Votre partenaire vous critique, la meilleure façon de réagir

Votre partenaire n’est jamais content. Toujours à se plaindre de ce que vous faites. Toujours à critiquer de ce que vous dites. Il peut continuer longtemps, parce que vous ne changerez pas. Non, parce que personne ici bas, même pas votre mère, ne va vous dicter votre manière de vous conduire. Pourtant, la critique porte en elle un message subliminal, une opportunité d’améliorer sa relation avec l’autre.

La critique de votre partenaire révèle un besoin

La critique, nous l’acceptons chacun à sa manière. Certains l’acceptent plutôt bien (les descendants du Bouddha). Certains l’acceptent mal, tandis que d’autres jouent les indifférents. Mais d’après Dale Carnegie, personne n’aime recevoir une critique.

Oui, c’est exaspérant d’entendre l’autre nous dire en soupirant « tu n’as pas eu une minute dans la journée pour sortir la poubelle? », (sous-entendu tu ne fais jamais rien dans cette maison). Là, nous sommes un minimum exaspéré. Mais si notre partenaire utilise un ton agressif, alors ça peut dégénérer en dispute si on ne gère pas nous même notre colère par exemple.

C’est surement parce que ça peut dégénérer que nous sommes plusieurs a ne pas vraiment porter attention aux critiques de notre partenaire. Ce qui n’arrange pas les choses. Parce que cette chose va revenir sur le tapis tôt ou tard. Vous serez donc deux éternels exaspérés.

Mais bonne nouvelle, une dispute n’a pas lieu d’être ici. Pourquoi ? Parce qu’en vérité, la critique est un appel à l’aide. Oui, aussi bizarre soit-il, une critique est un appel au secours.

Voyons, quel besoin peut se cacher derrière un « tu n’as pas eu une minute dans la journée pour sortir la poubelle? », (sous-entendu que tu ne fais jamais rien dans cette maison) ?

On comprend que nous aurions dû sortir la poubelle ce jour-là. On comprend que notre partenaire est frustré(e) parce que finalement, c’est lui/elle qui devra sortir la poubelle. Aux yeux de notre partenaire, il ou elle a d’autres choses à faire que de sortir la poubelle à notre place. Si notre conjoint(e) à d’autres choses à faire, c’est donc qu’il/elle a d’autres préoccupations, d’autres choses qu’il/elle aimerait faire. Mais notre partenaire ne peut pas faire ces choses parce qu’il/elle doit sortir la poubelle…

Bon, tout ça pour vous dire que finalement, ce que veut vous dire l’autre, c’est qu’il ou elle manque de temps. Pour pouvoir avoir plus de temps, votre partenaire a BESOIN que vous fassiez votre part légitime dans la maison.

Mais pas de panique ! Si ça semble une opération risquée de comprendre votre partenaire, voici une démarche simple. N’oublions pas que nous sommes dans une optique d’améliorer la qualité de notre relation. Nous allons aider notre partenaire. Nous allons l’aider à communiquer son propre besoin.

Comment l’aider à exprimer son besoin

  1. D’abord, oubliez de répondre à la critique par l’indifférence ou la colère.
  2. Inviter l’autre a la communication. Dire a l’autre : « Je vois que tu es agacée(e) par le fait que je n’ai pas sorti les poubelles »
  3. Écoutez l’autre. Si l’autre ne répond pas à votre invitation bienveillante ou répond avec plus d’émotions, dites-lui que vous voulez vraiment savoir ce qui ne va pas.
  4. Cherchez vraiment à savoir son besoin en utilisant le pronom « tu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

*
Pour laisser un commentaire, vous devez prouver que vous n'êtes pas un robot spammeur en recopiant le mot de sécurité sur l'image. Appuyez sur le mot pour entendre une version audio.
Anti-spam image