1 an. Plusieurs petites disputes, et pour des choses sans importance , d’incompréhension car je pense qu’on ne communique pas assez et on ne partage pas grande chose. J’ai peu confiance en moi, et ça l’irrite, car il trouve que je suis trop passive, que je ne m’affirme pas, trop négative, gamine et que j’exagère beaucoup. Alors il me reproche de plusieurs choses, quelque part il a raison j’ai besoin d’être un peu secoué pour ouvrir les yeux, mais parfois c’est trop, je me sens encore plus en bas. Quand il y a un problème, j’essaye d’expliquer, il ne m’écoute pas vraiment et me dis « remet toi en question ». Je vis cela comme de l’injustice. Lorsque je lui pose des questions sur lui même, son travail, ou sa famille, il me dit que ça va point. Je lui posais d’autres questions mais il se fâchait, ou répondais « réponds toi même », « mind you » ou qu’il avait déjà répondu dans le passé. Cela me décourageais, alors j’ai commencé à parler plus de moi, pour l’inviter à s’ouvrir aussi, sauf qu’il ne s’est rien passé de son côté, il est toujours pressé de raccrocher. L’autre problème c’est côté sexe, il met la sexualité devant tout, je ne dis pas que c’est pas important, mais pour lui c’est la base du couple, et ça me fait peur qu’il me dise cela, d’autant plus que pour lui je suis la pire au lit (par rapport à ses ex’s). Il m’a demandé de faire l’amour avec lui devant la webcam, mais j’ai refusé car je ne me sentais pas à l’aise et ce n’était pas mon truc. Depuis ces jours, il est devenu encore plus distant, plus énervé. Ne m’envoie plus de message, ne répond presque plus, ou répond par ok, oui, non, « fais ce que tu veux », Bof… je le vois connecté plusieurs fois par jour, mais il ne m’écrit rien, je pense même qu’il parle à une autre femme….il voyage beaucoup, et le projet qu’on avait c’était de le rejoindre d’ici 4 mois. Cela fait 2 mois qu’il est froid, il dit qu’il ne sais plus, qu’il est fatigué, que ça fait longtemps qu’on n’est plus un couple, car on ne partage rien, que je ne parle que de moi, je ne pense qu’à moi, et qu’il a aussi ses problèmes…qu’il souffre. J’ai l’impression de devenir folle avec lui, je l’aime et je lui ai fait comprendre que je veux qu’on se donne une chance de réparer la situation…il ne sait pas quoi répondre…je lui laissais du temps puis je craquais je l’ai appelé en pleurant…maintenant je sais pas ce qu’il va décider, mais en lisant toutes vos histoires, j’ai plutôt peur de la tournure que les relations peuvent prendre même après plusieurs années de vie commune.
    Aidez-moi Svp, je suis désespérée.

Les commentaires sont fermés.